En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 679.68 PTS
-
5 627.00
-1.82 %
SBF 120 PTS
4 504.56
+0. %
DAX PTS
12 790.49
-
Dow Jones PTS
27 081.36
-3.15 %
8 834.87
+0. %

Ouverture Paris : L'Oréal et Natixis à l'honneur !

| Boursier | 1073 | Aucun vote sur cette news

On avait bien compris que l'ouverture parisienne s'annonçait indécise ce matin...

Ouverture Paris : L'Oréal et Natixis à l'honneur !
Credits Reuters

LA TENDANCE

On avait bien compris que l'ouverture parisienne s'annonçait indécise ce matin. Elle l'est! Après un début dans le rouge (-0,18% à l'ouverture), l'indice parisien revient à l'équilibre peu avant 9h30 autour de 6.040 points. L'indice parisien a clôturé hier au-dessus des 6.000 points pour la première fois depuis le 24 janvier. Entre temps, le coronavirus a semé la panique sur les marchés. A ce stade, on dénombre 73 décès supplémentaires jeudi en Chine continentale, ce qui porte à 636 le nombre de cas mortels dans le pays depuis que le virus s'est déclaré à Wuhan en décembre dernier.

Les investisseurs qui ont retrouvé du baume au coeur depuis lundi, avec 4 séances consécutives de hausse et 200 points repris sur le CAC40, sont désormais à la recherche de catalyseurs pour pouvoir poursuivre le mouvement et rejoindre les plus hauts annuels au-dessus de 6.100 points. Ils constatent qu'après l'accord de phase I, puis la confirmation de baisses de taxes chinoises sur les produits américains, le dialogue se poursuit entre les deux premières puissance puisque le président chinois Xi Jinping a assuré à son homologue américain Donald Trump que la Chine faisait tout ce qui était en son pouvoir pour contenir l'épidémie!

On en a cependant peut-être pas fini avec ce virus dont les conséquences s'accentuent et désorganisent l'économie chinoise. Plus de 30.000 personnes sont contaminées, des villes sont en quarantaine, des vols annulés, des usines fermées et des chaînes d'approvisionnement perturbées.

Côté valeurs à Paris, les titres L'Oréal, Natixis sont achetés ce matin après des publications annuelles jugées convaincantes. Dans le compartiment biotech, Novacyt continue de susciter la spéculation avec le coronavirus...

WALL STREET

La Bourse américaine a progressé jeudi pour la 4e séance consécutive, les trois principaux indices terminant sur des niveaux records malgré la poursuite de la propagation du coronavirus qui paralyse l'économie de la Chine. Toutefois, l'annonce jeudi par Pékin d'une réduction des droits de douane sur des produits américains importés a stimulé les marchés d'actions. Le dollar a progressé face aux principales devises mondiales, tandis que le pétrole a marqué le pas, la Russie étant réticente à réduire encore la production de l'Opep+ pour soutenir les cours.

A la clôture, l'indice Dow Jones a gagné 0,30% à 29.379 points, son premier record depuis le 17 janvier, tandis que l'indice large S&P 500 a pris 0,33% à 3.345 pts et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques, a avancé de 0,67% à 9.572 pts. Du côté des valeurs, Twitter s'est distingué par un bond de 15%, le réseau social ayant publié des revenus trimestriels supérieurs aux attentes.

ECO ET DEVISES

Forte chute de la production industrielle allemande en décembre. Selon les données de Destatis, la production, ajustée des prix, des variations saisonnières et des effets calendaires, a reculé de 3,5% sur la période après avoir finalement progressé de 1,2% le mois précédent. En glissement annuel, la production affiche une baisse marquée de 6,8%. Le consensus tablait respectivement sur des replis de 0,2% et 3,7%.

Comme en Allemagne, la production industrielle a fortement reculé en décembre en France, affichant un repli de 2,8% après avoir été stable en novembre. Le marché tablait sur une baisse limitée à 0,3%. Sur un an, la production recule de 3% contre une hausse de 1% attendue. Le défit commercial s'est par ailleurs réduit en décembre, passant sur un mois de 4,8 MdsE à 4,1 MdsE. Cette amélioration s'inscrit dans un contexte de recul des importations et de stabilité des exportations.

Etats-Unis :
- Rapport gouvernemental mensuel sur la situation de l'emploi. (14h30)
- Crédit à la consommation. (21h00)

Europe :
- Ventes de détail en Italie. (10h00)

L'once de métal jaune s'échange à 1.563$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,0973$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 55,17$.

VALEURS EN HAUSSE

Natixis (+3% à 4,20 Euros) a fait état jeudi d'un bénéfice net multiplié par plus de deux au quatrième trimestre grâce à un net rebond de ses activités de marché sur les taux et les actions. La banque française, filiale cotée du groupe mutualiste BPCE, a aussi bénéficié d'un effet de base favorable après avoir enregistré une perte dans les dérivés actions au quatrième trimestre 2018 lors de la débâcle boursière. L'activité de trading taux a vu ses revenus grimper de 33% sur le trimestre tandis que les revenus sur le trading actions ont été multipliés par deux. Natixis prévoit de verser au titre de l'exercice 2019 un dividende de 0,31 euro par action, soit une progression de 3%. Globalement, au quatrième trimestre, son bénéfice est ressorti à 371 millions d'euros contre 181 millions un an plus tôt.

L'Oréal (+3,50% à 277,20 Euros) publie pour l'exercice 2019 sa meilleure croissance de la décennie, ainsi qu'une marge d'exploitation record de 18,6%. Le chiffre d'affaires se monte à 29,87 milliards d'euros, en augmentation de 8% à données comparables et de 8,8% à taux de change constants. Il progresse de 10,9% à données publiées. Le résultat d'exploitation se situe à 5,54 milliards d'euros, en progression de 12,7%. Le bénéfice net par action atteint 7,74 euros, en croissance de 9,3%. Le résultat net part du groupe hors éléments non récurrents s'élève à 4,356 MdsE, en croissance de 9,3%. Le résultat net part du groupe ressort à 3,75 MdsE. Le cash flow opérationnel ressort à 5,03 milliards d'euros, en progression de près de 30%.

Airbus (+0,25% à 137,34 Euros) a annoncé jeudi soir avoir enregistré 274 commandes nettes en janvier, ce qui correspond à 35% des commandes nettes obtenue sur l'ensemble de 2019... Un démarrage en trombe donc pour 2020. Côté livraisons, le bilan est plus modeste, avec 31 appareils livrés le mois dernier.

VALEURS EN BAISSE

Akka (-15% à 56,70 Euros) : le cap des 1,8 MdE de chiffre d'affaires est dépassé en 2019, avec une croissance de 19,7%. La croissance proforma du chiffre d'affaires est de 6,3% en 2019. Cette croissance s'élève à 17,6% en Amérique du Nord, et à 5,8% en France et à l'International. En Allemagne, AKKA continue de surperformer son marché domestique avec une progression de 1,6%. Selon la société, le premier exercice de l'intégration de PDS Tech a été un grand succès. Akka North America affiche une croissance de 18% sur l'ensemble de l'exercice 2019. La société confirme pour 2019 une marge opérationnelle courante d'au moins 8% et un Free cash-flow d'au moins 5%...

Ubisoft (-0,25% à 71,56 Euros) confirme ses objectifs pour l'exercice 2019-20, à savoir un net bookings d'environ 1.450 ME et un résultat opérationnel non-IFRS compris entre 20 et 50 ME. Le groupe confirme par ailleurs ses objectifs pour l'exercice 2020-21, tablant sur un net bookings d'environ 2.600 ME et un résultat opérationnel non-IFRS d'environ 600 ME.

Engie (-0,25% à 15,67 Euros) a décidé de ne pas reconduire Isabelle Kocher comme directrice générale du groupe énergétique, a annoncé le groupe dans un communiqué. Le conseil "a décidé de ne pas proposer le renouvellement" du mandat d'administrateur d'Isabelle Kocher à l'occasion de la prochaine Assemblée Générale, "ce qui mettra fin à ses fonctions de Directrice Générale".

ILS ONT AUSSI PUBLIÉ...

Aures, Savencia, Immobilière Dassault, SQLI, Tessi, Linedata, Neurones, Pharmagest, Filae, Société Foncière Lyonnaise

LES DERNIÈRES "RECOS" D'ANALYSTES...

Goldman Sachs est à l'achat sur ArcelorMittal avec un objectif ajusté en hausse à 21 euros. Jefferies reste aussi à l'achat avec un objectif relevé à 19 euros.

Jefferies reste à 'conserver' sur Scor avec un cours cible réhaussé à 38,80 euros.

Credit Suisse est à 'sous-performance' sur Société Générale avec un cours cible ajusté de 24 à 27 euros.

HSBC reste à 'conserver' sur Publicis avec un objectif ajusté de 44 à 47 euros.

SG conserve Dassault Systèmes avec un objectif de cours relevé à 163 euros. HSBC conserve aussi le dossier avec un objectif une cible qui passe de 140 à 150 euros. Jefferies conserve aussi avec un objectif de cours réhaussé de 132 à 152 euros.

INFOS MARCHÉ

DNXCorp annule 29,35% du capital.

Inventiva lève 15 ME.

Vinci : les 100.000 collaborateurs en France deviennent actionnaires du groupe.

Paragon ID renforce son bilan.

Global EcoPower signe avec Nextstage AM un contrat d'émission d'ABSA.

GeNeuro : Invesco Ltd. monte à 8,07% des parts.

Genkyotex lève 4,9 ME.

TTI a remboursé ses emprunts obligataires convertibles en actions.

EN BREF

Electricité et Eaux de Madagascar dépose plainte pour ''escroquerie en bande organisée''.

Guerbet : enregistrement de Vectorio à Taïwan.

Korian se renforce aux Pays-Bas.

Société de la Tour Eiffel a vendu 5 bâtiments logistiques.

EssilorLuxottica confirme le projet d'acquisition de GrandVision.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 29 février 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/02/2020

74,7 milliards d'euros de chiffre d'affaires du Groupe en hausse de 1%8,5% de marge opérationnelle courante 1 Groupe à 6,3 milliards d'euros8,5% de...

Publié le 26/02/2020

Hermès dévoile un chiffre d'affaires consolidé de 6,88 MdsE...

Publié le 26/02/2020

Groupe PSA a réalisé en 2019 un résultat net consolidé en hausse à 3,584 milliards d'euros. Le résultat net part du groupe a atteint 3,201 milliards, également en progression. Le résultat…

Publié le 26/02/2020

Le Groupe ADP a annoncé un accord portant sur le rachat, sous certaines conditions, d'une participation de 49% de GMR Airports...