En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 024.26 PTS
+0.88 %
5 994.00
+0.44 %
SBF 120 PTS
4 743.30
+0.77 %
DAX PTS
13 576.68
+1.41 %
Dow Jones PTS
28 989.73
-0.58 %
9 141.47
-0.82 %
1.102
+0. %

Ouverture Paris : prises de bénéfices sur le CAC40 de nouveau sous les 6.000 points

| Boursier | 606 | 4 par 1 internautes

Le CAC40 prend le chemin de la baisse ce matin et passe même de nouveau sous les 6...

Ouverture Paris : prises de bénéfices sur le CAC40 de nouveau sous les 6.000 points
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC40 prend le chemin de la baisse ce matin et passe même de nouveau sous les 6.000 points à 9h30 (-0,75% à 5.990 points). Des prises de bénéfices alors que les marchés boursiers internationaux ont accumulé les performances hier : records pour le MSCI monde, tout comme le Nasdaq, records sur Apple, Tesla... En ce début 2020, la configuration ne change pas sur les marchés : les valeurs technologiques de croissance continuent de pousser vers le haut l'ensemble de la cote.

La détente sur le front du conflit commercial a installé une tendance de fond favorable et la décision de Washington de retirer son accusation de manipulateur de devises contre la Chine ajoute encore au climat positif déjà installé avant la signature de l'accord commercial, prévue demain. Les marchés pourraient réagir au contenu de l'accord lorsque celui-ci sera rendu public. Des sources indiquent que la Chine se serait engagée à acheter près de 80 Mds$ supplémentaires de produits manufacturés en provenance des Etats-Unis sur les deux prochaines années, auxquels s'ajouteraient 50 Mds$ d'achats d'énergie et environ 35 Mds$ de services...

Dans ce contexte apaisé, la saison des résultats d'entreprises pour le 4e trimestre 2019, qui est sur le point de démarrer avec les comptes des grandes banques US, pourrait s'avérer déterminante quant à l'orientation des marchés et jouer le juge de paix de ce début d'année. Les analystes financiers prévoient un léger recul des profits du S&P 500 par rapport à la même période de 2018, mais ils anticipent ensuite un net redressement en 2020.

Le coup d'envoi des comptes du 4e trimestre sera donné dès ce mardi par trois grandes banques américaines, JP Morgan Chase, Citigroup et Wells Fargo. Elles seront suivies mercredi de Bank of America, Goldman Sachs et du gestionnaire de fonds BlackRock, puis jeudi, de Morgan Stanley, Charles Schwab, Bank of New York Mellon et SunTrust.

WALL STREET

La semaine a commencé en hausse, lundi, les investisseurs saluant par anticipation la signature mercredi à Washington, de l'accord commercial de Phase 1 entre les Etats-unis et la Chine.

A la clôture, l'indice Dow Jones a avancé de 0,29% à 28.907 points, frôlant son dernier record (28.956 pts le 9 janvier). L'indice large S&P 500 a progressé de 0,70% à 3.288 pts, et le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques, a gagné 1,04% à 9.273 pts, inscrivant tous deux de nouveaux records. La semaine dernière, les trois indices avaient progressé respectivement de 0,66%, 0,95% et 1,75% malgré un léger recul vendredi après la publication de chiffres de l'emploi décevants en décembre.

ECO ET DEVISES

Etats-Unis :
- Indice des prix à la consommation. (14h30)

Europe :
- Indice allemand ZEW du sentiment économique. (11h00)
- Indice européen ZEW du sentiment économique. (11h00)

L'once de métal jaune s'échange à 1.549$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,1140$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 64,29$.

VALEURS EN HAUSSE

Fountaine Pajot (+4,65% à 112 Euros) A l'issue des salons nautiques d'automne 2019, le volume de commandes du Groupe Fountaine Pajot s'établit pour l'exercice en cours à 169 ME à fin décembre 2019, en progression de 32% par rapport à la même période l'an passé. Le niveau de commandes atteint à ce stade de l'année, reflète les anticipations positives du marché et la confiance de la clientèle dans la stratégie déployée.

Renault (+0,85% à 41 Euros) : "Avec les sujets que nous avons sur la table, ça va bien... Cette alliance est bien solide et robuste. Elle est tout sauf morte !" a déclaré dans une interview accordée au quotidien belge 'L'Echo' Jean-Dominique Senard, le président du groupe Renault. Nissan a indiqué de son côté qu'il "n'envisageait nullement de dissoudre l'alliance" qui est "la source de la compétitivité" du groupe... "A travers cette alliance, pour atteindre une croissance durable et rentable, Nissan cherchera à continuer de produire des résultats gagnant-gagnant pour toutes les sociétés membres". Selon plusieurs témoignages anonymes rapportés hier par le 'Financial Times', certains plans dans les cartons du constructeur nippon envisageraient une scission pure et simple de l'ingénierie et de la fabrication, ainsi que des changements profond au sein du conseil d'administration de Nissan...

VALEURS EN BAISSE

Legrand (-0,20% à 71,90 Euros) a annoncé la signature d'un nouvel accord d'amendement et d'extension de son contrat multidevises de crédit initialement signé en octobre 2011, puis modifié en juillet 2014, avec l'ensemble des banques y ayant précédemment souscrit. Aux termes de cet accord, la maturité maximum de cette ligne de crédit revolver de 900 millions d'euros est allongée de 5,5 ans, soit jusqu'en décembre 2026, avec des conditions financières améliorées par rapport à celles de juillet 2014.

Peugeot (-0,50% à 20,59 Euros) : Le constructeur automobile allemand Opel, filiale du groupe français PSA, se prépare à supprimer jusqu'à 4.100 emplois sur fond de baisse mondiale des ventes de voitures et de bouleversement technologique du secteur, rapporte lundi soir l'agence de presse Bloomberg.

CHIFFRE D'AFFAIRES-RÉSULTATS

Upergy

ANALYSTES

Bernstein passe à 'sous-performance' sur TechnipFMC avec un cours cible de 15,20 euros et reste à 'sous-performance' sur Vallourec avec un objectif à 1,30 euro.

HSBC passe à 'acheter' sur Vinci en ciblant un cours de 108 euros et passe à 'conserver' sur Vivendi avec un objectif de 28,50 euros.

La Société Générale passe à la vente sur Danone en ciblant un cours de 69 euros.

EN BREF

Bluelinea annonce le lancement d'une offre de visio-assistance.

Innate Pharma : l'agence réglementaire française autorise la reprise du recrutement dans l'essai TELLOMAK avec lacutamab.

Noxxon Pharma annonce une augmentation de capital de 0,5 ME par placement privé.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/01/2020

Au 1er février 2020, les tarifs réglementés hors taxe d'Engie baissent de 3,3% par rapport au barème en vigueur applicable depuis le 1er janvier 2020...

Publié le 24/01/2020

METabolic EXplorer a fait le point vendredi soir sur le litige lié à l'abandon de son projet en Malaisie en 2014. Ainsi, la Cour d'Appel de Douai a rendu le 23 janvier 2020 un arrêt aux termes…

Publié le 24/01/2020

Le titre Alstom gagnait finalement 1,4% en clôture ce vendredi à 47,12 euros, Bloomberg ayant indiqué que Bombardier aurait eu des discussions...

Publié le 24/01/2020

L’Olympique Lyonnais a annoncé le transfert de l’attaquant international zimbabwéen Tino Kadewere, en provenance du Havre AC, pour un montant de 12 millions d’euros, auquel pourra s’ajouter…

Publié le 24/01/2020

À l'issue de l'offre publique d'achat simplifiée initiée par Coyote System visant les actions de la société Traqueur non détenues par lui, au prix...