5 415.43 PTS
+1.24 %
5 409.0
+1.25 %
SBF 120 PTS
4 318.27
+1.20 %
DAX PTS
13 254.99
+1.16 %
Dowjones PTS
24 651.74
+0.58 %
6 466.32
+0.00 %
Nikkei PTS
22 901.77
+1.55 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Préouverture Paris : gros rebond en vue

| Boursier | 385 | Aucun vote sur cette news

Dans une actualité chargée en fusions acquisitions, les indices européens vont rebondir après avoir flanché vendredi...

Préouverture Paris : gros rebond en vue
Credits Reuters

LA TENDANCE

Après un mois de novembre négatif pour le CAC40, décembre a démarré dans le rouge vendredi. Mais tout ou partie de la baisse devrait disparaître ce matin avec des indicateurs avancés regonflés. La période creuse a beau approcher, l'activité des fusions acquisitions est intense, avec des opérations de toute taille, du rachat de l'assureur Aetna par le pharmacien CVS Health aux Etats-Unis pour 68 Mds$ à celui du belge Wattex par Saint-Gobain pour un montant bien plus modeste, en passant par l'acquisition d'EAG par Eurofins pour 780 M$ ou de General Cable par Prysmian pour 3 Mds$.

L'actualité politique est toujours dominée par les interminables débats sur le Brexit et par les hauts et les bas de la présidence Trump. Le président américain est enfin parvenu à faire avancer sa réforme fiscale, mais la mise en cause de ses proches dans le dossier de l'ingérence russe dans la campagne électorale de 2016.

Le CAC40 est attendu en vive hausse à l'ouverture.

WALL STREET

Wall Street a fini en baisse vendredi, mais le Dow Jones et le S&P 500 ont progressé sur l'ensemble de la semaine, qui a été émaillée de nouveaux records. Vendredi, les investisseurs ont pris des bénéfices sur fond d'inquiétudes politiques. L'ancien conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump Michael Flynn vient de plaider coupable dans le cadre de l'enquête sur la présumée ingérence russe dans l'élection américaine. Par ailleurs, le suspense se poursuit sur le calendrier de l'adoption par le Sénat de la très attendue réforme fiscale aux Etats-Unis.

A la clôture, le Dow Jones a reculé de 0,17% à 24.231 pts, le Nasdaq a cédé 0,38% à 6.847 pts, et le S&P 500 a perdu 0,20% à 2.642 pts. Cependant, sur l'ensemble de la semaine, le Dow Jones a bondi de 2,9%, sa plus forte hausse hebdomadaire depuis un an, et le S&P 500 a progressé de 1,5% sur 5 séances. Seul le Nasdaq a cédé du terrain cette semaine (-0,6%) suite à une correction sur les valeurs technologiques.

ECO ET DEVISES

L'indice des prix à la production d'octobre en zone euro (11h00) et les commandes industrielles américaines (16h00) sont programmés aujourd'hui.

La parité euro / dollar atteint 1,1868 ce matin. Le baril de Brent se négocie 63,33$ et le WTI 57,89$. L'once d'or se traite 1.274$ (-0,5%).

VALEURS A SUIVRE

* Publicité : Zenith Optimedia entrevoit une croissance du marché publicitaire de 4,1% en 2018, alors qu'en 2017, la publicité internet a pour la première fois pris le pas sur la publicité TV.

* Capgemini : un acteur historique du développement récent de Capgemini, Salil Parekh, va quitter son poste en janvier prochain, a fait savoir hier le groupe de conseil informatique. Il a été embauché comme CEO d'Infosys à partir de janvier. La SSII précise qu'il s'agit d'un départ accordé, dans le sillage des annonces faites en octobre dernier, puisque la succession managériale est déjà en place.

* Kering : la police italienne a perquisitionné les locaux de la filiale Gucci à Florence et à Milan, sur des soupçons d'évasion fiscale. La société a répondu par la formule consacrée aux sollicitations de la presse : elle coopère totalement avec les autorités et n'a rien à se reprocher. L'enquête vise à déterminer si la griffe florentine a payé des impôts dus en Italie dans une autre pays au régime fiscal plus favorable.

* Crédit Agricole : Indosuez Wealth Management a finalisé l'acquisition des activités de banque privée du Crédit Industriel et Commercial à Singapour et de CIC Investors Services à Hong Kong. Le contrat a été scellé après le feu vert des autorités locales.

* Airbus : l'objectif de livrer plus de 700 appareils cette année tient toujours, a déclaré Fabrice Brégier aux 'Echos'.

* Saint-Gobain : le feuilleton Sika pourrait s'étendre au-delà de 2018, selon des sources citées vendredi par l'agence 'Reuters'. Ainsi, la famille Burkard, actionnaire de contrôle du groupe suisse, n'exclut pas de prolonger au-delà de 2018 son accord avec le groupe français de matériaux de construction.

* Sanofi : le laboratoire renonce à achever la phase III évaluant son vaccin candidat contre Clostridium difficile, faute de perspectives de succès suffisantes. Les conséquences financières n'ont pas été communiquées.

* LafargeHolcim : le cimentier a commis des "erreurs inacceptables" en Syrie, a reconnu son président Beat Hess, dans un entretien au 'Figaro'. Trois cadres ont été inculpés vendredi, mais d'autres pourraient suivre alors que des auditions vont continuer cette semaine.

* TechnipFMC : le groupe et ses partenaires Samsung Engineering et Tecnicas Reunidas ont décroché un contrat de 4,2 Mds$ pour la modernisation des installations de la Bahrain Petroleum Company (Bapco), jusqu'en 2022.

* Eurofins : le groupe a finalisé le rachat du laboratoire EAG au fonds Odissey, pour 780 M$ net de dette et de trésorerie. La transaction aura un effet immédiatement positif sur les marges d'Eurofins puisque les marges d'EAG (30% environ pour l'Ebitda) sont supérieures à celles du groupe.

* Nexans : Prysmian va racheter l'américain General Cable, mis en vente durant l'été, en payant le prix fort, soit 30$ par action en numéraire, alors qu'un montant proche de 23$ avait été évoqué jusque-là par la presse et certains analystes. Cela valorise General Cable environ 3 Mds en incluant sa dette et ses engagements.

* Chiffres d'affaires / résultats publiés : néant.

* Analystes :

- Kepler Cheuvreux abaisse d'achat à conserver sa recommandation sur Amundi, dont l'objectif de cours est très légèrement ajusté en hausse de 78,93 euros.

- Berenberg réduit de 31,50 à 31 euros son objectif de cours sur Chargeurs, en restant acheteur.

* En Bref :

- Casino et Dia musclent leur coopération.

- Des nouvelles positives pour le Toujeo de Sanofi.

- Bureau Veritas rachète le mexicain INCA.

- Biophytis obtient l'autorisation pour conduire sa phase IIb SARA-INT dans la sarcopénie en Belgique.

- Peugeot et Bénéteau partenaires de développement du Sea Drive Concept.

- Total lance une augmentation de capital réservée à ses salariés.

- Umalis gagne en justice contre l'Urssaf et Pôle Emploi.

- Mauna Kea met en place une ligne de financement en fonds propres.

- Enertime lance une augmentation de capital.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/12/2017

Après la fiction live et le documentaire, l'animation ? Mediawan est entré en négociation exclusive avec les actionnaires de ON kids & family, en vue...

Publié le 18/12/2017

Huitième de l'année...

Publié le 18/12/2017

Atos a renoncé à Gemalto. Pour mieux se consacrer à sa filiale ?

Publié le 18/12/2017

Europacorp perd 3,6% à 1,06 euro à l'ouverture, logiquement sous pression après des résultats semestriels peu flatteurs...

CONTENUS SPONSORISÉS