Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 553.86 PTS
+0.14 %
6 554.0
+0.93 %
SBF 120 PTS
5 070.82
+0.09 %
DAX PTS
13 795.85
+0.74 %
Dow Jones PTS
33 761.05
+1.27 %
13 565.87
+2.06 %
1.026
+0. %

Ouverture Paris : le CAC40 rejoint les 6.500 points !

| Boursier | 506 | Aucun vote sur cette news

Le CAC 40 qui a regagné près de 1% hier avec l'aide des valeurs financières (SG, AXA...

Ouverture Paris : le CAC40 rejoint les 6.500 points !
Credits Crédit Agricole / Frédérique Thomas

LA TENDANCE

Le CAC 40 qui a regagné près de 1% hier avec l'aide des valeurs financières (SG, AXA...) reste bien orienté ce jeudi matin, en hausse de 0,45% à 6.500 points, avec cette fois le Crédit Agricole (+3%) en renfort après des comptes semestriels meilleurs que prévu... Le rebond de Wall Street aide aussi le mouvement dans un marché qui a poussé un ouf de soulagement après le départ de Taïwan de Nancy Pelosi dont la visite a été largement critiquée y compris dans les rangs des démocrates américains. Le pétrole continue quant à lui de refluer vers les 97$ le brent, de quoi quelque peu soulager la pression qui pesait sur les indices de prix ces derniers mois...

WALL STREET

Wall Street a signé une belle séance mercredi soir, dopé par des indicateurs économiques rassurants face aux craintes de récession, notamment du côté de l'activité des services, mais aussi par de solides résultats financiers pour Paypal,CVS Health ou Moderna, entre autres. De quoi mettre de côté les tensions entre Washington et Pékin, relancées par la visite à Taïwan de la présidente de la Chambre américaine des représentants, Nancy Pelosi.
A la clôture des marchés, le Dow Jones gagne 1,29% à 32.812 points et le S&P 500, plus large, avance de 1,56% à 4.155 points. Le Nasdaq bondit de 2,59% à 12.668 points.

ECO ET DEVISES

Les cours du brut ont reculé après l'annonce d'une nette hausse des réserves de pétrole aux Etats-Unis la semaine passée. D'après le Département américain à l'Energie, les stocks domestiques de brut, hors réserve stratégique, ont progressé de 4,5 millions de barils lors de la semaine close le 29 juillet à 426,6 mb. Le consensus tablait sur une baisse de 0,6 mb. Les stocks d'essence ont augmenté de 0,2 million de barils (-1,6 mb de consensus), et ceux de produits distillés ont baissé de 2,4 millions de barils (+1 mb de consensus).
L'Opep+, qui réunit l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés, a décidé pour sa part de relever ses objectifs de production de septembre de 100.000 barils par jour. Le baril de brut WTI a perdu 3,6% sous les 91$.
L'once d'or cède aussi 1,5% à 1.765$. L'indice dollar monte de 0,4% face à un panier de devises de référence et l'euro se stabilise autour de 1,0167 dollars. Le bitcoin s'affirme pour sa part sur les 23.100$...

INDICATEURS ECONOMIQUES A SURVEILLER

Europe :
- Communiqué monétaire de la Banque d'Angleterre. (13h00)
Etats-Unis :
- Inscriptions hebdomadaires au chômage. (14h30)
- Balance commerciale américaine. (14h30)

BROKERS

- AlphaValue dégrade JCDecaux à 'accumuler' tout en ramenant sa cible de 22,9 à 19,9 euros.
- La Deutsche Bank revalorise Air France KLM de 1,50 à 1,65 euro ('conserver').
- La Deutsche Bank ajuste la mire sur la Societe Générale de 33 à 34 euros ('achat').
- GreenSome Finance abaisse sa cible sur Equasens de 112,7 à 103,1 euros ('achat').

VALEURS A SUIVRE

Believe (+4%). L'EBITDA ajusté du Groupe s'est élevé à 11,7 millions d'euros au 1er semestre 2022, soit une augmentation significative de +60,5% par rapport à l'année dernière (1er semestre 2021 : 7,3 millions d'euros). La marge d'EBITDA ajusté a légèrement augmenté de 50 points de base d'une année sur l'autre pour atteindre 3,3% au 1er semestre 2022, contre 2,8% au 1er semestre 2021.
L'EBIT s'est élevé à -11,3 millions d'euros au 1er semestre 2022, une légère amélioration par rapport à la perte de -14,4 millions d'euros enregistrée sur le 1er semestre 2021.
Le cash-flow libre du Groupe a été positif de 10,8 millions d'euros au 1er semestre 2022, contre une perte de 35,3 millions d'euros au 1er semestre 2021. Le Groupe a généré une variation positive du fonds de roulement. Les avances clients ont continué à progresser mais à un rythme plus lent qu'au 1er semestre 2021 (l'année dernière, la période avait été marquée par le renouvellement de plusieurs grands labels dans le cadre de contrats à plus long terme que d'habitude). Le Groupe a également bénéficié de la variation positive des fournisseurs nets, spécifiquement liée à la croissance des ventes de musique numérique. La bonne performance en matière de génération de cash-flow libre repose également sur l'augmentation des bénéfices et la diminution des dépenses d'investissement par rapport à l'année dernière, qui ont représenté 3,3 % du chiffre d'affaires, contre 5,0 % au 1er semestre 2021. Un niveau plus faible d'investissements a été capitalisé au cours du semestre (9,0 millions d'euros contre 12,2 millions d'euros au 1er semestre 2021), ce qui a entraîné une diminution d'environ 180 points de base en pourcentage du chiffre d'affaires.
Grâce au cash-flow libre positif, la trésorerie nette et les équivalents de trésorerie ont augmenté par rapport à la fin de l'année et s'élevaient à 263,4 millions d'euros à la fin du mois de juin 2022.
Après un 1er trimestre très dynamique, la croissance du chiffre d'affaires de Believe s'est accélérée au 2e trimestre. Le Groupe a toutefois constaté un ralentissement puis une stabilisation de la croissance du streaming financé par la publicité en juin. Compte tenu du niveau significatif d'incertitudes économiques mondiales, le Groupe fait l'hypothèse que la croissance du streaming financé par la publicité devrait rester sur ce taux moins élevé au cours du second semestre 2022. Le streaming payant devrait être résilient et poursuivre sa trajectoire de croissance solide notamment sur les marchés clés du Groupe. En conséquence, Believe poursuivra sa croissance organique au second semestre, mais à un rythme plus mesuré qu'au 1er semestre 2022.
La situation en Russie et en Ukraine est soumise à l'évolution des réglementations locales et internationales, ainsi qu'au taux de change du rouble. La force du rouble devrait permettre de limiter ce ralentissement et le chiffre des deux divisions est devrait être relativement stable par rapport à 2021. Believe opère dans le total respect des sanctions et recommandations internationales et suit de près leur évolution pour prendre toute nouvelle mesure requise.
Compte tenu de ces éléments, Believe prévoit désormais une croissance organique d'environ +29% pour le Groupe, soit un taux de croissance supérieur aux prévisions annoncées le 3 mai 2022 (+20%) et supérieur également à la fourchette annoncée pour la période 2021-2025 lors de l'introduction en bourse (+22 %-+25%). La progression organique serait d'environ +31% hors Russie et Ukraine. Cette croissance inclut un impact positif d'environ 2% lié à l'extension des contrats de service concernant Play Two, Jo&Co, Think Music et VMAG, qui ont été conclus dans le cadre des partenariats stratégiques signés avec ces sociétés au 4e trimestre 2021.
Believe a l'intention de continuer à investir de manière significative dans la Plateforme Centrale et dans les équipes locales au cours du second semestre afin d'alimenter sa future croissance rentable. Le cycle d'investissement continuera à être piloté au plus près, en fonction du niveau des incertitudes économiques. Le Groupe se concentrera comme historiquement sur le renforcement de sa position sur le marché, la numérisation du marché de la musique se développant dans tous les pays. En conséquence, Believe prévoit que sa marge d'EBITDA ajusté se situera autour du niveau de l'année dernière (4%).
Le Groupe anticipe un cash-flow libre positif sur l'année, après être devenu positif sur le premier semestre grâce à la variation positive du besoin en fonds de roulement et des dépenses d'investissement en baisse en % du chiffre d'affaires.
Plus généralement le plan stratégique visant à construire la meilleure entreprise pour les artistes et les labels dans la musique numérique est en bonne voie et le Groupe confirme sa trajectoire moyen terme telle qu'annoncé lors de l'introduction en bourse. Celle-ci comprend un TCAM 2021-2025 entre 22% et 25% et une marge d'EBITDA ajusté de 5% à 7% pour le Groupe d'ici 2025, qui implique une marge des segments avant prise en compte des coûts de la plateforme centrale de 15% à 16%, ce qui correspond à une marge de période de forte croissance, le chiffre d'affaires étant en grande partie réinvesti. Believe est confiant dans sa capacité à atteindre son objectif long terme d'une marge d'EBITDA ajusté du Groupe de 15%.

Air France KLM : +4% avec Showroomprivé, Guillemot, Synergie

Crédit agricole (+3%) a publié ce matin de résultats supérieurs aux attentes des analystes au deuxième trimestre de l'exercice en cours grâce à un niveau d'activités record dans la banque d'investissement, la volatilité des marchés ayant entraîné une forte demande d'instruments de couverture. Le bénéfice net a atteint sur le trimestre passé 1,98 milliard d'euros, alors que les analystes attendaient en moyenne 1,20 milliard d'euros.
Le produit net bancaire ressort aussi au-dessus des attentes de la place, en hausse de près de 9% à 6,33 milliards d'euros, contre un consensus situé à 5,75 milliards.
Les comptes du Crédit agricole SA ont profité d'une baisse de plus de 27% du coût du risque sur la période. Si l'activité a été dynamique dans l'ensemble des métiers, la direction de la banque a souligné que l'activité avait été particulièrement soutenue dans la banque d'investissement.
Avec des revenus sous-jacents en hausse de 22%, l'activité de la banque de financement et d'investissement (BFI) a connu des "niveaux records", souligne le Crédit agricole. Dans les activités taux, devises et matières premières, les revenus ont grimpé de 36,9%.

Akwel : +2,5% avec Plastivaloire, Lumibird

Après avoir signé un protocole conditionnel en juillet 2022, Wavestone (+2,5%) annonce l'acquisition de PEN Partnership, un cabinet de conseil basé au Royaume-Uni.
Fondé en 2012, PEN Partnership s'est imposé comme un partenaire de confiance auprès de grandes entreprises opérant dans les secteurs des services financiers et de l'industrie pharmaceutique. PEN Partnership accompagne les projets de transformation de ses clients à travers quatre spécialités principales : Expérience client & digital, Opérations & automatisation, Data & technologie et Conduite du changement. PEN Partnership est basé à Londres et compte environ 60 collaborateurs permanents, auxquels s'ajoutent de l'ordre de 40 consultants indépendants.
Au cours des 10 dernières années, PEN Partnership n'a cessé de croître pour atteindre un chiffre d'affaires de 19,6 M£ (23,4 ME) pour l'exercice clos en mars 2022, et une marge EBITDA ajustée d'environ 15%.

Tarkett : +2% suivi de Interparfums, Technicolor, Antin, Ubisoft

Avec une progression organique de +12,8% au 2e trimestre (+12,2% au 1er trimestre), Neurones (+1%) a confirmé sa croissance soutenue depuis plusieurs trimestres.
Sur le semestre, le chiffre d'affaires s'établit à 327,1 ME, en croissance de 13,1% dont 12,5% en organique.
Les opportunités liées à la transformation numérique sont toujours aussi nombreuses. La forte demande en Digital, Cloud, Cybersécurité, ainsi que dans le Conseil et l'Intégration SAP, permet une certaine sélectivité.
Malgré les tensions persistantes dans le recrutement, un recours croissant à la sous-traitance et un turnover élevé, le résultat opérationnel non audité du semestre a progressé de +22,1%, pour s'établir à 11,3% du chiffre d'affaires (à comparer à 10,5% lors du 1er semestre 2021).
Dans un environnement mondial incertain, Neurones ne constate pas, pour l'instant, de signaux de ralentissement de la demande en services numériques.
Dans ce contexte, Neurones rehausse ses prévisions et prévoit désormais pour l'ensemble de l'année :
- un chiffre d'affaires d'au moins 640 ME (625 ME précédemment),
- un résultat opérationnel de l'ordre de 10,5% (supérieur à 10% précédemment).

Casino : +1% avec Bic, BNP Paribas, IPSOS, Bastide, FNAC Darty, Hermès, Vinci, SoiTec, Saint-Gobain, Alstom, Alten

Au 30 juin 2022, le chiffre d'affaires consolidé du Groupe Equasens (+0,5%) a atteint 103,57 ME, en progression de 10,3% par rapport 30 juin 2021. A périmètre comparable (hors acquisition de PROKOV EDITIONS), le chiffre d'affaires du Groupe atteint 101,11 ME, en progression de 7,68%.
Après un 1er trimestre plus modéré, le Groupe Equasens retrouve une dynamique de croissance plus soutenue au 2ème trimestre et confirme sa volonté de maintenir ce rythme de croissance pour l'année 2022.
Dans cette perspective, la mise en oeuvre des financements par les pouvoirs publics du Ségur du Numérique en Santé devrait être un facilitateur voire un accélérateur des ventes des solutions et des extensions logicielles du Groupe. Le Groupe entend piloter précisément ces opérations Ségur tout en assurant le développement de ses autres spécialités (la Passerelle Numérique de Santé, le programme NOVIAcare, les solutions technologiques e-santé...) qui font du Groupe Equasens un acteur clé dans le monde de la santé.

VALEURS EN BAISSE

SES : -10%. L'opérateur luxembourgeois de satellites SES est en discussions avec le concurrent américain Intelsat en vue d'une fusion, a rapporté jeudi le Financial Times, ce qui constituerait une accélération de la consolidation d'un secteur concurrentiel en pleine mutation.
Rappelons que le groupe français Eutelsat a annoncé la semaine dernière la signature d'un protocole d'accord en vue d'un rapprochement avec OneWeb dans la course engagée pour le développement de constellations de satellites face à des concurrents tels que Starlink, qui dépend de SpaceX, propriété d'Elon Musk, et Kuiper d'Amazon.
SES et Intelsat discutent activement des contours d'un potentiel accord, d'après le Financial Times qui cite trois sources proches du dossier, ajoutant que les négociations n'en sont qu'à leurs débuts et qu'il n'y a aucune garantie qu'une opération soit conclue. SES, dont la capitalisation boursière s'élève à 3,57 milliards d'euros a par ailleurs publié un excédent brut d'exploitation ajusté plus élevé que prévu au titre du premier semestre, à 545 millions d'euros, et un chiffre d'affaires de 899 millions d'euros.

Nanobiotix : -5% suivi de Elior (-3%) et de McPhy (-2%) avec Innate

Inventiva : -1,5% avec Esi Group, S30

Orpea : -1% suivi de Thales, Atos, Groupe Gorgé

Un incendie s'est déclaré dans la nuit sur un site industriel de Safran (-0,5%) Landing Systems classé Seveso seuil haut à Molsheim dans le Bas-Rhin. Selon la préfecture, le feu est désormais éteint et aucune victime n'est à déplorer.
"Le bâtiment touché par le sinistre abrite différents produits chimiques, dont notamment de l'acide chromique et de l'acide cyanhydrique", a indiqué la préfecture qui a précisé qu'aucune diffusion de ces produits n'avait été constatée.
Près d'une centaine de pompiers ont été déployés sur le site pour maîtriser l'incendie.
Safran Landing Systems est une filiale du groupe Safran spécialisée dans les systèmes d'atterrissage et de freinage pour aéronefs.

CIS (-0,5%) a enregistré un chiffre d'affaires semestriel de 157,1 ME, en progression de 21,8% par rapport au 1er semestre 2021. L'activité a bénéficié d'une dynamique commerciale soutenue ainsi que d'un impact positif de l'évolution des taux de change. A taux de change constant, le chiffre d'affaires est en progression de 14,2%.
CIS précise que l'activité est tirée principalement par les zones Eurasie et Afrique subsaharienne, tandis que l'Amérique du Sud s'inscrit en léger recul.
Grâce à sa présence géographique très élargie, à son expertise mondialement reconnue dans la gestion de bases-vie en milieux extrêmes et à une gamme complète de services intégrés à son offre de gestion, CIS confirme son objectif d'une poursuite de la croissance sur l'exercice 2022.

Gérard Perrier Industrie (-0,5%) a fait état d'un chiffre d'affaires de 135,1 millions d'euros pour le premier semestre 2022, en hausse de 26,2% par rapport à la même période de l'exercice précédent (+9,8% à périmètre constant). Le spécialiste des automatismes et équipements électriques destinés à l'industrie précise que l'ensemble de ses pôles d'activité contribue à cette progression.
Gérard Perrier Industrie réhausse son objectif de chiffre d'affaires 2022 à 260 millions euros, contre 250 ME précédemment et 233 ME réalisé en 2021.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 septembre 2022

CODE OFFRE : SUMMER22

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SUMMER22 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 12/08/2022

Environ +13% depuis le début juillet

Publié le 12/08/2022

6.553,24 points

Publié le 11/08/2022

Le CAC40 a poursuivi sa hausse ce jeudi pour terminer en progression de 0,33% à 6...

Publié le 11/08/2022

Le CAC40 revient à l'équilibre vers la mi-journée

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/08/2022

Epizyme opère désormais comme " une société du Groupe Ipsen " suite à la clôture de l'acquisition.

Publié le 12/08/2022

14h30Indice manufacturier 'Empire State' de la Fed de New York.16H00Indice du marché immobilier américain de la NAHB.source : AOF

Publié le 12/08/2022

L'action Johnson & Johnson est en repli de 0,81 % à 165,78 dollars à la bourse new-yorkaise. Le groupe a annoncé qu'il allait cesser de commercialiser de la poudre pour bébé à base de talc dès…

Publié le 12/08/2022

L'action TF1 perd 3,17 % à 6,88 euros. Le groupe de médias est pénalisé par Barclays, qui a dégradé sa recommandation de Sur-pondérer à Sous-pondérer en raison de la récession qui se profile…

Publié le 12/08/2022

Vente du Turbo Illimité Best CALL VIVENDI C021T à 0,19 EUR (+0 %) Analyse :Nous visions 10,2 euros sur Vivendi après le déclenchement d'un double bottom en juillet. La…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne