5 289.86 PTS
-
5 259.5
-0.53 %
SBF 120 PTS
4 239.49
-
DAX PTS
12 487.90
-
Dowjones PTS
24 964.75
-1.01 %
6 779.69
+0.00 %
Nikkei PTS
21 906.98
-0.08 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Ouverture Paris : le CAC40 au-dessus des 5.100 points avant Draghi

| Boursier | 398 | Aucun vote sur cette news

Le rendez-vous de la Banque centrale européenne aujourd'hui va canaliser les prises de décisions des investisseurs ce matin en attendant...

Ouverture Paris : le CAC40 au-dessus des 5.100 points avant Draghi
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le rendez-vous de la Banque centrale européenne aujourd'hui va canaliser les prises de décisions des investisseurs ce matin en attendant le début d'après-midi. Mario Draghi n'a pas donné beaucoup de piste lors du symposium de Jackson Hole cet été et la communauté financière en attend plus sur le resserrement monétaire éventuel vers lequel la BCE pourrait s'orienter dans les prochains mois. Certains économistes pensent que la réunion d'octobre serait plus propice à une telle communication. En attendant, le CAC40 progresse légèrement, de 0,10%, à 5.107 points, dans un volume peu nourri d'à peine 200 ME après trente minutes d'échanges.

WALL STREET

Wall Street a mis mercredi au second plan les tensions géopolitiques, pour reprendre un peu de hauteur. L'annonce d'un accord entre Donald Trump et le Congrès sur un relèvement temporaire du plafond de la dette de l'Etat fédéral, jusqu'au 15 décembre prochain, a soulagé les investisseurs, qui craignaient que le climat politique ne s'envenime. Par ailleurs, la publication du Livre Beige de la Fed a confirmé en soirée l'absence de tensions inflationnistes outre-Atlantique, ce qui plaide pour une pause, sans doute prolongée, du cycle de resserrement monétaire de la Fed. Le Dow Jones a fini mercredi en progression de 0,25% à 21.807 points, tandis que l'indice large S&P 500 a regagné 0,31% à 2.465 pts, et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a repris 0,28% à 6.393 pts. Les trois indices avaient toutefois gagné davantage, environ 0,4%, une heure avant la clôture.

ECO ET DEVISES

Le déficit commercial de la France s'est creusé en juillet à -5,97 milliards d'euros après -4,9 MdsE en juin. Les importations enregistrent une brusque poussée à 45,2 MdsE, alors que les exportations ne progressent que légèrement à 39,3 MdsE. L'ampleur de la hausse tient largement à de grands contrats des industries aéronautique (approvisionnements en turboréacteurs), spatiale (module pour satellite météo) et chimique (déstockage massif d'uranium enrichi et autres approvisionnements pour l'industrie nucléaire). Cependant les achats d'autres produits industriels (machines industrielles, biens intermédiaires) sont également en progression, précise le bureau des douanes.

La production industrielle allemande est restée stable en juillet, après une baisse de 1,1% en juin. Le consensus tablait sur une hausse de 0,6%. La légère hausse de la production manufacturière et du secteur de la construction n'a pas suffi à compenser la chute du secteur de l'énergie, souligne l'Office fédéral de la statistique.

A suivre la décision de la BCE sur ses taux directeurs (13h45).

Aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage (14h30), la productivité trimestrielle (14h30) et le rapport hebdomadaire du Département à l'énergie concernant les stocks pétroliers domestiques (17h00) animeront l'après-midi.

La parité euro / dollar atteint 1,1926 ce matin. Le baril de Brent se négocie 54,08$ et le WTI 49,10$. L'once d'or se traite 1.334$ (+0,05%).

VALEURS EN HAUSSE

* Nokia (+0,50% à 5,19 Euros) : le groupe a prévu de supprimer près de 600 postes en France d'ici 2019, dans le cadre du plan de transformation destiné à économiser 1,2 milliard d'euros en année pleine à partir de 2018. C'est plus que les 411 prévus dans le plan initial. Inacceptable, selon les syndicats, malgré l'engagement de recruter 500 personnes en R&D.

* Altran (+3,80% à 15,04 Euros) : la marge opérationnelle est passée de 8,7% à 9,1% entre le premier semestre 2016 et le premier semestre 2017, conformément aux attentes. Les objectifs sont confirmés.

* Bourbon (+1,10% à 7,20 Euros) : sans surprise, les comptes sont mis sous pression par une activité toujours déprimée dans les services pétroliers. Le résultat opérationnel ajusté creuse sa perte à -87 ME. La société continue à faire le dos rond durant le bas de cycle pétrolier.

* Chargeurs (+6,20% à 24,90 Euros) : la rentabilité a continué à améliorer, puisque le groupe est parvenu à dégager une marge opérationnelle courante de 8,3% au cours du premier semestre 2017, contre 8% un an plus tôt. Un nouveau plan stratégique est lancé, précédé d'un acompte sur dividende en hausse et d'un programme de rachat d'actions.

VALEURS EN BAISSE

* Airbus (-0,10% à 71,32 Euros) : l'industriel a enregistré 12 petites commandes en août, toutes portant sur des appareils de la famille A320. Un montant qui porte le carnet de commandes nettes de l'avionneur à 215 unités depuis le début de l'année. Airbus a livré le mois dernier 46 avions, dont trois A330-300, sept A350-900 et un A380. Depuis le premier janvier, le groupe européen précise avoir livré 399 appareils, dont 43 A350, et huit A380.

* Wendel (-2,75% à 131,40 Euros) : l'actif net réévalué de la société ressortait à 165,80 euros au 30 juin, pour un cours actuel de 135,15 euros. Le président du directoire Frédéric Lemoine passera la main en décembre.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/02/2018

Gaussin précise leurs modalités financières et le calendrier de réalisation...

Publié le 20/02/2018

"Nous abordons 2018 avec confiance et détermination tout en restant très vigilants sur les évolutions de nos marchés à court terme", dit Christel Bories, PDG du Groupe Eramet...

Publié le 20/02/2018

Drive & Share s'adresse à ceux qui souhaitent bénéficier de la flexibilité que procure la possession d'une voiture, mais qui n'ont pas besoin de l'utiliser régulièrement...

Publié le 20/02/2018

En particulier, 1,71 MdE de travaux vont échoir à Eiffage...

Publié le 20/02/2018

Cette opération s'inscrit dans la stratégie du Groupe BPCE de recentrage dans les secteurs et zones prioritaires de développement...

CONTENUS SPONSORISÉS