En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 494.17 PTS
+0.78 %
5 475.50
+0.65 %
SBF 120 PTS
4 397.14
+0.71 %
DAX PTS
12 430.88
+0.85 %
Dowjones PTS
26 743.50
+0.32 %
7 531.07
-0.50 %
1.175
+0.00 %

Ouverture Paris : le CAC40 marque une pause

| Boursier | 410 | Aucun vote sur cette news

Les investisseurs vont un peu souffler ce matin à l'ouverture, le marché parisien étant attendu sur une note quasi stable ou tout du...

Ouverture Paris : le CAC40 marque une pause
Credits Reuters

LA TENDANCE

Les investisseurs soufflent quelque peu ce matin, l'indice parisien étant quasi stable (-0,01% à 5.259 points). Depuis le fort recul de vendredi dernier, le CAC40 a abandonné -3,98% en l'espace de quatre séances et est repassé en territoire négatif depuis le 1er janvier. Le fond de l'air reste désagréable aux investisseurs, les tensions commerciales demeurant vives, alors que prend fin la période de consultations publiques sur le projet américain de taxer pour 200 milliards de dollars de produits chinois importés aux Etats-Unis. Le marché a clairement anticipé, ces derniers jours, que Donald Trump pourrait décider de l'entrée en vigueur de ces nouveaux droits de douane. En effet, alors que 50 Mds$ ont déjà été surtaxés, les discussions n'ont pas avancé et rien ne s'oppose à ce que Donald Trump décide de l'entrée en vigueur de ces nouveaux droits de douane.

En attendant, la publication de l'indice ISM des services pour le mois d'août cet après-midi à Wall Street matérialisera l'état de l'économie américaine en cette fin d'été et devrait donner le "la" de la fin de séance parisienne. Et dans les émergents, où le feu a pris et qui inquiètent désormais beaucoup, la situation semble s'apaiser en Argentine : le ministre de l'Economie, Nicolas Dujovne, s'est montré optimiste sur l'issue des discussions ouvertes avec le Fonds monétaire international relatives au déblocage anticipé d'un prêt de 50 milliards de dollars.

Côté valeurs, Safran est applaudi par le marché, alors que le groupe relève sa prévision annuelle, à l'issue d'un premier semestre remarquable, qui était attendu par le Marché.

WALL STREET

Wall Street a terminé en ordre dispersé, mercredi, les valeurs technologiques affichant leur pire journée depuis un mois, tandis que les autres secteurs ont limité les dégâts, alors que les tensions commerciales persistent. La correction des "technos" a coïncidé avec l'audition devant le Congrès américain de responsables de Facebook (-2,3%) et Twitter (-6%) concernant la manipulation d'informations et la diffusion de fausses informations.

L'indice Dow Jones a légèrement progressé à la clôture, de 0,09% à 25.975 points, tandis que l'indice large S&P 500 a reculé de 0,28% à 2.888 pts, et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a chuté de 1,19% à 7.995 pts.

ECO ET DEVISES

Les commandes à l'industrie allemande, ajustées des variations saisonnières et des effets calendaires, ont reculé de 0,9% sur un an en juillet après avoir déjà diminué de 0,8% le mois précédent. Le consensus tablait sur une hausse de 1,9%. Sur un mois, les commandes affichent également un repli de 0,9%. Les commandes domestiques ont progressé de 2,4% alors que celles provenant de l'international ont chuté de 3,4%.

Etats-Unis :
- Etude Challenger sur les destructions d'emplois annoncées. (13h30)
- Rapport d'ADP sur l'emploi privé. (14h15)
- Inscriptions hebdomadaires au chômage. (14h30)
- Productivité non-agricole américaine. (14h30)
- Indice PMI des services américains. (15h45)
- Commandes industrielles américaines. (16h00)
- ISM des services américains. (16h00)
- Rapport hebdomadaire sur les stocks pétroliers domestiques américains. (17h00)

Europe :
- Ventes de détail en Italie. (10h00)

L'euro, face au dollar, se retrouve à 1,1626$, tandis que le baril de Brent s'échange à 77,16$. L'or pointe à 1.196$ l'once.

VALEURS EN HAUSSE

Safran (+3,90% à 113,35 Euros) : Les bons résultats que publie Safran au titre du premier semestre, lui permettent de réviser ses perspectives à la hausses pour l'année pleine. Safran prévoit en effet que la très forte dynamique du 1er semestre 2018 dans les activités de Propulsion, d'Équipements aéronautiques et de Défense se poursuivra au 2ème semestre. Safran prévoit désormais une croissance organique du chiffre d'affaires ajusté de 7 % à 9 %. (précédemment " dans le haut de la fourchette de 2 % à 4 % "), une croissance du résultat opérationnel courant ajusté d'environ 20 % (précédemment " dans le haut de la fourchette de 7 % à 10 % ") et une génération de cash-flow libre supérieure à 50 % du résultat opérationnel courant ajusté, un élément d'incertitude demeurant le rythme de paiement de plusieurs États clients.

Nicox (+2,60% à 8,04 Euros) SA annonce aujourd'hui avoir antérieurement déposé confidentiellement un projet de prospectus ("Registration Statement on Form F-1") auprès de la Securities and Exchange Commission américaine portant sur un projet d'offre aux Etats-Unis d'American Depositary Shares ("ADS") représentant chacun une action ordinaire de Nicox. Le Groupe a reconnu une perte opérationnelle de 7,6 millions d'euros pour les six premiers mois 2018 contre une perte opérationnelle de 12,2 millions sur la même période en 2017. Au 30 juin 2018, la trésorerie et les équivalents de trésorerie du Groupe Nicox s'élevaient à 32,7 millions, contre 36,3 millions au 31 mars 2018 et 41,4 millions d'euros au 31 décembre 2017.

VALEURS EN BAISSE

Wendel (-0,15% à 124,30 Euros) affiche un Actif net réévalué de 172,7 euros par action au 24 août, en hausse de +4,2% sur 12 mois. Le holding a vu son chiffre d'affaires consolidé du 1er semestre atteindre 4,2 MdsE et son résultat net des activités ressortir à 240,4 ME. Le résultat net est de 115,3 ME et le résultat net part du Groupe de -0,9 ME.

Bourbon (-6,25% à 4,50 Euros) : L'EBITDAR ajusté s'élève à 70,6 ME (EBITDAR consolidé de 62,3 ME). Le free cash-flow atteint 69,2 ME, contre 51,8 ME au 2ème semestre 2017.

Engie (-0,10% à 12,34 Euros) : Le chinois State Power Investment Corp (SPIC) serait en pourparlers avec Engie pour acheter une centrale à charbon du groupe français au Brésil, selon des sources de presse brésiliennes. La vente du site de Pampa Sul, dans l'Etat de Rio Grande do Sul, se négocierait entre 800 millions et un milliard de reais (166 et 207 ME) selon "Valor Economico", qui cite des sources proches du dossier.

Altran (-3,60% à 8,91 Euros) annonce ce jeudi un Chiffre d'affaires de 1,373 MdE (+18,5% de croissance affichée et +5,2% de croissance économique). La Marge opérationnelle ressort à 138,5 ME (+28,8%), ce qui laisse 10,1% de marge d'EBIT, soit une hausse de +80 bps. Le Revenu net ajusté est de 57,5 ME, +2,2%, le Free Cash Flow de -225 ME, principalement impacté par la transaction Aricent et les variations du besoin en fonds de roulement, tandis que le groupe précise que l'enquête externe finalisée confirme que l'incident chez Aricent est isolé.

Danone (-0,60% à 65,05 Euros) a présenté mercredi une série de mesures au Maroc pour y reconquérir la confiance des consommateurs, cinq mois après la mise en oeuvre d'un boycott, qui a fait plonger ses ventes dans ce pays. Le PDG du géant français des produits laitiers, Emmanuel Faber, en déplacement au Maroc, a annoncé une baisse de prix du lait pasteurisé frais et un nouveau conditionnement moins coûteux du lait demi-écrémé, selon une déclaration de Danone.

Vivendi (-0,30% à 21,57 Euros) se dit profondément préoccupé par la gestion désastreuse de Telecom Italia depuis qu'Elliott a pris le contrôle du Conseil d'administration à la suite de l'Assemblée générale du 4 mai. Vivendi estime que les performances boursières sont dramatiques, le cours de Bourse de TIM a perdu environ 35% depuis le 4 mai.

Boiron (-4,70% à 62,60 Euros) : Sur le S1 2018, le chiffre d'affaires concède 1,5% à 280,5 ME. Le résultat opérationnel concède 13% à 35,3 ME. Ce repli provient de la diminution du chiffre d'affaires et de la hausse significative des coûts de production industrielle traduisant tous les efforts d'investissement et de développement. Quant au résultat net, il ressort à 21,6 ME, soit -13%.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2018

Paris, le 21 septembre 2018                                                                    Communiqué de mise à…

Publié le 21/09/2018

Vicat a annoncé la nomination d'Hugues Chomel comme Directeur financier du groupe, en remplacement de Jean-Pierre Souchet, Directeur général adjoint, qui devient conseiller du Président Directeur…

Publié le 21/09/2018

L'Assemblée Générale de Laurent-Perrier réunie le 21 septembre 2018 a décidé de nommer Philippe-Loïc Jacob en qualité de censeur...

Publié le 21/09/2018

Gascogne a révélé ses résultats au titre de son premier semestre 2018. Ainsi, le spécialiste du papier et de l’emballage a publié un résultat net consolidé de 5 millions d’euros, un…

Publié le 21/09/2018

Amoeba vient de publier des résultats semestriels 2018 impactés par le repositionnement de la société. Ainsi, le groupe a dévoilé une perte nette de 4,497 millions d’euros sur la période,…