En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 556.18 PTS
-3.69 %
4 565.50
-3.41 %
SBF 120 PTS
3 623.53
-3.43 %
DAX PTS
11 596.18
-3.87 %
Dow Jones PTS
26 833.79
-2.29 %
11 294.27
-2.63 %
1.172
-0.52 %

Ouverture Paris : le CAC40 tente de repartir de l'avant

| Boursier | 1025 | Aucun vote sur cette news

Le marché parisien tente de repartir de l'avant en ce début de séance avec un CAC40 qui s'adjuge 0,37% à 5...

Ouverture Paris : le CAC40 tente de repartir de l'avant
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le marché parisien tente de repartir de l'avant en ce début de séance avec un CAC40 qui s'adjuge 0,37% à 5.884 points après 30 minutes d'échanges. Les investisseurs restent très attentifs à l'évolution de la situation en Chine où le bilan de l'épidémie de coronavirus s'est alourdi lundi à 106 morts. Le gouvernement a prolongé de trois jours les vacances du Nouvel An pour tenter d'enrayer la propagation du virus qui suscite les craintes des voyagistes du monde entier et pèse fortement sur certains secteurs comme le luxe ou l'aérien.

La perspective de voir la maladie et les mesures de confinement peser sur l'activité en Chine, voire ailleurs dans le monde, a détourné les investisseurs des actifs à risque et favorisé les prises de bénéfice après les récents sommets touchés par Wall Street. Certains spécialistes pensent néanmoins que ce ralentissement ne sera que passager, comme l'avait été celui causé par l'épidémie de SRAS en 2003, qui avait provoqué la mort d'environ 800 personnes.

Dans l'actualité entreprises, Airbus se distingue après avoir trouvé un accord de principe avec le parquet national financier en France et avec des autorités similaires en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis dans le cadre d'enquêtes pour corruption présumée.

VALEURS EN HAUSSE

* Mauna Kea Technologies (+8,4% à 1,7 euro) a annoncé avoir reçu une nouvelle autorisation 510(k) de la Food and Drug Administration pour la commercialisation du Cellvizio 100 Series et toutes les minisondes confocales combinés avec un marqueur fluorescent, la fluorescéine, pour l'indication supplémentaire de la visualisation du flux sanguin. Il s'agit de la 17ème autorisation 510(k) reçue de la part de la FDA pour la plateforme Cellvizio.

* ID Logistics (+5% à 167 euros). La firme a enregistré, au cours du 4ème trimestre 2019, un chiffre d'affaires de 405,5 ME, en progression de +8,4% et de +8,5% à données comparables. ID Logistics enregistre ainsi des revenus annuels de 1,53 MdE, en hausse de +8,8% et +10% à données comparables.

* Edenred (+5% à 50,5 euros), bien aidé par une note d'analyste. Oddo BHF est en effet passé à l''achat' sur la valeur en visant 60 euros.

* Sword Group (+4,2% à 37,1 euros) après avoir dévoilé un chiffre d'affaires consolidé de 56,5 millions d'euros au 4e trimestre 2019, en croissance organique de +18,1%. Sur l'année, les revenus ressortent à 213,2 ME, en croissance organique annuelle de +20,7%. L'Ebitda s'établit à 28,6 ME (20,1 ME en 2018) avec une marge de 13,4% (11,8% en 2018).

* Airbus (+2,3% à 136 euros) indique avoir conclu un accord de principe avec le parquet national financier français, le 'Serious Fraud Office' britannique et les autorités américaines dans le cadre d'enquêtes pour corruption présumée ainsi que manque au respect de la réglementation américaine sur le trafic international d'armes. Les accords restent soumis à l'approbation des tribunaux français et britanniques, ainsi que des tribunaux et des autorités de régulation américaines. Pour des raisons juridiques, l'avionneur explique ne pouvoir faire aucun commentaire sur les détails de ses discussions avec les autorités chargées de l'enquête. Airbus était notamment visé par la Justice pour sa façon de recourir à des intermédiaires pour ses ventes d'avions de ligne, une pratique qui n'a plus cours depuis 2014 selon ses dirigeants. Selon le 'Financial Times', le groupe européen pourrait accepter de verser environ 3 milliards de dollars de pénalités pour mettre fin à ces enquêtes.

* Sanofi (+1,1% à 87,6 euros). La Food and Drug Administration a accepté d'accorder un examen prioritaire à la demande de licence supplémentaire de produit biologique (sBLA, supplemental Biologics License Application) concernant Dupixent (dupilumab) dans le traitement d'entretien adjuvant de la dermatite atopique modérée à sévère de l'enfant âgé de 6 à 11 ans inadéquatement contrôlé par des traitements topiques soumis à prescription médicale ou auquel ces traitements sont déconseillés. La FDA devrait rendre sa décision le 26 mai 2020.

* Cegedim (+0,2% à 31,4 euros) a enregistré un chiffre d'affaires 2019 de 503,7 millions d'euros, en progression de 7,7% en données publiées et de 7% en données organiques par rapport à la même période en 2018. Cegedim avait pour objectif pour 2019, une croissance organique de son chiffre d'affaires supérieure à 5% et l'ensemble des divisions opérationnelles contribue positivement à cette croissance organique.

VALEURS EN BAISSE

* Lanson-BCC (-3,1% à 25,2 euros), sanctionné après la baisse de ses ventes et son avertissement sur résultats. La société a enregistré un chiffre d'affaires de 250,3 ME en 2019, en recul de 9,8%. En faisant abstraction de la filiale de courtage, dont l'activité est traditionnellement fluctuante, le chiffre d'affaires consolidé s'élève à 246,2 ME, en baisse de 9,5%. Le management a prévenu que les pertes enregistrées sur ce secteur d'activité Grande Distribution impacteront significativement les résultats attendus au titre de l'exercice 2019.

* GL Events (-2,2% à 22 euros). Le groupe fait les frais de son exposition à la Chine. Portzamparc rappelle que le pays compte pour près de 8% du CA de la firme à travers des filiales détenues à moins de 60%... Par prudence, la maison de bourse dégrade le dossier à 'renforcer' et réduit sa cible de 24,5 à 24 euros.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 28/10/2020

Violement secoué au cours des deux dernières séances, Maisons du Monde cède 2,5% à 11,2 euros au lendemain d'un point trimestriel très attendu...

Publié le 28/10/2020

La déception doit être bien grande pour Heathrow qui a perdu sa place d'aéroport le plus fréquenté en Europe au profit de Paris-Charles de Gaulle. L’aéroport londonien a reproché le peu de…

Publié le 28/10/2020

Dans le rouge en début de séance,Carrefour s'est retourné en milieu de matinée et affiche désormais un gain de 1,5% à euros sur la place parisienne...

Publié le 28/10/2020

General Electric a publié un bénéfice par action ajusté de 6 cents au troisième trimestre de son exercice 2020, au-dessus de la perte de 4 cents anticipée par le consensus FactSet. Les revenus…

Publié le 28/10/2020

Fnac Darty plonge encore de 10% à 33,6 euros à la mi-journée à Paris, sur des craintes de nouveau confinement généralisé en France pour faire face à...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne