Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 553.86 PTS
+0.14 %
6 605.0
+0.92 %
SBF 120 PTS
5 070.82
+0.09 %
DAX PTS
13 795.85
+0.74 %
Dow Jones PTS
33 761.05
+1.27 %
13 565.87
+2.06 %
1.026
+0. %

Ouverture Paris : la baisse se confirme avec les tensions internationales

| Boursier | 685 | Aucun vote sur cette news

Après une belle séquence de rebond et 4% de repris la semaine dernière, le CAC 40 a lève le pied depuis hier lundi, encore en baisse de...

Ouverture Paris : la baisse se confirme avec les tensions internationales
Credits Reuters

LA TENDANCE

Après une belle séquence de rebond et 4% de repris la semaine dernière, le CAC 40 a lève le pied depuis hier lundi, encore en baisse de 0,60% ce mardi matin à 6.398 points, alors que les tensions internationales se multiplient (Ukraine-Russie, Kosovo-Serbie, Chine-Taiwan...). De quoi appeler à une pause boursière qui se confirme, tandis que les publications ralentissent nettement après une semaine de déluge... La présidente de la Chambre US des représentants, Nancy Pelosi, lance sa 'tournée' dans plusieurs pays asiatiques, qui devrait passer par Taïwan malgré les mises en garde de la Chine. La visite de Pelosi intervient dans un contexte de nouvelle dégradation des relations entre Washington et Pékin qui s'est rapproché de Moscou depuis le déclenchement de la guerre en Ukraine. Le président chinois Xi Jinping a averti la semaine dernière Joe Biden que Washington devait respecter le principe d'une seule Chine et que "ceux qui jouent avec le feu y périront". Biden a précisé à Xi que la politique américaine à l'égard de Taïwan n'avait pas changé... De quoi rendre les investisseurs prudents !

WALL STREET

La cote américaine est finalement retombée dans le rouge en fin de journée dans une ambiance internationale très tendue. Le S&P 500 perd 0,28% à 4.118 pts, alors que le Dow Jones cède 0,14% à 32.798 pts et que le Nasdaq redonne 0,18% à 12.368 pts. La prudence domine, suite au fort rebond technique du mois de juillet, et sur fond de tensions sino-américaines autour de la visite de Nancy Pelosi à Taiwan programmée ce mardi. Le baril de brut WTI retombe lourdement de plus de 5% sur le Nymex à 93$. L'indice dollar fléchit de 0,5% face à un panier de devises. Le Bitcoin se tasse sous les 23.000$ suite à son récent rebond...

ECO ET DEVISES

Les débats se poursuivent concernant la politique monétaire de la Fed et l'impact de la remontée des taux sur l'économie dans un contexte d'inflation record, alors que les États-Unis viennent d'entrer 'techniquement' en récession mais que le marché de l'emploi reste en pleine santé... Selon l'outil FedWatch du CME Group ce lundi, la probabilité d'une hausse des taux supplémentaire d'un demi-point le 21 septembre, à l'issue de la prochaine réunion monétaire, est de 75,5%, contre 24,5% de chances d'une hausse de trois quarts de point. Le taux des fonds fédéraux est logé actuellement dans une fourchette de 2,25 à 2,5%, après deux hausses de 0,75%.
Neel Kashkari, le patron de la Fed de Minneapolis, a estimé que les marchés allaient trop vite en anticipant le "pivot de la Fed" et donc les futures baisses de taux de 2023. Selon le responsable, cité par le New York Times, la Fed a encore beaucoup de chemin à parcourir dans sa lutte contre l'inflation. Neel Kashkari a donc indiqué vendredi que les marchés avaient pris de l'avance en anticipant que la banque centrale - qui a relevé rapidement les taux d'intérêt cette année - commencerait bientôt à reculer. "Je suis surpris par l'interprétation des marchés", a déclaré M. Kashkari dans une interview. "Le Comité (monétaire de la Fed) est uni dans sa détermination à ramener l'inflation à 2%, et je pense que nous allons continuer à faire ce que nous devons faire jusqu'à ce que nous soyons convaincus que l'inflation soit en bonne voie pour redescendre à 2% - et nous en sommes loin".

Les responsables de la Fed ont relevé les taux d'intérêt de trois quarts de point de pourcentage la semaine dernière, leur deuxième augmentation consécutive des taux 'surdimensionnée', et une décision qui a porté les taux dans une fourchette de 2,25 à 2,5%. C'est à peu près ce que les décideurs considèrent comme un cadre neutre, qui n'alimente ni ne ralentit la croissance, et de nouvelles augmentations des taux d'intérêt commenceraient à freiner activement l'économie...
A noter la forte baisse du brent ce mardi matin à 99$ le baril.

INDICATEURS ECONOMIQUES A SURVEILLER

Europe :
- Indice européen des prix à la production. (11h00)
Etats-Unis :
- Rapport JOLTS concernant les ouvertures de postes. (16h00)

BROKERS

HSBC repasse d'alléger à 'conserver' sur Aéroports de Paris en ciblant un cours de 125 euros.
Jefferies reste à l'achat sur Heineken avec un objectif ajusté en hausse de 120 à 125 euros.
Société Générale repasse d'acheter à 'conserver' sur Nexans en ciblant un cours de 100 euros.
Berenberg reste à l'achat sur TotalEnergies avec un objectif ramené de 66 à 63 euros.

VALEURS EN HAUSSE

DBV remonte de 6% avec Deezer

Riber (+5,5%) a annoncé la commande d'un système de production MBE 6000 en Asie pour un montant de plusieurs millions d'euros. Un client industriel, possédant déjà plusieurs systèmes de ce type, vient de commander un nouveau MBE 6000 pour renforcer ses capacités de production de dispositifs électroniques.
Avec une quarantaine de machines en exploitation dans le monde, le MBE 6000 est le système MBE de référence pour la production de masse de composants électroniques et optoélectroniques utilisés dans les télécommunications et les réseaux de fibre optique. Cette nouvelle commande sera livrée en 2023.

Exclusive Networks (+4,5%) a publié un Chiffre d'affaires brut trimestriel record, en hausse de 43% par rapport au T2 2021 à 1.027 millions d'euros. La croissance continue a été portée par le positionnement de marché et les moteurs structurels du
marché. Des facteurs exogènes ont participé à la croissance du trimestre et la croissance a été homogène dans toutes les zones géographiques. L'augmentation des prises de commandes surpasse la croissance du chiffre d'affaires brut. Sur la base des informations actuellement disponibles, le groupe maintient ses prévisions pour l'ensemble de l'année 2022.

Avec un chiffre d'affaires annuel 2021-2022 de 1.587,2 millions d'euros, en hausse de 7,5% à données courantes et de 6,2% à données comparables par rapport à 2020-2021, Vilmorin & Cie (+3,5%) est parvenu à dépasser son objectif de croissance tel que révisé à l'issue du troisième trimestre (soit une croissance d'environ 5% à données comparables).
Sur la base de ces constats et des estimations réalisées à ce jour, Vilmorin & Cie s'attend à un taux de marge opérationnelle courante supérieur au dernier objectif communiqué (soit un taux de marge opérationnelle courante d'au moins 7,5%), à un niveau se rapprochant de celui fixé en début d'exercice (au moins 8,5%). Celui-ci intégrera un effort de recherche - en part de chiffre d'affaires - similaire à celui de l'an passé.
Comme annoncé, la contribution des sociétés mises en équivalence ne dépassera pas 20 millions d'euros, plus particulièrement en raison d'une dégradation de la performance opérationnelle d'AgReliant (Amérique du Nord. Grandes Cultures) liée, notamment, à un niveau de marge sur les semences de soja inférieur à celui sur les semences de maïs. À cela s'ajoutent des effets d'hyperinflation qui ont fortement limité la performance de Seed Co (Afrique. Grandes Cultures).
Enfin, l'approche du résultat net de Vilmorin & Cie est rendue délicate par le basculement de la Turquie, en fin d'exercice, en situation d'hyperinflation et dont les impacts sur le résultat financier sont en cours de vérification. Le résultat net devrait ainsi se situer en retrait par rapport à l'exercice précédent, mais à un niveau néanmoins supérieur à la moyenne des trois dernières années...

ADP : +3% suivi de Mauna Kea et Eutelsat (+2,5%)

Gl Events : +2% avec Thales et Sanofi

Engie : +1,5% avec Bastide, Balyo, Tarkett, Safran, Crit, Wavestone

Le chiffre d'affaires semestriel de Bouygues (+0,8%) a atteint 18,5 milliards d'euros, en hausse de 6%. À périmètre et change constants, il progresse de 3%. La hausse du chiffre d'affaires provient essentiellement de Colas. Le résultat opérationnel courant s'est amélioré de 21 millions d'euros par rapport au premier semestre 2021 et atteint 492 millions d'euros.
La marge opérationnelle courante s'élève ainsi à 2,7% au premier semestre 2022, stable par rapport au premier semestre 2021. Les activités médias et télécoms améliorent significativement leur rentabilité. La rentabilité des activités de construction & services recule, pénalisée à date par Colas.
Le résultat net part du Groupe s'établit à 147 millions d'euros. Il intègre un résultat non courant1 de -44 millions d'euros comprenant essentiellement les coûts relatifs aux projets d'acquisition d'Equans et de rapprochement entre TF1 et M6.
Pour rappel, le résultat net part du Groupe du premier semestre 2021 intégrait une contribution d'Alstom pour 219 millions d'euros essentiellement liée aux cessions d'actions ainsi qu'un résultat non courant de +80 millions d'euros lié principalement à des plus-values de cessions de data centers chez Bouygues Telecom.
L'endettement financier net s'établit à 3.705 millions d'euros, contre 2.813 millions d'euros fin juin 2021, soit une variation de 892 millions d'euros. Le ratio d'endettement net reste bas à 29% (contre 24% fin juin 2021).
Le Groupe confirme ses objectifs 2022

Renault : +0,5% avec Technip Energies, Bouygues, Getlink, Stellantis, Bic

VALEURS EN BAISSE

SQLI : -5% avec P&V (-4%) et Innate (-3%) suivi de McPhy, Claranova

Le carnet de commandes de Colas (-2,5%) s'établit à un niveau record de 12,9 MdsE, en hausse de 25% sur un an (+14% à change constant et hors principales acquisitions et cessions). Le Chiffre d'affaires est de 6,5 MdsE, en hausse de 17% par rapport au 1er semestre 2021 (+9% à périmètre et change constants).
Pour rappel, la plupart des activités du Groupe se caractérisent par une forte saisonnalité, ce qui se traduit chaque année par une perte opérationnelle au premier semestre. Le résultat opérationnel courant s'inscrit à -160 ME, en baisse de 60 ME par rapport au 1er semestre 2021.
Le résultat net part du Groupe est de -132 ME en retrait de 20 ME par rapport au 1er semestre 2021. Le Cash-flow libre ressort à -203 ME, en baisse de 149 ME par rapport au 1er semestre 2021. L'Endettement financier net est de 1,4 MdE, en hausse de 0,8 MdE par rapport à fin juin 2021.

Transgene : -2% avec S30, Atos, Derichebourg, Elior, Hermès, Eurazeo, Imerys, LVMH, Kering, Wendel

Saint-Gobain : -1,5%, Mersen et LNA

Le chiffre d'affaires annuel 2021-2022 du groupe Bonduelle (-1%) s'est établi à 2.891,7 millions d'euros contre 2.778,6 millions d'euros l'exercice précédent, soit une légère croissance de +1,8% à périmètre comparable, incluant les activités conserve et surgelé en Amérique du Nord cédées au 30 juin 2022. Dans un contexte à nouveau perturbé par la crise sanitaire, une climatologie délicate, des tensions géopolitiques et leurs conséquences, le groupe se félicite de démontrer à nouveau la résilience de son activité.
Compte tenu d'une vague sans précédent d'inflation touchant l'ensemble des composantes de coût et en accentuation sur la fin de l'exercice d'autre part et enfin d'un redressement amorcé mais plus difficile que prévu de ses activités de frais en Amérique du Nord, Bonduelle confirme que la croissance attendue de sa marge opérationnelle courante (hors effet IFRS 5) devrait s'inscrire en-dessous de l'objectif communiqué de +3,6% à périmètre comparable et changes constants sur l'exercice 2021-2022.
Les difficultés rencontrées par la business unit Bonduelle Fresh Americas amènent le groupe à revoir la perspective de rentabilité de celle-ci à moyen terme, pouvant conduire à une dépréciation d'actifs corporels et/ou incorporels et d'impôts différés actifs de cette activité.
Les activités de frais prêt à consommer portées par la business unit Bonduelle Fresh Americas sont en retrait significatif sur l'ensemble de l'exercice 2021-2022. Bonduelle associe ce repli à une hausse de prix volontariste destinée à préserver les marges dans un environnement particulièrement inflationniste, un marché moins dynamique, et l'arrêt de commercialisation de gammes non contributives auprès de certains clients, non compensé par les gains de nouveaux clients.

Valneva (stable) a confirmé la signature de l'avenant à son accord d'achat anticipé avec la Commission européenne, comme annoncé le 20 juillet dernier, la période pendant laquelle les Etats membres pouvaient exercer leur droit de retrait ayant désormais expiré. Dans le cadre de cet avenant, les achats par les États membres de VLA2001, le vaccin à virus entier inactivé de Valneva contre la COVID-19, se limiteront à 1,25 million de doses en 2022, avec l'option d'acheter une quantité identique plus tard cette année pour une livraison en 2022.
Valneva prévoit de livrer les premières doses du vaccin aux États membres participants (Allemagne, Autriche, Danemark, Finlande et Bulgarie) dans les prochaines semaines.

Neoen (stable) a signé un Power Purchase Agreement (PPA) de 40 MW pour son parc éolien de Goyder South Stage 1 avec Flow Power, l'un des distributeurs d'électricité les plus dynamiques et innovants d'Australie.
Goyder South Stage 1, d'une puissance totale de 412 MW, est actuellement en construction et sera constitué de 75 éoliennes. Sa mise en service est prévue en 2024. Il constitue la première phase d'un projet emblématique, la Goyder Renewables Zone, associant éolien, solaire et stockage, situé à proximité de Burra, dans l'Etat de South Australia. Cette future plateforme a un potentiel de 1200 MW d'éolien, 600 MW de solaire et 900 MW de capacité de stockage, ce qui en fait le plus grand projet d'énergie renouvelable de l'Etat de South Australia.
Le contrat signé avec Flow Power pour une durée de 10 ans, représente près de 10% de la capacité de production du parc éolien Goyder South Stage 1. Flow Power pourra ainsi fournir une énergie verte, fiable, locale et compétitive à ses clients professionnels de South Australia.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 septembre 2022

CODE OFFRE : SUMMER22

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SUMMER22 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 12/08/2022

Environ +13% depuis le début juillet

Publié le 12/08/2022

6.553,24 points

Publié le 11/08/2022

Le CAC40 a poursuivi sa hausse ce jeudi pour terminer en progression de 0,33% à 6...

Publié le 11/08/2022

Le CAC40 revient à l'équilibre vers la mi-journée

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/08/2022

Epizyme opère désormais comme " une société du Groupe Ipsen " suite à la clôture de l'acquisition.

Publié le 12/08/2022

14h30Indice manufacturier 'Empire State' de la Fed de New York.16H00Indice du marché immobilier américain de la NAHB.source : AOF

Publié le 12/08/2022

L'action Johnson & Johnson est en repli de 0,81 % à 165,78 dollars à la bourse new-yorkaise. Le groupe a annoncé qu'il allait cesser de commercialiser de la poudre pour bébé à base de talc dès…

Publié le 12/08/2022

L'action TF1 perd 3,17 % à 6,88 euros. Le groupe de médias est pénalisé par Barclays, qui a dégradé sa recommandation de Sur-pondérer à Sous-pondérer en raison de la récession qui se profile…

Publié le 12/08/2022

Vente du Turbo Illimité Best CALL VIVENDI C021T à 0,19 EUR (+0 %) Analyse :Nous visions 10,2 euros sur Vivendi après le déclenchement d'un double bottom en juillet. La…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne