En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 971.79 PTS
-0.65 %
6 002.50
-0.07 %
SBF 120 PTS
4 706.86
-0.64 %
DAX PTS
13 388.42
-0.94 %
Dow Jones PTS
29 160.09
-0.09 %
9 216.98
+0.31 %
1.105
-

Ouverture Paris : le CAC40 a de nouveau les 6.000 points en vue

| Boursier | 825 | 5 par 1 internautes

Il ne reste plus que 5 séances de Bourse en 2019 (4 séances complètes dont aujourd'hui et 2 moitiés de séances les 24 et 31 décembre...

Ouverture Paris : le CAC40 a de nouveau les 6.000 points en vue
Credits Reuters

LA TENDANCE

A moins de 20 points du niveau symbolique des 6.000 points, le CAC40 progresse modestement de 0,25% ce matin (5.985 points). Il ne reste plus que 5 séances de Bourse en 2019 (4 séances complètes dont aujourd'hui et 2 moitiés de séances les 24 et 31 décembre prochains) et la performance annuelle, à Paris, tend peu à peu à se cristalliser avec un CAC40 progressant de plus de 26% à ce stade. On s'oriente donc vers une année faste, l'une des plus belles depuis la création de l'indice en 1987.

L'absence de catalyseur à la hausse combinée à la levée des incertitudes concernant les principales craintes animant les marchés, aboutit à une absence de tendance depuis le début de semaine. Les marchés ont logiquement ignoré la mise en accusation de Donald Trump par la chambre des représentants. Le Sénat, à majorité républicaine, n'a en effet aucune intention de destituer le président américain.

Sur le front du conflit commercial, les marchés resteront vigilants jusqu'à la concrétisation en janvier, par la signature des protagonistes, de l'accord de Phase 1. La décrue des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine est toutefois officielle et c'est ce qui compte car cela ouvre la voie à un démantèlement progressif des barrières douanières.

WALL STREET

Les indices boursiers américains ont atteint de nouveaux records jeudi, à l'approche de la fin d'une année faste pour les actions. Le pétrole a aussi profité de ces anticipations, et pointe au plus haut depuis plus de trois mois. Les marchés ont en revanche ignoré la mise en accusation de Donald Trump par la chambre des représentants. Le Sénat, à majorité républicaine, n'a en effet aucune intention de destituer le président américain...

A la clôture, les trois principaux indices ont fini sur de nouveaux sommets historiques. L'indice Dow Jones a gagné 0,49% à 28.377 points, tandis que l'indice large S&P 500 a progressé de 0,45% à 3.205 pts, terminant pour la 1e fois le seuil des 3.200 pts. Le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques, s'est apprécié de 0,67% à 8.887 pts.

ECO ET DEVISES

Etats-Unis :
- PIB final américain. (14h30)
- Revenus et dépenses des ménages. (14h30)

Europe :
- Indice GfK allemand du moral des consommateurs. (08h00)
- PIB final britannique. (10h30)

L'once de métal jaune s'échange à 1.476$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,1116$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 66,58$.

VALEURS EN HAUSSE

Poxel (+12,75% à 10 Euros) et Sumitomo Dainippon Pharma Co. Ltd, annoncent aujourd'hui les premiers résultats positifs de l'étude de phase III TIMES 2 sur l'Imeglimine, en association avec des hypoglycémiants autorisés et en monothérapie, dans le traitement du diabète de type 2 au Japon. Ces résultats marquent le succès du programme de phase III de l'Imeglimine au Japon, TIMES (Trials of IMeglimin for Efficacy and Safety) qui comprenait trois études pivotales évaluant l'efficacité et la sécurité de l'Imeglimine chez plus de 1.100 patients.

Balyo (+25% à 1,22 Euro) : les engagements de commandes cumulés des deux partenaires industriels de BALYO, Linde et Hyster-Yale, représenteront un total de 394 robots pour l'exercice 2020.

VALEURS EN BAISSE

Showroomprivé (-27,20% à 1,15 Euro) : Au vu des informations disponibles à ce jour sur l'activité du Groupe à fin novembre, Showroomprivé s'attend, en conséquence, à une baisse de son chiffre d'affaires plus importante qu'anticipée sur le second semestre. Ce niveau d'activité, ainsi que la poursuite de l'écoulement de certains stocks dans les réseaux de déstockage physiques à des conditions dégradées, ne permettront pas mécaniquement à Showroomprivé d'atteindre son objectif de redevenir profitable au second semestre.

GL events (stable à 23,70 Euros) : Olivier Ginon, va se renforcer au capital de Polygone, société holding qui contrôle le capital de GL events. Au 30 novembre 2019, Polygone détenait 54,56% du capital et 64,06% des droits de vote. Monsieur Olivier Roux, co-fondateur et Vice-Président de GL events, souhaite se retirer du capital de Polygone et céder l'intégralité de sa participation directe et indirecte, soit 15,16% du capital de celle-ci au bénéfice de Monsieur Olivier Ginon.

Saint-Gobain (-0,05% à 37,18 Euros) a finalisé la cession de son activité vitrage bâtiment en Corée du Sud (Hankuk Glass Industries) au fonds Glenwood Private Equity. La cession de cette activité, qui a réalisé un chiffre d'affaires d'environ 200 millions d'euros pour un résultat d'exploitation de 10 millions d'euros en 2018, s'est effectuée sur la base d'une valeur d'entreprise d'environ 240 millions d'euros.

CHIFFRE D'AFFAIRES-RÉSULTATS

-

ANALYSTES

Jefferies reste à 'sousperformance' sur Valeo avec un cours cible ajusté en baisse de 29 à 28 euros.

EN BREF

GenSight Biologics obtient 15 ME de financement.

Antalis continue son processus de recherche d'une nouvelle structure actionnariale.

Bone Therapeutics annonce l'avancée de JTA-004 vers une étude pivot de Phase III.

Wendel annonce la finalisation du programme de rachat d'actions de 200 ME.

Icade : la foncière santé du groupe finalise 3 opérations pour 315 ME.

OL Groupe rachète le Reign FC aux USA.

Aubay acquiert la société Quantic.

Damartex annonce l'acquisition de 95% des titres de la société Santéol.

Intrasense : fin du contrat de financement par OCA.

Reworld Media a levé 12,6 ME.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/01/2020

Goldman Sachs vise désormais les 169 euros pour l'action Safran.

Publié le 23/01/2020

Le Groupe Samse maintient sa stratégie de développement de son maillage existant des agences de négoces et des magasins de bricolage...

Publié le 23/01/2020

Les actions Hoffmann Green seront définitivement acquises par les bénéficiaires le 13 janvier 2022 sur condition de présence à cette date...

Publié le 23/01/2020

Au 31 décembre 2019, la trésorerie brute ressortait à 8 ME...

Publié le 23/01/2020

Le titre Renault a chuté de plus de 5% jeudi à 36,98 euros sur le marché parisien, de retour au plus bas depuis la fin 2012.