5 276.18 PTS
-0.10 %
5 275.5
-0.05 %
SBF 120 PTS
4 228.81
-0.07 %
DAX PTS
12 463.77
+0.09 %
Dowjones PTS
25 219.38
+0.08 %
6 770.66
+0.00 %
Nikkei PTS
22 149.21
+1.97 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Préouverture Paris : Apple assure, Powell rassure

| Boursier | 393 | Aucun vote sur cette news

Les indices européens sont attendus en hausse, en attendant l'emploi américain d'octobre.

Préouverture Paris : Apple assure, Powell rassure
Credits Reuters

LA TENDANCE

Les nombreux événements de la semaine auraient plus avoir des conséquences plus radicales sur les indices boursiers. La tutelle de l'Espagne sur la Catalogne, le relèvement des taux britanniques ou la nomination de Jerome Powell pour succéder à Janet Yellen à la tête de la Fed n'ont pas brisé le train de sénateur adopté par les principales places financières depuis plusieurs semaines. Comme la pente est toujours légèrement haussière, personne ne s'en plaint. La séance de vendredi ne sera pas exempte d'actualités pour autant. Les données de l'emploi américain d'octobre par exemple, mais aussi quelques publications trimestrielles emblématiques. Apple hier soir, avec des chiffres solides, ou Société Générale ce matin, avec une performance en demi-teinte. Quelques entreprises du S&P 500 doivent encore présenter leurs chiffres aujourd'hui à Wall Street, dont Duke Energy, Moody's et CenterPoint.

Les indicateurs avancés sont bien ancrés à la hausse : la continuité dans la politique monétaire de la Fed incarnée par Powell et les solides résultats du "baromètre" Apple sont rassurants. Le CAC40 devrait ouvrir sur les 5.520 points ou au-delà.

WALL STREET

Wall Street a poursuivi sa consolidation jeudi en clôture. L'actualité a pourtant été particulièrement étoffée outre-Atlantique, avec la présentation du projet de réforme fiscale, le changement de dirigeant de la Fed, et une pluie de trimestriels qui s'est poursuivie. Le DJIA gagne 0,35% à 23.516 pts, alors que le Nasdaq cède 0,02% à 6.715 pts. Le S&P500 perd aussi 0,02% à 2.580 pts.

ECO ET DEVISES

Programme 100% américain avec le rapport mensuel sur la situation de l'emploi et la balance commerciale (13h30), puis l'indice Markit PMI des services (14h45), les commandes industrielles et l'indice ISM des services (15h00).

La parité euro / dollar atteint 1,1659 ce matin. Le baril de Brent se négocie 60,85$ et le WTI 54,81$. L'once d'or se traite 1.277$ (+0,1%).

VALEURS A SUIVRE

* Renault : Bercy a cédé 4,73% du capital pour 1,2 MdE. Ces titres avaient été acquis en avril 2015. Ils permettront de dégager 55 ME de plus-value pour l'Etat. Renault en rachète 10%, soit 1,4 million d'actions, pour un futur programme d'actionnariat salarié.

* L'Oréal : le groupe affiche une croissance organique de 4,5% sur neuf mois, supérieure aux attentes grâce à une accélération de 5,1% au 3ème trimestre.

* Axa : les revenus sur neuf mois sont en baisse de 0,5% en publié mais en hausse de 0,1% en données comparables. La marge sur affaires nouvelles en vie, épargne, retraite reste stable à 40%. Le ratio de solvabilité II s'établit à 201%, stable par rapport au 30 juin 2017.

* Société Générale : en première lecture, les résultats trimestriels ont l'air médiocres. La banque a accru le montant de ses provisions pour litiges aux Etats-Unis et l'activité se contracte sur l'effet de conditions difficiles dans la banque de détail en France et dans les activités de marché. Il faudra attendre l'oeil des experts pour décortiquer les performances par division et déterminer si le secteur bancaire entame une mauvaise passe.

* Vivendi : l'Italie a fait jouer une seconde fois sa prérogative de protection des actifs stratégiques dans le dossier Telecom Italia, en étendant son contrôle spécial aux opérations susceptibles d'affecter la sécurité et l'intégrité du réseau du groupe transalpin. Le mois dernier, le gouvernement avait déjà pris un décret créant une forme de tutelle sur les actifs jugés sensibles de Telecom Italia.

* Air France KLM : le redressement des résultats se poursuit. Grâce un accroissement de passagers transportés et à une amélioration de la recette unitaire, la compagnie est en mesure ce matin de dévoiler, pour le compte du troisième trimestre 2017, un résultat d'exploitation de 1,02 milliard d'euros, qui s'envole de près de 39% par rapport à la même période de l'exercice 2016. Les perspectives de fin d'année sont bonnes.

* TechnipFMC : le groupe a remporté un contrat subsea en Malaisie avec Murphy Sabah Oil. La prestation EPIC a déjà été intégrée dans les chiffres qui ont été annoncés la semaine dernière pour le compte du second trimestre.

* Chiffres d'affaires / résultats publiés : Viel, Altice, Tikehau, Aurea, Maisons France Confort, Wavestone, GeNeuro...

*

Analystes:

- Jefferies revalorise Kering de 425 à 455 euros en restant acheteur.

- JP Morgan revalorise L'Oréal de 188 à 200 euros en restant à "surpondérer".

- MainFirst relève de 190 à 200 euros sa recommandation sur L'Oréal, mais reste neutre.

- Goldman Sachs reste acheteur de Publicis, mais sort la valeur de sa liste de convictions.

- Liberum relève son objectif de cours de 14,50 à 15,50 euros sur TF1, en restant acheteur.

* En Bref :

- Saint-Gobain a finalisé l'acquisition de Scotframe Limited au Royaume-Uni.

- Feu vert pour le Vyzulta de Bausch + Lomb et Nicox aux Etats-Unis.

- Traqueur fait un nouveau point sur sa situation.

- Quatre nouveaux administrateurs chez Air France KLM.

- EOS Imaging, Pharnext et Poxel dévoilent leurs calendriers de conférences.

- Esker signe un partenariat en Chine.

- Fitch Ratings a confirmé la notation "BBB+" d'Orange.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/02/2018

Génération de cash décevante

Publié le 19/02/2018

Peu d'évolutions sur Renault dont le titre grignote 0,2% à 87,9 euros...

Publié le 19/02/2018

Reckitt Benckiser abandonne 3,1% à 6 362 pence à la Bourse de Londres après la publication de résultats 2017 dégradés et de prévisions prudentes. Le groupe britannique, spécialisé notamment…

Publié le 19/02/2018

Les deux sociétés ont signé un contrat de diffusion...

Publié le 19/02/2018

Les actionnaires du fabricant américain de câbles General Cable ont approuvé le projet d'acquisition de la société déposée par Prysmian, n°1 mondial du secteur. Le groupe italien a mis 3…

CONTENUS SPONSORISÉS