Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 617.27 PTS
-
5 629.00
-
SBF 120 PTS
4 460.31
-
DAX PTS
13 848.35
+0.44 %
Dow Jones PTS
30 814.26
-0.57 %
12 803.93
+0. %
1.209
+0.15 %

Ouverture Paris : le CAC40 ralentit de nouveau à l'approche des 5.600 points...

| Boursier | 595 | 5 par 1 internautes

Le CAC40 repart de l'avant et atteint 5...

Ouverture Paris : le CAC40 ralentit de nouveau à l'approche des 5.600 points...
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC40 repart de l'avant et atteint 5.575 points (+0,50%) en mâtinée, continuant d'évoluer entre les 5.500 et les 5.600 points, mais freinant clairement à l'approche de cette borne haute, comme il le fait depuis de nombreuses séances désormais... Comme il sait toujours repartir de l'avant lorsque les 5.500 points arrivent et trouver alors du soutien... Un soutien qui provient depuis hier de la Réserve fédérale américaine qui s'est engagée à continuer à soutenir l'économie et les marchés jusqu'à ce ce la reprise économique soit complète face à la crise sanitaire actuelle.

La banque centrale américaine a ainsi réaffirmé son engagement à maintenir un objectif de taux des fonds fédéraux ("fed funds") quasi nul jusqu'à ce que la reprise économique soit complète, mais elle a ajouté que ses achats de titres sur les marchés étaient désormais eux aussi liés à cet objectif. Ces achats se poursuivront donc au rythme actuel"jusqu'à ce que des progrès supplémentaires substantiels aient été accomplis vers les objectifs de plein emploi et de stabilité des prix" que s'est fixés la Fed, a-t-elle expliqué dans un communiqué.

Et comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule depuis les Etats-Unis, on a aussi appris que le Congrès américain semblait enfin sur le point de s'accorder sur un nouveau plan de soutien à l'économie américaine, au moment où la pandémie de coronavirus connaît une nouvelle flambée outre-Atlantique, menaçant d'étouffer la reprise économique. Après une réunion cruciale, mardi soir, entre les leaders des deux chambres du Congrès, un accord pourrait être conclu et annoncé mercredi sur un plan de relance de 900 milliards de dollars, selon plusieurs sources proches du Congrès citées par les médias américains. De quoi rassurer les investisseurs.

WALL STREET

A l'issue d'une séance volatile, la Bourse de New York a terminé en ordre dispersé mercredi, le Nasdaq inscrivant un nouveau record, alors que le S&P 500 frôle le sien. En soirée, la Fed a rassuré sur son intention de poursuivre son soutien à long terme, et s'est montrée plus optimiste sur la reprise en 2021, malgré quelques mois difficiles à venir, avant que la campagne de vaccination contre le coronavirus ne produise ses effets. Les marchés espèrent en outre que le Congrès américain annoncera rapidement un accord sur un nouveau plan de soutien de 900 milliards de dollars pour faire face à la crise du coronavirus.

A la clôture, l'indice Dow Jones a finalement cédé 0,15% à 30.154 points, tandis que l'indice large S&P 500 a gagné 0,18% à 3.701 pts, à seulement 1 point de son dernier record. L'indice Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques et biotechs, a pris 0,50% à 12.658 pts, ce qui constitue son deuxième record consécutif.

ECO ET DEVISES

Le climat des affaires rebondit fortement en France en décembre. L'indicateur synthétique, calculé par l'Insee, gagne 12 points, à 91, et retrouve son niveau d'avant le deuxième confinement (entre 90 et 92), tout en restant nettement au-dessous de sa moyenne de longue période (100). Les chefs d'entreprise sont nettement moins pessimistes qu'en novembre sur l'activité à venir pour les trois prochains mois, qu'il s'agisse de l'activité de leur secteur dans son ensemble ou de celle de leur propre entreprise.

Etats-Unis :
- Indice manufacturier de la Fed de Philadelphie. (14h30)
- Inscriptions hebdomadaires au chômage. (14h30)
- Mises en chantier de logements et permis de construire. (14h30)

Europe :
- Indice final européen des prix à la consommation. (11h00)
- Communiqué monétaire de la Banque d'Angleterre. (13h00)

L'once de métal jaune s'échange à 1.871$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,2234$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 51,73$.

VALEURS EN HAUSSE

Showroomprivé (+9,50% à 1,91 Euro) réalise une très bonne fin d'exercice, dans la continuité de la dynamique enregistrée lors des deux trimestres précédents. En conséquence, il relève son objectif d'Ebitda 2020. Le Groupe revoit ainsi à la hausse son objectif et estime à présent qu'il devrait être supérieur à 30 millions d'euros, alors qu'il était précédemment attendu à un montant proche de 20 ME.

EDF (+2,55% à 12,74 Euros) fait savoir que la production d'origine nucléaire en France pour l'année 2020 est attendue proche de 335TWh. L'énergéticien français révise à la hausse son objectif d'Ebitda pour l'année 2020. Celui-ci est porté à un montant "égal ou légèrement supérieur à 16 milliards d'euros".

Casino (+0,10% à 25,34 Euros) a mené avec succès les deux opérations de financement annoncées le 9 décembre dans le cadre de la poursuite du renforcement de sa structure financière. Casino réalise ainsi : l'émission d'une obligation non sécurisée de 400 millions d'euros, portant un coupon de 6,625% et de maturité janvier 2026. Il s'agit de la première émission d'obligation non sécurisée depuis janvier 2018 ; un abondement de 225 ME du prêt à terme (Term Loan B) de maturité janvier 2024, à un prix d'émission de 99,75% du nominal. Le montant total de ces financements atteint 625 ME et dépasse les 500 ME initialement visés, grâce à la sursouscription d'une base d'investisseurs diversifiée. Ces financements (625 ME), associés aux produits des cessions de Leader Price et au compte séquestre (735 ME), financeront l'offre de rachat obligataire en cours visant les souches 2021, 2022, 2023, 2024 et 2025, pour un montant maximal de 1,35 milliard d'euros. Les résultats de l'offre de rachat seront communiqués au marché le 21 décembre.

VALEURS EN BAISSE

AB Science (-11,44% à 12,64 Euros) : dans l'étude AB09004 comparant l'efficacité et la tolérance du masitinib par rapport au placebo après 24 semaines de traitement 87% des patients a eu au moins un effet indésirable dans le groupe masitinib contre 77,5% dans le groupe contrôle. 13% des patients a eu au moins un événement indésirable grave (non mortel) dans le groupe masitinib contre 5,4% dans le groupe contrôle. 26,5% des patients a eu au moins un effet indésirable sévère dans le groupe masitinib contre 19,3% dans le groupe contrôle.

ILS ONT PUBLIÉ LEUR CHIFFRE D'AFFAIRES/RÉSULTATS...

Exel Industries, Recylex, Capelli, Figeac Aero.

LES DERNIÈRES "RECOS" D'ANALYSTES...

Goldman Sachs est neutre sur Nokia avec une cible relevée de 2,90 à 3 euros.

Berenberg est à l'achat sur Gecina avec un objectif ajusté en hausse de 130 à 145 euros.

DZ Bank est neutre sur Sanofi avec un cours cible ramené de 84 à 81 euros.

Jefferies conserve BioMérieux avec une cible abaissée de 124 à 119 euros.

INFOS MARCHES

Genkyotex : Calliditas Therapeutics détient 86%

EOS Imaging : Alphatec Holdings va lancer une offre publique à 2,45 euros par action.

Spir Communication : OPAS de Sofiouest à 5 euros.

Bic et Exane BNP Paribas lancent le premier programme de rachat d'actions à Impact ESG.

EN BREF

Klépierre a signé une ligne de crédit bancaire pour 1,385 MdE.

Covivio : la MAIF prend un bail pour 3.800 mètres carrés.

Alchimie annonce 19 nouvelles chaînes.

Scor SE : Benoît Ribadeau-Dumas succèdera à Denis Kessler en 2022.

Korian finalise le rachat du réseau Inicea.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/01/2021

Le fonds aurait réclamé le départ du PDG du groupe agro-alimentaire, selon le site du magazine 'Challenges'.

Publié le 18/01/2021

Esker fera chaque année l'objet d'un audit de contrôle pour valider sa conformité ISO 14001 dans la durée...

Publié le 18/01/2021

Impacté par les conséquences liées à l'épidémie de Covid-19, le trafic total du Groupe ADP a diminué de 60,4% sur l'année 2020 avec 96,3 millions de...

Publié le 18/01/2021

Ce franchissement de seuils résulte d'une augmentation de capital de la société NR21....

Publié le 18/01/2021

Nexans publiera ses résultats de l'exercice 2020, le mercredi 17 février à 7h, heure de Paris...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne