En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 451.59 PTS
+1.07 %
5 457.0
+1.18 %
SBF 120 PTS
4 365.94
+0.90 %
DAX PTS
12 326.48
+0.88 %
Dowjones PTS
26 656.98
+0.95 %
7 569.03
+1.05 %
1.178
+0.01 %

Ouverture Paris : le CAC40 de nouveau sous les 5.500 points

| Boursier | 333 | Aucun vote sur cette news

En baisse!

Ouverture Paris : le CAC40 de nouveau sous les 5.500 points
Credits Reuters

LA TENDANCE

Les 5.500 points sont bien difficiles à franchir pour le CAC40 qui est parvenu à clôturer juste au-dessus hier. Il repasse légèrement en dessous ce matin, mais de façon encore modeste en ce début de séance (-0,12% à 5.494 points). La faiblesse de ce recul fait penser que l'heure des prises de bénéfices ne semble pas encore avoir sonné, même si l'indice demeure sur huit séances de hausses lors des dix dernières. Sur la séquence, l'indice parisien a repris 200 points et +3,70%. Et ce alors que Wall Street a signé hier soir de nouveaux records historiques, s'appuyant sur la détente entrevue dans les négociations commerciales.

Après le succès des négociations commerciales avec le Mexique, les investisseurs attentent ainsi une issue similaire entre les Etats-Unis et le Canada. Le président américain Donald Trump et le Premier ministre canadien Justin Trudeau ont exprimé mercredi leur optimisme : Le Canada veut "prendre part à l'accord. Nous sommes probablement sur la bonne voie", a déclaré mercredi le président américain. De son côté, Justin Trudeau estime qu'un accord pourrait être trouvé d'ici la date butoir fixée à vendredi.

Autre signe de détente : Donald Trump a permis une exonération des quotas et donc l'absence de tarifs douaniers pour les importations d'acier en provenance de Corée du Sud, du Brésil et de l'Argentine, ainsi que pour l'aluminium argentin, si la production américaine s'avère insuffisante.

Côté valeurs, les publications semestrielles reprennent leur cour, après la pause du mois d'août. Elles devraient animer la cote et tirer les volumes échangés vers le haut, alors qu'ils se sont montrés encore faibles lors des dernières séances. Bouygues et Eiffage son recherchés ce matin!

WALL STREET

Wall Street est resté sur sa pente ascendante mercredi soir en clôture, sur de nouveaux records pour le Nasdaq et le S&P500. En attendant de nouvelles informations concernant les discussions commerciales entre les Etats-Unis et le Canada, les opérateurs ont salué les chiffres solides de la croissance américaine. Le DJIA monte de 0,23% à 26.125 pts, le Nasdaq grimpe encore de 0,99% à 8.110 pts, et le S&P500 progresse de 0,57% à 2.914 pts.

ECO ET DEVISES

L'euro, face au dollar, se retrouve à 1,1692$, tandis que le baril de Brent s'échange à 77,27$. L'or pointe à 1.204$ l'once.

VALEURS EN HAUSSE

Eiffage (+2,85% à 99,34 Euros) : a réalisé un chiffre d'affaires de 7,65 milliards d'euros sur le premier semestre 2018, en hausse de 9,4% à structure réelle et de 6,4% à périmètre et change constants. Le résultat opérationnel courant s'établit à 806 millions d'euros, en progression de 11,2% (+19,3% dans les Travaux). Le bénéfice net à 217 millions d'euros (173 millions d'euros en juin 2017), en croissance de 25,4%. Eiffage confirme donc les perspectives de croissance de son activité et une nouvelle progression de ses résultats en Travaux et en Concessions (hors ajustement des impôts différés non courants) sur l'ensemble de l'année 2018.

Bouygues (+4,40% à 39 Euros) dévoile un résultat opérationnel courant semestriel de 303 millions d'euros, contre 347 millions d'euros au premier semestre 2017. Il reflète la hausse de la profitabilité de Bouygues Telecom et un résultat opérationnel courant des activités de construction qui reste pénalisé par l'impact des mauvaises conditions météorologiques au premier trimestre.

CNP Assurances (stable à 20,16 Euros) : Le gouvernement devrait annoncer jeudi le rapprochement de CNP Assurances et de la Banque postale, selon les informations des 'Echos', confirmées mercredi soir par l'agence de presse Reuters. Cette opération passera par un transfert de participations entre l'Etat et la Caisse des dépôts. Par ailleurs, la CNP annonce la conclusion d'un protocole d'accord engageant, prévoyant un nouvel accord de distribution exclusif à long terme jusqu'au 13 février 2041 au Brésil dans le réseau de Caixa Econômica Federal (CEF), l'une des principales banques brésiliennes et l'une des cinq plus grandes en Amérique latine.

VALEURS EN BAISSE

BNP Paribas (-0,15% à 51,92 Euros) : La Commodity Futures Trading Commission (CFTC), l'autorité de régulation des marchés à terme aux Etats-Unis, a annoncé une amende au civil de 90 millions de dollars (76,9 millions d'euros) visant BNP Paribas pour tentative de manipulation de l'ISDAfix, indice de référence utilisé sur le marché des dérivés de crédit.

Michelin (-0,60% à 103 Euros) : a procédé avec succès au placement d'une émission obligataire d'un montant total de 2.5 milliards d'euros en trois tranches, à maturité 7 ans, 12 ans et 20 ans respectivement. La tranche à 7 ans s'élève à 750 millions d'euros. Elle est assortie d'un coupon de 0,875% par an et sera émise à 99.099% du nominal. La tranche à 12 ans s'élève à 1 milliard d'euros. Elle est assortie d'un coupon de 1.75% par an et sera émise à 99.262% du nominal. La tranche à 20 ans s'élève à 750 millions d'euros. Elle est assortie d`un coupon de 2,50% par an et sera émise à 99.363% du nominal.

Ramsay Générale de Santé (-1,60% à 18,60 Euros) : a publié des résultats annuels à fin juin 2018 plombés par les exceptionnels. Le chiffre d'affaires annuel publié est en hausse de 0,3% à 2,24 MdsE (hausse de 0,7% à périmètre constant), malgré 2 jours ouvrés de moins. Le groupe constate par ailleurs une légère baisse de l'EBE publié à 255,6 millions d'euros, soit un repli de 3,9% (recul de 2,1% à périmètre constant), ainsi qu'une faible contraction du taux de marge (11,4% vs 11,9% l'année précédente). Le profit net part du groupe se monte à 7,3 millions d'euros (contre un profit de 57 millions d'euros en 2017), du fait principalement de charges de restructuration exceptionnelles.

Unibail-Rodamco-Westfield (-2,70% à 185,25 Euros) , né de la fusion d'Unibail-Rodamco et de Westifield, publie ses chiffres consolidés au 30 juin. Le leader mondial des centres de shopping de destination fait état de loyers nets de 861 millions d'euros, en hausse de 8,3% en publié et de 4,7% à périmètre constant. La profitabilité est bien orientée avec un résultat net récurrent de 703 ME au premier semestre 2018, en croissance de 14,5% par rapport à la même période de l'an dernier. Le Résultat Net Récurrent par action (RNRPA) ressort à 6,61 euros, en hausse de 7,3%, et le résultat net récurrent par action ajusté atteint 6,58 euros (+6,8%). Au 30 juin 2018, l'ANR de continuation par action s'est établi à 227,10 euros, en hausse de +7,9 euros (+3,6%) par rapport au 31 décembre 2017.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/09/2018

Le résultat opérationnel du premier semestre 2018 de Soft Computing s'élève à 1...

Publié le 20/09/2018

Comme publié précédemment, Mauna Kea a enregistré une baisse de son chiffre d'affaires de 18% à 2,707 ME, principalement imputable au T1, mais avec...

Publié le 20/09/2018

Kerlink, spécialiste et leader mondial des réseaux et solutions dédiés à l'Internet des Objets (IoT), annonce aujourd'hui que la société a été choisie...

Publié le 20/09/2018

Au 1er semestre 2018, Alpha MOS a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 1,6 ME en baisse de (0,5) ME par rapport à la même période de l'année...

Publié le 20/09/2018

Balyo annonce le recrutement d'un Directeur Industriel et le déploiement d'un plan de recrutement ambitieux pour accompagner sa croissance...