5 453.58 PTS
+0.00 %
5 420.50
+1.04 %
SBF 120 PTS
4 351.13
-
DAX PTS
12 500.47
-
Dowjones PTS
24 322.34
+0.99 %
6 649.65
+0.00 %
Nikkei PTS
22 359.35
+0.18 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Ouverture Paris : le CAC40 en rouge foncé

| Boursier | 348 | Aucun vote sur cette news

La baisse s'amplifie sur le CAC40 qui ne reculait que de 0,35% dans les premières minutes et cède désormais -0,90% à 9h30, se...

Ouverture Paris : le CAC40 en rouge foncé
Credits Carlos Barria / Reuters

LA TENDANCE

La baisse s'amplifie sur le CAC40 qui ne reculait que de 0,35% dans les premières minutes et cède désormais -0,90% à 9h30, se positionnant à 5.235 points. Des prises de profits alors que se profile un relèvement de taux de la Fed, ce mercredi. Un relèvement qui pourrait en annoncer d'autres et les investisseurs guetteront tout propos en ce sens. De leur côté, les analystes de JPMorgan estiment qu'il existe un risque de voir la Fed ajouter un nouveau resserrement monétaire en plus de ceux déjà anticipés ou quasi annoncés, de même qu'en 2019. Côté valeurs, début de séance difficile pour Nexans qui a annoncé le départ de son homme fort et pour Klepierre alors que la foncière française a proposé 615 pence par action (près de 5 milliards de livres) pour racheter son homologue britannique Hammerson, qui a repoussé l'offre.

WALL STREET

Wall Street a terminé sur une note légèrement positive vendredi, mais les indices américains ont chuté de plus de 1% sur la semaine. Les menaces protectionnistes de Donald Trump, les tensions géopolitiques avec la Russie, et surtout la prochaine réunion de la Réserve fédérale américaine, mardi et mercredi prochains, sont autant de facteurs qui entretiennent la prudence des investisseurs. Vendredi, une série de statistiques américaines particulièrement vigoureuses a permis aux indices de finir en légère hausse, de même que le dollar et le pétrole, qui a vécu une semaine en dents de scie. A la clôture, le Dow Jones a progressé de 0,29% à 24.946 points, tandis que l'indice large S&P 500 a avancé de 0,17% à 2.752 pts, et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a terminé parfaitement stable à 7.481 pts.

ECO ET DEVISES
Un seul indicateur majeur, la balance commerciale européenne de janvier, qui sera connue à 11h00.

La parité euro / dollar atteint 1,2270 ce matin. Le baril de Brent se négocie 65,83$ et le WTI 62$. L'once d'or se traite 1.312$ (-0,2%).

VALEURS EN HAUSSE

* Figeac Aéro (+3,33% à 16,76 Euros) : a fait de la Chine un choix d'implantation stratégique et annonce ce matin avoir signé une convention avec Shandong Nanshan Aluminium, un des leaders de la production d'aluminium. En vue : la création d'une unité de production en Joint-Venture en Chine destinée à concevoir et produire des pièces en aluminium pour une large gamme d'applications aéronautiques.

* Valneva (+3,35% à 3,70 Euros) : passe son candidat vaccin contre la maladie de Lyme en phase II.

* Société Générale (+0,90% à 45,60 Euros) : la banque a confirmé ce matin qu'elle négocie activement avec les autorités américaines pour trouver une porte de sortie dans les enquêtes sur le LIBOR et la Libye. La banque "est entrée dans une phase de discussions plus actives avec ces autorités américaines dans le but de mettre un terme à ces deux dossiers dans les prochaines semaines", a-t-elle indiqué dans un communiqué.

* Saint-Gobain (+0,15% à 46,07 Euros) : le groupe se renforce en Italie avec l'acquisition de Logli Massimo, spécialiste de systèmes et accessoires pour la fixation et l'assemblage de parois vitrées. Fondée en 1989, la société emploie aujourd'hui près de 60 personnes.

* Air France KLM (+0,90% à 9,50 Euros) : le PDG estime que la compagnie ne peut aller au-delà des propositions déjà faites aux salariés, qui menacent de faire grève les 23 et 30 mars prochain. Le transporteur se dirige sans doute vers un conflit social dur.

* Carrefour (+0,30% à 16,99 Euros) : Deutsche Bank relève de vendre à conserver sa recommandation.

VALEURS EN BAISSE

* Kering (-0,70% à 379,20 Euros) : le groupe de luxe aurait économisé environ 2,5 MdsE d'impôts depuis 2002, "pour l'essentiel au préjudice du fisc italien", via sa filiale Gucci, selon 'Mediapart'. La société a réagi en rappelant qu'elle s'acquitte de ses impôts en Suisse et que ce modèle est connu des autorités fiscales. Il y a quelques mois, la presse transalpine avait déjà fait état de ce montage.

* Total (-0,65% à 46,86 Euros) : le groupe a obtenu deux concessions à Abu Dhabi, 20% dans Umm Shaif & Nasr et de 5% de Lower Zakum, pour 1,45 milliard de dollars, représentant un coût d'accès aux réserves de l'ordre de 1 dollar par baril. Ces participations apportent à Total une production de 80.000 barils par jour en 2018.

* Klépierre (-3,20% à 33,65 Euros) : la foncière française a proposé 615 pence par action (près de 5 milliards de livres) pour racheter son homologue britannique Hammerson, qui a repoussé l'offre. Hammerson négocie actuellement un rapprochement avec son compatriote Intu.

* Nexans (-2,80% à 43,08 Euros) : la société va devoir trouver un nouveau directeur général. Le câblier a annoncé au cours du weekend qu'Arnaud Poupart-Lafarge souhaite cesser "au plus vite ses fonctions pour des raisons personnelles". Il assurera cependant une transition jusqu'au 30 septembre prochain au plus tard.

* Dexia (-0,20% à 9,52 Euros) : la banque a cédé le bloc de contrôle de sa filiale israélienne à des investisseurs qualifiés. Dexia Israël est coté en bourse à Tel Aviv. La transaction portant sur 58,9% du capital a été bouclée à environ 82 ME, a fait savoir Dexia Crédit Local, la maison-mère de cette filiale acquise en 2001.

* Catana (-6,30% à 3,21 Euros) : compte lever 5 ME par augmentation de capital avec DPS.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 27/04/2018

La marge brute s'est établie à -2 kE, pénalisée en 2017 par l'évolution défavorable de la parité euro/dollar...

Publié le 27/04/2018

La trésorerie au 31 décembre 2017 s'inscrit à 18,23 ME...

Publié le 27/04/2018

Manitou anticipe une progression de chiffre d'affaires 2018 de plus de 15%...de

Publié le 27/04/2018

Cegedim rappelle que la part de chiffre d'affaires générée aux 1er et 3e trimestre est généralement légèrement inférieure à celle générée aux 2e et surtout au 4e trimestre...

Publié le 27/04/2018

Le Groupe ADLPartner poursuit en 2018 sa stratégie de valorisation de ses solutions et savoir-faire marketing sur de nouveaux marchés en croissance...