5 386.81 PTS
+0.27 %
5 371.00
+0.31 %
SBF 120 PTS
4 296.55
+0.19 %
DAX PTS
13 003.14
+0.09 %
Dowjones PTS
23 273.96
-0.23 %
6 067.83
-0.67 %
Nikkei PTS
21 696.65
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Ouverture Paris : Orange grimpe, Technicolor chute

| Boursier | 332 | Aucun vote sur cette news

Ce jeudi 27 juillet qui est la journée boursière la plus chaude de l'année en matière de publications d'entreprises, débute en hausse de...

Ouverture Paris : Orange grimpe, Technicolor chute
Credits Reuters

LA TENDANCE

Ce jeudi 27 juillet qui est la journée boursière la plus chaude de l'année en matière de publications d'entreprises, débute en hausse de 0,4% sur le CAC40 à 5.211 pts. Les sociétés, pressées de procéder à leurs communications semestrielles réglementaires avant la coupure aoûtienne, ont en effet concentré un nombre record d'annonces aujourd'hui : Pas moins de 75 sociétés du S&P500 et 80 du STOXX 600 Europe sont au programme ! Sur la seule place de Paris, plusieurs dizaines d'annonces sont au menu... Jusqu'à présent, les résultats intermédiaires des sociétés sont robustes, une tendance qui devrait se confirmer d'ici la fin de la fenêtre de tir de juillet.
Par ailleurs, le principal événement macroéconomique de la semaine, la décision de la Fed sur ses taux, a abouti, comme prévu par plus de 96% des économistes, à un statu quo monétaire. La banque centrale a indiqué que l'économie américaine se porte bien et que les risques futurs étaient équilibrés, même si l'institution conserve un oeil sur l'inflation. Sans surprise, la banque centrale a confirmé qu'elle allait commencer à réduire la taille de son bilan "relativement rapidement", ce qui cadre avec une annonce en septembre, ce qu'anticipent les investisseurs.

WALL STREET

Grâce à un nouveau saut de puce, Wall Street évolue sur de nouveaux pics, car si le Dow Jones a gagné 0,45% à 21.711 points, le S(2)P500 a limité ses gains à 0,03% à 2467 points, tandis que le Nasdaq Composite a grappillé 0,16% à 6422 points. Les trois principaux indices américains évoluent sur des sommets historiques. La banque centrale américaine a hier soir, sans aucune surprise, maintenu le statu quo sur ses taux monétaires. Dans le communiqué publié à l'issue de la réunion de deux jours tenue cette semaine, la Fed a cependant envoyé un message légèrement plus accommodant que prévu, notamment lorsqu'elle évoque le ralentissement de l'inflation...

ECO ET DEVISES

Un seul indicateur majeur en Europe est attendu ce matin, la masse monétaire M3 de juin à 10h00, mais davantage aux Etats-Unis avec les commandes de biens durables, la balance commerciale des biens, les inscriptions hebdomadaires au chômage et l'indice d'activité nationale de la Fed de Chicago (14h30), puis l'indice manufacturier de la Fed de Kansas City (17h00).
La parité euro / dollar atteint 1,1765 ce matin. Le baril de Brent se négocie 50,95$ et le WTI 48,75$ pour l'échéance de septembre. L'once d'or se traite 1.264$ (+0,3%).

VALEURS EN HAUSSE

* SoiTec : +6%. Le conseil d'administration de Soitec va mettre en oeuvre son choix de dissocier les fonctions de président et de directeur général, comme cela avait précédemment été évoqué. La présidence est désormais confiée à Victoire de Margerie, tandis que Paul Boudre pourra se consacrer entièrement à la direction générale. La décision du conseil d'administration de confier à Victoire de Margerie la fonction de président était conditionnée à sa nomination en qualité d'administratrice, ce qui est chose faite depuis hier.Le conseil d'administration de Soitec va mettre en oeuvre son choix de dissocier les fonctions de président et de directeur général, comme cela avait précédemment été évoqué. La présidence est désormais confiée à Victoire de Margerie, tandis que Paul Boudre pourra se consacrer entièrement à la direction générale. La décision du conseil d'administration de confier à Victoire de Margerie la fonction de président était conditionnée à sa nomination en qualité d'administratrice, ce qui est chose faite depuis hier.

* Schneider : +4%. Les résultats semestriels ont repris la pente ascendante, ce qui permet de relever les objectifs. En parallèle, le groupe français a annoncé l'acquisition de l'américain ASCO Power Technologies pour 1,25 milliard de dollars (environ 1,07 MdE).

* Orange : +3%. Au terme du premier semestre 2017, le groupe a fait un peu mieux que prévu. "Pour la première fois depuis 2009, le chiffre d'affaires de la France renoue avec la croissance", se réjouit le PDG Stéphane Richard. Les objectifs sont confirmés.

* Vallourec : +3%. En marge des résultats semestriels, le groupe, déficitaire de -245 ME, vise un résultat brut d'exploitation annuel de 125 à 175 ME contre le haut de la fourchette 50 à 100 ME jusque-là.

* Capgemini : +2%. Les résultats semestriels sont pile en ligne avec les attentes. La SSII prévoit d'enregistrer une croissance à taux de change constants de 3% sur l'exercice, et d'atteindre une marge opérationnelle se situant entre 11,7% et 11,9%.

* Ipsen : +2%. Le laboratoire confirme qu'il a le vent en poupe, en relevant ce matin ses objectifs 2017, en marge de la publication de ses résultats du premier semestre. La marge opérationnelle des activités devrait être être supérieure à 25%.

* Total : +1%. Le groupe est parvenu à faire progresser ses résultats plus rapidement que la hausse des cours du pétrole (+9%) au deuxième trimestre grâce à une hausse de sa production et à un repli de ses coûts. Le géant pétrolier a vu son résultat net ajusté bondir de 14% à 2.474 millions de dollars, et a dégagé une marge brute d'autofinancement de 5,334 Mds$ (+33%).

* TechnipFMC : +1. Après le mauvais tour joué cette semaine à ses actionnaires, le groupe a publié des trimestriels un peu plus élevés que prévu. Les objectifs du segment Onshore/Offshore ont été relevés, tandis que les coûts du rapprochement ont été chiffrés à 125 M$ au second semestre.

* ArcelorMittal : +1%. La croissance de l'activité s'est confirmée au second trimestre 2017, avec un chiffre d'affaires de 17,24 milliards de dollars, pour un Ebitda de 2,11 Mds$. Un niveau cependant un peu court par rapport au consensus de place (2,15 Mds$).

* Danone : inchangé. Les marges sont meilleures que prévu au premier semestre. La croissance, elle, est plutôt au point mort comme cela était anticipé. Les perspectives annuelles ont été confirmées.

VALEURS EN BAISSE

* Technicolor : -13%. Technicolor plonge à l'ouverture du marché parisien, sanctionné après des résultats semestriels décevants. Le groupe spécialisé dans les technologies de l'image et du son a creusé ses pertes en raison des difficultés qu'il rencontre dans ses activités de maison connectée avec la hausse des prix des mémoires. Une évolution qui avait conduit le management à lancer fin juin un avertissement sur ses résultats annuels.
Son nouvel objectif d'un Ebitda ajusté compris entre 420 et 480 millions d'euros a été confirmé hier soir, tout comme celui d'un flux de trésorerie disponible supérieur à 150 millions d'euros hors impact d'accords transactionnels conclus dans le cadre d'un dossier de cartel dans les tubes cathodiques.

* Elior : -6%. Le PDG Philippe Salle claque la porte après que son conseil d'administration a décidé de dissocier les fonctions de président et de directeur général. Il partira le 30 novembre. Gilles Cojan prendra la présidence à ce moment là.

* Airbus : -3%. Le géant européen de l'aviation a vu ses résultats semestriels baisser. Les objectifs sont confirmés, mais le groupe signale que si son fournisseur P&W ne règle pas ses soucis de moteurs, l'objectif de livraisons est à risque.

* LVMH : -2%. Nouvelle grosse performance pour le groupe au 1er semestre, avec une croissance organique de 12% et une marge opérationnelle courante de 18,5%, en hausse de 1 point.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/10/2017

Le nombre d'actions de la société s'élève à 180.744.625 au 18 octobre 2017...

Publié le 23/10/2017

La performance est liée à la progression de 5,9 ME de la contribution des pôles métiers Capital Investissement, Foncière et Immobilier...

Publié le 23/10/2017

Maisons du Monde met à jour des objectifs pour 2017...

Publié le 23/10/2017

"Ces bonnes performances commerciales démontrent le bon positionnement de l'offre Spineway"...

Publié le 23/10/2017

Remboursement anticipé de la dette obligataire de WhiteWave pour 500 M$...

CONTENUS SPONSORISÉS