En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 580.38 PTS
+0.31 %
5 528.00
+0.48 %
SBF 120 PTS
4 415.60
+0.30 %
DAX PTS
12 222.39
+0.57 %
Dowjones PTS
26 559.54
+0.42 %
7 689.72
+0.00 %
1.124
+0.00 %

Ouverture Paris : les avancées sur le conflit commercial font encore grimper le CAC40

| Boursier | 583 | Aucun vote sur cette news

Le CAC40 s'affranchit des 5...

Ouverture Paris : les avancées sur le conflit commercial font encore grimper le CAC40
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC40 s'affranchit des 5.300 points ce matin (+0,90% à 5.340 points) porté par les avancées sur le front du conflit commercial sino-américain qui semble en effet s'orienter de façon positive : Larry Kudlow, conseiller économique à la Maison blanche, a déclaré que les Etats-Unis pourraient supprimer certains droits de douane sur les produits chinois dans le cadre d'un compromis. Un changement de ton agréable aux oreilles des marchés...

Et qui profite donc au CAC40 qui boucle aujourd'hui le premier trimestre boursier de 2019 avec une progression de plus 12% pour le moment, soit sa meilleure performance depuis 2012! Il était difficile d'imaginer une telle performance fin 2018 alors que les investisseurs broyaient du noir. Depuis le plus bas en séance du 27 décembre, l'indice parisien a même rebondi de +16,25%!

Reste l'autre source d'inquiétude des marchés : le Brexit et ses conséquences sur la croissance en zone Euro. Près de trois ans après le vote sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, un troisième vote sur l'accord de sortie aura lieu aujourd'hui au Parlement, en moins de trois mois... Les britanniques ne sont pas pour autant adeptes de la règle de trois... Et personne ne s'aventure à imaginer que telle ou telle issue sera finalement celle qui va l'emporter...

WALL STREET

La Bourse de New York a terminé en légère hausse, jeudi, le marchés des taux s'étant stabilisé, après son "rally" des derniers jours. Plusieurs membres de la Fed ont minimisé le risque de récession, et ont cherché à rassurer sur la capacité de la banque centrale à faire face en cas de dégradation de la conjoncture. Sur le plan international, les négociations sur le commerce ont repris jeudi entre les Etats-Unis et la Chine. En Europe, la livre sterling était en berne, alors que le parlement britannique doit voter vendredi sur l'accord de Brexit, pour la 3ème fois.

A la clôture, l'indice Dow Jones a gagné 0,36% à 25.717 points, alors que l'indice large S&P 500 a pris 0,36% à 2.815 pts, et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a regagné 0,34% à 7.669 pts.

ECO ET DEVISES

Pas de sursaut pour l'inflation au mois de mars. Selon les données provisoires de l'Insee, les prix à la consommation augmenteraient de 1,1% sur un an après +1,3% en février. La baisse de l'inflation résulterait d'un ralentissement des prix des services, de l'alimentation et du tabac. Au contraire, les prix de l'énergie accéléreraient à nouveau. Enfin, ceux des produits manufacturés reculeraient au même rythme qu'en février, précise l'Insee. En séquentiel, les prix à la consommation augmenteraient de 0,8% après une stabilité en février.

Calculée aux normes européennes, l'inflation annuelle ralentirait à +1,3 % en mars après +1,6% en février. Le consensus tablait sur un taux de 1,4%.

- Chiffre d'affaires des grandes surfaces alimentaires, février. (12h00)
- Chiffre d'affaires dans l'industrie et la construction, janvier. (12h00)
- Volume des ventes dans le commerce, janvier. (12h00)
- Indice de production dans les services, janvier. (12h00)
- Indices des prix agricoles, février. (12h00)

Etats-Unis :
- Revenus et dépenses des ménages. (13h30)
- Indice manufacturier PMI de Chicago. (14h45)
- Ventes de logements neufs. (15h00)
- Indice du sentiment des consommateurs américains mesuré par l'Université du Michigan. (15h00)

Europe :
- Chiffres de l'emploi en Allemagne. (10h55)
- PIB final britannique. (11h30)
- Indice flash européen des prix à la consommation. (12h00)
- Indice italien préliminaire des prix à la consommation. (12h00)

La parité euro / dollar atteint 1,1236$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 67,94$. L'once d'or se traite 1.295$.

VALEURS EN HAUSSE

Thales (+1% à 106,15 Euros) détient 85,58% des titres Gemalto annoncent les deux groupes ce matin. Les deux entités ont précisé dans un communiqué commun que toutes les conditions suspensives étaient désormais satisfaites ou avaient fait l'objet d'une renonciation, et que l'offre était donc déclarée inconditionnelle.

Elis (+1% à 14,21 Euros) a conclu un accord avec Barings et un groupe d'investisseurs pour mettre en place dans les prochaines semaines un financement de type USPP d'un montant d'environ 300 millions d'euros avec une maturité de 10 ans. Les fonds levés seraient entièrement consacrés au refinancement de la dette existante du Groupe, notamment au refinancement partiel de l'émission obligataire high yield de 800 ME à échéance avril 2022.

VALEURS EN BAISSE

Vranken-Pommery Monopole (-0,50% à 23 Euros) : Le résultat opérationnel s'établit à 23,1 ME, en hausse de +11% à périmètre comparable compte tenu de la non-récurrence d'éléments négatifs qui avaient impactés l'exercice 2017. Le résultat financier est stable avec une baisse de 1 ME des charges financières brutes, laissant apparaître un résultat net part du groupe de 3,3 ME. Ce dernier est en retrait de -60,9% par rapport à l'exercice 2017 (8,7 ME), qui avait bénéficié d'un produit d'impôt de 5,4 ME.

Guillemot (-12,20% à 3,24 Euros) : plus forte baisse sur le SRD ce matin après la publication d'un bénéfice en recul de 30% en 2018.

ANALYSTES

GreenSome Finance reste à l'achat sur Egide mais ramène son cours cible de 2,60 à 2,10 euros.

Genesta reste aussi à 'achat fort' sur SQLI avec un cours cible de 32,70 euros.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/04/2019

Pour l'exercice 2018, Wedia affiche un chiffre d'affaires consolidé de 10,8 ME, en hausse de 16% par rapport à l'exercice 2017, soit 9,3 ME...

Publié le 18/04/2019

Les revenus locatifs de Carmila pour les 3 premiers mois de l'année 2019 s'élèvent à 89,2 millions d'euros, contre 82,1 millions d'euros en 2018 sur...

Publié le 18/04/2019

Implanet affiche pour l'exercice 2018 une perte nette de 5,55 ME, contre 6,61 ME un an auparavant...

Publié le 18/04/2019

L'assemblée générale des actionnaires de CNP Assurances qui s'est réunie le 18 avril 2019 à Paris a approuvé les comptes sociaux et consolidés de...

Publié le 18/04/2019

Accor a fait le point sur son activité du premier trimestre 2019. Ainsi, le groupe hôtelier a réalisé un chiffre d'affaires de 987 millions d’euros sur la période, en progression de 34,2% en…