Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 210.55 PTS
+0.74 %
6 183.50
+1.26 %
SBF 120 PTS
4 884.52
+0.57 %
DAX PTS
15 195.97
+0.44 %
Dow Jones PTS
34 137.31
+0.93 %
13 935.15
+0.91 %
1.203
+0.01 %

Ouverture Paris : le CAC40 de retour sur les 5.900 points

| Boursier | 456 | Aucun vote sur cette news

Pas de changement de tendance en Bourse de Paris ! Le CAC40 a rejoint les 5...

Ouverture Paris : le CAC40 de retour sur les 5.900 points
Credits Reuters

LA TENDANCE

Pas de changement de tendance en Bourse de Paris ! Le CAC40 a rejoint les 5.900 points et les a même enfoncés touchant 5 890,55 points. La baisse continue donc après trois séances consécutives dans le rouge qui ont vu l'indice parisien abandonner -1,94%. La baisse dépasse donc les 2% depuis ce matin.

Le "10 ans" américain a pourtant reflué, désormais à 1,61%, mais à ce stade c'est trop peu pour regagner la confiance des investisseurs envers le marché actions. Le climat de Marché a changé vendredi dernier et il est désormais clairement aux prises de bénéfices. Une longe "respiration" qui prend la forme d'une lente glissade pour la bourse de Paris, dans le sillage de New York. En ce sens, les craintes de fortes hausses d'impôts sur les bénéfices des entreprises américaines a jeté un froid à Wall Street. L'administration Biden reviendrait ainsi sur le mouvement de baisse de l'administration Trump.

La question sanitaire demeure aussi prégnante en Europe alors que la Grande Bretagne envisage d'empêcher ses citoyens de quitter l'île l'été prochain, en les menaçant de sévères amendes. De son côté, l'Allemagne prolonge les mesures de confinement jusqu'au 18 avril prochain pour face à "une situation très grave". De quoi amoindrir l'ampleur de la reprise économique sur le vieux continent en 2021.

La tendance à Paris pourrait évoluer en matinée avec la publication des indices d'activité PMI "flash" pour le mois de mars. En attendant notamment la publication de ceux de l'Allemagne, et de l'UE, les PMI Flash français mettent en évidence le plus faible recul de l'activité depuis trois mois dans le secteur privé avec des tendances qui restent divergentes au niveau sectoriel. L'activité a en effet reculé pour un septième mois consécutif dans le secteur des services, le taux de contraction affichant toutefois son plus faible niveau depuis le début de l'année. La production a en revanche fortement augmenté dans le secteur manufacturier, le taux d'expansion ayant en outre atteint son plus haut niveau depuis janvier 2018.

WALL STREET

La Bourse de New York a fini mardi en recul, en manque de catalyseurs après les auditons de Jerome Powell (Fed) et Janet Yellen (Trésor) devant le Congrès américain, qui n'ont pas apporté d'éclairage nouveau sur l'horizon de la reprise économique ou des taux d'intérêts. Les rumeurs d'un nouveau vaste plan de relance de Joe Biden, axé sur les infrastructures et les énergies nouvelles, n'ont pas non plus surpris les marchés. La Bourse a même boudé la nouvelle détente des taux d'intérêts souverains, s'inquiétant en revanche des effets de la 3e vague de Covid-19, qui déferle sur l'Europe. Les cours du pétrole ont abandonné plus de 6% dans la crainte d'une reprise différée.

A la clôture, le Dow Jones a cédé 0,94% à 32.423 points, tandis que l'indice large S&P 500 a lâché 0,76% à 3.910 pts et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques et biotechs, a fléchi de 1,12% à 13.227 pts. A noter qu'il y a un an exactement, le 23 mars 2020, les marchés américains étaient tombés à leur plus bas niveau de la crise du coronavirus : depuis, le DJIA et le S&P 500 ont flambé de 75% et le Nasdaq a presque double (+94%) dans l'espoir d'une reprise.

ECO ET DEVISES

Bonne nouvelle pour l'économie française en mars. Les dernières données PMI Flash mettent en évidence le plus faible recul de l'activité depuis trois mois dans le secteur privé avec des tendances qui restent divergentes au niveau sectoriel. L'activité a en effet reculé pour un septième mois consécutif dans le secteur des services, le taux de contraction affichant toutefois son plus faible niveau depuis le début de l'année. La production a en revanche fortement augmenté dans le secteur manufacturier, le taux d'expansion ayant en outre atteint son plus haut niveau depuis janvier 2018.

Au niveau des indices, cela se traduit par un indice flash de l'activité de services de 47,8 en mars (45,6 en février et 45,5 de consensus), et un indice flash de la production manufacturière de 57,6 (53,6 en février). L'indice flash composite de l'activité globale se redresse pour sa part de 47 à 49,5 en mars (47,2 de consensus).

Etats-Unis :
- Commandes de biens durables. (13h30)
- Indice flash PMI manufacturier américain. (14h45)
- Indice flash PMI américain des services. (14h45)
- Rapport hebdomadaire du Département à l'énergie sur les stocks pétroliers domestiques. (15h30)

Europe :
- Indice PMI flash manufacturier allemand. (09h30)
- Indice PMI flash allemand des services. (09h30)
- Indice PMI flash européen des services. (10h00)
- Indice PMI flash manufacturier européen. (10h00)
- Indice flash PMI manufacturier britannique. (10h30)
- Indice flash PMI britannique des services. (10h30)
- Indice britannique du prix des maisons. (10h30)

La parité euro / dollar atteint 1,1843 ce matin. Le baril de Brent se négocie 61,54$. L'once d'or se traite 1.730$.

VALEURS EN HAUSSE

Carrefour (+0,60% à 14,84 Euros) Brasil a conclu un accord avec Advent International et Walmart en vue de l'acquisition de Grupo BIG Brasil SA, troisième acteur de la distribution alimentaire au Brésil. Cette acquisition renforce la présence de Carrefour Brésil sur ce marché au potentiel de croissance important. Elle lui permettra d'offrir aux consommateurs brésiliens une gamme élargie de produits et de services à des prix plus compétitifs. La transaction valorise Grupo BIG à une valeur d'entreprise de 7 Md BRL1 (environ 1,1 MdE). Cette acquisition offre un potentiel de synergies significatif dès la première année, se renforçant progressivement pour atteindre une contribution nette à l'EBITDA de 1,7 Md BRL (environ 260 ME) additionnels en base annuelle, 3 ans après la réalisation effective de la transaction.

EssilorLuxottica (+0,40% à 132,25 Euros) confirme que la Commission Européenne a autorisé l'acquisition de GrandVision, après un examen approfondi, dont la durée a été considérablement allongée en raison de la pandémie de COVID-19. Cette autorisation a été accordée sous réserve de la cession par EssilorLuxottica d'environ 350 magasins d'optique en Belgique, aux Pays-Bas et en Italie.

Guerbet (+1,15% à 30,40 Euros) dévoile les résultats positifs des deux études cliniques de Phase III comparant l'efficacité diagnostique et la tolérance de Gadopiclenol à celles de Gadobutrol dans un large éventail d'indications couvrant le système nerveux central et différents autres territoires anatomiques (tête et cou, thorax, abdomen, pelvis, système musculosquelettique).

Graines Voltz (+7,77% à 11 Euros) : " Le niveau d'activité que nous enregistrons depuis le début de l'exercice 2020/2021 est supérieur à ce que nous attendions " a déclaré Serge Voltz. La société révise à la hausse ses objectifs d'activité et de tabler maintenant sur une croissance du chiffre d'affaires supérieure à 25% pour l'exercice en cours.

VALEURS EN BAISSE

SMCP (-2,50% à 5,59 Euros) : L'EBITDA ajusté a diminué de 286,4 millions d'euros en 2019 à 179,6 millions d'euros en 2020, impacté par la pandémie de la Covid-19. Cela reflète la baisse significative du chiffre d'affaires combinée à une réduction de -3,8pts de la marge brute à (70,8%), du fait d'une augmentation de l'intensité promotionnelle et d'une augmentation des opérations de liquidation permettant de réduire le niveau des stocks. Le Résultat net s'établit à -39,6 ME en excluant les dépréciations d'actifs et des droits d'utilisation. Le Free Cash-Flow est de 8 ME dont 64,7 ME au S2 2020. La flexibilité financière en fin d'année se confirme avec plus de 220 ME en incluant la ligne RCF non tirée.

L'Oréal (-0,20% à 321 Euros) annonce un investissement minoritaire dans la start-up suisse de technologie environnementale Gjosa. Ce positionnement est réalisé via 'BOLD Business Opportunities for L'Oréal Development', le fonds de capital-investissement de L'Oréal.

Groupe Crit (-0,15% à 65 Euros) : L'EBITDA s'établit à hauteur de 74,5 ME vs. 170,1 ME, avec une marge d'EBITDA de 4,3% avec 2,5% au premier semestre et 5,8% au second semestre. Le résultat opérationnel courant s'établit à 32 ME contre 128,3 ME. Le résultat net part du Groupe est de 1,5 ME au lieu de 73 ME.

ILS ONT PUBLIÉ LEUR CHIFFRE D'AFFAIRES/RÉSULTATS...

Memscap, Adomos, La Française de l'Energie, Les Constructeurs du Bois, IT Link, HighCo, Energisme, CBo Territoria

LES DERNIÈRES "RECOS" D'ANALYSTES...

HSBC repasse d''acheter' à 'conserver' sur Engie en ciblant un cours de 13,60 euros.

INFOS MARCHES

Genkyotex : succès de l'augmentation de capital avec maintien du DPS d'un montant d'environ 5,05 ME.

Interparfums : des actions gratuites et 0,55 euro de dividende pour les actionnaires.

EN BREF

bioMérieux annonce le marquage CE du test TB IGRA (tuberculose) sur VIDAS.

Stentys : dissolution anticipée et mise en liquidation amiable.

Predilife élargit son offre de prédiction à la cardiologie.

Gaussin prépare une nouvelle solution de tracteur à hydrogène autonome.

Orapi dévoile son nouveau plan stratégique 2021-2025.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/04/2021

Le chiffre d'affaires consolidé du Groupe Courtois totalise au 31 mars 2021 un montant de 840 KE contre 793 KE au 31 mars 2020...

Publié le 21/04/2021

Carmat, concepteur et développeur du projet de coeur artificiel total le plus avancé au monde, visant à offrir une alternative thérapeutique aux...

Publié le 21/04/2021

DRONE VOLT livrera 600 drones HERCULES 2, dont la moitié seront assemblés dans la FACTORY de DRONE VOLT à Paris et le solde sur le site industriel...

Publié le 21/04/2021

En 2020, l'activité de Fleury Michon présente une diminution de -1,6%, comparée à l'exercice précédent, équivalent à -3,5% à périmètre constant...

Publié le 21/04/2021

Pour 2021, l'objectif d'Axway est toujours d'atteindre une croissance organique de son chiffre d'affaires comprise entre 2% et 4%

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne