Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 472.35 PTS
-0.63 %
6 472.0
-0.25 %
SBF 120 PTS
5 006.87
-0.65 %
DAX PTS
13 573.93
-0.65 %
Dow Jones PTS
32 803.47
+0.23 %
13 207.69
-0.78 %
1.018
+0. %

Ouverture Paris : le CAC40 retrouve les 6.300 points !

| Boursier | 444 | Aucun vote sur cette news

Le CAC 40 est encore ferme ce jeudi matin, en hausse de 0,7%, de retour sur les 6...

Ouverture Paris : le CAC40 retrouve les 6.300 points !
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC 40 est encore ferme ce jeudi matin, en hausse de 0,7%, de retour sur les 6.300 points, après le verdict de la Fed hier soir qui a de nouveau relevé ses taux directeurs de 0,75 point pour tenter de mieux maîtriser l'inflation tout en balisant le terrain pour la fin de l'année. De leurs côtés, les résultats des entreprises se bousculent avec du bon (Alten, Rexel, Verallia, Schneider ou Eramet) et du moins bon avec Scor, Orange, Vicat ou Accor et du franchement mauvais avec EDF...

WALL STREET

Wall Street a nettement rebondi ce mercredi, stimulé par les dossiers Alphabet, Microsoft, PayPal et Boeing. Le S&P 500 reprend 2,62% à 4.023 pts, le Dow Jones 1,37% à 32.196 pts et le Nasdaq 4,06% à 12.032 pts. Le baril de brut WTI remonte aussi de 3% sur les 98,30$.

ECO ET DEVISES

La Fed américaine, face à une inflation record, a annoncé relever comme prévu de nouveau de 75 points de base le taux de ses fonds fédéraux, entre 2,25 et 2,5%, contre une fourchette allant de 1,5 à 1,75%.
Jerome Powell, le patron de la Fed, a répété qu'il ne voyait pas de récession pointer à l'horizon et a laissé entendre que l'objectif de taux pour la fin de l'année se situait 75 à 100 points plus haut seulement...
L'euro remonte ce matin sur les 1,0220/$. Le pétrole grimpe à 107,70$.

INDICATEURS ECONOMIQUES A SURVEILLER

Europe :
- Climat européen des affaires. (11h00)
- Indice final européen de confiance des consommateurs. (11h00)
- Indice européen de confiance économique. (11h00)
- Indice européen de confiance dans l'industrie. (11h00)
- Indice européen de confiance dans les services. (11h00)
- Indice allemand préliminaire des prix à la consommation. (14h00)
Etats-Unis :
- Inscriptions hebdomadaires au chômage. (14h30)
- PIB américain du deuxième trimestre (première estimation). (14h30)
- Indice manufacturier de la Fed de Kansas City. (17h00)

BROKERS

Jefferies est à l'achat sur Airbus avec un objectif qui passe de 155 à 145 euros.
Exane BNP Paribas repasse de 'surperformance' à 'neutre' en ciblant un cours de 4 euros sur Aramis.

VALEURS EN HAUSSE

Verallia (+8%) a dévoilé ses résultats du premier semestre 2022 : Hausse de +23,4% du chiffre d'affaires à 1.639 ME (+22,8% à taux de change et périmètre constants) par rapport au S1 2021. Hausse de l'EBITDA ajusté à 425 ME au S1 2022, par rapport à 345 ME au S1 2021 (+23,4%). La Marge d'EBITDA ajusté est de 26% au S1 2022, comme au S1 2021. Le Résultat net ressort à 179 ME, contre 133 ME au S1 2021 (+34,9% vs. S1 2021) et le résultat par action à 1,49 euro.
Le groupe souligne la baisse du ratio d'endettement net à 1,5x l'EBITDA ajusté des 12 derniers mois, contre 1,7x à fin mars 2022 et 1,9x à fin juin 2021.

Ipsen grimpe de 8% avec Metabolic

Casino (+5%) a annoncé ce jeudi un accord avec le fonds Ardian pour la cession d'une part majoritaire dans GreenYellow, sa filiale dans les énergies renouvelables, nouvel acte de son plan de cession d'actifs destiné à alléger son bilan. La valeur d'entreprise retenue est de 1,4 milliard d'euros. Le produit de cette cession pour Casino s'élèvera à 600 millions d'euros.
Casino précise que le montant des cessions déjà réalisées s'élève à 4 milliards d'euros, sur un montant total de 4,5 milliards prévu dans ce plan courant jusqu'à fin 2023.
Au titre du deuxième trimestre, le groupe a par ailleurs fait état d'une hausse de son chiffre d'affaires de 8,1% en données comparables, aidée par une croissance soutenue en Amérique latine et par le retour de la croissance dans ses enseignes en France, sous l'effet du retour progressif des touristes. Au titre du premier semestre, l'EBITDA du groupe s'inscrit cependant en repli de 7,8% à taux de change constant, à 1,069 milliard d'euros.

Schneider grimpe de près de 5% à 132,55 euros ce jeudi, alors que le groupe a fait part d'une forte performance au S1 avec un objectif 2022 revu du même coup à la hausse. Le Chiffre d'affaires trimestriel ressort à 8,5 milliards d'euros au deuxième trimestre, en croissance organique de +10 %, malgré les mesures de confinement en Chine et l'impact de la situation en Russie.
Le Chiffre d'affaires du Groupe est de 16,1 milliards d'euros au premier semestre, en croissance organique de +10%. L'EBITA ajusté ressort à 2,8 milliards d'euros, en hausse organique de +10% avec une forte performance de la marge d'EBITA ajusté à 17,3%, en baisse organique de -10 points de base dans un environnement fortement inflationniste.
Le Résultat net ajusté est de 1,8 milliard d'euros, en hausse de +11%. Le Cash-flow opérationnel record grimpe à 2,6 milliards d'euros au premier semestre avec un cash-flow libre encore impacté par la priorité donnée aux approvisionnements stratégiques.
"Compte tenu de la forte dynamique au premier semestre, de la robustesse de notre carnet de commandes et de l'agilité de notre stratégie en matière de prix, nous relevons notre objectif annuel et nous confirmons nos prévisions visant à porter notre cash-flow libre à environ 3 milliards d'euros" conclut la direction.

CS GROUP et Sopra Steria (+5%) ont annoncé un accord entre les actionnaires de référence de CS GROUP et de Sopra Steria en vue de l'acquisition par Sopra Steria au prix de 11,50 euros par action, de 16.033.493 actions ordinaires représentant au total 65,26% du capital social de CS GROUP.
Ces actions viendraient s'ajouter aux 9,80% déjà détenus par Sopra Steria
L'acquisition en numéraire de ces actions conduirait au dépôt par Sopra Steria, d'une OPA simplifiée soumise à l'Autorité des marchés financiers.

Stellantis (+4%) a publié de nouveaux résultats record, les marges réalisées sur ses véhicules électrifiés Jeep, Fiat et Peugeot lui permettant de tirer son épingle du jeu dans un contexte "particulièrement difficile".
Le quatrième constructeur automobile mondial a réalisé au premier semestre un chiffre d'affaires de 88 milliards d'euros, en progression de 17%, les prix de vente élevés et des effets de changes positifs ayant plus que compensé l'impact des pénuries de composants, de l'inflation et de la guerre en Ukraine.
La marge opérationnelle courante du groupe a atteint 14,1% sur la période, contre 11,4% un an plus tôt, et le bénéfice net, 7,96 milliards d'euros, en hausse de 34%.

Rexel (+4%) a fait part au premier semestre d'un chiffre d'affaires de 9,08 milliards d'euros, en hausse de 28,7%. Sur le deuxième trimestre, la hausse est de 26,3% à 4,7 milliards d'euros. L'Ebita ajusté ressort à 703,7 millions d'euros au premier semestre, en progression de 63,4%. Le résultat net récurrent s'établit à 471,1 millions d'euros.
Les analystes tablaient sur un chiffre d'affaires de 8,80 milliards d'euros et sur un résultat net de 360 millions d'euros.
Au premier semestre, le free cash-flow avant intérêts et impôts de Rexel a atteint 231,6 millions d'euros, contre 116,3 ME.

STMicroelectronics (+4%) a annoncé un chiffre d'affaires net de 3,84 milliards de dollars au T2, une marge brute de 47,4%, une marge d'exploitation de 26,2% et un résultat net de 867 millions de dollars.
Au premier semestre, le chiffre d'affaires net ressort à 7,38 milliards de dollars, la marge brute à 47,1%, la marge d'exploitation à 25,5% et le résultat net à 1,61 milliard de dollars.
Point médian des prévisions pour le troisième trimestre : un chiffre d'affaires net de 4,24 milliards de dollars et une marge brute de 47%.

Eramet : +4% après ses comptes avec Plastivaloire, Abivax

Alten (+3,3%) affiche toujours une impressionnante croissance organique : près de 20% au premier semestre 2022. Le chiffre d'affaires à fin juin s'établit à 1,83 milliard d'euros, en hausse de 30,9% par rapport au premier semestre 2021 avec +18,4% en France et +38% à l'International. À périmètre et change constants, la croissance est de 14,5% en France et de 22,8% à l'International.
Tous les secteurs d'activité sont en croissance, en particulier, les secteurs Finances/Tertiaire, de l'Électronique, de l'Automobile et de l'Aéronautique Civile. Alten précise que tous les secteurs d'activité ont dépassé leur niveau d'avant crise, y compris l'Aéronautique Civile et l'Automobile, plus rapidement qu'anticipé. La plupart des zones géographiques sont en forte croissance organique, supérieure à 15%. Seules la Scandinavie et la Suisse (7% du chiffre d'affaires au total) ont une croissance inférieure à 5%.

Infotel : +3% suivi de ALD, LVMH, Valeo, Soitec, Air France et Nexans

Au 1er semestre 2022, à données comparables, Saint-Gobain (+2,6%) publie un chiffre d'affaires en en forte progression de +15% par rapport au 1er semestre 2021, avec une croissance à deux chiffres sur tous les segments.
A données réelles, le chiffre d'affaires atteint un nouveau record de 25,481 milliards d'euros, en hausse de +15,1% par rapport au 1er semestre 2021. L'effet de change de +3,3% reflète principalement l'appréciation du dollar américain, de la livre sterling, du réal brésilien et d'autres devises en pays émergents.
Le résultat d'exploitation du Groupe atteint un nouveau record au 1er semestre 2022 à 2,791 MdsE, soit une progression de +17,5% en réel et de +13% à taux de change comparables (+11,1% à données comparables) par rapport au premier semestre 2021.
La marge d'exploitation du Groupe progresse à un nouveau plus haut historique de 11% au 1er semestre 2022 (10,7% au 1er semestre 2021), en progression de 370 points de base depuis le début de la transformation (1er semestre 2018).
L'Ebitda progresse de +13,4% à un niveau record de 3,683 MdsE, et la marge d'Ebitda s'inscrit à 14,5%.

Le chiffre d'affaires de Kering (+2,2%) au premier semestre est en croissance de +23% en données publiées et de +16% en comparable par rapport au premier semestre 2021.
Il s'inscrit également en forte hausse par rapport au premier semestre 2019, à +28% en comparable.
Au deuxième trimestre 2022, les ventes augmentent de +20% en données publiées et de +12% en comparable.
Le résultat opérationnel courant progresse de +26% sur le semestre, grâce à la contribution de chacune des Maisons. La marge opérationnelle courante s'établit à 28,4%, soit une hausse de 60 points de base par rapport au premier semestre 2021.
Le résultat net part du Groupe atteint un niveau record de 1.988 ME, en croissance de +34%.
Le cash-flow libre opérationnel se situe à plus de 2 MdsE.
Au 30 juin 2022, Kering affiche un endettement financier net de 942 ME.

Fnac Darty (+2%) affiche une au deuxième trimestre 2022 un chiffre d'affaires de 1.647 ME, stable en données publiées et en légère baisse de 0,8% à données comparables par rapport à l'année dernière. Au 1er semestre 2022, le chiffre d'affaires s'établit à 3.428 ME, en baisse de -1,7% à données comparables par rapport au 1er semestre 2021.
Par rapport au niveau pré-crise de 2019 proforma, Fnac Darty souligne enregistrer une solide croissance de ses ventes de +8,4%, portée par une hausse du panier moyen. Les ventes en ligne représentent 22% du chiffre d'affaires au 1er semestre 2022, en hausse de 4 points par rapport au niveau pré-crise. Ce niveau, traditionnellement plus faible au premier semestre que sur l'année, a été réalisé dans un contexte de normalisation de la pénétration du digital dans le marché après deux années de ventes en ligne aidées par les fermetures de magasins. La dynamique de click & collect est restée soutenue et représente 47% des ventes en ligne du groupe sur le semestre.
Fnac Darty rappelle ne pas disposer d'implantations dans la zone du conflit entre la Russie et l'Ukraine, ni ne s'approvisionner auprès de fournisseurs établis dans cette zone.

Sanofi (+0,7%) a relevé ce jeudi sa prévision annuelle de résultat de ses activités, tandis que la forte croissance des ventes de son médicament vedette, le Dupixent, se confirme...
Le groupe pharmaceutique dit anticiper désormais un bénéfice net par action des activités 2022 en croissance d'environ 15% à taux de changes constants. Il prévoyait auparavant une croissance dans le bas de la fourchette à deux chiffres.
Le résultat opérationnel des activités du groupe a grimpé de 21,5% à 2,75 milliards d'euros au 2e trimestre, également aidé par un dollar américain fort, ce qui dépasse l'estimation moyenne des analystes de la place qui ressortait à 2,66 milliards d'euros.

Air Liquide (stable) a publié sur le premier semestre un résultat net part du groupe de 1,31 milliard d'euros, en hausse de 5,3% en données publiées. Le résultat opérationnel courant a grimpé sur un an de 17,4% en données publiées et de 9,2% à périmètre, taux de change et prix de l'énergie constants, à 2,29 milliards d'euros au premier semestre. La marge opérationnelle du groupe s'est établie à 16,1%, en repli de 190 points de base mais en hausse de 50 points de base hors énergie.
Le chiffre d'affaires d'Air Liquide est ressorti à 14,21 milliards d'euros au premier semestre, en progression de 31% en données publiées et de 7,7% en données comparables par rapport à la même période de 2021.
Selon le consensus de place, les analystes s'attendaient à un résultat net de 1,45 milliard d'euros, à un résultat opérationnel courant de 2,28 milliard d'euros au premier semestre et à un chiffre d'affaires de 14,15 milliards d'euros.
Le groupe confirme ses perspectives pour 2022.

VALEURS EN BAISSE

Scor : -9% après un premier semestre plombé par la situation internationale

Vicat corrige aussi de 8%. Dans un environnement marqué par une très forte inflation des coûts, le chiffre d'affaires du Groupe Vicat au 1er semestre 2022 affiche une forte progression, fruit d'une hausse sensible des prix de vente, qui a largement compensé la baisse des volumes livrés. Ainsi, le chiffre d'affaires consolidé du Groupe s'établit à 1,755 milliard d'euros (1,56 MdE au 1er semestre 2021), soit une progression de +12,5% en base publiée et de +14,5% à périmètre et change constants.
Le chiffre d'affaires opérationnel du Groupe s'établit à 1,779 MdE, en croissance de +12,1% en base publiée et de +14,1% à périmètre et change constants.
L'Ebitda consolidé du Groupe atteint 269 millions d'euros au cours du 1er semestre 2022, en baisse de -10,4% en base publiée et de -9,8% à périmètre et change constants. La marge d'Ebitda s'établit à 15,3%, soit une baisse de -390 points par rapport à la base de comparaison défavorable que constitue le 1er semestre 2021.
L'EBIT atteint 128 ME (171 ME à la même période en 2021), une baisse de -24,9% en base publiée et de -23,4% à périmètre et taux de change constants. La marge d'EBIT sur le chiffre d'affaires consolidé atteint 7,3%.
Le résultat d'exploitation du cimentier s'établit à 128 ME, en baisse de -20,5% en base publiée et de -18,3% à périmètre et change constants. Cette baisse résulte pour l'essentiel de la contraction de la rentabilité opérationnelle.
Le résultat net consolidé de Vicat s'élève à 88 ME, en baisse de -20% à périmètre et change constants et de -13,8% en base publiée.
Le résultat net part du Groupe recule de -22,7% à périmètre et taux de change constants et -16,8% en base publiée, à 78 ME.
La capacité d'autofinancement s'établit à 218 ME, en baisse de -9,1% en base publiée et de -9,9% à périmètre et taux de change constants, compte tenu de la baisse de l'Ebitda généré au cours de ce semestre.

Accor chute de près de 6% ce jeudi à 27 euros, alors que le résultat net part du Groupe est ressorti légèrement bénéficiaire à hauteur de 32 millions d'euros au premier semestre 2022, contre 67 millions d'euros au premier semestre 2021. La quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence négative à hauteur de -27 millions d'euros au premier semestre 2022 est essentiellement liée aux pertes opérationnelles de AccorInvest bien plus limitées par rapport au premier semestre 2021. La reprise de l'activité en Europe a permis à cette société de voir une amélioration significative de ses résultats.
Les produits et charges non courants sur le premier semestre 2021 comprenaient essentiellement un impact positif de 649 millions d'euros constaté dans le cadre de la cession partielle d'une tranche de 1,5% des titres détenus dans Huazhu en février 2021.

Le Chiffre d'affaires semestriel ajusté de JCDecaux (-6%) ressort en hausse de 36,3% à 1.474,8 millions d'euros. Le Chiffre d'affaires organique ajusté est lui en progression de +31,7%, avec un 2ème trimestre au-dessus des attentes à +21,6%
Marge opérationnelle ajustée de 183,6 millions d'euros, en hausse de +152,2 millions d'euros sur un an. Le Résultat d'exploitation ajusté, avant charges de dépréciation, ressort à -17,9 millions d'euros, en hausse de +149,1 millions d'euros sur un an. Le Résultat net part du groupe est de -11,7 millions d'euros, en hausse de +142,6 millions d'euros sur un an.
Le Cash-flow disponible ajusté s'inscrit à -43,1 millions d'euros, en amélioration de +20,1 millions d'euros sur un an.
La croissance du chiffre d'affaires organique ajusté du troisième trimestre 2022 est attendue à environ +7%.

Au 1er semestre 2022, le chiffre d'affaires consolidé d'Airbus Group (-5%) s'est élevé à 24,8 milliards d'euros (24,6 MdsE au 1er semestre 2021). Airbus a livré un total de 297 avions commerciaux.
L'EBIT ajusté consolidé est globalement stable à 2,645 MdsE (2,703 MdsE au 1er semestre 2021).
Les dépenses de R&D autofinancées consolidées s'élèvent à 1,256 MdE (1,262 MdE au 1er semestre 2021).
L'EBIT (reporté) consolidé s'établit à 2,579 MdsE (2,727 MdsE au 1er semestre 2021) et inclut des ajustements totalisant -66 millions d'euros net.
Le résultat net consolidé ressort à 1,901 MdE au 1er semestre (2,231 MdsE au 1er semestre 2021), soit un bénéfice par action (BPA) consolidé (reporté) de 2,42 euros (2,84 euros au 1er semestre 2021).

Aramis : -4% avec Lagardère

Orange (-3%) a publié une légère hausse de son bénéfice d'exploitation de référence au deuxième trimestre, de 0,5% par rapport à l'année précédente, la forte croissance de sa division Afrique/Moyen-Orient ayant compensé la baisse de l'activité en France et en Espagne. L'EBITDAaL, l'indicateur phare du groupe en matière de résultat d'exploitation, atteint 3,31 milliards d'euros sur la période, un chiffre en ligne avec la moyenne des estimations des analystes de la place.
Le chiffre d'affaires du deuxième trimestre s'est tassé de 0,4% sur une base comparable, pour atteindre 10,7 milliards d'euros.
Orange a confirmé ses objectifs pour l'ensemble de l'année, notamment une augmentation du bénéfice d'exploitation de base comprise entre 2,5% et 3%. Il a indiqué par ailleurs qu'il proposerait un dividende de 70 centimes d'euro par action au titre de l'exercice 2022, conformément à ce qui était prévu...

Carrefour (-3%) a publié une croissance de son chiffre d'affaires de +17,2% au T2 en données publiées, soit +7,3% en comparable, sur une base de comparaison élevée.
La croissance du chiffre d'affaires est de +13,2% au S1 en données publiées, soit +5,4% en organique, tirée par des gains continus de parts de marché dans tous les pays clés
Le groupe met en avant une accélération du e-commerce au T2 2022 avec une croissance de GMV de +22% après +10% au T1 2022.
La hausse du résultat opérationnel courant est de +10% et de +1,6% à changes constants, à 814 ME au S1, avec une marge stable de 2,1%.
Le résultat net ajusté part du Groupe est en léger repli en passant à 325 ME contre 337 ME...
Carrefour fait état d'une amélioration de +110 ME du cash-flow libre net à -1.880 ME au S1 2022.
Le groupe confirme l'objectif d'une génération de cash-flow libre net d'au moins 1 MdE en 2022.

Le Conseil d'administration de TotalEnergies (-2%), réuni le 27 juillet 2022 sous la présidence de M. Patrick Pouyanné, PDG, a décidé la distribution d'un deuxième acompte sur dividende au titre de l'exercice 2022 d'un montant de 0,69 euro/action, identique au premier acompte 2022 et en hausse de 5% par rapport aux acomptes et au solde versés au titre de l'exercice 2021. Cette hausse est conforme à la politique de retour à l'actionnaire pour l'année 2022 telle qu'annoncée par le Conseil d'administration en février 2022 et réitérée lors de l'assemblée générale du 25 mai. La date de détachement est le 2 janvier 2023 et la date de paiement en numéraire le 12 janvier.

Believe : -1,5% avec Worldline, Genfit, BioMerieux, Genfit

Le groupe EDF a publié ce jeudi une lourde perte nette de 5,3 milliards d'euros au titre du premier semestre, plombé par une très faible disponibilité du parc nucléaire français... Le groupe a revu à la hausse l'impact estimé des baisses de production sur ses comptes annuels. Jean-Bernard Lévy, le PDG de l'électricien public, a précisé que cet impact sur son bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (Ebitda) était désormais estimé à 24 milliards d'euros environ cette année, contre 18,5 milliards précédemment.
EDF a accusé au titre du premier semestre une perte nette courante de 1,3 milliard d'euros (contre un bénéfice de 3,7 milliards au premier semestre 2021), un bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (Ebitda) de 2,7 milliards (-75%) et un chiffre d'affaires de milliards (+67%).

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 septembre 2022

CODE OFFRE : SUMMER22

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SUMMER22 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 05/08/2022

Le CAC 40 termine la semaine sur une note stable après être remonté au-dessus des 6...

Publié le 05/08/2022

6.512,62 points

Publié le 05/08/2022

Le CAC 40 devrait terminer la semaine sur une note plus stable après être remonté au-dessus des 6...

Publié le 04/08/2022

Le CAC40 qui a regagné près de 1% hier avec l'aide des valeurs financières est resté bien orienté ce jeudi, en hausse de 0,64%...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 05/08/2022

Les marchés actions européens ont clôturé en baisse. La journée aura été marquée par la publication d’un rapport américain sur l'emploi bien meilleur que prévu pour juillet. S’il…

Publié le 05/08/2022

10h30 en zone euroIndice Sentix du sentiment des investisseurs en aoûtsource : AOF

Publié le 05/08/2022

Fin de semaine difficile pour le compartiment du luxe à Paris, victime des craintes d'escalade entre les Etats-Unis et la Chine après la visite...

Publié le 05/08/2022

Cap tenu !

Publié le 05/08/2022

Au deuxième trimestre 2022, le fabricant de pneumatiques italien Pirelli (+4,25% à 4,44 euros, soit la seconde plus forte hausse de la Bourse de Milan) a publié un bénéfice net en hausse de 37,8%…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne