En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 344.93 PTS
-0.08 %
5 350.5
+0.08 %
SBF 120 PTS
4 288.07
-0.06 %
DAX PTS
12 210.55
-0.22 %
Dowjones PTS
25 669.32
+0.43 %
7 377.54
+0.04 %
1.144
+0.00 %

Ouverture Paris : légère baisse pour le CAC40

| Boursier | 375 | Aucun vote sur cette news

Le marché parisien débute la séance dans le rouge...

Ouverture Paris : légère baisse pour le CAC40
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le marché parisien débute la séance dans le rouge. Dans le sillage de Wall Street, victime de la hausse sensible des taux souverains, le CAC40 cède 0,10% à 5.516 points après 30 minutes d'échanges. L'actualité est pourtant assez porteuse dans la mesure où on a appris ce matin que la croissance française avait encore accéléré en fin d'année dernière (+0,6% au quatrième trimestre). Les opérations de fusions-acquisitions se multiplient également de part et d'autre de l'Atlantique. On citera notamment SAP qui va racheter Callidus pour 2,4 Mds$ et Blackstone qui est en négociations avancées pour prendre le contrôle de la division Financial & Risk de Thomson Reuters pour 17 Mds$. Enfin, les publications d'entreprises sont suivies de près par les opérateurs. Des résultats diversement appréciés du côté des small et mid caps cotées à Paris. Mersen et Elis perdent du terrain ce matin. A l'inverse, SMCP grimpe.

ECO ET DEVISES

La croissance française a légèrement accéléré en fin d'année 2017 pour atteindre 0,6% au quatrième trimestre, contre +0,5% au cours des trois mois précédents. En moyenne sur l'année, l'activité a nettement accéléré avec une hausse de +1,9 % après +1,1 % en 2016.

La consommation des ménages continue à faire le yoyo. Selon les données de l'Insee, les dépenses de consommation ont reculé de 1,2% en décembre après avoir bondi de 3% le mois précédent (contre +2,2% annoncé initialement). Le consensus tablait sur une hausse de 0,4%. Le net recul des achats alimentaires et de biens durables explique notamment le repli de décembre. Sur l'ensemble du quatrième trimestre, les dépenses de consommation des ménages affichent un recul de 0,1% par rapport aux trois mois précédents.

Les indices de confiance de janvier en zone euro et le PIB du 4ème trimestre zone euro (11h00) puis l'indice des prix à la consommation allemands de janvier (14h00) sont également au programme. Aux Etats-Unis, l'indice S&P Case-Shiller des prix de l'immobilier (15h00), l'indice de confiance des consommateurs américains du Conference Board (16h00) et l'indice de confiance des investisseurs selon State Street (16h00) sont attendus.

La parité euro / dollar atteint 1,2374 ce matin. Le baril de Brent se négocie 69,11$ et le WTI 65,05$. L'once d'or se traite 1.337$ (-0,2%).

VALEURS EN HAUSSE

* SMCP (+3,1% à 19,2 euros). Le spécialiste des vêtements de luxe a terminé l'exercice 2017 en beauté. Les ventes du quatrième trimestre se sont élevées 256 millions d'euros, en croissance de 14,1% en données réelles et en augmentation de 16,8% à taux de change constant. Soutenue par l'ouverture nette de 37 points de vente et le bon accueil des collections Automne-Hiver, la performance commerciale sur la période s'est inscrite dans la lignée des trimestres précédents et permet au groupe de dépasser ses objectifs sur l'ensemble de l'année. Le chiffre d'affaires 2017 ressort à 912 ME, en hausse de 16%, contre 900 ME visés. A devises constantes, la progression s'établit quant à elle à 17,5%, pour 109 ouvertures nettes.

* Innate Pharma (+2% à 5,8 euros). Le groupe lance une collaboration avec MedImmune cans le cadre d'une étude de phase I/II pour évaluer la tolérance et l'efficacité de durvalumab, un inhibiteur de point de contrôle anti-PD-L1, en combinaison avec l'anticorps monoclonal anti-C5aR en développement d'Innate, IPH5401, pour le traitement de patients présentant différentes tumeurs solides.

* Pernod-Ricard (+1,5% à 130,1 euros). JP Morgan a relevé sa recommandation sur la valeur de "souspondérer" à "surpondérer", tout en portant son objectif de cours de 112 à 145 euros.

VALEURS EN BAISSE

* Visiativ (-5% à 44,5 euros). La société a dévoilé un chiffre d'affaires consolidé 2017 de 124,4 ME, en croissance de +17% dont +4% en organique, conforme à l'objectif de ventes annuelles comprises entre 120 ME et 125 ME. Sur le seul quatrième trimestre, la croissance totale s'élève à +14%, portant les ventes à 47,1 ME, avec une progression de +32% pour le pôle Édition et de +10% dans l'Intégration.

* Mersen (-3% à 39,6 euros). Le champion des spécialités électriques et des matériaux avancés a pourtant annoncé un chiffre d'affaires 2017 de 809 millions d'euros, en hausse de 6,6% et en croissance organique de 8% sur l'année, soit le haut des estimations précédentes. Pour le seul 4ème trimestre 2017, les ventes s'élèvent à 202 millions d'euros, en croissance organique de 13%.

* Netbooster (-2,6% à 3,4 euros) a levé près de 15,5 millions d'euros via le placement privé annoncé hier. La société a émis 5.158.223 actions, soit environ 20% du capital social avant l'opération, à 3 euros pièce (vs. 3,48 euros à la clôture hier). La dilution atteint 17%. Cette opération a reçu un bon accueil, souligne le management, avec une demande qui a porté sur 41 ME. Le capital social sera composé de 30.949.339 actions à compter du 1er février, date de règlement livraison des actions nouvelles.

* Elis (-1,7% à 22,8 euros). Le groupe a pourtant délivré des résultats 2017 proches des attentes tout en relevant significativement les synergies envisagées avec Berendsen. Louis Capital Markets Midcap Partners évoque une publication sans surprise et réitère son conseil 'achat' et son objectif de 27 euros.

* Valeo (-0,9% à 63,6 euros). Standard & Poor's a ramené de "positive" à "stable" la perspective d'évolution de la notation crédit "BBB" de la société L'agence estime que les importants efforts de recherche & développement et d'investissement requis à l'appui de la forte croissance de la société vont grever sa génération de cash-flow libre sur l'année en cours et la suivante. L'équipementier automobile est cependant confortablement positionné par rapport aux métriques requis pour sa notation actuelle. C'est la probabilité d'un relèvement à court terme qui s'amenuise.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/08/2018

Sur la semaine, le marché parisien abandonne 1,3%

Publié le 17/08/2018

A 08h00 en Allemagne
Indice des prix à la production de juillet.
source : AOF

Publié le 17/08/2018

Pendant ce temps, la SEC poursuivrait ses investigations

Publié le 17/08/2018

Communiqué de presse                                 Tours-en-Savoie, le 17 août 2018   Transfert du contrat de liquidité TIVOLY   TIVOLY…

Publié le 17/08/2018

Fox21 acquiert les droits d'adaptation du jeu vidéo à succès Vampyr, développé et coproduit par Dontnod Entertainment et édité par Focus Home Interactive, pour la production d'une série…