Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 723.81 PTS
+0.72 %
6 738.50
+0.97 %
SBF 120 PTS
5 245.09
+0.52 %
DAX PTS
15 555.08
-0.09 %
Dow Jones PTS
35 116.40
+0.8 %
15 061.42
+0.65 %
1.186
+0.02 %

Préouverture Paris : du mieux ?

| Boursier | 831 | Aucun vote sur cette news

Le CAC40 va tenter un petit rebond ce vendredi, après plusieurs séances hésitantes et une baisse de près de 1% hier...

Préouverture Paris : du mieux ?
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC40 va tenter un petit rebond ce vendredi, après plusieurs séances hésitantes et une baisse de près de 1% hier. Les publications semestrielles ont débuté avec des chiffres plutôt porteurs chez Thermador, Manutan, Vranken ou encore Argan... De l'autre côté de l'Atlantique, la cote américaine a de nouveau plutôt bien résisté hier soir face aux mauvais chiffres de l'inflation US.

WALL STREET

Le S&P 500 a terminé en retrait de 0,33% à 4.360 pts, mais le DJIA a pris malgré tout 0,15% à 34.987 pts, alors que le Nasdaq a reculé encore de 0,70% à 14.543 pts. Le baril de brut WTI se replie de nouveau de 2% à 71,60$ sur le Nymex. L'indice dollar gagne 0,1% désormais face à un panier de devises. Le bitcoin cède 4% sur 24 heures vers les 31.600$. Sur les marchés obligataires, le rendement du T-Bond US à 10 ans est ressorti à 1,35% et celui du 30 ans à 1,97%.
Les opérateurs demeurent globalement prudents, alors que les débats se poursuivent sur les questions des pics respectifs potentiels de croissance, de bénéfices ou d'inflation... Dans le même temps, la Fed tente toujours de rassurer, mais les marchés commencent à intégrer un peu l'idée d'un durcissement à moyen terme. Jerome Powell a prévenu que les responsables de la Fed allaient discuter de la composition et du rythme des achats d'actifs lors de la prochaine réunion, mais aucune décision ne semble imminente.

ECO ET DEVISES

Jerome Powell intervenait pour la seconde fois hier devant le Congrès US à l'occasion de son témoignage semi-annuel de politique monétaire. Le président de la Fed a adopté devant le Sénat un discours assez comparable à celui de la veille devant une commission financière de la Chambre des représentants... Il a indiqué que les anticipations d'inflation n'étaient pas à des niveaux problématiques, mais a admis qu'il n'était pas à l'aise avec une inflation bien supérieure à 2%, comme elle l'est actuellement... Le leader de la Fed ne pense pas qu'il y ait un problème de financement des déficits à court terme. Powell suggère de nouveau que le 'tapering' est encore très éloigné. La Fed attend surtout une forte amélioration supplémentaire du marché du travail, alors que l'économie confirme sa vigueur. Le dirigeant se montre prudent concernant le taux de participation à la force de travail, indicateur de plus en plus mis en avant par la banque centrale américaine. "Nous ne savons pas où le taux de participation à la force de travail s'installera", relativise Powell...
Hier, Powell avait déjà reconnu une hausse "notable" de l'inflation, qui devrait selon lui rester élevée durant les prochains mois. La banque centrale américaine reste prête à ajuster sa politique si l'inflation augmente trop fortement. Néanmoins, il anticipe toujours un retour ultérieur au calme et une stabilisation. L'inflation devrait selon lui rester élevée cette année puis se modérer. Le leader de la Fed constate par ailleurs la hausse des valorisations des actifs, mais ne s'alarme pas et évoque "des niveaux généralement solides" de stabilité financière. Sur les prix des maisons, Powell temporise aussi ce jour, suggérant que les tensions devraient se dissiper avec de moindres pressions provenant des matières et de l'approvisionnement.

Les discussions concernant le tapering, la réduction des achats d'actifs de la Fed actuellement logés à 120 milliards de dollars par mois, devraient se poursuivre lors des prochaines réunions. Powell a souligné que la banque fournirait "un préavis" avant d'annoncer toute décision d'apporter des changements. Le timonier de la Fed juge que la croissance américaine devrait atteindre cette année son plus haut niveau depuis des décennies. Le marché américain du travail est loin du niveau requis pour procéder au tapering. La Fed veut donc observer des progrès supplémentaires de ce point de vue avant d'agir et de réduire son soutien à l'économie. Cela semble rassurer les marchés, qui ne 'pricent' pas pour l'heure l'hypothèse d'une inflation durablement haute.
Pour Powell, il reste beaucoup de chemin à faire sur le marché de l'emploi, qui est à 7,5 millions de postes de son niveau pré-pandémique, les difficultés affectant particulièrement les travailleurs à bas salaires et les minorités. Le taux de participation à la force de travail reste en outre déprimé, note Powell.
Sur les devises, l'euro campe sur les 1,18/$. Le pétrole remonte au-dessus des 73$ le brent. Le bitcoin pointe à 31.790$.

A SURVEILLER CE JOUR

Europe :
- Indice final européen des prix à la consommation. (11h00)
- Balance commerciale européenne. (11h00)
Etats-Unis :
- Ventes de détail. (14h30)
- Indice du sentiment des consommateurs américains mesuré par l'Université du Michigan. (16h00)
- Stocks et ventes des entreprises. (16h00)

AVIS DE BROKERS

Goldman Sachs reste vendeur sur Schneider Electric avec un cours cible qui remonte cependant à 124 euros.
HSBC repasse d'acheter à 'conserver' sur Klépierre en ciblant un cours de 24 euros et d'alléger à 'acheter' sur Unibail.

VALEURS A SUIVRE

Paulic Meunerie, Groupe familial spécialisé dans les farines de haute qualité annonce la publication de son chiffre d'affaires consolidé pour le 1er semestre 2021.
Au 30 juin 2021, le Groupe a réalisé un chiffre d'affaires semestriel de 5 ME en hausse de 13% par rapport au 1er semestre 2020 qui avait enregistré un chiffre d'affaires de 4,3 ME. Comme annoncé, la progression de l'activité de la Société bénéficie de la mise en service des nouveaux outils industriels et les premiers bénéfices de la stratégie commerciale engagée afin de renforcer la pénétration de l'Entreprise sur tous les circuits de distribution.

Covivio Hotels : L'ANR EPRA NRV s'élève à 3.777 ME, en hausse de +5,5% sur six mois. La baisse par action de - 5,6% sur 6 mois, à 25,5 euros/action, tient compte de l'augmentation de capital réalisée en juin à un prix de 16 euros.
L'ANR EPRA NTA s'établit à 3.384 ME et 22,8 euros/action.
L'ANR NDV s'élève à 3.025 ME contre 2.819 ME à fin décembre 2020, représentant une hausse de +7,3% et s'établit à 20,4 euros/action.
L'EPRA Earnings de 26,1 ME (contre 32,3 ME au 30 juin 2020) affiche une baisse de 19,3% sous l'effet de la réduction des revenus variables suite à la fermeture de certains hôtels. Par action, l'EPRA Earnings atteint 0,19 euro au 30 juin 2021, contre 0,26 euro à la même date en 2020.

Thermador Groupe continue de bénéficier à plein de l'essor des rénovations de logements et des travaux d'amélioration. Le chiffre d'affaires a atteint 135,7 millions d'euros au deuxième trimestre 2021, en forte hausse de 46% et de 44% à périmètre constant par rapport à 2020.
Sur la première moitié de l'année, le chiffre d'affaires s'élève à 262,7 millions d'euros, en hausse de 40% et de 36% à périmètre constant. Ce niveau d'activité dépasse aussi de 30% celui de 2019 à la même période. Thermador Groupe enregistre notamment son plus fort taux de croissance dans les matériels de piscines.

Vranken : Le chiffre d'affaires consolidé du groupe au 1er semestre 2021 s'élève à 93,3 ME avec une progression de 45% par rapport à l'année précédente. Il retrouve ainsi un niveau comparable à celui établit au 1er semestre 2018, grâce notamment à un effet prix/mix favorable.
Les ventes à la clientèle sont supérieures de 46% à celles du 30 juin 2020, et de 13,5% à celles de 2019.
Tous les marchés du groupe progressent sans exception tant en volume qu'en mix. Le chiffre d'affaires France renoue avec une croissance de +20%, et l'Export, qui représente désormais 64% de l'activité, est en hausse de +68%
Cette excellente activité exportatrice s'explique par :
-Les mesures engagées depuis plusieurs années visant à internationaliser le groupe.
-Les gains de parts de marchés réalisés par le groupe en 2020.
-Une présence locale du groupe partout dans le monde, via ses filiales, qui a permis un redémarrage rapide de l'activité au plus près des clients sans être contraint par les limites de déplacements.
Les gelées de printemps et les poussées de mildiou auront un impact fort sur les rendements en Champagne.
La vendange s'annonce faible mais devrait heureusement être compensée par le déblocage des vins de réserve.
Les vignes en Provence devraient donner une belle vendange, mais les vignobles de Camargue, qui ont subi également des fortes gelées de printemps, devraient connaître une vendange inférieure à celle de 2020.
Compte tenu de l'évolution de son chiffre d'affaires consolidé au premier semestre, et malgré les aléas climatiques, le groupe révise à la hausse son objectif de croissance du chiffre d'affaires consolidé 2021 à +7,5% au minimum (contre +5% auparavant).

Manutan a réalisé au troisième trimestre de son exercice 2020-2021 un chiffre d'affaires de 200,8 millions d'euros, en progression de +8,9% (+5,6% à change et jours constants) sur 12 mois. Cette progression est portée par la division Collectivités, en croissance de +18,4% (+14,2% à jours constants) ainsi que par la division Entreprises qui affiche une croissance de +6,5% (+3,3% à change et jours constants).
Depuis le début de l'exercice fiscal, l'activité cumulée du groupe Manutan est en hausse de +6% (+5,6% à change et jours constants) par rapport à la même période de l'exercice 2019-2020. Le chiffre d'affaires s'établit ainsi à 594,2 millions d'euros au 30 juin 2021 contre 560,7 millions d'euros au 30 juin 2020.
Manutan rappelé rester focalisé sur l'implémentation de sa stratégie de développement, notamment l'extension de ses capacités de stockage et le déploiement de son modèle digital, et surveille toujours des opportunités de croissance externe.

Publicis Groupe annonce aujourd'hui l'acquisition de CitrusAd, une plateforme technologique (SaaS) qui optimise les performances marketing des marques directement sur les sites e-commerce. Avec plus de 50% de ses activités aux États-Unis, CitrusAd est présent dans 22 pays et 6 secteurs d'activité.
CitrusAd apporte sa technologie de pointe à plus de 70 des principaux distributeurs mondiaux et à plus de 4.000 marques qui utilisent la plateforme en mode self-service.

Nicox SA présente les principales activités et un résumé financier de Nicox SA et ses filiales pour le deuxième trimestre 2021. La société fait également un point sur sa stratégie et présente les points clé d'inflexion de valeur attendus.
Au 30 juin 2021, le groupe Nicox disposait d'une trésorerie et d'équivalents de trésorerie de 36,5 millions d'euros contre 42 millions au 31 mars 2020 et 47,8 millions d'euros au 31 décembre 2020. La trésorerie au 30 juin 2021 est suffisante pour faire face aux besoins de trésorerie de la société pour les douze prochains mois. Le chiffre d'affaires net pour le deuxième trimestre 2021 était de 0,7 million d'euros (dont 0,6 millions de paiements de redevances nettes). Le chiffre d'affaire net pour le premier trimestre 2020 était de 0,6 million d'euros (entièrement constitué de paiements de redevances nettes).
Au 30 juin 2021, le groupe Nicox avait une dette financière de 18 millions, composée pour 16 millions d'un financement obligataire avec Kreos Capital signé en janvier 2019 et pour 2 millions de prêts garantis par l'Etat accordés en août 2020 dans le contexte de la pandémie de COVID-19 et souscrits auprès de la Société Générale et de LCL.

Catana maintient le cap ! Dans un trimestre difficilement comparable avec le CA T3 sans activité de l'exercice passé, impacté par les restrictions sanitaires, Catana Group affiche une activité solide de 75,4 ME, qui confirme les objectifs de croissance annoncés pour l'exercice en cours. L'accélération des ventes au cours des derniers mois laisse également augurer un exercice prochain en très forte croissance, juge le groupe. Composé à 93% de ventes de bateaux neufs, ce CA du troisième trimestre consolide les précédentes publications qui confirmaient la forte dynamique pour cet exercice 2020/2021, dans un marché marqué depuis 15 mois par la crise sanitaire.
La comparaison avec l'activité du troisième trimestre 2019/2020 n'est pas significative puisque celle-ci avait été quasi inexistante compte tenu de la fermeture des usines en raison des restrictions liées aux premiers confinements, ayant entraîné l'impossibilité de procéder à toute livraison. A la fin de ce troisième trimestre, les ventes de bateaux neufs représentent déjà 70 ME, soit la quasi-totalité du chiffre d'affaires bateaux neufs de l'exercice passé (74 ME). Une nouvelle fois, cette dynamique est impulsée par le succès de la gamme Bali qui bénéficie d'une part, de la singularité de son concept innovant, et d'autre part d'une gamme très récente dont la plupart des modèles ont moins de deux ans et n'ont, de plus, jamais été présentés dans les salons nautiques, quasiment tous annulés depuis plus d'un an.
Comme annoncé, la plus forte attractivité de la gamme chez les particuliers (65% des ventes 2020/2021) explique aussi cette forte résistance au contexte, rendu difficile par la crise sanitaire, en particulier pour la clientèle des loueurs professionnels.
Depuis plusieurs mois, le groupe observe une accélération de ses ventes de bateaux neufs pour l'exercice 2021/2022. Avec le Bali 4.2, qui bénéficiera l'année prochaine d'une pleine année de production, et l'arrivée imminente du Bali 4.4, la gamme Bali "voit une nouvelle fois son potentiel très nettement augmenté".
Dans ce contexte, le carnet de commandes pour l'exercice prochain affiche déjà un niveau record de 109 ME, presque deux fois supérieur à ce qu'il était à la fin août de l'exercice précédent (57 ME). A date, ce niveau de carnet de commandes permet d'afficher pour N+1 des ambitions de croissance fortes, déjà supérieures à 25%. Même si la vigilance s'impose encore dans un contexte sanitaire incertain, Catana "confirme à nouveau l'efficacité et l'agilité de son business model qui, non seulement n'aura pas interrompu sa croissance dans un contexte difficile, mais aussi s'apprête désormais à renouer avec ses forts taux de croissance de l'avant crise".

Invibes Advertising, société spécialisée dans la publicité digitale, publie une croissance organique historique de +140% au 1er semestre 2021 à 8,7 ME.
Le chiffre d'affaires du S1 2021 affiche une hausse de +143% par rapport au S1 2019 qui était de 3,6 ME.

Argan : Le résultat net récurrent est en hausse et progresse de +9%, à 55,4 ME au 30 juin 2021, représentant de façon stable 73% des revenus locatifs comme lors de l'exercice précédent. L'exceptionnelle hausse du résultat net part du groupe de +582% à 338,3 ME s'explique essentiellement par la très importante variation de juste valeur positive du patrimoine de 286 ME au 1er semestre 2021 contre 5,7 MEUR au 1er semestre 2020, du fait notamment de la contraction des taux de capitalisation.
Le patrimoine livré (hors actifs immobiliers en cours de développement) s'établit à 3.100.000 m(2) au 30 juin 2021, comparé à 2.990.000 m2 fin 2020. Sa valorisation s'élève à 3,3 MdsE hors droits (3,45 MdsE droits compris) en hausse de 9% par rapport au 31 décembre 2020.
La valorisation du patrimoine livré à 3,3 MdsE hors droits fait ressortir un taux de capitalisation à 4,70% hors droits (4,50% droits compris) en baisse par rapport au taux de 5,05% hors droits du 31 décembre 2020.
La baisse exceptionnelle du ratio d'endettement à fin juin est transitoire et compte tenu des livraisons attendues pour le 2nd semestre, ARGAN maintient son objectif de 53% de LTV à fin 2021.
Conformément aux recommandations actualisées de l'EPRA, ARGAN applique les nouveaux standards en matière de détermination de l'actif net réévalué depuis le 1er janvier 2020.
L'ANR EPRA de reconstitution (NRV) s'établit à 86,7 euros par action au 30 juin 2021 (+ 19% sur 6 mois).
L'ANR EPRA de continuation (NTA) s'établit à 77,2 euros par action au 30 juin 2021 (+ 20% sur 6 mois).
L'ANR EPRA de liquidation (NDV) s'établit à 77 euros par action au 30 juin 2021 (+ 21% sur 6 mois).
Cette hausse significative de 13,8 euros de l'ANR EPRA NRV par action par-rapport au 31 décembre 2020 provient du résultat net (+2,5 euros), de la variation de valeur du patrimoine (+ 12,4 euros), du paiement du dividende en numéraire (-1,1 euro) et en actions (-0,9 euro) et des droits de mutation (+0,9 euro).
Révision à la hausse des objectifs 2021
Compte tenu des excellents résultats semestriels et de l'augmentation significative de la valorisation du patrimoine à dire d'experts, ARGAN revoit à la hausse ses objectifs 2021 comme suit :
Valeur du patrimoine : 3,5 MdsE (Objectifs relevés), contre 3,2 MdsE (Objectifs initiaux).
ANR EPRA NRV / action : 90 euros, contre 80 euros.

Albioma annonce que sa filiale brésilienne Albioma Codora Energia a remporté le 8 juillet dernier un appel d'offres portant sur un nouveau contrat de vente d'électricité (PPA - Power Purchase Agreement) d'une durée de 20 ans à partir de 2025, pour un volume de 64 GWh et à un prix garanti de 202,35 BRL/MWh indexé sur l'inflation.
Ce contrat pourra être honoré grâce à l'augmentation du volume de broyage de la sucrerie attenante et à la valorisation énergétique de la vinasse (résidu de la distillation d'éthanol). La majorité de la production d'Albioma Codora Energia est déjà vendue sur le marché régulé avec des contrats à long terme indexés sur l'inflation.

I2PO, le premier SPAC européen dédié au divertissement et aux loisirs, a levé avec succès 275 millions d'euros par voie de placement privé. Annoncé le 14 juillet 2021, l'objectif de levée d'un montant de 250 millions d'euros a été dépassé pour atteindre 275 millions d'euros. I2PO sera cotée sur Euronext Paris à partir du mardi 20 juillet 2021.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 septembre 2021 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 03/08/2021

Konix permettra aux gamers qui se reconnaissent dans les valeurs de l'UFC et de ses athlètes, de partager leur passion avec une gamme spécifique de casques, chaises de jeu et autres accessoires sous…

Publié le 03/08/2021

Bluelinea annonce le succès de son augmentation de capital par l'exercice des bons de souscription d'actions attribués gratuitement à tous les...

Publié le 03/08/2021

Chiffre d'affaires du 1er semestre...

Publié le 03/08/2021

Hopscotch Groupe, groupe de conseil en communication, a publié un chiffre d’affaires et une marge brute au premier semestre 2021 de 56,4 millions d’euros et 25,9 millions d’euros, affichant une…

Publié le 03/08/2021

Les deux parties espèrent finaliser leur accord au cours des prochaines semaines.

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne