5 357.14 PTS
-
5 340.0
-1.11 %
SBF 120 PTS
4 274.04
-
DAX PTS
13 068.08
-
Dowjones PTS
24 508.66
-0.31 %
6 389.91
+0.00 %
Nikkei PTS
22 553.22
-0.62 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Ouverture Paris : sous les 5.400 points

| Boursier | 285 | Aucun vote sur cette news

Toujours plus hauts, les marchés américains n'entraîne cependant par le CAC40 dans leur sillage qui recule de 0,10% à 5...

Ouverture Paris : sous les 5.400 points
Credits Reuters

LA TENDANCE

Toujours plus hauts, les marchés américains n'entraîne cependant par le CAC40 dans leur sillage qui recule de 0,10% à 5.370 points après près de trente minutes d'échanges. Hier l'indice parisien n'était pas parvenu à clôturer au-dessus des 5.400 points. La réforme fiscale de Trump est toujours au coeur des décisions des investisseurs qui savent qu'en cas d'adoption, elle garantirait des marges supplémentaires dans les comptes des sociétés. L'influent sénateur républicain John McCain a annoncé jeudi qu'il voterait en faveur du projet fiscal, de quoi doper les cours à New York. Mais, tard dans la nuit après la clôture US, d'autres éléments plus négatifs sont intervenus en particulier au Sénat qui pourraient encore retarder l'adoption de la réforme fiscale. Le Sénat a donc reporté le vote sur ce vaste projet de réforme fiscale présenté par les républicains, un amendement proposé par des tenants de la rigueur budgétaire ayant bloqué la progression législative du texte. Les élus ont débattu jusque tard dans la soirée, mais ont finalement décidé de remettre un éventuel vote à vendredi, sans que l'on puisse dire à ce stade si les conditions d'un tel vote seront réunies...

WALL STREET

A la clôture, le Dow Jones et le S&P 500 ont inscrit de nouveaux records historiques, tandis que le Nasdaq composite a repris une grande partie du terrain perdu la veille. Le DJIA a bondi de 1,39% à 24.272 points (sa première incursion au-dessus des 24.000 points), tandis que l'indice large S&P 500 a gagné 0,82% à 2.647 pts. Le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a regagné 0,73% à 6.874 pts, après avoir chuté de 1,27% mercredi soir.

ECO ET DEVISES

Sur le marché des changes, le dollar a cédé du terrain. L'indice du dollar, qui mesure son évolution face à un panier de 6 devises de référence, a relâché 0,11% à 93,06. L'euro a gagné 0,40% à 1,1899$, et la livre sterling a poursuivi sa hausse, progressant de 0,87% à 1,3525$, les cambistes pariant sur la conclusion d'un accord entre Londres et Bruxelles sur les modalités du Brexit. Le cours du pétrole brut léger américain WTI a gagné 0,17%, à 57,40$ le baril sur le Nymex (contrat à terme de janvier), tandis que le Brent a pris 0,73% à 63,57$, après la conclusion, à Vienne, d'un nouvel accord de l'Opep sur la poursuite de l'encadrement de la production au-delà de son échéance de mars 2018. Le plafonnement de la production, mis en place début 2017, sera ainsi prolongé jusqu'à la fin 2018 afin d'éponger les stocks excédentaires et de stabiliser les prix... Toutefois, les participants à cet accord (l'Opep, la Russie et d'autres pays producteurs) semblent toutefois se laisser une porte de sortie puisqu'ils devraient examiner en juin 2018 les progrès effectués pour rééquilibrer le marché. La Russie notamment craint que le marché anticipe un déficit d'offre prochainement, ce qui pourrait faire flamber à nouveau les cours et gonfler davantage la production américaine de pétrole de schiste, qui gagne des parts de marché. La production américaine de pétrole a atteint un record la semaine dernière, à 9,68 millions de barils par jour, selon les statistiques officielles publiées mercredi.

VALEURS EN HAUSSE

* Carrefour (+0,25% à 17,69 Euros) et Fnac Darty (+2,45% à 90,57 Euros) : discutent d'une alliance pour mutualiser leurs achats dans les produits électroniques et électroménagers, indique vendredi BFM Business. Selon la radio, ces discussions entre les deux groupes en sont à un stade préliminaire et pourraient aboutir début 2018...

* Altice (+2% à 6,77 Euros) : annonce un accord de vente de ses activité Telecommunications Solutions Business and Data Center Operations (Green Datacenter AG et green.ch AG) en Suisse à InfraVia Capital Partners. Green Datacenter apporte les solutions data pour les groupes suisses, européens et à travers le monde. La transaction valorise l'activité environ 214 million CHF, soit 9,9 fois l'EBITDA ajusté. Elle sera finalisée début 2018...

* Recylex (+2,50% à 12,84 Euros) annonce ce jour la nomination par son Conseil d`administration de Sebastian Rudow en qualité de Président-Directeur Général, en remplacement d`Yves Roche. Sebastian Rudow a exercé des fonctions de mandataire social au sein d`une grande entreprise sucrière européenne et au sein d`une entreprise dans le secteur de la plasturgie par injection. Il rejoint Recylex à un moment où le Groupe se transforme et franchit une nouvelle étape de son histoire, se tournant résolument vers l`avenir et l`économie circulaire. Il poursuivra le développement industriel organique du Groupe en apportant son expertise dans la gestion de sociétés après redressement.

Valeo (+0,10% à 61,06 Euros) : avait annoncé le 6 février 2017 la signature d'un accord avec son partenaire sud-coréen PHC Group pour la création d'une co-entreprise destinée à devenir le leader mondial dans le domaine des convertisseurs de couple pour boîtes automatiques et boîtes à transmission continue. Après avoir obtenu les autorisations réglementaires nécessaires, Valeo et son partenaire PHC confirment la finalisation de cette opération. La société, qui emploie environ 3.150 salariés, sera contrôlée et donc consolidée par intégration globale dans les comptes de Valeo. Elle devrait réaliser un chiffre d'affaires de l'ordre d'un milliard d'euros sur une base annuelle et sera relutive dès la première année sur la marge opérationnelle de Valeo. La société entend tirer profit de fortes complémentarités des deux partenaires en termes géographiques, d'offre produits et commerciale pour générer des synergies achats, industrielles et R&D.

VALEURS EN BAISSE

* LDLC (-6,20% à 19,46 Euros) : a encaissé une baisse de ses résultats semestriels aujourd'hui sanctionné. L'EBITDA atteint 6,6 ME contre 10,1 ME alors que le résultat net est de 2,5 ME au lieu de 4,6 ME.

* Danone (-0,25% à 70,73 Euros) : Le 30 novembre 2017, Danone a obtenu 105 millions d`euros de dommages et intérêts que Fonterra devra lui verser immédiatement en réparation de coûts subis résultant des manquements de Fonterra en matière de sécurité alimentaire en 2013. Danone se félicite de cette décision arbitrale "qui garantit que les leçons de cette crise ne seront pas oubliées". Danone considère que cette décision arbitrale confirme le bien fondé des actions judiciaires qu`elle a engagées contre Fonterra, notamment pour défendre les standards les plus élevés et les plus stricts en matière de sécurité alimentaire dans l`industrie. En avril 2014, Fonterra avait déjà été condamnée à une amende par le Tribunal du District de Wellington pour violation de plusieurs dispositions de la législation néo zélandaise sur la sécurité alimentaire. Danone a la conviction qu`une collaboration solide entre les entreprises alimentaires et leurs fournisseurs ne peut être fondée que sur la confiance, la transparence et la responsabilité. Danone entend poursuivre la construction de cette relation avec ses fournisseurs dans le monde...

* SoLocal Group (-1,20% à 0,89 Euro) a finalisé la cession de son activité de diffusion de petites annonces immobilières sur Internet, A Vendre A Louer, au Groupe leboncoin, conformément à l'annonce faite le 27 octobre 2017. Acquise en 2011 auprès de PriceMinister, la société A Vendre A Louer a bénéficié de l'accompagnement de SoLocal Group qui lui a permis de devenir une référence de son secteur en renforçant ses actifs avec 6 millions de visites/mois et un chiffre d'affaires de 10 millions d'euros en 2016, grâce à des expertises et des talents reconnus dans le domaine du marketing vertical sur le marché des petites annonces immobilières en ligne. A Vendre A Louer rejoint le Groupe leboncoin dès aujourd'hui, avec l'intégralité de ses collaborateurs. Cette opération de cession intervient à un moment favorable de consolidation des principaux acteurs du marché. Elle confirme également la poursuite du désengagement des activités non stratégiques au profit d'investissements prioritaires et structurants sur des marchés à haut potentiel, autour du 'search local' et du marketing digital, afin de retrouver des marges de manoeuvre solides pour investir et innover.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

Le groupe veut disposer d'une organisation plus agile...

Publié le 15/12/2017

Les deux plus hauts dirigeants du groupe vont le quitter. Guillaume Faury remplacera Fabrice Brégier...

Publié le 15/12/2017

Communiqué de presse Ecully, le 15 décembre 2017   Transfert des actions de Spineway sur le groupe de cotation E2 (offre au public) d'Euronext Growth…

Publié le 15/12/2017

Une partie de l'électricité est achetée par Kimberly-Clark...

Publié le 15/12/2017

Les syndicats du distributeur n'ont pas tous la même stratégie pour la fin de l'année. Mais tous attendent la direction au tournant dès 2018...

CONTENUS SPONSORISÉS