En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 754.08 PTS
-0.95 %
4 765.0
-0.57 %
SBF 120 PTS
3 776.40
-0.94 %
DAX PTS
10 740.89
-0.29 %
Dowjones PTS
23 675.64
+0.35 %
6 491.52
+0.67 %
1.136
+0.14 %

Préouverture Paris : ça ne s'arrange pas pour le CAC40!

| Boursier | 525 | Aucun vote sur cette news

Le nouveau coup de tabac enregistré à Wall Street hier soir ne va pas aider le CAC40 à l'ouverture ce matin! Déjà malmené depuis le début...

Préouverture Paris : ça ne s'arrange pas pour le CAC40!
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le nouveau coup de tabac enregistré à Wall Street hier soir ne va pas aider le CAC40 à l'ouverture ce matin! Déjà malmené depuis le début du mois d'octobre, l'indice parisien est à nouveau attendu à la baisse ce matin. Une baisse qui prend des proportions significatives désormais puisque l'indice phare abandonne -6,77% depuis le 1er janvier. Le recul ressort à -9,84% depuis le début du mois d'octobre au cours duquel le CAC40 accumule pour le moment 14 séances de baisse sur 18. S'il venait à baisser en clôture aujourd'hui, il s'agirait de la septième baisse d'affilée dans le rouge.

On ne voit pas d'éléments susceptibles de redonner du baume au coeur des investisseurs aujourd'hui, toujours inquiets des multiples sources d'inquiétudes (Brexit, Italie, croissance mondiale). Même le pétrole a reflué ces derniers jours, lui aussi victime de l'aversion au risque.

Le dossier italien sera au centre des débats aujourd'hui après le budget retoqué par Bruxelles. Les investisseurs suivront en effet avec attention le Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne, en quête de commentaires sur ce bras de fer entre l'Union européenne et l'Italie sur son budget prévisionnel pour 2019 mais aussi sur les perspectives de croissance en Europe, après des indices PMI décevants!

WALL STREET

Mal orientée dès la début de la séance, la Bourse de New York n'a trouvé aucun support mercredi, les principaux indices capitulant en fin de journée, emportés notamment par les valeurs technologiques. L'indice Nasdaq Composite a plongé de plus de 4,4% et abandonne désormais 12,3% sur ses récents records, entrant en zone de correction. Le Dow Jones et le S&P 500 ont abandonné plus de 2%, et sont désormais en léger recul depuis le début de l'année... Alors que les publications trimestrielles des entreprises montrent des inquiétudes sur les futurs bénéfices, les investisseurs ont cédé aux craintes qui hantent les marchés depuis des semaines (hausse des taux, tensions commerciales, ralentissement en Chine...) Le Livre Beige de la Fed, publié mercredi, a décrit une économie américaine en bonne santé, mais a aussi insisté sur les inquiétudes des entrepreneurs face aux tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine.

A la clôture, l'indice Dow Jones a cédé 2,41% à 24.583 points, tandis que l'indice large S&P 500 a chuté de 3,09% à 2.656 points et que l'indice Nasdaq Composite a dégringolé de 4,43% à 7.108 points.

ECO ET DEVISES

France :
- Demandeurs d'emploi inscrits et offres collectées par Pôle emploi - troisième trimestre. (18h00)

Etats-Unis :
- Commandes de biens durables. (14h30)
- Balance du commerce international de biens. (14h30)
- Inscriptions hebdomadaires au chômage. (14h30)
- Promesses de ventes de logements. (16h00)
- Indice manufacturier de la Fed de Kansas City. (17h00)

Europe :

- Indice Ifo du climat des affaires en Allemagne. (10h00)
- Taux de chômage italien. (10h00)
- Annonce du principal taux de refinancement - BCE. (13h45)
- Conférence de presse de la BCE. (14h30)

La parité euro / dollar atteint 1,1417$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 75,84$. L'once d'or se traite 1.230$.

VALEURS A SUIVRE

Bouygues / Keyyo : Bouygues Telecom annonce entrer en négociations exclusives en vue d'acquérir les participations détenues dans Keyyo directement ou indirectement par MM. Philippe Houdouin, Silvère Baudouin, Christophe Sollet, Michel Picot, Eric Saiz, Dominique Roche, ainsi que Financière Arbevel, représentant ensemble 854.316 actions Keyyo soit 43,6% du capital de la société, dans le cadre d'une cession de bloc hors marché, au prix de 34 euros par action.

Schneider Electric publie aujourd'hui son chiffre d'affaires du troisième trimestre 2018, qui s'élève à 6,38 MdsE pour la période clôturée au 30 septembre. La croissance ressort à 8%, dont +7,2% en organique. Le groupe spécialiste des équipements et solutions pour l'énergie vise désormais un chiffre d'affaires et une performance opérationnelle (EBITDA) dans le haut des fourchettes déjà relevées fin juillet.

Plastic Omnium annonce un Chiffre d'affaires au 30 septembre 2018 de 5,858 MdsE, en hausse de 3,6% et de 15,7% sur le 3ème trimestre. Compte tenu de l'évolution des conditions de marché, le Groupe prévoit pour 2018 (et en comparaison des données 2017 IFRS 5) : une croissance du chiffre d'affaires d'au-moins 5% (soit un chiffre d'affaires d'environ 8,9 milliards d'euros en données proforma) ; un résultat opérationnel 2018 comparable à celui de 2017 ; un résultat net part du groupe en forte progression suite aux effets de périmètre ; un free cash-flow à 3 chiffres.

Orange : Le chiffre d'affaires du Groupe s'élève à 10,307 milliards d'euros au 3ème trimestre 2018, en croissance de +0,6% à base comparable (+58 millions d'euros). Sur les 9 premiers mois, la hausse du chiffre d'affaires est de +1,3% (+0,9% hors impact favorable des offres de livres audio et de lecture numérique).

Lisi réalise un chiffre d'affaires de 1,221 milliard d'euros sur les 9 premiers mois de 2018, stable par rapport à l'exercice précédent (-0,8%), dans un environnement conjoncturel complexe. A périmètre et taux de change constants, le chiffre d'affaires de Lisi recule de -2,8% au 30 septembre.

Elis publie un chiffre d'affaires du 3ème trimestre en forte croissance de +38,7% à 810,6 ME. L'amélioration séquentielle de la croissance organique pro forma est de +2,4%. La saison estivale a été satisfaisante en France (+1,8%), avec une bonne dynamique commerciale en Europe Centrale (+3,2%) et en Scandinavie (+2,6%). Le groupe anticipe un chiffre d'affaires du 4ème trimestre en croissance de +2,5% en pro forma, soutenu par une croissance similaire du périmètre historique d'Elis. La Marge d'EBITDA du groupe sera légèrement supérieure à 31,5% et en amélioration dans toutes les zones avec des Investissements de l'ordre de 20% du chiffre d'affaires et un Ratio Dette nette/EBITDA de 3,2 à fin décembre 2018.

Solocal Group : Sur 9 mois, le chiffre d'affaires ressort à 509,8 ME. Il recule de -6,4% par rapport 2017 (544,4 ME). Solocal Group confirme sa perspective de stabilisation de l'Ebitda récurrent (170 ME) pour 2018.

Mersen indique ce mercredi avoi réalisé au 3ème trimestre 2018 un chiffre d'affaires consolidé de 223 millions d'euros en forte croissance organique de 10%. En cumul sur les 9 premiers mois de l'année, Mersen a enregistré des facturations de 653 millions d'euros, en croissance organique de près de 11% par rapport à l'année dernière. Mersen anticipe désormais pour l'année 2018 une croissance organique du chiffre d'affaires d'environ 9%, c'est-à-dire dans le haut de prévisions précédentes (entre 7% et 9%). En conséquence, la marge opérationnelle courante du Groupe devrait se situer autour de 10,4%, également dans le haut des prévisions précédemment communiquées (entre 10,1% et 10,4%).

Cap Gemini relève à nouveau son objectif de croissance et vise désormais une progression du chiffre d'affaires à taux de change constants supérieure à 7,5% contre une croissance légèrement supérieure à 7% auparavant. De plus, Capgemini confirme ses objectifs d'amélioration de la profitabilité avec une marge opérationnelle comprise entre 12% et 12,2% et d'atteinte d'un free cash-flow organique supérieur à 1 MdE.

Groupe PSA affiche au troisième trimestre 2018 un chiffre d'affaires de 15,43 milliards d'euros, en hausse de 8%. Le chiffre d'affaires des marques historiques, Peugeot, Citroën et DS s'établit à 8,49 milliards d'euros, en légère hausse de 0,8% par rapport au 3ème trimestre 2017. L'impact positif du mix produit (+2,2%), des ventes à partenaires (+1,4%), du prix (+1,5%) et autres (+0,9%) font plus que compenser les effets négatifs des taux de change (-2,3%) et des volumes (-2,9%).

Alten : L'accélération de la croissance organique au troisième trimestre permet à Alten de revoir à la hausse ses projections d'activité pour 2018. A environnement économique inchangé, la société devrait réaliser une croissance organique supérieure à 10%.

Korian fait état d'un chiffre d'affaires de 840 ME au troisième trimestre, en progression de 6,1% par rapport à l'exercice précédent. Cette bonne performance repose sur une croissance organique solide de 3% et sur le succès de la stratégie active d'acquisitions de proximité dans les 4 pays d'implantation du Groupe.

CHIFFRES D'AFFAIRES / RÉSULTATS PUBLIES :

Coface, Groupe Crit, Pixium Vision, Memscap, Pharnext,Albioma, Groupe Guillin, Latécoère, Synergie, Vergnet, Infotel, Carmila, Spineway, Showroomprivé, Le Bélier, Cerrinov, Genkyotex.

ANALYSTES

JP Morgan reste à surpondérer sur STM en abaissant son cours cible à 17 euros
Jefferies ramène à 32 euros son objectif de cours sur Valeo (conserver)
MainFirst passe de 'surperformance' à 'neutre' sur Valeo, en ciblant un cours de 35 euros.
Berenberg reste à 'conserver' sur Atos avec un cours cible ajusté à 90 euros
Société Générale passe à 'acheter' sur Bic
Berenberg passe à acheter sur Dassault Aviation en ciblant un cours de 1.660 euros
AlphaValue reste à 'alléger' sur Eurofins
Société Générale revalorise Kering à 524 euros (achat)
MainFirst passe à 'surperformance' sur Sartorius AG en ajustant son cours cible à 145 euros
HSBC revalorise la Scor à 44 euros (achat).

EN BREF :

Valneva obtient un avis positif de l'EMA.

Altarea a levé 1,84 ME.

Deinove engage une coopération avec Calibr.

Anevia a été choisi par l'opérateur américain Com Net.

ECA Group conclut un beau contrat militaire.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/12/2018

Après prise en compte du résultat semestriel, les capitaux propres part du Groupe au 30 septembre 2018 sont positifs et s'élèvent à 1 ME...

Publié le 18/12/2018

Le paiement en numéraire et/ou la livraison des actions seront effectués à compter du 15 février 2019...

Publié le 18/12/2018

Claude Tempé quitte ses fonctions. Sylvestre Blavet lui succède...

Publié le 18/12/2018

Cet ensemble de sociétés vend aux grandes surfaces de bricolage et grandes surfaces alimentaires en France et en Espagne une gamme très complète de robinetterie pour les salles de bain et les…

Publié le 18/12/2018

Tikehau Capital et Bpifrance entrent au capital de GreenYellow, via une augmentation de capital de 150 ME...