Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 609.15 PTS
+0.62 %
5 609.0
+0.74 %
SBF 120 PTS
4 436.26
+0.66 %
DAX PTS
13 298.96
+0.35 %
Dow Jones PTS
30 218.26
+0.83 %
12 528.48
+0.49 %
1.212
-0.02 %

Ouverture Paris : le CAC40 sans tendance avant une grosse séance à Wall Street

| Boursier | 1531 | Aucun vote sur cette news

L'accord de phase 1 entre les Etats-Unis et la Chine, auquel tous les investisseurs sont accrochés n'en finit plus d'être imminent...

Ouverture Paris : le CAC40 sans tendance avant une grosse séance à Wall Street
Credits Reuters

LA TENDANCE

La séance s'annonce riche aujourd'hui à Wall Street et par voie de conséquence à Paris puisqu'il s'agit de la dernière de la semaine à être complète. Thanksgiving va tronquer les deux dernières. En conséquence, les statistiques américaines sont concentrées aujourd'hui, ce qui devrait faire bouger les marchés! On guettera entre autre la deuxième estimation du produit intérieur brut (PIB) du troisième trimestre ainsi que la publication du livre Beige de la Fed.

En attendant, l'indice parisien qui avait bien débuté la séance, cède finalement quelques points à l'approche de 9h30, à 5.926 points (-0,05%). L'accord de phase 1 entre les Etats-Unis et la Chine, auquel tous les investisseurs sont accrochés n'en finit plus d'être imminent... Mais quand c'est Donald Trump qui l'assure, parlant de "dernière ligne droite", alors cela prend une tournure différente et les investisseurs apprécient! Wall Street a modestement progressé hier en clôture, Tokyo pour la 4ème fois consécutive ce matin. Le CAC40, fort de ses 25% de hausse depuis le 1er janvier, cale quelque peu.

Nouvelle preuve que les deux parties ont tout intérêt à signer l'accord : on a appris ce matin que les bénéfices du secteur industriel chinois ont subi en octobre leur plus forte baisse depuis huit mois, selon les statistiques officielles. Le commerce mondial est pénalisé par le conflit commercial que se livrent les deux premières puissances mondiales. Les chinois aussi, ont tout intérêt à progresser en direction d'un accord. Les marchés le savent!

HIER A WALL STREET

A la clôture, les trois principaux indices américains ont fini sur de nouveaux sommets. Le Dow Jones a gagné 0,19% à 28.121 points, tandis que l'indice large S&P 500 a progressé de 0,22% à 3.140 pts et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques, a grimpé de 0,18%, à 8.647 pts. Pour le S&P 500 et le Nasdaq, il s'agit du 10e record inscrit depuis début novembre.

A noter les volumes d'échanges sont restés modestes ce mardi à l'approche Thanksgiving, jeudi, qui sera férié pour les marchés financiers américains. En outre, Wall Street n'ouvrira vendredi que pour une demi-séance, jusqu'à 13h locales (19h à Paris).

ECO ET DEVISES

La confiance des ménages français dans la situation économique augmente à nouveau, après deux mois de stabilité. À 106, l'indicateur qui la synthétise, calculé par l'Insse, gagne deux points en novembre, et demeure au-dessus de sa moyenne de longue période (100). Le consensus était positionné à 103.

Etats-Unis :
- Commandes de biens durables. (14h30)
- PIB américain du troisième trimestre, deuxième estimation. (14h30)
- Inscriptions hebdomadaires au chômage. (14h30)
- Revenus et dépenses des ménages. (14h30)
- Promesses de ventes de logements. (16h00)
- Indice de confiance des investisseurs institutionnels mesuré par State Street. (16h00)
- Rapport hebdomadaire du Département à l'énergie sur les stocks pétroliers domestiques. (16h30)
- Livre Beige de la Fed. (20h00)

L'once de métal jaune s'échange à 1.454$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,1015$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 64,17$.

VALEURS EN HAUSSE

Pierre et Vacances (+1,85% à 15,52 Euros) : Le chiffre d'affaires annuel des activités touristiques s'élève à 1.365,1 millions d'euros, en hausse de 7,2% par rapport à l'exercice précédent. Le résultat opérationnel courant ressort à 30,9 millions d'euros, en forte croissance après 9,8 millions d'euros l'exercice précédent.

Natixis (+0,60% à 3,88 Euros) : le titre a perdu 3,93% hier, terminant à 3,86 euros à la Bourse de Paris, après des informations de presse évoquant la suspension d'un trader de la banque à New York. L'annonce a semé le doute dans l'esprit des investisseurs. Mardi soir, la direction de Natixis a réagi en publiant un communiqué dans lequel elle confirme la suspension d'un trader de sa plateforme Amériques à New York, mais précise qu'"il s'agit d'une procédure purement interne qui n'est en aucun cas liée à une perte en résultat et est sans conséquence aucune sur les clients ou les activités de Natixis". "Natixis tient à préciser qu'elle suit et revoit constamment les performances de ses collaborateurs grâce à des procédures internes solides, applicables à l'ensemble des salariés", précise le groupe. Dans un article publié mardi, l'agence 'Bloomberg' écrit qu'un trader français responsable de deux unités de dérivés actions à New York a été suspendu par la direction du groupe, qui enquête sur ses transactions passées.

Peugeot (+0,30% à 22,31 Euros) : Les représentants du personnel siégeant au comité de groupe européen de PSA ont approuvé mardi le projet de fusion entre PSA Groupe et Fiat Chrysler Automobile (FCA). Le projet de fusion a été "approuvé par une très large majorité des représentants des salariés", a indiqué à l'agence 'AFP' Patrick Michel (FO), secrétaire du comité de groupe européen. Cependant, la CGT a rendu un avis défavorable et l'IG Metall (syndicat allemand de la métallurgie) ne s'est pas prononcé, estimant ne pas avoir assez d'informations sur le projet. Les autres organisations syndicales, soit 15 sur 17, ont donné un avis favorable au projet, a précisé Anh-Quan Nguyen (CFE-CGC), membre de ce comité, cité par l''AFP'.

Quadient (+1,65% à 19,57 Euros) l'ex-Neopost, annonce un chiffre d'affaires consolidé de 278 millions d'euros pour le troisième trimestre de l'exercice 2019 (clos le 31 octobre 2019), en croissance de 5,2%. Quadient s'attend désormais à une croissance organique de son chiffre d'affaires annuel 2019 supérieure à 1%, contre une légère croissance organique précédemment anticipée. Le groupe rappelle que le quatrième trimestre 2018 constitue une base de comparaison élevée. Il confirme ses perspectives d'un résultat opérationnel courant compris entre 180 et 185 millions d'euros.

VALEURS EN BAISSE

Renault (-0,30% à 43,65 Euros) : Espace, Talisman, Koleos, mais aussi Scenic ou Megane... A moyen terme, les jours de ces modèles haut et moyen de gamme du constructeur automobile français pourraient être comptés, selon des sources concordantes citées par le quotidien économique 'Les Echos'. Des réflexions sont en cours sur l'avenir des modèles haut de gamme, qui devront être tranchées par le nouveau directeur général du Losange, explique le journal mardi sur son site internet. Ainsi, l'arrêt de la Renault Espace à moyen terme serait déjà quasiment acté, mais selon des sources concordantes, Talisman, sa grande berline, Koleos, son grand SUV fabriqué en Chine et en Corée, et même Grand Scenic, sont sérieusement sur la sellette.

Alstom (-0,55% à 38,88 Euros) a été sélectionné pour assurer le renouvellement et l'automatisation du métro de Marseille pour un montant de 430 millions d'euros financés par la Métropole Aix-Marseille-Provence.

Akka Technologies (-6,90% à 56,80 Euros) : lance une émission d'obligations perpétuelles de rang subordonné non-sécurisé convertible en actions nouvelles et/ou existantes avec suppression du droit préférentiel de souscription d'un montant nominal de 150 millions d'euros. L'opération est susceptible d'être portée à un montant principal agrégé de 175 ME en cas d'exercice en totalité de l'option d'extension. Les obligations, d'une valeur nominale de 100.000 euros chacune, seront émises au pair. Le prix de conversion initial sera fixé selon une prime comprise entre 35% et 40% au-dessus du cours de référence de l'action.

ANALYSTES

Deutsche Bank est à l'achat sur le dossier Teleperformance avec un cours cible de 240 euros.

Berenberg a entamé la couverture de Compagnie des Alpes avec une recommandation 'acheter' et un objectif de 39,40 euros.

EN BREF

SMTPC : mise en place d'un nouveau prêt bancaire.

Safe Orthopaedics : regroupement des actions et renouvellement du Conseil d'Administration.

Atos multiplie par 5 la capacité du supercalculateur Santos Dumont.

EssilorLuxottica : approbation du transfert des obligations de Luxottica à EssilorLuxottica.

EDF lève 500 ME avec une émission obligataire hybride.

AKKA Technologies : introduction sur Euronext Brussels et émission obligataire au programme.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 04/12/2020

L'Olympique Lyonnais informe avoir obtenu un pré-accord de ses prêteurs bancaires et obligataires pour la mise en place d'un PGE (Prêt Garanti par l'État) complémentaire, dit "PGE Saison", de…

Publié le 04/12/2020

26 OCA numérotées de 209 à 234 ont été émises

Publié le 04/12/2020

Amplitude Surgical annonce la décision du Tribunal Judiciaire de Valence dans son litige avec l'URSSAF au titre de la taxe sur la promotion des...

Publié le 04/12/2020

La Banque centrale européenne a notifié à Société Générale l’exigence de capital supplémentaire au titre du P2R (Pillar 2 requirement) à partir du 1er janvier 2021. Cette dernière est…

Publié le 04/12/2020

La BCE (Banque Centrale Européenne) a notifié l'exigence de capital supplémentaire au titre du P2R - Pillar 2 requirement - à partir du 1er janvier...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne