Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 594.74 PTS
+0.5 %
5 586.0
+0.51 %
SBF 120 PTS
4 425.24
+0.54 %
DAX PTS
13 324.62
+0.29 %
Dow Jones PTS
29 872.47
-0.58 %
12 152.22
+0. %
1.192
+0.07 %

Ouverture Paris : le CAC40 sous les 4.800 points

| Boursier | 717 | 5 par 1 internautes

Plus de 1% et un passage sous les 4...

Ouverture Paris : le CAC40 sous les 4.800 points
Credits Reuters

LA TENDANCE

Plus de 1% et un passage sous les 4.800 points : le début de séance du CAC40 ressemble à la clôture d'hier qui a vu l'indice parisien concéder nettement du terrain (-1,53%). La faute à l'absence de progrès tangibles dans les discussions sur le nouveau plan de relance aux Etats-Unis, que les investisseurs scrutent toujours avec insistance, la Présidentielle américaine étant en ligne de mire. La faute aussi à la pandémie de la Covid-19 qui continue de progresser.

Donald Trump a accusé mercredi les responsables du Parti démocrate de faire preuve de mauvaise volonté dans les discussions sur un nouveau plan de soutien à l'économie américaine, ce qui a ravivé les doutes des investisseurs après des déclarations évoquant pourtant des progrès. On ignore pour l'instant si les pourparlers vont se poursuivre et la perspective de voir le Congrès adopter des mesures avant l'élection présidentielle du 3 novembre se fait de plus en plus floue.

Côté sanitaire, près des deux tiers des Etats américains dépassent désormais le seuil d'alerte de 100 nouveaux cas pour 100.000 habitants sur une semaine et en Europe, les restrictions visant à freiner la propagation de la maladie continuent de se multiplier de la Pologne au Portugal.

De nombreux "décalages" sur les valeurs sont constatés en Bourse de Paris ce matin, suite aux très nombreuses publications trimestrielles. Les investisseurs font le tri avec un lot de gagnants (Gecina, Pernod Ricard, Ipsen, Schneider Electric) mais aussi pas mal de perdants (Icade, Thales, Dassault Systèmes) !

WALL STREET

La Bourse de New York a fini en baisse, mercredi, à l'issue d'une séance volatile, dominée par les aléas des négociations à Washington en vue d'adopter un nouveau plan de relance... Alors qu'un accord semblait à portée de main, les protagonistes ont laissé entendre que le projet pourrait ne pas être soumis au vote avant l'élection présidentielle du 3 novembre. Du côté des entreprises, les annonces de résultats ont été perçues de façon contrastée : Netflix a perdu 6,9%, tandis que Snap Inc s'est envolé de 28,3%. Les taux à 10 ans américains sont remontés à 0,81% dans l'anticipation d'un plan de soutien budgétaire, tandis que le dollar a continué de perdre du terrain et que les cours du pétrole ont chuté d'environ 4%.

A la clôture, l'indice Dow Jones a cédé 0,35% à 28.210 points, tandis que l'indice large S&P 500 a perdu 0,22% à 3.435 pts, et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques et biotechs, a lâché 0,28% à 11.484 pts.

ECO ET DEVISES

Le climat conjoncturel dans l'industrie cesse de s'améliorer et s'altère même un peu en octobre: il perd un point et s'établit à 93. Le consensus tablait sur une hausse à 96. Le climat, qui récupérait sans discontinuer depuis mai 2020 de sa chute historique liée à la crise sanitaire, reste donc bien au-dessous sa moyenne de long terme (100), souligne l'Insee. Cette légère inflexion provient de la contraction des perspectives personnelles de production et, dans une moindre mesure, de la baisse du solde d'opinion sur les carnets de commande globaux. Elle est cependant amortie par l'amélioration du solde sur la production passée.

Etats-Unis :
- Inscriptions hebdomadaires au chômage. (14h30)
- Indice des indicateurs avancés du Conference Board. (16h00)
- Reventes de logements existants. (16h00)

Europe :
- Indice GfK allemand du moral des consommateurs. (09h00)
- Taux de chômage en Espagne. (09h00)

L'once de métal jaune s'échange à 1.921$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,1850$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 41,58$.

VALEURS EN HAUSSE

Pernod Ricard (+0,60% à 141,80 Euros) a dit jeudi espérer renouer avec la croissance de ses ventes au second semestre de son exercice 2020-2021 après un premier trimestre marqué par une amélioration séquentielle de ses ventes.

Ipsen (+0,85% à 76,30 Euros) : Au troisième trimestre 2020, les activités du Groupe ont progressivement repris malgré l'impact de la COVID19. Ipsen enregistre une croissance des ventes de 2,2% à taux de change constant (ventes publiées en baisse de 1,8%), portée par la croissance de 5,1% des ventes en Médecine de Spécialité, malgré l'impact continu de la COVID-19. Les bonnes performances réalisées au troisième trimestre ont permis d'enregistrer une croissance des ventes de 2,8% à taux de change constant (ventes publiées en croissance de 1,5%) depuis le début de l'année. Le Groupe a confirmé ses objectifs financiers suivants pour l'exercice en cours : une croissance des ventes du Groupe supérieure à 2% à taux de change constant, avec un impact défavorable des devises anticipé de l'ordre de 1,5% sur la base du niveau des taux de change à fin septembre. Et une marge opérationnelle des activités supérieure à 30% des ventes.

Schneider Electric (+1,80% à 107,95 Euros) rehausse ses objectifs annuels après un solide troisième trimestre. Le fabricant de matériel électrique, dont les produits vont des chargeurs électriques pour voitures à la robotique industrielle, a dégagé un chiffre d'affaires de 6,458 milliards d'euros au troisième trimestre, en repli de 2,8% mais en hausse organique de 1,3%. Le consensus était positionné à 5,95 MdsE.

Gecina (+2,75% à 11,20 Euros) anticipe maintenant que son RRN par action en 2020 devrait se situer à 5,7 euros ; relevant ainsi son objectif en le situant dans le haut de la fourchette communiquée en juillet dans le cadre de la publication des résultats semestriels et qui anticipait initialement un RRN part du Groupe par action compris entre 5,55 euros et 5,7 euros.

VALEURS EN BAISSE

Thales (-1,50% à 62,84 Euros) annonce un recul de 6,1% de son chiffre d'affaires au troisième trimestre, sous l'effet d'une baisse de la demande de ses clients dans le secteur de l'aéronautique affecté par la crise sanitaire liée au coronavirus. Le CA ressort à 3,963 Milliards d'euros, avec des prises de commandes en repli de 10% à 3,088 milliards d'euros. La direction indique indique que ces prises de commandes dans sa division défense et sécurité lui permettent de rester en mesure d'atteindre ses objectifs annuels. Les ventes de la division défense et sécurité ont progressé sur la période écoulée de 5,1% à 1,881 milliard d'euros au troisième trimestre. Le groupe s'attend à un chiffre d'affaires situé entre 16,5 et 17,2 milliards d'euros, et à un bénéfice d'exploitation compris entre 1,3 et 1,4 milliard d'euros.

STMicroelectronics (-0,30% à 28,84 Euros) annonce la publication de ses résultats financiers pour le troisième trimestre clos le 26 septembre 2020. Au T3, STM a enregistré un chiffre d'affaires net de 2,67 milliards de dollars, une marge brute de 36%, une marge d'exploitation de 12,3% et un résultat net de 242 millions de dollars, soit 0,26 dollar par action après dilution. Pour les 9 premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires net est de 6,98 milliards de dollars, la marge brute de 36,3%, la marge d'exploitation de 9,5% et le résultat net de 525 millions de dollars. La direction annonce par ailleurs un point médian des prévisions pour le quatrième trimestre 2020, ce qui donne un chiffre d'affaires net de 2,99 milliards de dollars et une marge brute de 38,5%.

Hermès (-0,30% à 798,20 Euros) renoue avec la croissance au troisième trimestre. Le sellier a réalisé un chiffre d'affaires de 1,8 milliard d'euros sur la période, en hausse de 7% à taux de change constants et de +4% à taux de change courants. Les ventes ont été portées par la forte activité dans les magasins du groupe (+12% à taux de change constants), la dynamique de l'Asie et une amélioration sensible dans toutes les autres régions.

Icade (-1,75% à 45,10 Euros) a généré 978 ME de chiffre d'affaires consolidé au 30 septembre 2020, contre 1,02 MdE un an plus tôt, soit -6,6% à périmètre constant. C'est l'activité "Promotion" (-15,6%) qui pénalise le plus le groupe. L'impact total de la crise sur le CFNC part du Groupe 2020 est dorénavant estimé, sous réserve de la stabilisation de la situation sanitaire, à -30 ME, soit une baisse par rapport à l'estimation de fin juillet (-50 ME). La nouvelle Guidance du groupe s'établit à 4,80 Euros par action (-8,8%). Icade avait suspendue, en mars, sa guidance initiale qui était alors : une croissance de +5%. Le dividende 2020 devrait être stable comparé au dividende 2019, à 4 Euros par action, sous réserve de l'approbation de l'Assemblée Générale.

BioMerieux (-1,60% à 129,80 Euros) publie une croissance organique de 19,4% à taux de change et périmètre constants au terme des 9 premiers mois correspondant à 2.266 ME de chiffre d'affaires (+17,5% de croissance à données publiées). La direction souligne la poursuite de la dynamique exceptionnelle au cours du 3e trimestre, avec une croissance de 26,5% soutenue par les gammes de biologie moléculaire et un ralentissement moins marqué que prévu de l'activité des gammes immunoessais, microbiologie clinique et industrielle par rapport au trimestre précédent.

Dassault Systèmes (-6,60% à 146 Euros) : sanctionné après son léger avertissement sur les revenus non-IRFS 2020. Si l'éditeur de logiciels a confirmé son objectif de BNPA non-IFRS compris entre 3,70 et 3,75 euros, soit 3% à 5% de croissance à taux de change constants, il ne vise plus qu'un chiffre d'affaires non-IRFS de 4,44 à 4,46 MdsE, soit en hausse de 11% à +12% à taux de change constants, contre 12 à 13% visés précédemment. Il table également sur une marge opérationnelle comprise entre 29,8% et 30%, contre 29,3% à 29,4% auparavant.

Fnac Darty (-0,70% à 42,98 Euros) : Le chiffre d'affaires du Groupe a atteint 1,859 milliard d'euros au 3è trimestre 2020, en hausse de +7,3% en données comparables et +8,5% en données publiées. L'effet périmètre lié à l'intégration de Nature & Découvertes sur le mois de juillet s'élève à environ 12 millions d'euros au cours du trimestre. A fin septembre 2020, le chiffre d'affaires du Groupe ressort à 4,708 MdsE, en retrait de -4% en données comparables et -2% en données publiées. La poursuite de la forte croissance des ventes en ligne sur le trimestre de près de +30% et de la reprise des ventes en magasins, permet au Groupe de réduire la perte liée à la crise sanitaire à moins de 100 millions d'euros à fin septembre 2020.

ILS ONT PUBLIÉ LEUR CHIFFRE D'AFFAIRES/RÉSULTATS...

Solocal, Maurel & Prom, Groupe Crit, Infotel, Linedata, Axway Software, Courtois, Lisi, Actiplay, Aubay, CIS, Voltalia, Amplitude Surgical, Visiativ, Fleury Michon, Soitec

LES DERNIÈRES "RECOS" D'ANALYSTES...

Credit Suisse reste 'neutre' sur Nestlé, avec un objectif de cours ajusté de 100 à 102 CHF, mais RBC est toujours vendeur malgré un cours cible qui passe de 95 à 98 CHF.

INFOS MARCHES

Worldline : large succès de l'offre sur Ingenico

Damartex : succès de l'appel au marché.

EN BREF

Dassault Systèmes signe un contrat pluriannuel avec Ball Aerospace.

Atos acquiert SEC Consult, leader du conseil en cybersécurité.

Vinci : contrats supplémentaires pour la ligne ferroviaire City Rail Link à Auckland.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 27/11/2020

La tendance est en légère hausse à la mi-journée sur le CAC 40 ! La séance est d’ailleurs relativement calme à Paris alors que Wall Street sera encore fermé une partie de la journée, les…

Publié le 27/11/2020

Focus Home Interactive grimpe de 0,9% à 43,7 euros à la mi-journée...

Publié le 27/11/2020

Focus sur le segment professionnel...

Publié le 27/11/2020

Le secteur bancaire est bien orienté à la Bourse de Paris, plusieurs membres de la BCE ayant ouvert la porte à une reprise du versement des dividendes. Dans quelle mesure pourront elles le faire et…

Publié le 27/11/2020

Europcar Mobility Group, qui avait finalement terminé en hausse de 2% hier à la suite de l'annonce d'un accord de principe avec un groupe de...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne