Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 783.41 PTS
-2.28 %
5 785.5
-2.14 %
SBF 120 PTS
4 450.34
-2.31 %
DAX PTS
12 284.19
-1.97 %
Dow Jones PTS
29 590.41
-1.62 %
11 311.24
-1.66 %
0.969
-1.47 %

Ouverture Paris : la hausse se poursuit après l'inflation US

| Boursier | 1163 | Aucun vote sur cette news

Le CAC 40 dans le vert...

Ouverture Paris : la hausse se poursuit après l'inflation US
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC 40, qui est remonté au-dessus des 6.500 points hier, gagne encore un peu de terrain ce jeudi matin, +0,40% à 6.550 points, soulagé par les chiffres de l'inflation US ressortis meilleurs que prévu hier... L'indice des prix à la consommation est en effet resté stable au mois de juillet en comparaison du mois antérieur, contre 0,2% de consensus. Ces données alimentent l'espoir que la banque centrale, la Fed, se montre moins agressive dans ses futures hausses de taux et font le bonheur des places boursières qui ont nettement accéléré après cette publication. Les valeurs technologiques ont mené la danse aux Etats-Unis, dans le sillage de la détente des taux sur les marchés obligataires...

WALL STREET

A la clôture de Wall Street, le Dow Jones s'est adjugé 1,63% à 33.309 points, tandis que le S&P 500 avance de 2,13% à 4.210 points. Le Nasdaq a grimpé de 2,89% à 12.854 points. La stagnation des prix à la consommation en juillet est la première statistique "positive" concernant l'inflation depuis que la Réserve fédérale a commencé à resserrer sa politique monétaire, a déclaré mercredi le président de la Fed de Chicago, Charles Evans.
Sur un an, l'inflation américaine atteint 8,5%, contre 8,7% de consensus, et 9,1% en juin. Hors alimentaire et énergie, l'indice des prix à la consommation ralentit aussi, affichant une augmentation de 0,3% par rapport au mois précédent, contre 0,7% en juin, et 0,5% de consensus. L'inflation annuelle 'core' ressort pour sa part à 5,9%, contre 6,1% de consensus et 5,9% un mois avant... Si ces données traduisent une accalmie de la hausse des prix saluée par les marchés financiers, l'inflation reste toutefois à un niveau "inacceptable", a déclaré Charles Evans lors d'un événement organisé à l'Université Drake dans l'Iowa. La Fed devra continuer à relever ses taux pour porter l'objectif de taux des fonds fédéraux ("fed funds") dans une fourchette de 3,25 à 3,5% d'ici la fin de l'année et de 3,75% à 4% d'ici fin 2023, a-t-il ajouté.

ECO ET DEVISES

En attendant les prochaines réactions des membres de la Fed, les taux se sont détendus nettement sur le marché obligataire avec un rendement du 10 ans américain qui a reculé de 3 points de base à 2,76%. Le dollar a décroché de 1,1% face à un panier de devises, ce qui permet à l'euro de remonter à un plus haut de 5 semaines, en hausse de 0,9% à 1,03$. Le bitcoin regagne aussi 5% sur 24 heures à 24.500$ sur Coindesk.
Les cours du brut se sont finalement repris après l'annonce d'une nette hausse des réserves de pétrole aux Etats-Unis la semaine passée. D'après le Département américain à l'Energie, les stocks domestiques de brut, hors réserve stratégique, ont progressé de 5,5 millions de barils lors de la semaine close le 5 août à 432,2 mb. Le consensus tablait sur une quasi-stabilité. Les stocks d'essence ont eux reculé de 5 millions de barils (-0,6 mb de consensus), et ceux de produits distillés ont crû de 2,2 millions de barils (-0,7 mb de consensus).
Le baril de brut WTI pour livraison septembre a regagné 1,1% à 91,80 dollars sur le Nymex. Le brent pointe à 97$.

INDICATEURS ECONOMIQUES A SURVEILLER

Etats-Unis :
- Inscriptions hebdomadaires au chômage. (14h30)
- Indice américain des prix à la production. (14h30)

VALEURS EN HAUSSE

SII (+6%) Le spécialiste des métiers de l'ingénieur a réalisé au cours du premier trimestre de son exercice 2022-2023 un chiffre d'affaires de 238,5 ME, en hausse de 27,4%. SII souligne que toutes les entités géographiques ont contribué à cette performance positive, à la seule exception de l'Espagne dont la base de comparaison était élevée. Cette croissance a été alimentée par un taux d'activité au plus haut depuis près de trois ans, une évolution des effectifs liée au niveau de recrutement de l'exercice précédent et une excellente performance commerciale de toutes les équipes.
En France, SII réalise un chiffre d'affaires de 102 ME au cours de ce premier trimestre, soit une croissance entièrement organique de 13%. Le Taux d'Activité Congés Exclus (TACE) a encore progressé pour atteindre un niveau optimal à 90,9%. Tous les principaux secteurs économiques sur lesquels opère le groupe SII ont contribué à cette performance. Les équipes enchaînent ainsi un cinquième trimestre consécutif de croissance organique à deux chiffres.
A l'International, le groupe enregistre un chiffre d'affaires trimestriel de 136,5 ME en croissance de 40,9% par rapport au premier trimestre de l'exercice précédent. À l'exception de l'Espagne (-3%) dont la base de comparaison était forte, tous les pays poursuivent leur croissance organique, avec pour certains des performances supérieures au plan, parmi ceux-ci : la Pologne (+43%), l'Allemagne (+31%), la Roumanie (+88,0%), le Chili (+56%), le Canada (+82%) et la République Tchèque (+73%).
SII confirme avec confiance les perspectives attendues pour l'ensemble du premier semestre de cet exercice : une croissance organique du chiffre d'affaires à deux chiffres, attendue dorénavant au-delà de 20% et une marge opérationnelle comprise entre 9 et 10%, sous réserve d'une évolution sans changement majeur de la situation sanitaire et géopolitique.

Guillemot remonte de 4% avec Navya

Bassac : +3% suivi de Lagardère (+2,5%) avec McPhy, JC Decaux

Eramet : +2% avec TotalEnergies, Transgene, Inventiva

IPSOS : +1,5% avec Worldline, Cegedim, Faurecia, TechnipEnergies, Vallourec

CGG : +1% suivi de Holcim, Atos, Saint-Gobain, Ubisoft, Veolia, OVH, BigBen, M&P

Bic (+0,5%) a annoncé un accord en vue de l'acquisition de la totalité du capital de la petite société française AMI (Advanced Magnetic Interaction), spécialisée dans la technologie d'interaction augmentée, et concepteur de la tablette graphique ISKN Repaper qui permet de reproduire les écrits et dessins réalisés sur papier sous un format électronique. La finalisation de l'acquisition est subordonnée à la satisfaction de certaines conditions. Le closing est prévu avant la fin du troisième trimestre 2022.
Créée en 2014, AMI exploite la technologie magnétométrique pour permettre un suivi précis et en temps réel des tracés, sans électronique embarquée dans les appareils. Bic estime que cette acquisition permettra d'accélérer le déploiement de la technologie brevetée d'AMI, à travers notamment le développement d'une activité B2B dans des applications de création numérique et d'électronique grand public.

Vinci Energies (+0,5%) a signé un accord visant à acquérir la majeure partie des activités des services IT de Kontron AG (précédemment S&T AG), un des principaux acteurs dans le domaine des objets connectés en Europe.
Le périmètre de la transaction recouvre l'Allemagne, la Suisse, la Pologne, ainsi que 8 autres pays d'Europe centrale et orientale. Ses expertises englobent l'intégration de systèmes IT et les services informatiques liés aux infrastructures et systèmes applicatifs (infrastructures pour le cloud et les datacenters, réseaux informatiques d'entreprise et cybersécurité, espace de travail numérique, applications métier).

Amoéba (incotable) a rapporté que l'Agence américaine pour la protection de l'environnement (US EPA) avait émis une pré-décision favorable suite à l'évaluation du dossier de demande d'autorisation de Willaertia magna C2c Maky comme substance active biocide dans les systèmes de refroidissement. L'EPA a conclu que l'amibe Willaertia magna C2c Maky et les produits Biomeba la contenant peuvent être autorisés sur le territoire des Etats-Unis pour une utilisation biocide dans les systèmes de refroidissement fermés, pour le contrôle de la boue microbienne (bioslime), le contrôle de la corrosion induite par les micro-organismes et le contrôle de la flore microbienne générale dans les eaux des tours de refroidissement.
Compte tenu des ultimes étapes administratives nécessaires à l'US EPA pour finaliser la procédure, la délivrance de l'autorisation pour la commercialisation des produits est attendue au plus tard fin 2022.

VALEURS EN BAISSE

Prodways : -4% suivi de Lumibird (-2%) et de TFF

Valneva (-1%) Le Chiffre d'affaires total ressort à 93,2 millions d'euros au premier semestre 2022, contre 47,5 ME au premier semestre 2021. Il inclut 33,3 ME de ventes de produits (contre 31,8 ME au premier semestre 2021) dont 3,8 ME provenant des premières ventes du vaccin contre la COVID-19, 59,9 ME d'Autres Revenus (contre 15,7 ME au premier semestre 2021).
La position de trésorerie était de 336,2 millions d'euros au 30 juin 2022. Elle inclut 90,5 ME provenant de l'investissement de Pfizer dans Valneva dans le cadre d'un accord de souscription d'actions.
Valneva prévoit que son chiffre d'affaires total atteindra 340 millions à 360 millions d'euros en 2022, compte tenu de la reprise actuelle des ventes de vaccins du voyageur, de la comptabilisation de revenus liés aux contrats de fourniture avec la Commission européenne et le Royaume-Uni, et de l'avenant à l'accord d'achat anticipé avec la Commission européenne pour le vaccin contre la COVID-19 de Valneva.
Les ventes de produits de la franchise Vaccins du voyageur de Valneva devraient atteindre 70 millions à 80 millions d'euros, tandis que les ventes du vaccin contre la COVID-19 devraient atteindre 30 millions à 40 millions d'euros.
Les Autres Revenus devraient atteindre environ 240 millions d'euros et proviendront principalement des activités liées au vaccin contre la COVID-19 de Valneva, tandis que les Autres Revenus non liés à ce vaccin seront négatifs en 2022 en raison de l'augmentation du passif de remboursement lié à l'avenant à l'accord de collaboration et de licence pour VLA15 avec Pfizer.
Les Autres revenus provenant des activités liées au vaccin contre la COVID-19 n'auront pas d'impact sur la trésorerie en 2022 et concernent les revenus reconnus en relation avec les accords d'achat anticipé conclus avec le Royaume-Uni et la Commission européenne.
Valneva prévoit des dépenses de 'R&D' de 120 millions d'euros à 135 millions d'euros en 2022. La société continuera d'investir dans la progression de ses deux principaux candidats vaccins en phase avancée de développement, contre la maladie de Lyme et le chikungunya, au deuxième semestre 2022.
Valneva n'investira dans le développement futur de son vaccin contre la COVID-19 ou d'un vaccin de deuxième génération que si elle parvient à un accord avec des clients potentiels et reçoit les financements nécessaires au cours du troisième trimestre 2022. La société reste déterminée à élargir encore son portefeuille de 'R&D', notamment en faisant progresser certains de ses candidats précliniques vers une entrée en clinique.

Balyo : -1% avec Ramsay, LNA

Sanofi (-1%) reste sous surveillance ce jeudi, alors que le titre a chuté finalement 8% mercredi, dans la foulée de l'annonce de l'arrêt du recrutement pour les essais cliniques du tolébrutinib, un traitement expérimental de certaines formes de sclérose en plaques et de la myasthénie grave. Sanofi a expliqué que le comité indépendant de surveillance des données (iDMC) chargé de superviser les essais cliniques du tolébrutinib avait demandé la suspension du recrutement de tous ces essais, sans préciser la raison de cette interruption... La direction a souligné toutefois qu'il continuait d'enquêter sur l'impact du tolébrutinib sur le fonctionnement du foie chez les patients concernés.
Fin juin, la Food and Drug Administration américaine avait déjà demandé une suspension partielle des essais aux Etats-Unis après plusieurs cas de lésions du foie liées à l'exposition à la molécule.
Plusieurs brokers ont vivement réagi à ces annonces : "La recommandation de l'iDMC ajoute à l'incertitude sur l'homologation du médicament" a commenté JPMorgan, tandis qu'UBS a dégradé le dossier à 'neutre'... La banque suisse voit peu de catalyseurs majeurs pour le reste de l'année en soulignant que les principaux programmes de pipeline tels que l'amcenestrant et le tolébrutinib ont "récemment rencontré des obstacles".
À l'approche de l'expiration du brevet d'Aubagio l'année prochaine, l'analyste s'attend à ce que la croissance du BPA soit faible, "entre 1 et 5%", et que la hausse des ventes ralentisse... Si le spécialiste reconnaît que le dossier a été perçu favorablement dans un contexte difficile au 2e trimestre, il semble désormais manquer d'allant pour attirer des acheteurs d'autant qu'une potentielle affaire Zantac plane au-dessus de la société...

MaaT Pharma (-1%) a reçu une communication de la Food and Drug Administration américaine (FDA) en lien avec la demande d'autorisation d'essai clinique, ou Investigational New Drug application (IND), soumise en juin 2021 et relative à l'initiation aux Etats-Unis d'un essai clinique de Phase 3, à un seul bras en ouvert, évaluant MaaT013, le candidat-médicament de la société, chez des patients atteints de la maladie aiguë du greffon contre l'hôte (aGvH) et résistants aux stéroïdes.
A la suite des questions soulevées par la FDA dans une lettre de suspension clinique reçue en août 2021 en référence à cette demande d'IND, la société avait précédemment soumis une demande de réunion ("Type A meeting"), ainsi que des réponses détaillées aux questions de l'Agence. Une lettre de réponse a été reçue le 8 août 2022. Ce document indique que la FDA maintient la suspension clinique de MaaT013 aux Etats-Unis et détaille sa position de sur l'essai clinique. La FDA reconnaît avoir reçu des réponses satisfaisantes de la part de la société à plusieurs des questions initialement soulevées relatives à des aspects cliniques et de production. Cependant, elle demande des informations supplémentaires, notamment relatives à la sécurité et à l'efficacité de l'approche de "pooling" adoptée par MaaT Pharma (i.e. le procédé consistant à mélanger les dons de plusieurs donneurs pour obtenir un produit standardisé, à haute richesse et diversité microbiennes). MaaT Pharma examine également certaines recommandations additionnelles émises par la FDS, relatives à la conception de l'essai clinique.
"Nous apprécions l'engagement continu de la FDA alors que nous cherchons à étendre l'essai clinique de Phase 3 évaluant MaaT013 aux Etats-Unis. Nous avons l'intention de continuer les échanges avec l'Agence pour résoudre les questions soulevées dans cette lettre, tout en poursuivant le déroulement de notre plan stratégique permettant d'atteindre nos étapes clés", a déclaré Hervé Affagard, directeur général et cofondateur de MaaT Pharma. "A ce jour, les données recueillies auprès de plus de 120 patients atteints d'aGvH traités avec MaaT013 en Europe dans le cadre du programme d'accès compassionnel en France et de notre essai de Phase 2 en Europe indiquent un profil de sécurité et d'efficacité satisfaisant pour MaaT013. Nous restons concentrés sur notre objectif de permettre aux patients atteints d'aGvH résistante d'accéder, en toute sécurité, à des thérapies innovantes issues du microbiote".
MaaT Pharma prépare actuellement les prochaines étapes de ses échanges avec la FDA, dont une potentielle réunion de "Type A" dédiée aux questions encore non résolues. En parallèle, et conformément à son objectif de permettre aux patients un accès global à ses biothérapies, la Société poursuit le développement de MaaT013 en Europe et continue d'étendre le recrutement européen de l'essai clinique de Phase 3 en cours évaluant MaaT013 chez 75 patients. Dix-neuf sites cliniques sont actuellement actifs en France, en Allemagne et en Espagne et la Société a également soumis des demandes d'autorisation d'essai clinique dans trois autres pays européens. Dans ce contexte, les délais annoncés en lien avec l'essai de Phase 3 et la commercialisation, s'il était approuvé, de MaaT013 en Europe restent inchangés.
MaaT Pharma poursuit en parallèle la préparation d'un essai de Phase 2/3 en Europe dédié à l'évaluation de MaaT033, son 2e candidat-médicament natif (issu de donneurs), chez des patients atteints de cancers du sang recevant une allogreffe de cellules souches hématopoïétiques (allo-CSH). Cette étude clinique pourrait être initiée au quatrième trimestre 2022.
Par ailleurs, MaaT Pharma poursuit également la préparation d'un premier essai sur l'homme de son premier candidat-médicament co-fermenté, MaaT03X, en Europe et aux Etats-Unis. Cette nouvelle classe de candidats-médicaments vise à améliorer l'efficacité des inhibiteurs de points de contrôle immunitaire dans les traitements anticancer chez des patients atteints d'une tumeur solide (encore non divulguée) dont le besoin médical non-satisfait est élevé.

Accor : -0,5% suivi de L'Oreal, Danone, Nexans, Korian

Voltalia (stable) a fait le point sur ses activités au Brésil. Le spécialiste des énergies renouvelables a lancé de nombreux projets sociaux dans le pays favorisant le développement local et le dialogue social avec les différentes populations.
Voltalia développe au Brésil des projets renouvelables de grande ampleur avec des complexes éoliens, solaires, hydroélectriques et hybrides totalisant 821 mégawatts en opération et 701,2 megawatts en construction : le parc éolien SMG dans l'État du Rio Grande do Norte (108 mégawatts, en exploitation); les projets hybrides Oiapoque dans l'État d'Amapá (23,5 mégawatts, dont 7,5 mégawatts en construction); les parcs éoliens de Canudos dans l'État de Bahia (99 mégawatts en construction) ; et le grand complexe éolien et solaire de Serra Branca dans l'État de Rio Grande do Norte (688 mégawatts de centrales éoliennes et solaires en exploitation, plus 507 mégawatts de capacité solaire en construction). Le complexe de Serra Branca, avec un potentiel de 2,4 gigawatts, est d'ailleurs le plus grand complexe éolien et solaire au monde.
Ce développement des énergies renouvelables se poursuit avec plus de 5 gigawatts de pipeline de projets en développement.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 septembre

CODE OFFRE : SUMMER22

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SUMMER22 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 23/09/2022

Le CAC40 accuse de nouveau le coup ce vendredi, en baisse de 2,28% en clôture...

Publié le 23/09/2022

Faux espoir! Les 'futures' annonçaient ce matin un modeste rebond pour le CAC 40, tout du moins un niveau d'ouverture au-dessus des 5...

Publié le 23/09/2022

Le CAC 40 est-il tombé trop bas aux yeux des investisseurs? Suffisamment hier pour susciter des envies de rachats à bon compte ce matin :...

Publié le 22/09/2022

Le CAC 40 rechute après la FED..

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/09/2022

Vetoquinol, laboratoire spécialisé dans la santé animale, a souhaité apporter quelques compléments sur la stratégie mise en œuvre et ses perspectives. Les deux précédents plans stratégiques…

Publié le 23/09/2022

Le chiffre d'affaires d'Augros s'élève à 10...

Publié le 23/09/2022

Au premier semestre 2022, le chiffre d'affaires d'Augros Cosmetic Packaging s'élève à 10,20 millions d'euros, contre 7,71 millions d'euros au premier semestre 2021, soit une hausse de 32%. Cette…

Publié le 23/09/2022

Suite à la téléconférence organisée le 15 septembre 2022 pour présenter ses résultats semestriels Vetoquinol souhaite apporter quelques compléments...

Publié le 23/09/2022

Le constructeur ferroviaire Alstom a été choisi par APS Holding et l’agglomération de Padoue pour fournir les nouvelles rames de tramways Translohr qui circuleront sur « SMART », le futur…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne

WEBINAIRES

Pour vous former en bourse

Nos webinaires d'octobre sont en ligne :
100% gratuits, 100% bonne humeur 😉


JE PARTICIPE