Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 385.51 PTS
+0.45 %
6 356.00
+0.55 %
SBF 120 PTS
5 016.18
+0.53 %
DAX PTS
15 399.65
+1.34 %
Dow Jones PTS
34 702.80
+0.45 %
13 769.84
+1.15 %
1.216
+0.78 %

Ouverture Paris : fin de série

| Boursier | 613 | Aucun vote sur cette news

L'indice CAC40 marque une pause ce mardi après avoir aligné une série de 5 séances gagnantes...

Ouverture Paris : fin de série
Credits Reuters

LA TENDANCE

L'indice CAC40 marque une pause ce mardi après avoir aligné une série de 5 séances gagnantes. Le CAC40 recule de 0,35% à 6.275 pts ce matin à l'ouverture. Wall Street a aussi un peu levé le pied hier soir sous le poids de quelques prises de profits, et la Bourse de Tokyo a reperdu près de 2% ce matin sur le Nikkei.

WALL STREET

La Bourse de New York a démarré la semaine en baisse, les investisseurs prenant quelques bénéfices après les records de vendredi sur le DJIA et le S&P 500, à l'aube d'une semaine qui s'annonce chargée en résultats d'entreprises. Les opérateurs observent aussi avec nervosité la hausse du nombre cas de coronavirus au niveau mondial (notamment en Inde et au Brésil), malgré les progrès de la vaccination aux Etats-Unis, et dans une moindre mesure en Europe.
A la clôture, le Dow Jones a cédé 0,36% à 34.077 points, tandis que l'indice large S&P 500 a lâché 0,53% à 4.163 pts, et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques et biotechs, a reculé de 0,98% à 13.914 pts.
La semaine dernière, le Dow Jones et le S&P 500 avaient fini sur des records, vendredi, et avaient gagné respectivement 1,2% et 1,4%, leur 4e semaine de hausse consécutive, sur fond de soutien budgétaire et monétaire massifs, et d'espoirs de reprise économique. Le Nasdaq a gagné 1,1% la semaine dernière, sa 3e hausse hebdomadaire, et a fini vendredi à moins de 0,5% de son dernier record inscrit le 12 février (à 14.095 pts).
Parmi les valeurs, Tesla a perdu 3,4% après un accident mortel impliquant un de ses véhicules électriques samedi soir au Texas. Deux personnes sont mortes dans l'incendie d'un Model S qui semblait être en pilotage automatique. A la hausse, Coca-Cola (+0,56%) a profité de la publication de résultats meilleurs que prévu au 1er trimestre. Apple a progressé de 0,5% à la veille de sa "keynote" qui devrait être l'occasion pour le groupe d'annoncer notamment de nouveaux iPad.
La semaine qui commence sera riche en publication de résultats d'entreprises, dont ceux d'IBM, attendus ce lundi soir après la clôture. Près de 80 composants du S&P 500 publieront cette semaine leurs résultats du premier trimestre, parmi lesquels Johnson & Johnson, Netflix, Intel, Honeywell et Schlumberger.

ECO ET DEVISES

Sur le front budgétaire, le projet d'infrastructures de Joe Biden fait face à des propositions concurrentes, démocrates et républicaines. Dans l'actualité sino-américaine, les tensions persistent, mais les deux pays ont accepté de combattre ensemble le changement climatique en menant des efforts contre les émissions carbone. Dans l'actualité géopolitique, l'administration Biden a également averti la Russie qu'il y aurait des conséquences en cas de décès de l'opposant d'Alexei Navalny...
Sur les marchés obligataires, les rendements sont repartis à la hausse après s'être nettement détendus la semaine dernière. Le taux du T-Bond américain à 10 ans a avancé de 3 points de base à 1,60% et le "30 ans" a fini à 2,29% (+3 pdb). L'indice du dollar a cédé 0,5% à 91,10 points face à un panier de devises, tandis que l'euro a gagné 0,45% à 1,2037$.

Dans les matières premières, le baril de pétrole brut WTI s'est avancé à 63$ sur le Nymex pour le contrat à terme de mai, et le Brent de la mer du Nord a gagné 0,6% à 67,65$ (contrat de juin). Les investisseurs étaient partagés entre les craintes d'une demande affaiblie par les mesures anti-Covid prises en Inde, et des informations faisant état d'une baisse de la production pétrolière de la Libye. La faiblesse du dollar a aussi aidé à soutenir les cours de l'or noir, qui est négocié en devise américaine.
L'once d'or pointe à 1.770$ sur le Comex (contrat à terme de juin), après avoir gagné 2% la semaine dernière. L'euro remonte sur les 1,20/$.

VALEURS EN HAUSSE

Navya (+10%) et REE Automotive annoncent la signature d'un accord pour le développement d'un système autonome de niveau 4 intégrant la technologie REEcorner et les solutions de conduite autonome de Navya.
Développé par REE et piloté par Navya, ce système autonome de niveau 4 nouvelle génération, développé conjointement, sera conçu comme une solution de mobilité autonome de pointe conforme aux plus hauts standards, avec des avantages concurrentiels clés en matière de qualité, de coût et de performance.
REE apporte sa technologie automobile REEcorner intégrant les composants critiques du véhicule (direction, freinage, suspension, transmission et contrôle) dans le passage de roue.

Atari remonte de 8% suivi de Erytech (+5%)

Adocia : +3% avec SES Imagotag, Gensight

MedinCell (+2%) confirme des résultats positifs de son étude d'innocuité de l'ivermectine en administration continue dans le cadre de son programme mdc-TTG dans le traitement de la Covid-19. Aucun effet indésirable n'a été observé avec les trois doses d'ivermectine testées allant jusqu'à 100 microgrammes/kg. MedinCell développe plusieurs formulations injectables à action prolongée d'ivermectine, la plus avancée vise à prévenir de l'infection par la Covid-19 et de ses mutants pendant plusieurs mois.

Faurecia : +1,5% avec Transgene, FNAC Darty, Figeac Aero, McPhy, Jacquet, Akwel, DBV

SES : +1% avec Saint-Gobain, Valneva, Catana, Alstom, Safran, FDJ (+0,5%)

M6 (stable) est parvenu à améliorer son résultat opérationnel courant au premier trimestre malgré une activité globalement stable. L'Ebita consolidé a ainsi atteint 64,3 millions d'euros, contre 45,6 ME au 1er trimestre 2020, pour un chiffre d'affaires consolidé stable, hors effets périmètre liés aux déconsolidations de Home Shopping Service (-16,6 ME) et iGraal (-8,8 ME) à 296,6 ME. En publié, les revenus reculent de 7,7%.
Les recettes publicitaires plurimedia progressent de +1,6% (soit +3,8 ME). Après un début d'année difficile, marqué par la poursuite de la crise sanitaire, elles bénéficient d'un effet de base favorable en mars alors que le 1er confinement avait été mis en place à cette période l'an dernier. Les revenus non-publicitaires sont en repli de 3,1 ME, pénalisés essentiellement par la baisse des revenus de l'activité cinéma, liée à la fermeture des salles.
Dans un environnement d'affaires toujours dégradé, le Groupe a maintenu ses efforts en matière d'économies de coûts, améliorant ainsi la performance opérationnelle de ses pôles TV et Radio. La grille TV a, notamment, encore fait l'objet d'une gestion optimisée, permettant une baisse significative des coûts tout en améliorant les audiences.

VALEURS EN BAISSE

Atos (-5%). Au cours du premier trimestre 2021, les prises de commandes du groupe ont atteint 2.596 millions d'euros, soit un ratio prise de commandes sur chiffre d'affaires de 96%, comparé à 101% (à taux de change constants) au cours de la même période l'an dernier. Le Chiffre d'Affaires ressort à 2.692 millions d'euros, à -1,9% à taux de change constants et -3,9% en organique.
Les principaux nouveaux contrats signés au cours de la période l'ont été notamment en Europe du Nord avec une grande société dans la Chimie (Industries) et un leader Européen des Telcos (Télécommunications, Médias & Technologies), en Europe du Sud avec Pierre Fabre et un leader européen dans le Secteur Pharmaceutique (Santé & Sciences de la Vie), un constructeur automobile international de premier plan (Industries) et plusieurs contrats avec des clients dans le Transport (Ressources & Services), en Europe Centrale avec une grande banque européenne (Services Financiers et Assurance) et avec Bundesagentur für Arbeit (Secteur Public & Défense).
En ligne avec une activité commerciale dynamique, le carnet de commandes s'élevait à 23,2 milliards d'euros à fin mars 2021, en hausse de +8% par rapport à Mars 2020 à taux de change constants, soit 2,1 années de chiffre d'affaires. Le montant total pondéré des propositions commerciales a atteint 8,4 milliards d'euros, en hausse de +14% par rapport à mars 2020 à taux de change constants, représentant 9 mois de chiffre d'affaires.
L'effectif total était de 104.485 collaborateurs à fin mars 2021, stable par rapport à 104.430 à fin décembre 2020.
Au premier trimestre 2021, le Groupe a recruté 4.215 collaborateurs, dont la majorité dans les pays offshore et nearshore.
Conformément à son plan à moyen terme, le Groupe annonce aujourd'hui 3 acquisitions ciblées. Toutes les trois se situent dans les segments stratégiques définis par le Groupe pour accélérer le changement de son mix d'activités :
Le Numérique, avec l'acquisition de Processia, spécialiste dans le domaine de la gestion du cycle de vie des produits (PLM) ;
La Sécurité avec l'acquisition de cryptovision, spécialisé dans les solutions et les produits de cryptologie ;
Le Big Data, avec l'acquisition d'Ipsotek, société leader dans le Edge Computing.
La Société a publié un communiqué le 1er avril 2021 concernant certains sujets liés à deux entités juridiques américaines. Pour rappel, les commissaires aux comptes ont identifié, dans le cadre de leurs travaux d'audit 2020, plusieurs points de faiblesse du contrôle interne relatif au processus d'élaboration de l'information financière et à la comptabilisation du chiffre d'affaires conformément à la norme IFRS 15, qui les ont conduits à constater plusieurs erreurs comptables, ainsi qu'un risque de contournement des contrôles.
Les deux entités juridiques américaines concernées représentent 11% du chiffre d'affaires 2020 du Groupe, elles ne sont pas liées à Syntel.
Malgré les procédures d'audit additionnelles mises en oeuvre par les commissaires aux comptes dans ces circonstances, ils n'ont pas pu réaliser dans le calendrier l'ensemble des travaux nécessaires afin d'obtenir des éléments suffisants et appropriés sur la comptabilisation du chiffre d'affaires et des comptes associés de ces deux entités américaines, et sur l'absence d'anomalies significatives pour les comptes consolidés. En conséquence, les commissaires aux comptes ont certifié les comptes consolidés de l'année 2020 avec une réserve pour limitation de travaux.
À ce jour, le Groupe n'a pas identifié d'anomalie qui serait significative pour les comptes consolidés 2020. Cependant, la conjonction de plusieurs erreurs comptables et de faiblesses du contrôle interne mérite une attention et un suivi spécifique de la part du Groupe. Par conséquent, la Société a décidé de mener une revue complète des comptes des deux entités juridiques américaines et donnera un point d'avancement au moment de l'annonce des résultats du premier semestre.
Un plan de remédiation et de prévention détaillé a été conçu sous la direction du Secrétaire Général du Groupe et est en cours de déploiement. Il couvre des domaines tels que les contrôles préventifs, les politiques internes et la documentation, une revue RH, les compétences et l'organisation, ainsi que la sensibilisation et la formation. Une analyse complémentaire est en cours pour garantir l'exhaustivité du plan.
Le Groupe confirme aujourd'hui ses objectifs pour ses 3 critères financiers clés, tels qu'émis le 18 février 2021 :
Chiffre d'affaires à taux de change constants : +3,5% à 4,0%
Taux de marge opérationnelle : amélioration de +40 à +80 points de base par rapport à 2020
Flux de trésorerie disponible : 550 millions d'euros à 600 millions d'euros.

L'activité de Mercialys (-4%) s'est établie en baisse au premier trimestre 2021, avec un taux de croissance organique qui ressort à -6,0%, dont un effet positif de +0,5% au titre de l'indexation, plus que compensé par un impact cumulé des effets de la crise sanitaire de -6,5% portant sur la baisse des loyers du Commerce Éphémère, des loyers variables, des impacts embarqués, pour les périodes de fermeture, du soutien aux locataires accordé en 2020 et du report des actions de commercialisation ou de leurs effets dans un contexte de fermeture renouvelée des sites. Les loyers facturés s'établissent à 42 ME, en baisse de -9,8% par rapport au premier trimestre 2020 après prise en compte des effets de périmètre portant notamment sur les cessions d'actifs réalisées en décembre 2020.

Danone (-2%) fait état d'un chiffre d'affaires consolidé de 5,7 milliards d'euros au premier trimestre, en retrait de 3,3%, en données comparables, soit un recul de -3,7% en volume et une hausse de +0,3% en valeur. En données publiées, le chiffre d'affaires diminue de -9,4%, essentiellement en raison d'effets de change négatifs (-7%) dus à la dépréciation de plusieurs devises face à l'euro, notamment aux États-Unis, en Amérique Latine, en Indonésie, en Turquie et en Russie. Le chiffre d'affaires publié présente également un effet périmètre légèrement favorable (+0,4%), ainsi qu'une contribution organique de +0,4% de pays en hyperinflation tels que l'Argentine. Le consensus fourni par la société tablait sur des revenus de 5,59 MdsE.
En dépit des incertitudes, une réouverture progressive des économies est anticipée à compter du second semestre, liée aux progrès des programmes de vaccination. Dans ce contexte, une accélération généralisée de l'inflation des prix du lait, des ingrédients, des emballages et des coûts logistiques est attendue. Danone prévoit un retour de la croissance en données comparables dès le deuxième trimestre, ainsi qu'un retour à la croissance rentable dès le second semestre. La marge opérationnelle courante 2021 est attendue globalement en ligne avec celle de 2020.

Korian (-2%) a généré au premier trimestre 2021 un chiffre d'affaires de 1,01 milliard d'euros, soit une hausse de 8,1% par rapport à la même période en 2020. Korian rappelle que le chiffre d'affaires du premier trimestre 2020 n'avait été que très marginalement impacté par la pandémie.
La dynamique de croissance est principalement portée par la bonne contribution des acquisitions réalisées en 2020 et début 2021, avec une très bonne performance d'Inicea, acteur spécialisé dans la Santé mentale, acquis en décembre 2020, ainsi que des autres activités médicales acquises en Italie et en France, des développements réalisés aux Pays-Bas et l'acquisition de Berkley Care Group au Royaume-Uni.
Korian précise que la croissance organique, de 1,4%, est alimentée par la bonne performance du réseau médico-social allemand, qui tire les bénéfices du positionnement et des développements de capacités effectués au cours des deux dernières années, et de l'évolution favorable du "care mix". Par ailleurs, les activités médicales en France et en Italie, portées par la dynamique de spécialisation et une progression de la capacité ambulatoire installée, sont en croissance de 8%.

Air France-KLM (-2%) a annoncé le succès de son augmentation de capital de 1,036 milliard d'euros après exercice intégral de la clause d'extension, réalisée avec suppression du droit préférentiel de souscription des actionnaires, par voie d'offre au public et avec délai de priorité à titre irréductible et réductible des actionnaires.

Le chiffre d'affaires consolidé du premier trimestre 2021 de GTT (-1%) s'élève à 87,6 ME, en baisse de 15% par rapport au premier trimestre 2020, lequel bénéficiait pleinement de l'afflux de commandes de 2018 et 2019. Le chiffre d'affaires lié aux constructions neuves s'élève à 82,8 ME, en baisse de 17%. Les redevances des méthaniers et éthaniers s'élèvent à 72,2 ME, celles des FSRU à 3,4 ME, celles des FSU à 2,0 ME et celles des FLNG à 0,7 ME. Les autres redevances affichent une progression significative par rapport à 2020. Elles proviennent notamment du GNL carburant pour 3,1 ME (+81%) et des GBS pour 1 ME (+93%).

Sodexo : -1% Casino, Amundi, Scor, Veolia, Renault, Bouygues, et Vinci

Engie (-0,5%) annonce la signature d'un contrat de cession d'actions avec la société taïwanaise TCC pour la cession de sa participation de 60,5% dans le capital d'ENGIE EPS. TCC, qui a une capitalisation boursière de plus de 10 milliards de dollars, est un des éminents groupes industriels d'Asie, avec des activités dans la fabrication de batteries, la production de ciment, la génération d'énergie, les services environnementaux, la chimie, la logistique et les infrastructures.
TCC a été très actif ces dernières années en matière de développement d'énergies renouvelables et de systèmes de stockage d'énergies.
La finalisation de l'opération, réalisée au prix de 17,10 euros par action, correspondant à un prix total de 132 millions d'euros et à une valeur d'entreprise de plus de 240 millions d'euros, sera suivie, conformément à la réglementation en vigueur, par le dépôt d'une offre publique d'achat (en numéraire) simplifiée pour toutes les actions existantes d'ENGIE EPS.
À la conclusion de l'opération, attendue au cours de l'été 2021, ENGIE EPS deviendra NHOA.

Le chiffre d'affaires économique de Plastic Omnium (-0,6%) s'est s'établi au 1er trimestre de l'année à 2.157 millions d'euros, en croissance de 4,8% à changes constants, tiré par l'activité de Plastic Omnium Modules, en hausse de 12,5% à changes constants. Les co-entreprises (essentiellement les activités de production de pièces extérieures de carrosserie en Chine (YFPO) et d'assemblage de modules en Corée du Sud (SHB)) sont en hausse de 65,4% à changes constants au 1er trimestre de l'année.
Le chiffre d'affaire consolidé de Plastic Omnium, hors co-entreprises, s'élève au 1er trimestre 2021 à 1.985 millions d'euros, en croissance de 1,5% à changes constants par rapport au 1er trimestre 2020.

Filae annonce avoir reçu ce jour une nouvelle offre de MyHeritage. Cette nouvelle offre a fait l'objet d'une communication dans laquelle "MyHeritage annonce avoir présenté une offre améliorée à Filae, par le biais d'une cession d'actifs au prix de 31 millions d'euros, mais alternativement prête à déposer un projet d'offre publique d'achat au prix de 20 euros par action" si certaines conditions sont réunies...
Filae communiquera sur les suites qu'elle entend donner à cette nouvelle offre, qui peut être acceptée jusqu'au 28 avril 2021, une fois que son conseil d'administration l'aura examinée.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 31 mai 2021

CODE OFFRE : FLASH21

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : FLASH21 lors de votre ouverture de compte.

Du 1er au 31 mai 2021

MIEUX QUE GRATUIT ?
"Un ordre de bourse qui vous rapporte"

Tradez gratuitement et recevez 1€ par ordre exécuté
sur tous les produits de la gamme Morgan Stanley*
Valable sur tous les ordres >= à 500€*, offre limitée à 200€

Découvrir l'offre

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Communication à caractère promotionnel. *Voir conditions de l'offre.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 07/05/2021

Au premier trimestre, Delfingen a enregistré un chiffre d'affaires de 100,3 millions d'euros, en hausse de 70,3 %. En organique, la croissance du groupe industriel a progressé de 13%. Les ventes du…

Publié le 07/05/2021

Desjoyaux a publié un chiffre d'affaires au premier trimestre 2021 de 33,49 millions d'euros, en hausse de 46,26% sur un an. En France (54% du chiffre d'affaires), le constructeur de piscines a…

Publié le 07/05/2021

Airbus a fait le point vendredi soir sur son activité commerciale du mois d’avril 2021. Ainsi, le groupe aéronautique a livré 45 avions commerciaux le mois dernier à 30 clients. En parallèle,…

Publié le 07/05/2021

Chez Delfingen, le chiffre d'affaires à taux de change constants est en hausse de 13,2% à fin mars 2021 et de +6,3% en données publiées...

Publié le 07/05/2021

Avec le télétravail et le flex office

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne