En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 542.71 PTS
-0.52 %
5 547.50
-0.43 %
SBF 120 PTS
4 370.81
-0.46 %
DAX PTS
12 241.81
-0.80 %
Dowjones PTS
27 219.85
-0.42 %
7 888.76
+0.00 %
1.123
+0.03 %

Ouverture Paris : le CAC40 tient les 5.500 points

| Boursier | 340 | Aucun vote sur cette news

LA TENDANCELes 5...

Ouverture Paris : le CAC40 tient les 5.500 points
Credits Reuters

LA TENDANCE

Les 5.500 points tiennent pour le moment : le CAC40 cède 0,20%, juste au-dessus de ce niveau symbolique sur lequel l'indice parisien affiche 16,26% de gains depuis le 1er janvier. Un léger recul à mettre au compte de Jerome Powell qui a quelque peu douché les investisseurs hier soir en mettant de l'eau dans son vin quant à une baisse des taux dès le mois de juillet.

Powell a réaffirmé fermement mardi l'indépendance de la banque centrale américaine, systématiquement mise à mal par Donald Trump, qui réclame des baisses de taux directeurs et accuse la Fed de freiner l'économie américaine. Le président américain avait encore taclé lundi la Fed, en estimant qu'elle ne "sait pas ce qu'elle fait" et se comporte comme un "enfant borné".

S'exprimant à New York à l'invitation du Conseil des affaires étrangères, un "think tank" non partisan, Jerome Powell a répondu mardi que dans la loi américaine, "la Fed est à l'abri des pressions politiques de court terme, ce que nous appelons couramment notre 'indépendance'". Selon le baromètre FedWatch de CME Group, les marchés n'estiment plus qu'à 25% la probabilité d'une baisse de taux de 50 points de base en juillet, contre plus de 56% en début de journée mardi.

Dans ce contexte, les investisseurs préfèrent adopter une attitude prudente avant la rencontre prévue samedi au G20 entre Donald Trump et Xi Jinping.

WALL STREET

La Bourse de New York a cédé du terrain, mardi, après la publication d'indicateurs économiques décevants aux Etats-Unis, et alors que le président de la Fed Jerome Powell a laissé les marchés sur leur faim en temporisant au sujet d'une baisse des taux directeurs. L'annonce d'une fusion géante dans la pharmacie avec le rachat d'Allergan (+25,3%) par Abbvie (-16,4%) n'a pas suffi à soutenir la cote. Le pétrole a fait du yo-yo sur fond de tensions avec l'Iran, tandis que l'or et les obligations ont continué de servir de valeurs-refuge. Les taux américains à 10 ans ont fini sous le seuil des 2%.

A la clôture, les indices américains ont signé leur plus mauvaise séance du mois de juin. Le Dow Jones a cédé 0,67% à 26.548 points, tandis que l'indice large S&P 500 a reculé de 0,95% à 2.917 pts et que le Nasdaq Composite a lâché 1,51% à 7.884 pts.

ECO ET DEVISES

Le moral des ménages continue à remonter. L'indice de confiance des ménages, calculé par l'Insee, s'accroît pour le sixième mois en juin. En hausse de 2 points à 101, dépasse sa moyenne de longue période (100) pour la première fois depuis avril 2018.

Etats-Unis :
- Commandes de biens durables. (14h30)
- Balance du commerce international de biens. (14h30)
- Indice de confiance des investisseurs institutionnels mesuré par State Street. (16h00)
- Rapport hebdomadaire du Département à l'énergie sur les stocks pétroliers domestiques. (16h30)

L'once d'or est à 1.407$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,1362$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 66,23$.

VALEURS EN HAUSSE

STMicroelectronics (+0,75% à 14,99 Euros) : pourrait réagir ce matin alors que l'américain Micron a dit avoir repris certaines livraisons au groupe chinois Huawei et a évoqué de signes d'amélioration de la demande. Ces annonces interviennent après plusieurs avertissements sur résultats successifs dans le secteur.

Schneider Electric (+0,20% à 78,20 Euros) tient une journée investisseurs et a annoncé qu'il confirmait ses objectifs 2019 de chiffre d'affaires et de marges. Il a également dit viser pour cette année une croissance organique de son chiffre d'affaires comprise entre 3% et 5% et une amélioration organique de sa marge d'Ebita ajusté de 20 à 50 points de base.

TechnipFMC (+1,30% à 22,04 Euros) a accepté les résolutions proposées par le département américain de la Justice (DOJ), la Securities and Exchange Commission (SEC) et les autorités brésiliennes - le Service fédéral des poursuites (MPF), le contrôleur général du Brésil (CGU) et le procureur général du Brésil (AGU) -, afin de conclure les enquêtes anti-corruption menées au Brésil et celle se rapportant à l'intermédiaire, Unaoil. La société a accepté de verser 301,3 millions de dollars à ces autorités pour conclure les enquêtes sur des agissements remontant à plus de dix ans.

VALEURS EN BAISSE

Renault (-1,40% à 53,69 Euros) : Jean-Dominique Senard, a affirmé mardi au Japon qu'il n'y avait pas de discussions actuellement avec FiatChrysler en vue d'un rapprochement et que le "dossier était à l'arrêt", indique le journal Les Echos.

Sopra Steria (-0,65% à 96,30 Euros) a placé une nouvelle émission obligataire de 250 millions d'euros en format Euro PP auprès d'investisseurs institutionnels européens de premier rang. Le produit de cette émission sera partiellement utilisé pour refinancer l'euro PP existant émis en 2013 pour un montant de 180 ME et un coupon annuel de 4,25% et arrivant à échéance en juillet 2019.

ANALYSTES

Oddo est à l'achat sur Albioma avec un cours cible ajusté de 26 à 29 euros.

SG débute le suivi du dossier Nexans à l'achat en ciblant un cours de 33 euros.

AlphaValue reste à 'accumuler' sur Airbus avec un objectif de cours ajusté en hausse à 143 euros.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/07/2019

Wallix, éditeur de logiciels de cybersécurité et spécialiste européen de la gestion et de la protection des accès à privilèges, annonce l’acquisition de la société Simarks, un éditeur…

Publié le 18/07/2019

ARCELORMITTAL constituera ce jour le sous-jacent de notre conseil sur le produit dérivé à destination des investisseurs les plus actifs. L’outil sélectionné est le warrant Put K675S émis par…

Publié le 18/07/2019

Le printemps n'aura pas été brillant pour l'audience radio globale qui recule sur un large front selon Mediamétrie pour la période allant d'avril à...

Publié le 18/07/2019

HighCo a publié une marge brute de 25,03 millions d’euros, au titre de son deuxième trimestre 2019, en hausse de 11,4% à données publiées et de 3,9% à périmètre comparable. Sur le premier…

Publié le 18/07/2019

Les revenus du T1 dépassent aussi les attentes