En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 102.29 PTS
+1.05 %
6 098.50
+1.07 %
SBF 120 PTS
4 800.70
+0.95 %
DAX PTS
13 521.51
+0.69 %
Dow Jones PTS
29 338.21
+0.14 %
9 135.38
+0.11 %
1.109
-0.41 %

Ouverture Paris : les 6.000 points demeurent à portée du CAC40

| Boursier | 569 | Aucun vote sur cette news

Le CAC40 recule de quelques points ce matin (-0,25% à 5...

Ouverture Paris : les 6.000 points demeurent à portée du CAC40
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC40 recule de quelques points ce matin (-0,25% à 5.975 points), lui qui reste sur huit hausses lors des neuf dernières séances et a été porté au-dessus de 6.000 points hier en séance, ce qui n'était pas arrivé depuis le 24 juillet 2007!

Malgré ces prises de bénéfices du jour, l'année semble devoir bien se terminer, après un Brexit qui s'est clarifié vendredi et un accord préliminaire entre la Chine et les USA dégageant l'horizon d'investisseurs ne semblant plus trouver de motifs d'inquiétudes! D'autant que les derniers indicateurs économiques publiés hier sont ressortis plutôt conformes aux attentes. Et l'accord entre les deux premières puissances économiques mondiales comprend un début de démantèlement des barrières douanières érigées depuis 18 mois, ce qui est susceptible de stimuler à nouveau le commerce international.

D'ici vendredi et la séance des 4 sorcières qui va permettre de déboucler beaucoup de positions, les investisseurs pourraient surfer sur la vague d'optimisme ambiante et mettre à profit tout indicateur favorable pour se positionner encore sur les actifs à risque et gonfler ainsi la performance annuelle qui dépasse désormais les 25% pour le CAC40!

WALL STREET

La Bourse de New York a fini en hausse lundi, les trois principaux indices signant de nouveaux records historiques à la clôture.

A la clôture, l'indice Dow Jones a gagné 0,36% à 28.235 points, tandis que l'indice large S&P 500 a avancé de 0,72% à 3.191 pts et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques, a bondi de 0,91% à 8.814 pts. Depuis le 1er janvier, le DJIA affiche une hausse de 21%, le S&P 500 gagne 27% et le Nasdaq grimpe de 33% !

ECO ET DEVISES

La dégradation de l'environnement économique international a porté lundi la Banque de France a revoir en baisse ses prévisions de croissance pour la France en 2020. La croissance du PIB français devrait ainsi se tasser l'an prochain à +1,1%, selon la Banque de France (BdF) contre +1,3% attendu jusqu'ici.

La croissance devrait néanmoins rester soutenue par le dynamisme de la demande intérieure et elle devrait ensuite remonter à 1,3% en 2021 (contre 1,4% précédemment attendu) puis à nouveau à 1,3% en 2022, grâce au redressement du commerce extérieur, poursuit la BdF.

Etats-Unis :
- Production industrielle. (15h15)
- Rapport JOLTS concernant les ouvertures de postes. (16h00)

Europe :
- Balance commerciale italienne. (10h00)
- Taux de chômage britannique. (10h30)

L'once de métal jaune s'échange à 1.477$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,1146$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 65,38$.

VALEURS EN HAUSSE

Séché Environnement (+1,71% 35,70 Euros) : confirme son objectif de chiffre d'affaires annuel entre 670 ME et 690 ME, ainsi qu'un EBE compris entre 130 ME et 135 ME.

Accor (+1,10% à 42,08 Euros) a annoncé la cession à Accorinvest de sa participation de 85,8% dans Orbis et la distribution aux actionnaires de 1 milliard d'euros dans les deux ans.

VALEURS EN BAISSE

Safran (-3,10% à 137,20 Euros) a souffert hier alors que le CAC40 vient de renouer avec la barre des 6.000 points. Ce flux vendeur sur le dossier est à relier aux dernières informations en provenance des Etats-Unis, et plus précisément de Seattle. Boeing va suspendre la production de son 737 MAX. A l'issue d'un conseil d'administration, le management a indiqué qu'il suspendrait en janvier, pour la première fois en plus de vingt ans, la production de ses 737 alors qu'on ne sait toujours pas quand le best-seller de l'avionneur américain sera autorisé à voler de nouveau.

CHIFFRE D'AFFAIRES-RÉSULTATS

-

ANALYSTES

Jefferies est toujours acheteur sur Sanofi avec un cours cible ajusté de 95 à 110 euros.

Cantor débute le suivi du dossier Nicox avec un avis à 'surpondérer' et un cours cible de 12 euros.

EN BREF

Amoeba annonce l'émission de la douzième tranche de 26 obligations convertibles en actions.

Veolia retrouve avec succès le marché du Panda Bond.

Oceasoft : succès de l'offre publique d'achat simplifiée.

Selectirente : succès de son augmentation de capital.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/01/2020

Air France KLM n'observe pas de baisse de la demande liée aux préoccupations climatiques de la population...

Publié le 17/01/2020

Moody's confirme la note senior non garantie d'Imerys à 'Baa2' mais passe la perspective associée à la notation de 'sous revue' à 'négative'...

Publié le 17/01/2020

Gap a annoncé jeudi soir qu'il renonçait à se séparer de sa marque de vêtements bon marché Old Navy. L'habilleur, qui devait à l'origine en faire une marque distincte, considère que les…

Publié le 17/01/2020

Schlumberger a dévoilé des résultats trimestriels supérieurs aux attentes. Le bénéfice net de la première compagnie mondiale de services pétroliers a reculé de 38% à 333 millions de dollars.…

Publié le 17/01/2020

Bureau Veritas reste haut perché sur les 25 euros ce vendredi en Bourse de Paris, alors que le broker Barclays reste à 'surpondérer' sur le dossier...