En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 095.42 PTS
+0.93 %
6 100.00
+1.09 %
SBF 120 PTS
4 801.52
+0.97 %
DAX PTS
13 520.20
+0.68 %
Dow Jones PTS
29 332.87
+0.12 %
9 138.69
+0.15 %
1.109
-0.39 %

Ouverture Paris : le CAC40 veut encore aller plus haut !

| Boursier | 1126 | Aucun vote sur cette news

Alors qu'il ne reste que deux séances complètes de bourse dont celle d'aujourd'hui (le 27 et le 30 décembre), ainsi qu'une demi-séance le...

Ouverture Paris : le CAC40 veut encore aller plus haut !
Credits Reuters

LA TENDANCE

Alors qu'il ne reste que deux séances complètes de bourse dont celle d'aujourd'hui (le 27 et le 30 décembre), ainsi qu'une demi-séance le 31 décembre, le CAC40 reste bien installé au-dessus de la barre des 6.000 pts avec un gain de plus de 27% depuis le 1er janvier, soit la plus belle performance de l'indice depuis 1999 ! Le CAC40 prend encore 0,30% ce vendredi à 6.047 pts.
Il faut dire que le soutien qui vient de Wall Street se confirme jour après jour, la Bourse de New York restant sur un petit nuage, et s'offrant même hier soir de nouveaux records au lendemain de Noël. L'année boursière qui s'achève s'annonce ainsi comme l'une des meilleures enregistrées par le marché américain.

WALL STREET

A la clôture, les trois principaux indices américains ont inscrit de nouveaux records. L'indice Dow Jones a gagné 0,37% à 28.621 points, tandis que l'indice large S&P 500 a progressé de 0,51% à 3.239 pts et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques, s'est apprécié de 0,78% à 9.022 pts. Pour le Nasdaq, il s'agit de la 11e séance de hausse consécutive, et de son 10e record d'affilée.
Depuis le début de l'année, les trois indices ont bondi respectivement de 22,6% pour le DJIA, de 29% pour le S&P 500 et de 36% pour le Nasdaq.
Dans un volume léger à l'approche de la fin de l'année, les secteurs les mieux orientés sont restés ceux de la consommation discrétionnaire (+1,4% jeudi), des services de communication (+0,8%) et les technologique (+0,7%).

ECO ET DEVISES

Les marchés sont restés soutenus par les espoirs de signature de l'accord commercial de Phase 1 entre Donald Trump et Xi Jinping début janvier, comme l'ont suggéré les dernières déclarations... Le 24 décembre, le président américain a ainsi indiqué à des journalistes qu'une cérémonie de signature était bien en préparation. Il a ajouté que "l'accord est conclu. Il est en train d'être traduit en ce moment même".
Puis mercredi, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Geng Shuang, cité par la presse locale, a affirmé que les Etats-Unis et la Chine étaient en contact afin d'organiser les conditions de la signature de l'accord. "Les deux parties ont maintenu une communication étroite sur les dispositions spécifiques de la signature de l'accord et sur les autres travaux restants", a ainsi déclaré M. Geng.
Ni la date ni le lieu de la signature n'ont cependant encore été communiqués. Le 13 décembre dernier, le représentant américain au Commerce Robert Lighthizer avait évoqué une signature pendant "la première semaine de janvier", ce qui n'a donc pas encore été confirmé...
Sur le marché des changes, l'euro progresse à 1,1115$.

Le pétrole termine aussi l'année en forme, au plus haut depuis plus de trois mois. Le cours du baril de brut léger américain (WTI) a avancé jeudi de 0,9% à 61,68$ sur le Nymex (contrat à terme de février). Le Brent de la mer du Nord pointe à 68$ tout rond pour le contrat à terme de février. Depuis le début de l'année, le WTI a progressé de 36% et le Brent a grimpé de 26%, soutenus par la perspective d'un cessez-le-feu commercial entre les Etats-Unis et la Chine, et par l'accord Opep+ de limitation de la production, qui vient d'être renouvelé jusqu'à la fin mars 2020...
L'or pointe à 1.509$ l'once, pour le contrat à terme de février, repassant au dessus de la barre des 1.500$ pour la première fois depuis près d'un mois, début novembre. Depuis le début de l'année, le métal jaune a grimpé de 17%, profitant notamment de la faiblesse des perspectives inflationnistes dans le monde. La baisse des taux d'intérêt (souvent en terrain négatif) a également rendu l'or plus attractif, bien qu'il n'offre aucun rendement.

VALEURS EN HAUSSE

Osmozis (+15%). Le premier opérateur de réseaux LoRaWan et WiFi multi-services dédiés aux campings et résidences de vacances en Europe annonce la réalisation d'une levée de fonds de 4 ME.
Cette levée de fonds a été réalisée dans le cadre d'un placement privé d'obligations convertibles en actions (OCA) réalisé avec suppression du droit préférentiel de souscription auprès d'investisseurs professionnels, souscrits par 5 fonds gérés par deux sociétés d'investissement : EIFFEL INVESTMENT GROUP et VATEL CAPITAL.

Recylex : rebondit de 8% suivi de DBV et de Archos

NRJ Group : +7% conseillé par Boursier.com en raison du creusement récent de sa décote boursière

Gensight : +5% avec Ramsay et Vallourec (+4%) avec le baril de pétrole

Eramet : +2% suivi de Boiron, Genfit, Derichebourg et Nicox

Imerys (+2%) a finalisé l'acquisition de 65% de Shandong Luxin Mount Tai Co, un important producteur chinois de minéraux fondus pour abrasifs, avec un chiffre d'affaires annuel de 12 millions d'euros en 2018.
Avec cet accord, Imerys, leader mondial des minéraux fondus, va développer sa présence sur le marché en croissance des abrasifs en Chine où elle va augmenter notamment sa capacité de production d'alumine ultra fine pour des abrasifs de haute performance.
Cette activité est consolidée dans le domaine d'activité Réfractaire, Abrasifs & Construction.

Technicolor : +1,5% avec Robertet, Savencia, LDC, Eurazeo

Microwave Vision (+1,6%) annonce avoir mis fin à son programme de rachat d'actions mis en oeuvre le 30 juillet 2019 conformément aux termes de l'autorisation de l'assemblée générale du 21 juin 2019.
Entre le 30 juillet 2019 et le 11 décembre 2019, la Société a acquis un total de 74.000 actions propres pour un prix moyen de 14,26 euros.

Tikehau Capital (+0,5%) et Foncière Atland, société d'investissement immobilier cotée, annoncent avoir cédé à un fonds géré par Blackstone un portefeuille de 22 actifs industriels détenus par TRE1, un fonds géré par Tikehau Capital, et loués par la société Elis.
TRE1 devrait offrir un multiple global proche de 2 pour ses investisseurs.

ADP : stable. Le groupe a annoncé l'indemnisation par les autorités turques de l'opérateur aéroportuaire turc TAV Airports, dont il détient 46,12%, à hauteur de 389 ME pour la fermeture anticipée de l'aéroport d'Istanbul-Atatürk.
L'opérateur français s'est félicité dans un communiqué de la notification formelle "du montant de la compensation du manque à gagner due à l'expiration anticipée de l'aéroport d'Istanbul Atatürk", que TAV pouvait exploiter par contrat jusqu'en 2021.
Or la Turquie a décidé de transférer tous les vols commerciaux vers le nouvel aéroport d'Istanbul à compter d'avril 2019.
"L'impact de cette indemnité sur le résultat net du groupe ADP devrait être très légèrement positif", a souligné ADP qui a précisé que l'impact exact sur les comptes serait précisé lors de la publication des résultats annuels le 10 février 2020...

VALEURS EN BAISSE

Spineway (-15%) annonce la 1ere phase de souscription dans le cadre du contrat avec NEGMA GROUP pour un montant minimal de 5,3 ME d'ici au 31 mars 2020.

Antevenio (-4,5%). Dans un contexte de ralentissement du marché de la publicité digitale, les résultats 2019 d'Antevenio repasseront dans le rouge pour la première fois depuis 5 ans La réorganisation en cours, liée à l'intégration au sein du groupe ISP Digital, s'intensifie pour retrouver rapidement croissance et rentabilité. Le Groupe clôturera l'exercice 2019 légèrement au-dessus des 25 millions d'euros de chiffre d'affaires. Ce niveau d'activité, conjugué aux coûts d'ajustement des équipes de direction, ne sera pas suffisant pour maintenir une rentabilité positive et le groupe prévoit cette année un résultat d'exploitation négatif, prévient le groupe.
Cette contre-performance est liée au ralentissement du marché de la publicité digitale en Europe et plus particulièrement à l'impact de la règlementation RGPD et du changement d'algorithme de Facebook, sur les revenus de co-registration.

Balyo : -3% avec Manutan, BioMerieux (-2%) et Groupe Open

Virbac : -1% suivi de Thales, Ateme et Claranova

Nexans : -0,5% avec Amundi, Thermador et Ingenico

Orange : stable. Au détour du jugement de 345 pages prononcé vendredi 20 décembre pour harcèlement, le quotidien 'Les Echos' rapporte que les juges ont estimé que tous les membres du personnel de France Télécom salariés pendant la période de prévention retenue par le tribunal étaient fondés à agir "sans avoir à démontrer l'existence d'un préjudice particulier". "C'est donc potentiellement 130.000 salariés en poste en France pendant le plan NExT du 1er janvier 2007 au 31 décembre 2008 qui pourraient avoir intérêt à agir" explique le quotidien qui précise que la base de réparation retenue allant de 10.000 jusqu'à 45.000 euros, "c'est à 2 milliards d'euros minimum de demande de réparations potentielles auxquels pourrait être exposé Orange".

Toupargel : Par jugements en date du 23 décembre 2019, le Tribunal de Commerce de Lyon a arrêté le plan de cession des actifs des sociétés Toupargel Groupe et de ses filiales Toupargel SASU et Eismann SAS au profit de la société Agihold, véhicule patrimonial des actionnaires de Grand Frais Epicerie, avec faculté de substitution.
L'entrée en jouissance a été fixée au 6 janvier 2020.
Le Tribunal de Commerce de Lyon a par ailleurs prononcé aux termes des mêmes jugements la liquidation judiciaire de Toupargel Groupe, Toupargel SASU et Eismann SAS et a autorisé la poursuite de l'activité jusqu'au 18 mars 2020.
En conséquence, la cotation de l'action Toupargel Groupe (TOU - ISIN FR 0000039240), suspendue depuis le 22 octobre 2019, ne reprendra pas et Toupargel Groupe demandera sa radiation à Euronext.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/01/2020

Manque de visibilité

Publié le 17/01/2020

Air France KLM n'observe pas de baisse de la demande liée aux préoccupations climatiques de la population...

Publié le 17/01/2020

Moody's confirme la note senior non garantie d'Imerys à 'Baa2' mais passe la perspective associée à la notation de 'sous revue' à 'négative'...

Publié le 17/01/2020

Schlumberger a dévoilé des résultats trimestriels supérieurs aux attentes. Le bénéfice net de la première compagnie mondiale de services pétroliers a reculé de 38% à 333 millions de dollars.…

Publié le 17/01/2020

Bureau Veritas reste haut perché sur les 25 euros ce vendredi en Bourse de Paris, alors que le broker Barclays reste à 'surpondérer' sur le dossier...