Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 553.86 PTS
+0.14 %
6 554.0
+0.93 %
SBF 120 PTS
5 070.82
+0.09 %
DAX PTS
13 795.85
+0.74 %
Dow Jones PTS
33 761.05
+1.27 %
13 565.87
+2.06 %
1.026
+0. %

Préouverture Paris : avalanche de publications !

| Boursier | 541 | Aucun vote sur cette news

Le CAC 40 est attendu encore hésitant ce mercredi matin avant le verdict de la Fed ce soir qui devrait de nouveau relever ses taux...

Préouverture Paris : avalanche de publications !
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC 40 est attendu encore hésitant ce mercredi matin avant le verdict de la Fed ce soir qui devrait de nouveau relever ses taux directeurs de 0,75 point pour tenter de mieux maîtriser l'inflation. En attendant, les résultats des entreprises se multiplient avec ce jour LVMH, Michelin, Valeo, Nexans, Vallourec, Elior et beaucoup d'autres...

WALL STREET

Wall Street a corrigé nettement mardi, affecté surtout par les dossiers Walmart et Amazon. Le S&P 500 rend 1,15% à 3.921 pts, le Dow Jones cède 0,71% à 31.761 pts et le Nasdaq 1,87% à 11.562 pts. Le baril de brut WTI redonne 1% sur les 95$.

ECO ET DEVISES

La Fed américaine, face à une inflation record, devrait donc relever encore de 75 points de base le taux des fonds fédéraux ce mercredi, entre 2,25 et 2,5% contre une fourchette actuelle allant de 1,5 à 1,75%. Selon l'outil FedWatch du CME Group, la probabilité d'une telle hausse de trois quarts de point est de 77,5%, contre 22,5% pour la probabilité d'un geste encore plus fort de 1%. Le même outil fait ressortir une probabilité de près de 41% d'une fourchette des taux allant de 3,25 à 3,5% à l'issue de la dernière réunion monétaire de l'année, celle des 13 et 14 décembre, et une probabilité de plus de 29% d'une fourchette de 3,5 à 3,75% à cette même date.
La Fed devrait donc porter ses taux à 2,25-2,50%, une fourchette que la banque centrale considère comme un territoire neutre. La plus grande question semble concerner les attentes pour septembre. Jerome Powell, dirigeant de la Fed, devrait mettre l'accent sur la lutte contre l'inflation, mais également réaffirmer qu'un atterrissage en douceur demeure réalisable. Jeudi apportera la publication du PIB du T2 (consensus FactSet +0,9%). Certains craignent tout de même un deuxième trimestre de contraction qui alimenterait les préoccupations plus larges en matière de croissance, même s'il est également probable qu'il y ait beaucoup de recul compte tenu de la solidité du marché du travail et des bilans des consommateurs.

Le Fonds monétaire international a abaissé encore ses prévisions de croissance mondiale hier... Le FMI prévoit désormais une croissance mondiale de 3,2% en 2022 (contre 3,6% en avril) et note que l'économie mondiale s'est déjà contractée au deuxième trimestre, avec le ralentissement en Chine et en Russie. Le Fonds a aussi revu en baisse sa prévision de croissance 2023 à 2,9%, du fait de l'impact des politiques monétaires. "Les prévisions se sont significativement assombries depuis le mois d'avril. L'économie mondiale pourrait bientôt se retrouver au bord d'une récession globale", juge l'économiste en chef du FMI, Pierre-Olivier Gourinchas.
L'euro revient sur les 1,0150/$. Le brent pointe à 105$.

INDICATEURS ECONOMIQUES A SURVEILLER

France :
- Indice de confiance des ménages. (08h45)
- Demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi, deuxième trimestre. (12h00)
Etats-Unis :
- Ventes automobiles du mois de juin (BEA).)
- Commandes de biens durables. (14h30)
- Stocks de grossistes. (14h30)
- Promesses de ventes de logements. (16h00)
- Communiqué de politique monétaire de la Fed. (20h00)

BROKERS

J.P. Morgan repasse de neutre à 'surpondérer' sur Axa en ciblant un cours de 29 euros.
AlphaValue reste à l'achat sur Eutelsat, mais avec un objectif de cours ramené de 16,80 à 11,60 euros.
Jefferies est à l'achat sur Rémy Cointreau avec une cible réhaussée de 200 à 220 euros et conserve Veolia avec un objectif ajusté de 27 à 25 euros.

VALEURS A SUIVRE

Dans le cadre de l'examen du projet de rapprochement entre Groupe TF1 et Groupe M6, les services de l'instruction de l'Autorité de la concurrence ont remis leur rapport. Dans ce rapport, "qui ne préjuge pas de la décision finale du Collège de l'Autorité", les services d'instruction considèrent que l'opération "soulève des problèmes de concurrence significatifs", en particulier sur le marché de la publicité.
"La nature et l'étendue des remèdes requis dans le rapport d'instruction feraient perdre toute pertinence au projet des parties qui, dans ce cas, l'abandonneraient", indiquent les deux groupes de médias.
Les parties, qui entendent maintenir leur projet tel qu'il a été présenté, vont répondre dans les 3 semaines à l'Autorité.
Les auditions devant le Collège de l'Autorité de la concurrence sont prévues les 5 et 6 septembre prochains...

Lagardère a annoncé pour le premier semestre des comptes en forte amélioration. Le chiffre d'affaires du groupe au premier semestre 2022 s'établit à 3,027 MdsE, soit une évolution de +38,6% en données comparables. Le Résop Groupe au premier semestre atteint 107 ME, en forte progression de +104 ME, vs +3 ME au premier semestre 2021. Lagardère Publishing enregistre un Résop de 81 ME (110 ME en 2021) et Lagardère Travel Retail un Résop de 26 ME (-96 ME en 2021). Le résultat avant charges financières et impôts (RACFI) s'établit à 32 ME en 2022, contre -91 ME en 2021, incluant des éléments non récurrents / non opérationnels pour -70 ME. Le résultat net ajusté part du groupe s'affiche à +25 ME, contre -86 ME en 2021. La perte nette part du groupe est sensiblement réduite à 45 ME, contre 153 ME un an avant.

Michelin affiche au premier semestre 2022 des ventes de 13,29 milliards d'euros, en hausse de 18,7%, pour un résultat opérationnel des secteurs en hausse de 7,7% à 1,5 milliard d'euros, soit une marge de 11,5% contre 12,7% un an plus tôt. Le résultat net consolidé de 843 millions d'euros intègre une perte de valeur de 202 ME liée à la suspension des activités en Russie.
Michelin annonce que les perturbations des chaines d'approvisionnement et l'inflation se sont intensifiées, entraînant les marchés Pneu vers le bas des attentes. Les volumes Pneu baissent ainsi de 2,2 % mais sont stables sur un périmètre excluant les ventes en Europe orientale et en Chine. L'effet Prix-mix Pneu s'élève à 13,9% traduisant la détermination du groupe à compenser l'inflation des coûts. Les ventes Hors Pneu renforcent leur dynamique en progressant de 18% à parités constantes.
Le cash flow libre avant acquisitions est de -1,01 milliard d'euros, soutenu par un EBITDA en hausse à 2,439 milliards d'euros mais pénalisé par l'impact de l'inflation sur le besoin en fonds de roulement. Retrouvant une saisonnalité habituelle, Michelin précise qu'il générera son excédent de trésorerie annuelle au second semestre.

LVMH a réalisé au premier semestre 2022 des ventes de 36,7 MdsE, en hausse de 28%. La croissance organique des ventes s'établit à 21%. Toutes les activités réalisent une croissance organique à deux chiffres de leurs ventes sur le semestre.
Au second trimestre, les ventes progressent de 27% sur une base de comparaison particulièrement élevée. La croissance organique des ventes s'établit à 19%, une performance en ligne avec les tendances du premier trimestre.
L'Europe et les Etats-Unis sont en forte hausse depuis le début de l'année tandis que l'Asie connaît une progression moindre en raison d'un second trimestre affecté par de nouvelles restrictions sanitaires en Chine.
Le résultat opérationnel courant du premier semestre 2022 s'établit à 10,3 MdsE, en hausse de 34%. La marge opérationnelle courante ressort à 27,9% des ventes, en hausse de 1,3 point par rapport au premier semestre 2021.
Le résultat net part du Groupe s'élève pour sa part à 6,5 MdsE, en hausse de 23% par rapport au premier semestre 2021.
Le groupe aborde la seconde partie de l'année avec confiance.

Nexans : Au premier semestre 2022, les performances financières de toutes les activités ont atteint des niveaux record chez Nexans. L'EBITDA est en hausse de +38% par rapport à la même période de 2021. Les activités d'électrification ont contribué à 97% de la hausse d'EBITDA par rapport à la même période de l'année précédente, avec une répartition comparable entre effets structurels et conjoncturels, et l'acquisition de Centelsa.
La marge d'EBITDA a augmenté de +190 points de base par rapport au premier semestre 2021 pour atteindre 9,1% (contre 7,1%) grâce à SHIFT et Amplify dans l'activité Usages et aux nouvelles capacités du segment Production d'énergie et Transmission.
Le ROCE ressort à 17,4%, contre 14,2% en juin 2021.
La génération de trésorerie (free cash-flow) normalisée atteint 104 millions d'euros, grâce à l'EBITDA élevé et malgré une variation négative du fonds de roulement due en partie à la hausse du prix du cuivre.
Le groupe cible une fourchette d'EBITDA entre 560 et 590 millions d'euros (précédemment entre 500 et 540 millions d'euros) et une génération de trésorerie (free cash-flow) normalisée entre 200 et 250 millions d'euros (précédemment entre 150 et 200 millions d'euros).

Neoen, un des principaux producteurs indépendants d'énergie exclusivement renouvelable, a testé et déployé avec succès le Virtual Machine Mode de Tesla (VMM) sur son site de Hornsdale Power Reserve (HPR), la deuxième plus grande batterie lithium-ion d'Australie d'une puissance de 150 MW / 193,5 MWh. HPR ayant obtenu l'autorisation de l'AEMO, ses onduleurs de type grid forming (capables de générer leur propre consigne de tension et de fréquence) vont pouvoir commencer à fournir des services d'inertie au réseau d'Australie-Méridionale.

Atos bénéficie actuellement d'une dynamique commerciale en forte amélioration, avec un net rebond des prises de commandes lors du deuxième trimestre, à 2,8 milliards d'euros contre 2,0 milliards d'euros au premier trimestre, et une forte amélioration du ratio de prises de commandes sur chiffre d'affaires à 101% au deuxième trimestre, comparé à 72% au premier trimestre. La prise de commandes inclut plusieurs contrats emblématiques, avec des clients historiques et des nouveaux, dont un nouveau supercalculateur dans le cadre du programme EuroHPC (le 6ème remporté par Atos sur un total de 8 alloués dans le cadre du programme). Cette montée en puissance de la dynamique commerciale sous-tend l'accélération de la croissance du chiffre d'affaires attendue au deuxième semestre, et témoigne d'un fort soutien des clients d'Atos au plan de transformation envisagé, avec plus de 0,6 milliard d'euros de nouvelles commandes signées après son annonce.

Danone annonce revoir à la hausse sa prévision de chiffre d'affaires annuel après des ventes supérieures aux attentes au deuxième trimestre, portées par l'augmentation des prix. Le groupe agroalimentaire prévoit désormais une croissance de son chiffre d'affaires comprise entre 5% et 6% en données comparables en 2022, contre une précédente fourchette de 3% à 5%.
Les ventes du groupe ont progressé de 7,7% en données comparables au deuxième trimestre, contre une croissance moyenne de 5,5% attendue par les analystes de la place. Si la hausse des prix a gonflé ses revenus, elle a pesé aussi sur les coûts et la marge opérationnelle courante a reculé à 12,1% au premier semestre contre 13,1% sur les 6 premiers mois de 2021.
Danone maintient ainsi son objectif d'une marge opérationnelle courante supérieure à 12%.

Au 2e trimestre 2022, l'occupation moyenne chez LNA Santé représente 93% des capacités en EHPAD, avec un taux d'occupation en gamme Confort supérieur à 96%, et en gamme Elégance supérieur à 92,5%, tous deux en hausse par rapport au 2e trimestre 2021 (+2 points en Confort et +3 points en Elégance), grâce aux efforts réalisés sur la démarche de commercialisation. Le taux d'occupation des établissements en régime de croisière s'établit hors hospitalisation à domicile à 95,5% sur le e trimestre 2022, en amélioration de 5,6 points par rapport au 2e trimestre 2021.
Au terme du 1er semestre 2022, le chiffre d'affaires Exploitation de LNA Santé atteint 334,5 millions d'euros, en hausse de 8% par rapport au 1er semestre 2021 (309,8 ME), dont 7,3% de croissance organique. Le chiffre d'affaires global de l'ensemble des activités sur le semestre ressort à 359,9 ME (338,1 ME un an plus tôt). Il est en croissance de +6,4%.

Le chiffre d'affaires semestriel de Valeo est de 9.419 ME, en hausse de 5% par rapport à la même période en 2021.
La marge d'EBITDA s'établit à 11,8% du chiffre d'affaires contre 13,4%.
La marge opérationnelle hors quote-part des résultats des sociétés mises en équivalence s'élève à 258 ME, soit 2,7% du chiffre d'affaires. Elle était de 4,6% un an plus tôt...
Le résultat net part du Groupe s'élève à -48 ME, soit -0,5 % du chiffre d'affaires après déduction des participations ne donnant pas le contrôle d'un montant de -32 ME. Il était de 90 ME sur le S1 2021...
Au vu des dernières estimations de production automobile, des niveaux actuels des prix des matières premières et de l'énergie, des discussions sur les prix menées avec les clients et de l'efficience opérationnelle, Valeo confirme ses objectifs financiers 2022.

Vallourec annonce 160 millions d'euros de RBE au T2, en hausse significative de 115 millions d'euros par rapport au T1. Poursuite de la forte performance de l'activité Tubes, notamment en Amérique du Nord. Malgré son redémarrage, la mine de fer opère toujours en-deçà de ses niveaux habituels Normalisé d'une mine fonctionnant à pleine capacité, le RBE aurait été de 240 millions d'euros.

CGG annonce ce jour avoir signé avec bp un important accord pluriannuel de transformation et de curation numérique des data de bp dans le monde. Cet accord constitue une étape majeure dans la stratégie numérique de subsurface de bp.
Ariel Flores, Senior Vice-Président Subsurface, bp, a déclaré : "Notre ambition est de devenir toujours plus prévisibles et efficaces pour étayer nos décisions d'investissement. Cet accord gagnant-gagnant pour nos deux sociétés est une véritable opportunité de tirer parti de nos capacités respectives en révélant directement dans les mains de nos opérationnels du sous-sol, le potentiel caché des données non structurées".

Worldline annonce un chiffre d'affaires de 2,020 MdsE au S1, en croissance organique de +12,6% avec la poursuite de l'accélération de la croissance à +13,5% au T2 2022. L'EBO est à 468 millions d'euros, soit 23,2% du chiffre d'affaires, ce qui correspond à +80 points de base. Le flux de trésorerie disponible est à 229 millions d'euros, soit 49% de conversion de l'EBO.
L'ensemble des objectifs 2022 est confirmé :
-8% à 10% de croissance organique du chiffre d'affaires
-100 à 150 points de base d'amélioration de la marge d'EBO par rapport au proforma 2021
-Taux de conversion de l'EBO en flux de trésorerie disponible de l'ordre de 45%

Obiz : A l'issue du 1er semestre de l'exercice 2022, Obiz a enregistré un chiffre d'affaires consolidé de 16 ME, en croissance totale de +22%. La société Adelya, consolidée depuis le 1er mai 2022, a contribué pour 0,4 ME au chiffre d'affaires sur deux mois. A périmètre constant, la croissance organique d'Obiz s'est établie à un niveau élevé de +19%.
Sur une base proforma (en intégrant la société Adelya(C) sur l'ensemble du 1er semestre), le chiffre d'affaires semestriel 2022 s'élève alors à 17 ME.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 septembre 2022

CODE OFFRE : SUMMER22

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SUMMER22 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 12/08/2022

Environ +13% depuis le début juillet

Publié le 12/08/2022

6.553,24 points

Publié le 11/08/2022

Le CAC40 a poursuivi sa hausse ce jeudi pour terminer en progression de 0,33% à 6...

Publié le 11/08/2022

Le CAC40 revient à l'équilibre vers la mi-journée

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/08/2022

Epizyme opère désormais comme " une société du Groupe Ipsen " suite à la clôture de l'acquisition.

Publié le 12/08/2022

14h30Indice manufacturier 'Empire State' de la Fed de New York.16H00Indice du marché immobilier américain de la NAHB.source : AOF

Publié le 12/08/2022

L'action Johnson & Johnson est en repli de 0,81 % à 165,78 dollars à la bourse new-yorkaise. Le groupe a annoncé qu'il allait cesser de commercialiser de la poudre pour bébé à base de talc dès…

Publié le 12/08/2022

L'action TF1 perd 3,17 % à 6,88 euros. Le groupe de médias est pénalisé par Barclays, qui a dégradé sa recommandation de Sur-pondérer à Sous-pondérer en raison de la récession qui se profile…

Publié le 12/08/2022

Vente du Turbo Illimité Best CALL VIVENDI C021T à 0,19 EUR (+0 %) Analyse :Nous visions 10,2 euros sur Vivendi après le déclenchement d'un double bottom en juillet. La…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne