En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 052.48 PTS
-0.55 %
6 050.50
-0.58 %
SBF 120 PTS
4 785.55
-0.58 %
DAX PTS
13 682.44
-0.74 %
Dow Jones PTS
29 398.08
-0.09 %
9 623.58
+0. %
1.082
-0.11 %

Ouverture Paris : le CAC40 reprend son souffle, au-dessus des 5.900 points

| Boursier | 587 | 5 par 1 internautes

Le CAC40 qui n'a finalement fait qu'une bouchée des 5...

Ouverture Paris : le CAC40 reprend son souffle, au-dessus des 5.900 points
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC40 qui n'a finalement fait qu'une bouchée des 5.900 points hier, consolide légèrement ce matin (-0,30% à 5.915 points). Une consolidation de faible ampleur et qui laisse l'indice parisien au-dessus de ce niveau des 5.900 points. Hier Wall Street a terminé en très vive hausse, porté par les bons résultats de plusieurs sociétés (voir plus bas) et l'Asie boursière, ce matin, a clôturé aussi dans le vert, Tokyo signant même un gain de plus de 1%.

Plus que jamais, le coronavirus, qui au plus fort de la crise a coûté 300 points au CAC40, semble presque oublié et ses conséquences sur l'économie chinoise et mondiale minimisées dans l'esprit des investisseurs. Tout du moins, ces derniers se disent que son impact sur la croissance économique a peut-être été surestimé. De nombreux observateurs jugent même que le Marché avait besoin d'arguments pour justifier quelques prises de bénéfices en ce début d'année après les performances remarquables de 2019... Le coronavirus aurait donc eu bon dos...

Il n'est pourtant pas endigué : Pékin a ainsi annoncé une nouvelle aggravation du bilan humain de l'épidémie, avec 490 morts et 24.324 cas d'infection recensés mardi soir dans le pays. Cette hausse du nombre de décès est la plus marquée sur 24 heures depuis le début de l'épidémie. Les investisseurs qui minimisent donc les conséquences sur l'économie ont pris connaissance d'une croissance du secteur des services au ralenti en janvier selon les résultats définitifs de l'enquête Caixin-Markit. L'indice PMI sectoriel revenant à 51,8 après 52,5 en décembre sur fond de baisse des prix et des nouveaux contrats.

Côté valeurs, c'est mitigé pour BNP Paribas qui a fait mieux que prévu mais dont la prudence pour 2020 laisse une impression d'incertitude. En revanche, ça se passe bien pour le titre Vinci... Bénéteau, lui, prend l'eau!

WALL STREET

La Bourse de New York a signé mardi une deuxième séance de vif rebond, dans le sillage de la Bourse chinoise, les marchés faisant le pari que l'économie américaine sera assez solide pour résister à l'épidémie de coronavirus chinois, dont le bilan sanitaire continue pourtant de s'aggraver... L'indice Nasdaq Composite a terminé sur de nouveaux sommets historiques. Le pétrole a échoué à rebondir, s'enfonçant plus loin dans un marché baissier, tandis que les taux d'intérêts se sont tendus après leur récent plongeon.

A la clôture, l'indice Dow Jones a gagné 1,44% à 28.807 points, tandis que l'indice large S&P 500 prend 1,50% à 3.297 pts et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques, a bondi de 2,10% à 9.467 pts.

Du côté des valeurs, Tesla s'est envolé de 13,7% supplémentaires, après une flambée de 19,9% lundi, dans l'espoir que le groupe est bien armé pour devenir un géant des voitures électriques. Le titre Alphabet (maison mère de Google, -2,5%) a chuté après une déception sur ses revenus, tandis que Walt Disney (+2,4%) a progressé, avant la publication de ses trimestriels attendus après la clôture.

ECO ET DEVISES

France :
- PMI final des services en France. (09h50)

Etats-Unis :
- Rapport d'ADP sur l'emploi privé américain. (14h15)
- Balance commerciale américaine. (14h30)
- Indice PMI final des services. (15h45)
- Indice ISM des services américains. (16h00)
- Rapport hebdomadaire du Département à l'énergie sur les stocks pétroliers domestiques. (16h30)

Europe :
- PMI espagnol final des services. (09h15)
- PMI italien final des services. (09h45)
- PMI final des services en Allemagne. (09h55)
- PMI final des services en Europe. (10h00)
- PMI final des services au Royaume-Uni. (10h30)
- Ventes de détail en Europe. (11h00)

L'once de métal jaune s'échange à 1.558$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,1035$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 54,46$.

VALEURS EN HAUSSE

BNP Paribas (+0,05% à 49,32 Euros) : a publié ce mercredi matin des résultats meilleurs que prévu sur le quatrième trimestre 2019, principalement en raison de ses activités de marché. En revanche, la direction de l'établissement du Boulevard des Italiens a prévenu s'attendre cette année à une baisse de ses revenus dans la banque de détail. La banque indique que son résultat net a crû de 28,2% entre octobre et décembre à 1,85 milliard d'euros, rapportés à des revenus qui ont progressé sur la période de 11,5% à 11,33 milliards d'euros. D'après le consensus de place, les analystes anticipaient un résultat net de 1,70 milliard d'euros...

Vinci (+1,30% à 103,55 Euros) a annoncé mercredi s'attendre en 2020 à une croissance plus limitée qu'en 2019, année au cours de laquelle son chiffre d'affaires a progressé de 10% et son résultat opérationnel de 15%. Vinci a annoncé pour 2019 un chiffre d'affaires de 48,1 milliards d'euros (+10%), un résultat opérationnel de 5,7 milliards (+15%) et un résultat net de 3,3 milliards (+9%).

Aperam (+3,65% à 27 Euros) : L'EBITDA s'établit à 357 millions d'euros en 2019, y compris un gain exceptionnel 2 de 17 millions d'euros, contre un EBITDA de 504 millions d'euros en 2018. L'EBITDA est de 102 millions d'euros au 4ème trimestre 2019, y compris un gain exceptionnel 2 de 17 millions d'euros, contre un EBITDA de 79 millions d'euros au 3ème trimestre 2019. Le Bénéfice net ressort à 148 millions d'euros en 2019, contre un bénéfice net de 286 millions d'euros en 2018. Le Bénéfice de base par action s'inscrit à 1,82 euros en 2019, contre un bénéfice de base par action de 3,39 euros en 2018.

VALEURS EN BAISSE

LVMH (-0,65% à 407,90 Euros) Les actionnaires de Tiffany ont approuvé l'offre de rachat présenté par LVMH, annonce mardi le numéro un mondial du luxe dans un communiqué. LVMH précise que les actionnaires du joaillier américain ont accepté cet accord "à une très large majorité" lors d'une assemblée extraordinaire qui s'est tenue dans la journée.

L'Oréal (-0,90% à 259,20 Euros) : L'Oréal a annoncé mardi être entré en négociations exclusives avec le holding d'investissement français Impala en vue de la cession de sa marque Roger & Gallet. La maison de parfum, que le géant français des cosmétiques a rachetée en 2008, a généré en 2018 un chiffre d'affaires de 52 millions d'euros, précise L'Oréal dans un communiqué.

Bénéteau (-8,35% à 9,10 Euros) a présenté ce mardi ses perspectives financières de l'exercice 2019-2020. On savait que l'objectif d'une marge opérationnelle courante hors MCY à 8,5% n'était plus d'actualité. Le groupe prévoit une marge stable en données publiées (6,1% pour l'exercice précédent), compte tenu de la poursuite de la hausse des amortissements relatifs aux récents lancements. Le chiffre d'affaires est attendu en progression de 2% à 4% (en données publiées et à taux de change constant) et l'EBITDA devrait progresser de 4% à 6% en données publiées, sous l'effet de la croissance de l'activité, de l'amélioration de l'efficience des sites de production et d'une gestion plus serrée des frais généraux.

CHIFFRE D'AFFAIRES-RÉSULTATS

Ober, Altamir, Figeac Aéro, Herige, Hexaom, LNA Santé, O2i, Prologue, Crédit Agricole Ile de France, Abionyx, Vente-unique.com

ANALYSTES

JP Morgan est à 'surpondérer' sur Safran avec un cours cible ajusté de 150 à 156 euros.

EN BREF

Keyrus acquiert Impetus Consulting.

MND et Bartholet unissent leurs forces.

Lectra : Vilmers acquiert une 2e solution de découpe à la demande.

Ekinops signe avec l'Américain United Fiber & Data.

Orano : va démanteler deux piscines d'entreposage de combustibles usés.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 29 février 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/02/2020

Gaussin rappelle que ses actionnaires sont convoqués à une Assemblée générale mixte, ordinaire et extraordinaire, le 27 février 2020 à 11 heures au...

Publié le 18/02/2020

Carmat grimpe de plus de 3% à 21 euros ce mardi après l'annonce de son éligibilité au 'Forfait Innovation', un programme qui facilite l'accès rapide...

Publié le 18/02/2020

Vers une grosse opération de M&A dans le monde de la gestion d'actifs...

Publié le 18/02/2020

GTT a reçu deux commandes des chantiers navals coréens, l'une de la part de Hyundai Samho Heavy Industries (HSHI) et l'autre de Hyundai Heavy Industries (HHI) pour la conception des cuves de deux…

Publié le 18/02/2020

STMicroelectronics (-2,94% à 27,37 euros) affiche la plus forte baisse de l'indice CAC 40 et Soitec (-3,58% 86,30 euros), le plus fort repli de l'indice SBF 120 en raison de l'avertissement d'Apple…