Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 745.51 PTS
+0.32 %
6 746.50
+0.36 %
SBF 120 PTS
5 265.49
+0.39 %
DAX PTS
15 656.89
+0.65 %
Dow Jones PTS
35 116.40
+0.8 %
15 061.42
+0. %
1.186
+0.01 %

Ouverture Paris : le CAC40 s'enfonce dans le rouge

| Boursier | 1078 | 4 par 1 internautes

Le variant Delta et sa fulgurante progression, notamment en Asie, donnent l'occasion de vendre aux investisseurs! Le CAC40 est ainsi...

Ouverture Paris : le CAC40 s'enfonce dans le rouge
Credits Reuters

LA TENDANCE

Plus forte que prévu! La baisse du marché parisien ce matin, ramène l'indice phare à 6.450 points (-1,20%) à 9h30, largement sous les 6.500 points, alors que les indicateurs de préséance pointaient sur un recul un peu moins élevé. Le variant Delta et sa fulgurante progression, notamment en Asie, donnent l'occasion de vendre aux investisseurs! Les taux d'intérêt des obligations d'Etat se détendent et les prix des matières premières, notamment le pétrole, reculent. Le Nikkei a clôturé en baisse de 0,88% alors que l'état d'urgence est proche, dans la capitale Tokyo, pour contenir une nouvelle vague de COVID-19.

Sur le front économique, les choses se passent pour le moment bien et le compte-rendu de la réunion de la Fed des 15 et 16 juin dernier, publié hier soir, a confirmé que la banque centrale américaine s'interroge sur le calendrier de réduction de son vaste programme d'achat d'actifs (120 milliards de dollars par mois), mis en place en mars 2020 pour lutter contre la crise du coronavirus.

Ses membres ont cependant estimé que le moment n'était pas encore venu pour entamer ce "tapering". Les conditions de progrès substantiels supplémentaires dans le rétablissement de l'économie ne sont ainsi "pas encore atteints", selon le document.

WALL STREET

Après un début de séance en baisse, la Bourse de New York a terminé en modeste hausse, ce qui a suffi au S&P 500 et au Nasdaq pour inscrire de nouveaux sommets... Les "Minutes" de la dernière réunion de la Fed, publiées mercredi soir, ont confirmé que la banque centrale américaine prépare un retrait progressif de son soutien, mais celui-ci ne paraît toutefois pas imminent. Les marchés ont accueilli de façon mitigée l'annonce d'une très forte hausse des ouvertures de postes aux Etats-Unis en mai, ce qui fait craindre une pénurie de main d'oeuvre qui pourrait freiner la reprise.

A la clôture, l'indice Dow Jones a gagné 0,30% à 34.681 points, tandis que l'indice large S&P 500 a avancé de 0,34% à 4.358 pts, un nouveau record donc, et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques et biotechs, a grappillé 0,01% à 14.665 pts, un deuxième record d'affilée.

ECO ET DEVISES

Le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a confirmé jeudi la prévision de croissance de l'économie française cette année à 5%.

Etats-Unis :
- Inscriptions hebdomadaires au chômage. (14h30)
- Rapport hebdomadaire du Département à l'énergie sur les stocks pétroliers domestiques. (17h00)
- Crédit à la consommation. (21h00)

Europe :
- Indice Halifax britannique des prix des maisons. (09h30)

La parité euro / dollar atteint 1,1804$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 73,34$. L'once d'or se traite 1.797$.

VALEURS EN HAUSSE

LDC (+3,20% à 103 Euros) : porté par une solide publication trimestrielle. Le volailler a dégagé au premier trimestre de son exercice 2021-2022 (clos fin mai) un chiffre d'affaires consolidé de 1,2 MdE, en progression de 11,3% et de 10,2% en organique. Les volumes vendus sont en hausse de 7% et de 5,4% à périmètre identique.

VALEURS EN BAISSE

Stellantis (-1,40% à 16,34 Euros) a annoncé jeudi qu'il devrait dépasser au premier semestre son objectif annuel de marge, les prix et le mix de ses ventes de véhicules compensant les pertes de volumes liées à la pénurie de semi-conducteurs. Le groupe automobile, qui présente ce même jour sa stratégie d'électrification, a indiqué dans un communiqué que sa marge opérationnelle courante des six premiers mois de l'année devrait dépasser la fourchette de 5,5% à 7,5% communiquée précédemment pour l'ensemble de l'exercice.

Figeac Aéro (-0,35% à 5,70 Euros) : Sur l'exercice 2020-2021, l'Ebitda courant 2020-2021 ressort à +2 ME, illustrant les premiers effets du plan d'optimisation de la structure de coûts, avec un 2nd semestre 2020-2021 qui s'élève à +8,7 ME. La division Aérostructures affiche un Ebitda courant de +6,3 ME et les autres activités de -4,3 ME. Grâce à la mise en place rapide de mesures de résilience, le Groupe est parvenu à inverser sa performance opérationnelle au 2nd semestre de l'exercice. Le résultat opérationnel de l'exercice 2020/21 ressort à -64,1 ME (-13,3 ME au 2nd semestre 2020-2021). Après prise en compte du résultat financier et de l'impôt, le résultat net part du Groupe de l'exercice 2020-2021 ressort à -57,1 ME (-6,1 ME au 2e semestre 2020-2021).

METabolic EXplorer (-4,20% à 4,20 Euros) a conclu un accord avec ses partenaires le fonds SPI -Sociétés de Projets Industriels et le fonds BEI- Sociétés de Projets Industriels, gérés par Bpifrance Investissement (les Fonds SPI), pour leur racheter la part minoritaire qu'ils détiennent dans Metex Nøøvista. Le prix du rachat est fixé à 31,5 millions d'euros. Il fait l'objet d'une créance des Fonds SPI contre la société qui sera capitalisée à l'occasion de la souscription des Fonds SPI à l'Offre. En outre, METabolic Explorer lève 56,6 ME. Le produit brut des fonds levés dans le cadre de l'Offre est égal à 56,6 ME, dont 31,5 ME(soit 55,6 % du montant total de l'Offre) libérés par compensation de créance, soit un produit brut en espèces égal à 25,1 ME. Ce produit sera affecté à hauteur de 4 ME à un financement complémentaire de la filiale METEX NØØVISTA sous forme d'avance en compte courant d'associé suite à la réestimation de l'activité, du besoin en fonds de roulement et des résultats de ladite filiale et pour le solde, soit 21,1 ME, au financement du plan d'investissement nécessaire pour la transformation du site industriel d'Amiens exploité par la filiale METEX NØØVISTAGO.

ILS ONT PUBLIÉ LEUR CHIFFRE D'AFFAIRES/RÉSULTATS...

LDC, Miliboo, SpineGuard, Safe.

LES DERNIÈRES "RECOS" D'ANALYSTES...

HSBC repasse à acheter sur Iliad en ciblant un cours de 150 euros.

Bernstein débute le suivi de Carrefour à 'sous-performance'.

Goldman Sachs est à l'achat sur Adidas avec un cours cible relevé à 360 euros.

Jefferies conserve L'Oréal avec une cible relevée à 340 euros.

GreenSome Finance repasse à neutre sur Miliboo.

INFOS MARCHES

Boostheat : veut se transférer sur Euronext Growth.

Adomos : augmentation de capital consécutive à la conversion d'OCABSA.

Eurogerm : Novagerm initie le retrait obligatoire.

EN BREF

Latécoère homologation du protocole de conciliation conclu le 2 juillet.

Wedia : succès commercial en Allemagne.

Vinci décroche le contrat du lot 2 de la liaison ferroviaire Lyon-Turin.

Valneva reçoit le statut 'Breakthrough Therapy' de la FDA pour son candidat vaccin contre le chikungunya.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 septembre 2021 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 04/08/2021

Les bourses européennes continuent de progresser, l’EuroStoxx50 enregistre même un plus haut historique. Malgré les inquiétudes autour de la propagation du variant Delta et la pression…

Publié le 04/08/2021

Tesla aurait augmenté encore de 5...

Publié le 04/08/2021

(Zonebourse.com) Le titre AXA a connu une période de rebond ces dernières séances en direction de la zone de résistance des 23.1 EUR. Cette zone pourrait déclencher…

Publié le 04/08/2021

Les opérateurs de satellites sont au firmament de l’indice SBF 120 grâce à SES, qui a relevé son objectif annuel d’Ebitda. Son action bondit de 7,95% à 7 euros tandis que celle de son…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne