5 276.99 PTS
-0.47 %
5 279.0
-0.40 %
SBF 120 PTS
4 231.04
-0.47 %
DAX PTS
12 360.15
-0.88 %
Dowjones PTS
24 903.78
+0.43 %
6 792.02
+0.48 %
Nikkei PTS
21 736.44
-1.07 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Préouverture Paris : fin de l'état de grâce ?

| Boursier | 468 | 1 par 1 internautes

Les marchés vont marquer le pas ce matin, après des prises de profits à Wall Street...

Préouverture Paris : fin de l'état de grâce ?
Credits Benoît Tessier / Reuters

LA TENDANCE

Wall Street a enregistré hier une baisse conséquente, à mesure que les taux souverains se sont tendus. Le terme "conséquente" pourrait prêter à sourire au regard de la contraction de -0,67% enregistrée par le S&P500, mais il faut savoir que les indices américains sont peu volatils. J'en veux pour preuve que ce reflux de -0,67% est le plus important de 2018 et qu'il faut remonter au 5 septembre 2017 pour en trouver un plus important. Une baisse marquée donc, qui a concerné les deux autres indices principaux. Les investisseurs semblent prendre conscience que les banques centrales sont entrées dans une phase de resserrement monétaire, même la BCE. Deux de ses membres ont d'ailleurs indiqué au cours du weekend que le programme de soutien ne leur semble plus justifié compte tenu du contexte économique.

Les opérations de fusions-acquisitions continuent : SAP va racheter Callidus pour 2,4 Mds$. Blackstone est en négociations avancées pour prendre le contrôle de la division Financial & Risk de Thomson Reuters pour 17 Mds$. Des rumeurs circulent sur Dell et VMware et sur Renesas et Maxim. Les publications trimestrielles d'entreprises sont évidemment de la partie Elis, Aperam et JCDecaux en France, SAP et Philips ailleurs en Europe puis Pfizer, McDonalds, Danaher, Stryker et Electronic Arts aux Etats-Unis.

En attendant, les indicateurs avancés font grise mine : le CAC40 pourrait ouvrir sous les 5.500 points.

WALL STREET

La semaine boursière a démarré dans le rouge à Wall Street, sous l'effet d'une poussée haussière des taux d'intérêts, qui a diffusé une certaine inquiétude parmi les investisseurs. L'attentisme était aussi de rigueur avant des échéances importantes cette semaine, avec une réunion de la Fed mardi et mercredi et les chiffres de l'emploi américain en janvier, vendredi. Côté sociétés, de nombreux poids-lourds de la cote annonceront leurs résultats ces prochains jours, dont Apple, Microsoft, Amazon, Alphabet ou encore Facebook. Après leurs records de vendredi, les trois principaux indices de Wall Street ont fini lundi en recul. Le Dow Jones a cédé 0,67% à 26.439 points, tandis que l'indice large S&P 500 a rendu 0,67% à 2.853 pts et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a fléchi de 0,52% à 7.466 pts.

ECO ET DEVISES

Grosse journée en perspective avec dès 7h30 le PIB français du 4ème trimestre, puis la consommation des ménages français de décembre (08h45), les indices de confiance de janvier en zone euro et le PIB du 4ème trimestre zone euro (11h00) puis l'indice des prix à la consommation allemands de janvier (14h00). Aux Etats-Unis, l'indice S&P Case-Shiller des prix de l'immobilier (15h00), l'indice de confiance des consommateurs américains du Conference Board (16h00) et l'indice de confiance des investisseurs selon State Street (16h00) sont attendus.

La parité euro / dollar atteint 1,2374 ce matin. Le baril de Brent se négocie 69,11$ et le WTI 65,05$. L'once d'or se traite 1.337$ (-0,2%).

VALEURS A SUIVRE

* Alstom : quelques bruits de couloir circulent actuellement sur des tensions entre les hauts dirigeants d'Alstom et de Siemens Mobility, qui sont en train de peaufiner les conditions de leur rapprochement. Suffisamment pour que le titre accuse le coup hier soir en fin de séance, achevée à -2,9% alors que le CAC40 ne cédait que -0,14% en clôture. Les syndicats grincent aussi des dents à quelques jours de leur vote sur l'opération.

* Vivendi : les dirigeants de Telecom Italia auraient soumis au gouvernement italien un projet préliminaire détaillé de scission du réseau terrestre de l'opérateur, pour dissiper les craintes de Rome sur une influence excessive du premier actionnaire de la société, Vivendi, sur des actifs jugés sensibles. Le CEO Amos Genish aurait remis sa copie hier à des représentants du régulateur transalpin des télécoms, selon un informateur de Bloomberg

* Elis : la société a publié ce matin des performances 2017 proches des attentes. Le marché devrait être sensible à un relèvement significatif des synergies envisagées avec Berendsen. Une conférence de présentation est organisée à Londres pour présenter la stratégie et l'intégration des acquisitions.

* Innate Pharma : le groupe lance une collaboration avec MedImmune cans le cadre d'une étude de phase I/II pour évaluer la tolérance et l'efficacité de durvalumab, un inhibiteur de point de contrôle anti-PD-L1, en combinaison avec l'anticorps monoclonal anti-C5aR en développement d'Innate, IPH5401, pour le traitement de patients présentant différentes tumeurs solides.

* Chiffres d'affaires / résultats publiés : Visiativ, Interparfums, Generix, Poulaillon, Paragon ID, Diaxonhit, Cegedim, Orapi, Mersen, Acteos...

* Analystes :

- Ateme, AST, I2S, Paragon ID et Wallix sont dans la sélection semestrielle de Genesta.

- AlphaValue passe d'alléger à accumuler sur Airbus, en visant 100 euros contre 82,50 euros précédemment.

- Kepler Cheuvreux démarre le suivi d'Albioma à l'achat en visant 23 euros.

- Natixis passe d'alléger à neutre sur CNP Assurances.

- Gilbert Dupont ramène d'achat à alléger sa recommandation sur Mersen.

- JP Morgan relève sa recommandation sur Pernod-Ricard de "souspondérer" à "surpondérer", et porte son objectif de cours de 112 à 145 euros.

* En Bref :

- Standard & Poor's a ramené de "positive" à "stable" la perspective d'évolution de la notation crédit "BBB" de Valeo.

- Publicis et Microsoft vont bâtir une plateforme d'intelligence artificielle.

- Air Marine discute rapprochement avec Alerion.

- Natixis change de directeur de la stratégie.

- Netbooster lève 15,5 ME à 3 euros pièce via un placement privé.

- CNP Assurances prend le contrôle de deux petites entreprises fintech.

- Advenis émet 10 ME d'obligations.

- Rallye émet 95 ME d'obligations.

- DBT signe un contrat de fourniture avec la Hongrie.

- Eurazeo investit dans ContentSquare.

- Altice va annuler de nouveaux titres.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/02/2018

    CGG   Société anonyme au capital de 5 785 750 euros Siège social : Tour Maine Montparnasse 33 avenue du Maine 75015 Paris 969 202 241 R.C.S.…

Publié le 22/02/2018

Efforts commerciaux payants.

Publié le 22/02/2018

Une belle occasion? En amont de la publication des résultats annuels d'Ipsos le 28 février prochain, Portzamparc estime qu'il est opportun de se...

Publié le 22/02/2018

Encore un faux pas

Publié le 22/02/2018

La fusion d'un microcontrôleur 32 bits ultra-basse consommation et d'un système radio Bluetooth 5 basse consommation (BLE) et IEEE 802.15.4 à haut niveau…

CONTENUS SPONSORISÉS