Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 611.50 PTS
+0.14 %
6 594.50
+0.06 %
SBF 120 PTS
5 169.14
+0.15 %
DAX PTS
15 636.33
+0.21 %
Dow Jones PTS
33 945.58
+0.2 %
14 270.42
+0.94 %
1.194
+0.18 %

Préouverture Paris : l'inflation US et la BCE au menu...

| Boursier | 507 | Aucun vote sur cette news

Encore peu de changement à attendre à l'ouverture ce matin pour le CAC40, alors que l'orientation de la séance sera déterminée dans...

Préouverture Paris : l'inflation US et la BCE au menu...
Credits Reuters

LA TENDANCE

Encore peu de changement à attendre à l'ouverture ce matin pour le CAC40, alors que l'orientation de la séance sera déterminée dans l'après-midi par les annonces de la BCE et les chiffres de l'inflation aux Etats-Unis.
Ces interrogations autour de la hausse des prix restent donc toujours en toile de fond, mais n'empêchent pas pour le moment les investisseurs de conserver un biais optimiste en pariant sur le scénario de la poursuite d'une reprise économique soutenue. Le CAC40 affiche ainsi un gain de plus de 18% depuis le 1er janvier...

WALL STREET

La Bourse de New York a perdu du terrain dans la dernière heure de cotation, mercredi, les investisseurs affichant donc une certaine prudence avant la publication, ce jeudi, des chiffres de l'inflation en mai aux Etats-Unis... Ceux-ci devraient montrer une nouvelle accélération des prix, après +4,2% en avril sur un an. Ce jeudi toujours, la BCE réunira son comité politique monétaire, qui pourrait évoquer le futur calendrier de réduction des achats d'actifs, même si celle-ci ne semble pas encore d'actualité...
A la clôture, l'indice Dow Jones a reculé de 0,44% à 34.447 points, tandis que l'indice large S&P 500 a lâché 0,18% à 4.219 pts, après avoir pourtant dépassé en début de séance son dernier record (4.232 pts le 7 mai). Le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques et biotechs, a cédé 0,1% à 13.911 pts, après avoir passé l'essentiel de la séance dans le vert.
Le Bitcoin a rebondi autour des 36.785$, après avoir chuté autour de 31.000$ mardi. La première cryptomonnaie mondiale reste cependant loin de son record du 14 avril, à plus de 64.000$. De son côté, l'or revient à 1.888$ l'once.

Les investisseurs restent donc globalement optimistes sur la reprise économique mondiale, tout en s'inquiétant de l'accélération de l'inflation qui l'accompagne... Les opérateurs suivront ainsi très attentivement l'indice des prix à la consommation du mois de mai aux Etats-Unis. Les économistes s'attendent à une nouvelle accélération des prix, de 0,4% sur un mois et de 4,6% sur un an (contre +4,2% en avril). Hors alimentation et énergie, l'inflation est attendue à +0,4% sur un mois et à 3,4% en glissement annuel (contre +3% en avril).
Outre l'inflation, certains investisseurs regardent de nouveau du côté des indicateurs sanitaires, où clignotent quelques signaux inquiétants. Ainsi, le nombre de nouveaux cas de Covid et de décès est reparti à la hausse depuis deux jours aux Etats-Unis, sur fond de progression du variant delta (indien) du coronavirus. La situation est aussi complexe en Grande-Bretagne avec plusieurs régions de nouveau sous tension. Malgré les incitations multiples, la campagne de vaccination a atteint un seuil de résistance aux Etats-Unis et l'objectif fixé par l'administration Biden pour la fête nationale du 4 juillet pourrait être difficile à atteindre. A moins d'un mois de cette date, seulement 14 Etats sur 50 ont atteint cet objectif, à savoir au moins 70% de la population adulte ayant reçu au moins une dose de vaccin.
Au Royaume-Uni, les chiffres des contaminations sont aussi en hausse en raison de la propagation du variant delta. Le gouvernement britannique pourrait ainsi être amené à repousser l'ultime étape du déconfinement du pays, prévue normalement le 21 juin.

Sur le marché des changes, l'indice du dollar est resté ferme mercredi (+0,08%) à 90,15 points, tandis que du côté des obligations, les taux se sont détendus pour la 3e séance d'affilée. Le rendement du T-Bond à 10 ans a cédé encore 4 points de base à 1,49%, et le Bund à 10 ans allemand s'est affiché à -0,24% (-2 pdb). Les marchés de taux semblent en ligne avec le ton prudent de la Fed et de la BCE, dont les dirigeants affirment qu'ils ne comptent pas réduire leur soutien à court terme. La Fed réunira son comité monétaire la semaine prochaine, les 15 et 16 juin.
Selon la chaîne 'CNBC', la Fed en serait au stade initial de la préparation des marchés à une réduction de ses achats d'actifs obligataires actuellement logés à 120 milliards de dollars par mois. Pour l'heure, les opérateurs ne semblent pas paniquer à l'idée de ce modeste 'tapering'. Parmi les observateurs extérieurs, Donald Kohn, ex-vice-président de la Fed, a estimé que la banque centrale américaine n'était pas bien positionnée pour faire face à la menace d'une poussée de l'inflation. Un ancien économiste de la Fed, cité lui aussi par Bloomberg, prévient que la situation en arrive à un point critique, signalant la nécessité du 'tapering'...

Les cours du pétrole marquent le pas, malgré la publication d'une baisse plus forte que prévu des stocks hebdomadaires aux Etats-Unis. Le brut léger américain WTI a cédé 0,1% à 69,96$ le baril pour le contrat à terme d'août sur le Nymex, tandis que le Brent pointe de retour sous les 72$ à 71,70$.
D'après le Département à l'Energie, les stocks domestiques de pétrole pour la semaine close le 4 juin ont reculé de 5,2 millions de barils à 474 mb, contre une baisse de 3,5 mbj attendue par le consensus. En revanche, les stocks d'essence sont en nette augmentation, de 7 mb, contre une hausse de 1,2 mb anticipée par le marché, ce qui a semé le doute sur la solidité de la demande américaine de produits pétroliers. D'autant que les stocks de produits distillés (dont fuel domestique) ont eux aussi grimpé bien plus que prévu, de 4,4 mbj, contre +1,8 mb attendu...

INDICATEURS ECONOMIQUES A SUIVRE

France :
- Production industrielle française. (08h45)
Etats-Unis :
- Indice des prix à la consommation. (14h30)
- Inscriptions hebdomadaires au chômage. (14h30)
- Balance budgétaire américaine. (20h00)
Europe :
- Production industrielle italienne. (10h00)
- Principal taux de refinancement de la BCE. (13h45)
- Communiqué de politique monétaire de la BCE. (13h45)
- Conférence de presse de Christine Lagarde (BCE). (14h30)

VALEURS A SUIVRE

Soitec, qui a revu hier soir ses objectifs 2021-2022, organise aujourd'hui un 'Capital Markets Day' au cours duquel le groupe présentera sa vision stratégique 2026 et son ambition de tripler son chiffre d'affaires.
Après avoir multiplié son chiffre d'affaires par 2,5x au cours des cinq dernières années, Soitec aborde les cinq prochaines années en bénéficiant d'un positionnement de leader reconnu dans le domaine des matériaux semi-conducteurs innovants et en ayant jeté les bases de sa future croissance, étant étroitement associé au déploiement massif de la plateforme 5G ainsi qu'à l'adoption accélérée de tendances majeures telles que l'électrification des véhicules et l'intelligence artificielle.
Sur le plan opérationnel, Soitec a continué à investir dans ses moyens humains et dans ses capacités industrielles, à Bernin comme à Singapour, afin de pouvoir accompagner les besoins de ses clients et soutenir la croissance du groupe. En termes d'activité, la croissance organique du chiffre d'affaires du Groupe a atteint près de 30% en deux ans malgré le ralentissement économique lié à la crise sanitaire.
Pour les 5 prochaines années, Soitec estime que la croissance de ses marchés adressables va continuer de s'accélérer pour passer d'environ 3 millions de substrats à plus de 7 millions de substrats. Dans ce contexte porteur, Soitec bénéficiera de l'adoption par les principaux fabricants fabless et OEM de ses technologies avancées dans les secteurs de la communication mobile, de l'automobile et de l'industrie, et des appareils intelligents. En continuant de développer ses positions dans ces trois marchés finaux, qui vont s'affirmer comme des moteurs majeurs de l'économie mondiale au cours des cinq prochaines années, Soitec ambitionne de multiplier par trois son chiffre d'affaires, qui représenterait environ 2 milliards de dollars pour l'année fiscale 2025-2026.
Le groupe va également voir sa marge d'EBITDA passer de 30,7% fin 2021 à environ 35% en 2026 grâce à l'effet de levier opérationnel mais également grâce à des produits à toujours plus forte valeur ajoutée. Grâce à sa structure financière solide, le Groupe va également accroître ses investissements pour accompagner la croissance et ses priorités stratégiques, avec un plan d'environ 1,1 milliard d'euros sur cinq ans.

Sur l'exercice 2020/2021, le chiffre d'affaires de Soitec s'est établi à 584 ME, en hausse de 1% à périmètre et taux de change constants et en baisse de 2% en données publiées. La marge d'EBITDA de l'Électronique s'élève à 30,7%, en ligne avec les objectifs. Le résultat opérationnel courant recule de 24% à 90 ME vs. 117,7 ME. Le résultat net concède 34% à 72,7 ME. Soitec affiche une forte génération de flux nets de trésorerie d'exploitation dans l'Électronique à 174 ME. La société revoit à la hausse ses perspectives de chiffre d'affaires pour l'exercice 2021-2022. Le groupe vise désormais un chiffre d'affaires d'environ 950 M$, contre un objectif supérieur à 900 M$ précédemment indiqué.
Cela représente une croissance d'environ 40% à périmètre et taux de change constants. La marge d'EBITDA de l'Électronique 2021-2022 est attendue autour de 32%...

Drone Volt, expert en intelligence artificielle embarquée et constructeur de drones civils professionnels, annonce le succès d'une augmentation de capital de 3,71 millions d'euros pour soutenir l'accélération de son activité commerciale à l'international et poursuivre le programme de désendettement engagé par le Groupe depuis le début de l'année. Ainsi, DRONE VOLT renforce sa structure financière afin d'accompagner sa dynamique de développement.
L'augmentation de capital annoncée aujourd'hui a été réalisée avec suppression du droit préférentiel de souscription. Les titres ont été souscrits par les actionnaires historiques de l'entreprise et par de nouveaux investisseurs, à hauteur de 2,37 millions en numéraire et le solde par compensation de créances.
Le prix d'émission des actions nouvelles a été fixé à 0,195 euro par action, soit une décote de 9,3% par rapport au cours de clôture de l'action DRONE VOLT le 8 juin 2021 (0,215 euro).

Altice mise sur BT Group ! Le groupe de Patrick Drahi a acquis 1.200.000.000 actions de l'opérateur télécoms historique britannique, soit 12,1 % du capital. Altice a réalisé cette opération de plus de 3 milliards de dollars par l'intermédiaire d'une nouvelle entité, Altice UK, qui a été créée pour l'occasion et qui est distincte des activités européennes et américaines de l'opérateur.

Inventiva annonce 3 présentations scientifiques lors du EASL International Liver Congress 2021 et 1 webcast avec des leaders d'opinion.
En effet, trois abstracts ont été sélectionnés pour être présentés lors du EASL International Liver Congress 2021 organisé par l'Association for the Study of the Liver (EASL) (23-26 juin 2021). Inventiva organisera également 1 webcast avec des leaders d'opinion (KOL), le 29 juin. Il portera sur les 3 abstracts, le domaine de la NASH et l'étude clinique de Phase III d'Inventiva avec lanifibranor.

Edenred a procédé ce mercredi à l'émission inaugurale d'obligations liées au développement durable à option de conversion et/ou d'échange en actions nouvelles ou existantes (OCEANEs) venant à échéance en juin 2028 par voie de placement auprès d'investisseurs qualifiés uniquement, pour un montant nominal d'environ 400 millions d'euros, représentant à ce jour 6.173.792 actions sous-jacentes.

SII : Le chiffre d'affaires de l'exercice clos au 31 mars 2021 de SII s'établit à 654,2 ME en recul de 3,3% à taux courants et -1,5% à taux constants...
SII délivre un résultat opérationnel d'activité de 38,7 ME vs. 44,4 ME, soit -13%. La marge opérationnelle d'activité s'améliore nettement au second semestre avec la reprise progressive de l'activité. Sur l'exercice, elle ressort à 5,9%, en repli de 0,7 points seulement. Le résultat net baisse de 8% à 24,7 ME contre 26,9 ME. La trésorerie nette ressort à 88,4 ME contre 57,2 ME à fin mars 2020.
SII proposera lors de l'Assemblée Générale des actionnaires qui aura lieu le 16 septembre 2021, le versement d'un dividende d'un montant de 0,15 Euro par action.
SII anticipe une croissance organique de 10% et une amélioration de sa marge opérationnelle sur l'exercice 2021/2022. Ainsi, à fin mars 2022, le chiffre d'affaires attendu se situerait en nette hausse organique par rapport au chiffre d'affaires pré-crise sanitaire.
Le premier trimestre 2021/2022 marquera quant à lui un fort effet de base favorable, le premier trimestre 2020/2021 s'étant déroulé pendant le premier confinement.

Lysogene annonce le traitement du premier patient au Royal Manchester Children's Hospital, appartenant au Manchester University NHS Foundation Trust, dans le cadre de l'essai clinique global au design adaptatif avec LYS-GM101 (NCT04273269), une thérapie génique pour le traitement de la gangliosidose à GM1. Cet essai est une étude interventionnelle, multicentrique, en ouvert, au design adaptatif en deux phases évaluant l'administration intra-cisternale d'un vecteur recombinant de virus adéno-associé de sérotype rh.10 portant le gène de la beta-galactosidase humaine (GBL1). L'essai clinique comprendra une phase centrée sur l'analyse de sécurité et une phase confirmatoire d'efficacité. L'essai inclura 16 patients atteints de la gangliosidose à GM1 infantile précoce ou tardive recrutés dans des centres aux États-Unis et en Europe.

Onxeo : La société de biotechnologie annonce aujourd'hui avoir reçu de l'Office américain des brevets et des marques (USPTO), un avis d'autorisation pour un brevet qui élargit, aux États-Unis, la protection d'AsiDNA, son inhibiteur first-in-class de la réparation de l'ADN tumoral, en association avec tout inhibiteur de PARP (PARPi).
Ce brevet protège à la fois l'association d'AsiDNA avec un PARPi ainsi que son utilisation pour le traitement de certains cancers, pour lesquels la voie de réparation de l'ADN par recombinaison homologue (HR) n'est pas altérée ou déficiente. Ces tumeurs dites " HR-proficientes " sont significativement moins sensibles au traitement par inhibiteurs de PARP. Ce nouveau brevet vient compléter, sur un territoire clé, la famille de brevets déjà robuste qui protège AsiDNA en association avec des inhibiteurs de PARP. Il assurera une durée de protection jusqu'en 2036.

Au cours du 2e trimestre, tous les casinos français du Groupe Partouche sont restés fermés, en raison des mesures générales prises par le Gouvernement pour faire face à l'épidémie de covid-19. A l'étranger, le casino d'Ostende (Belgique) est également resté porte close. Les casinos suisses de Meyrin et Crans-Montana ont pu de nouveau accueillir leurs clients à compter du 19 avril, sans couvre-feu, mais tout en respectant des contraintes sanitaires. Le casino de Djerba (Tunisie) est resté ouvert mais contraint par un couvre-feu débutant à 22h.
En conséquence, le PBJ s'établit à 25,1 millions d'euros, en recul de -71,1% par rapport au 2e trimestre 2020 qui avait débuté sur une excellente dynamique avant de voir le nombre de jours d'exploitation amputé de moitié, avec les fermetures liées au premier confinement à compter de la mi-mars 2020. Le PBJ s'est alors concentré exclusivement sur les casinos étrangers et plus particulièrement sur les jeux online suisses et les jeux et paris online en Belgique. Leur PBJ global a plus que doublé à 23,9 ME, soit une progression de +136,6%.
Après prélèvements, le Produit Net des Jeux (PNJ) enregistre une baisse de -52,8% à 22 ME au 2e trimestre.
Au global, le chiffre d'affaires du 2e trimestre s'établit à 23,6 ME, en chute de -58,4%.
L'activité hors-jeux génère un chiffre d'affaires de 1,6 ME (-84,4%) lié notamment à l'ouverture de quelques hôtels logés au sein des casinos du Groupe et de l'hôtel Aquabella à Aix-en-Provence.
A fin avril, le chiffre d'affaires cumulé 6 mois s'établit à 47,2 ME, en recul de -74,3%, avec une baisse de -70,4% à 44,3 ME du Produit Net des Jeux.
Après 201 jours de fermeture, les casinos français accueillent de nouveau leurs clients depuis le mercredi 19 mai. Seules les machines à sous et les formes électroniques des jeux de table étaient accessibles avec la contrainte d'un couvre-feu à 21h. Néanmoins, "la reprise d'activité a été très satisfaisante", fait savoir le casinotier.
A compter du 9 juin, les jeux de tables peuvent rouvrir et le couvre-feu est repoussé à 23h. Le pass sanitaire reste exigé dans les établissements dont l'exploitant prévoit d'accueillir plus de 1.000 personnes.

L'exercice 2020/21 d'Abéo a été marqué par une crise inédite entraînant des variations d'activité exceptionnelles. Dans ce contexte sans précédent qui a impacté tous les marchés du Groupe, avec la fermeture des salles de sport et loisirs pendant la majeure partie de l'exercice, Abéo a démontré son agilité et sa capacité d'adaptation rapide. Avec un chiffre d'affaires de 174 millions d'euros sur l'ensemble de l'exercice 2020/21, la baisse des ventes a pu être limitée à 26,2%.
Pour faire face à cette situation de crise, Abéo a su réagir rapidement pour limiter l'impact de la baisse du chiffre d'affaires et protéger la rentabilité du Groupe. Ainsi, l'Ebitda courant (ROC + dotations aux amortissements) de l'exercice 2020/21 ressort à 19,1 ME, (22,2 ME un an auparavant), soit un taux de marge opérationnelle en hausse de 1,6 point à 11% du chiffre d'affaires. La résilience de la rentabilité opérationnelle traduit l'efficacité des mesures mises en oeuvre rapidement dans le cadre du plan de performance (optimisation de la structure de coûts).
Conformément aux objectifs fixés, le Groupe est parvenu à abaisser son point mort de plus de 20% en année pleine.
Après prise en compte d'un résultat financier net de -4 ME, et d'une charge d'impôts de -0,5 ME, le résultat net part du Groupe de l'exercice 2020/21 ressort à -0,6 ME.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/06/2021

Health Advocate sera intégré dans le périmètre de consolidation de Teleperformance à compter du 30 juin...

Publié le 22/06/2021

Retour d'Assemblée générale...

Publié le 22/06/2021

L'Union européenne va exercer une option d'achat pour 150 millions de doses supplémentaires du vaccin de Moderna contre le COVID-19.

Publié le 22/06/2021

Suite à l'offre publique d'achat simplifiée...

Publié le 22/06/2021

La livraison du navire interviendra à la fin de l'année 2023...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne