5 256.18 PTS
-0.48 %
5 252.0
-0.49 %
SBF 120 PTS
4 213.66
-0.43 %
DAX PTS
12 385.60
-0.53 %
Dowjones PTS
25 219.38
+0.08 %
6 770.66
+0.00 %
Nikkei PTS
22 149.21
+1.97 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Ouverture Paris : le CAC40 reste dans le rouge, Europacorp sous pression

| Boursier | 333 | Aucun vote sur cette news

Alors que l'Etat français a débuté son programme de réduction de ses participations en vendant 4,56% du capital d'Engie, l'actualité reste dominée par les tensions géopolitiques liées au nouvel essai nucléaire mené par la Corée du Nord

Ouverture Paris : le CAC40 reste dans le rouge, Europacorp sous pression
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC40 reste orienté à la baisse en ce début de séance, en repli de 0,25% à 5.074 points après 30 minutes d'échanges. Alors que l'Etat français a débuté son programme de réduction de ses participations en vendant 4,56% du capital d'Engie, l'actualité reste dominée par les tensions géopolitiques liées au nouvel essai nucléaire mené dimanche par la Corée du Nord. Les banques centrales reviennent également sur le devant de la scène avec la publication ce soir du dernier livre beige de la Fed et la réunion périodique, demain, de la BCE sur ses taux directeurs. Aucune grosse annonce n'est toutefois attendue.

ECO ET DEVISES

En Europe, les commandes d'usines allemandes de juillet dévoilées à 8h00 sont mauvaises : -0,7% contre +0,2% anticipé. Aux Etats-Unis, la balance commerciale (14h30), l'indice Markit PMI des services (15h45), l'indice ISM des services (16h00) et le livre Beige économique de la Fed (20h00) sont attendus.

La parité euro / dollar atteint 1,1913 ce matin. Le baril de Brent se négocie 53,16$ et le WTI 48,56$. L'once d'or se traite 1.338$ (-0,1%).

VALEURS EN HAUSSE

* Viel et Cie (+1,9% à 5,5 euros). Malgré un chiffre d'affaires consolidé en léger repli, le groupe est parvenu à améliorer ses résultats au premier semestre. Le résultat d`exploitation consolidé s'établit ainsi à 34,4 millions d'euros, en hausse de 14% en raison principalement d`une maitrise des charges d`exploitation en baisse de 2,1%. Le résultat net part du groupe progresse de 10,5% à 18,9 ME pour un chiffre d`affaires consolidé de 399,6 ME, en baisse de 1,5% à cours de change courants (-0,6% à taux de change constants).

* GL Events (+1,6% à 25,3 euros). La firme a sensiblement amélioré sa rentabilité au premier semestre 2017 et a confirmé ses objectifs annuels.

* Wendel (+1,6% à 133,7 euros). La holding bénéficie d'une note d'Exane BNP Paribas qui a rehaussé de "neutre" à "surperformance" sa recommandation sur le dossier.

* Spie (+1,3% à 22,4 euros). FFP, le holding de la famille Peugeot, va faire son entrée à hauteur de 5,2% du capital pour 189 ME. Le véhicule d'investissement a négocié le rachat de titres appartenant à Clayax (copropriété de Clayton, Dubilier & Rice et Ardian).

VALEURS EN BAISSE

* EuropaCorp (-7,5% à 2,3 euros). La série noire, ou rouge, se poursuit pour le titre du groupe de Luc Besson qui aligne une huitième séance consécutive de repli, portant ses pertes à plus de 30% sur la séquence. Il faut dire que la communauté financière avait tout misé sur Valerian. Or le film se révèle être un échec commercial en Chine mais surtout aux Etats-Unis où la société a beaucoup dépensé pour vendre sa dernière production. Dans ce contexte, l'annonce du départ du directeur général délégué du groupe, Hubert de Vésinne, n'a fait qu'accroître la pression sur le titre.

* Groupe ADP (-2,2% à 145,75 euros), les investisseurs misant sur l'exploitant aéroportuaire comme faisant partie de la prochaine série de cessions de participations de l'Etat. Hier, Bercy a réduit de 28,7 à 24,15% sa participation dans Engie pour récolter 1,5 milliard d'euros. Les Aéroports de Paris pourraient être les prochains sur la liste. Le terme "privatisation" est régulièrement employé à mauvais escient concernant la réduction du portefeuille coté de l'Etat, mais il peut s'appliquer en l'espèce puisque la puissance publique contrôle un peu plus de 50% du tour de table. Une réduction sous le seuil de la moitié du capital nécessitera toutefois une modification de la réglementation actuelle. Mais le gouvernement a prouvé qu'il s'avait agir rapidement quand il le faut...

* ArcelorMittal (-0,6% à 22,4 euros). Le rapporteur de l'antitrust brésilien a officiellement émis un avis négatif sur le rachat des aciers longs de Votorantim Siderurgia, considérant qu'il menacerait la concurrence, dans la mesure où il scellerait l'union de deux des trois principaux producteurs d'acier long du Brésil. La CADE doit désormais se réunir pour donner sa position définitive.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/02/2018

  Démission de Madame Nicole LOWE de son mandat d'administrateur   Suresnes - 19 février 2018 Madame Nicole Tinkham LOWE, qui travaillait à la direction…

Publié le 19/02/2018

Biocorp reprend la main sur ses systèmes Newseal et Carpseal

Publié le 19/02/2018

Le nouveau design de référence IoT basse consommation s'inscrit dans la stratégie de Kerlink d'accompagner les fabricants d'équipements, les fabricants d'objets électroniques et...

Publié le 19/02/2018

Gaussin Manugistique a signé deux contrats avec le Groupe Bolloré...

Publié le 19/02/2018

BURELLE SA Siège social : 19 boulevard Jules Carteret 69007 LYON Société anonyme au capital social de 27 799 725…

CONTENUS SPONSORISÉS