Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 902.99 PTS
+2.08 %
5 892.50
+1.94 %
SBF 120 PTS
4 658.86
+2. %
DAX PTS
14 380.91
+3.31 %
Dow Jones PTS
31 802.44
+0.97 %
12 299.08
-2.92 %
1.184
-0.52 %

Ouverture Paris : fébrile le CAC40 ne tient pas la hausse

| Boursier | 943 | Aucun vote sur cette news

Le CAC40 est espéré en petite progression à l'ouverture ce matin...

Ouverture Paris : fébrile le CAC40 ne tient pas la hausse
Credits Reuters

LA TENDANCE

Bien parti, en territoire positif, le CAC40 a finalement accusé le coup assez vite et se retrouve en territoire négatif à l'approche de 9h30 (-0,15% à 5.550 points). Les investisseurs attendent toujours la validation finale du fameux plan de relance de Biden chiffré à 1.900 milliards de dollars. Plusieurs responsables de l'administration Biden ont exhorté dimanche les sénateurs américains à l'adopter pour faire face aux conséquences sanitaires et économiques de l'épidémie de coronavirus.

Une épidémie toujours inquiétante, alors que certains variants semblent ne pas répondre totalement aux différents vaccins. 95 921 personnes sont mortes de la COVID19 cette semaine dans le monde : c'est un record depuis le début de la pandémie. Les restrictions sanitaires demeurent toujours fortes dans la plupart des pays européens et les mesures pourraient même se renforcer en France d'ici quelques jours.

A suivre en fin de mâtinée, l'indice IFO du climat des affaires en Allemagne, seule statistique importante du jour susceptible d'animer les marchés! Un petit répit avant une semaine qui s'annonce riche, avec des publication de résultats qui vont s'intensifier tant en Europe qu'aux Etats-Unis.

WALL STREET

Fermeture des frontières face au Covid-19, craintes de blocages au Sénat US sur le plan Biden de 1.900 milliards de dollars, annonces décevantes d'IBM et d'Intel, valorisations boursières élevées... La liste des facteurs de risque augmente à Wall Street, engendrant la prudence vendredi, même si les marchés s'affichent en hausse sur l'ensemble de la semaine. Le pétrole a cédé du terrain, tandis que le dollar a repris des couleurs.

A la clôture, le Dow Jones a cédé 0,57% à 30.996 points, alors que l'indice large S&P 500 a reculé de 0,30% à 3.841 pts, mais que l'indice Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques et biotechs, est parvenu à finir en hausse de 0,09% à 13.543 pts, signant ainsi un nouveau record absolu.

ECO ET DEVISES

Europe :
- Indice Ifo allemand du climat des affaires. (10h00)

L'once de métal jaune s'échange à 1.851$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,2175$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 55,49$.

VALEURS EN HAUSSE

Suez (+0,70% à 17,15 Euros) a dépassé ses objectifs au second semestre 2020, grâce notamment à ses baisses de coûts, et a indiqué qu'il se situait ainsi dans la trajectoire de son plan stratégique pour 2021 et 2022. Suez a précisé avoir enregistré au second semestre une baisse organique de son chiffre d'affaires d'environ 1%, contre un objectif de -4% à -2%. Suez a dans le même temps vu son résultat d'exploitation (Ebit) s'établir entre 670 et 680 millions d'euros environ, contre un objectif de 600 à 650 millions, tandis que son bénéfice avant impôts, charges financières, dépréciations et amortissements (Ebitda) a atteint environ 1,6 milliard. La dette nette devrait s'établir à environ 9 750 MdsE en forte baisse par rapport au 31 décembre 2019 et au 30 septembre 2020, grâce à une génération de trésorerie structurellement améliorée. Les résultats audités pour l'exercice 2020 seront présentés le 25 février.

Eurofins (+0,90% à 78,70 Euros) : dévoile, à titre préliminaire, quelques données sur son exercice 2020. Porté notamment par la performance de ses activités liées au COVID-19, le groupe de services bio-analytiques fait état de revenus annuels supérieurs à 5,4 milliards d'euros, contre un objectif dernièrement rehaussé de 5,3 MdsE. La croissance organique de l'exercice est proche de 20% alors qu'elle a atteint près de 40% au quatrième trimestre.

Orange (+1% à 9,69 Euros) crée Orange Concessions en s'associant avec des investisseurs de long terme. Ainsi, Orange a conclu un accord exclusif avec La Banque des Territoires (Caisse des Dépôts), CNP Assurances (CNP) et EDF Invest pour la vente de 50% du capital et le co-contrôle d'Orange Concessions. Avec 23 réseaux d'initiatives publiques (RIP) représentant plus de 4,5 millions de prises FTTH construites ou à construire, Orange Concessions sera le 1er opérateur en France des réseaux de fibre optique jusqu'à l'abonné (FTTH) déployés et opérés pour le compte des collectivités territoriales. Cette transaction valorise Orange Concessions à 2,675 milliards d'euros, "ce qui témoigne de la valeur et de la pertinence des choix d'investissements d'Orange dans la fibre optique", estime l'opérateur français. Orange disposera d'une option d'achat à terme lui permettant de prendre le contrôle et de consolider Orange Concessions.

Vivendi (+0,30% à 26,64 Euros) grimpe au capital de Prisa. Trois jours après avoir acquis 7,6% du capital de la société espagnole de médias, le groupe contrôlé par Bolloré indique détenir 9,9% du tour de table. "La prise de participation dans Prisa s'inscrit dans la stratégie de Vivendi de se renforcer en tant que groupe mondial de contenus, de médias et de communication, et d'élargir son accès aux marchés de langue espagnole en Europe, en Amérique latine et aux Etats-Unis", explique Vivendi.

Société Générale (+0,60% à 16,43 Euros) : La mise en vente de Lyxor, la filiale de gestion d'actifs (ETF) attise les convoitises. Alors que le français Amundi, filiale du Crédit agricole et partenaire historique de la SocGen, semblait favori ces dernières semaines, au moins deux poids-lourds internationaux ont confirmé leur intérêt pour la société de gestion d'actifs. Selon des sources concordantes citées vendredi par le site web des 'Echos', au moins trois candidats auraient été sélectionnés pour un deuxième tour d'enchères, à savoir Amundi, l'américain State Street Global Advisors (SSGA), et l'allemand DWS, filiale cotée de Deutsche Bank. Société Générale attendrait de cette vente autour de 1 milliard d'euros, mais les candidats seraient prêts, dans une première approche du moins, à offrir environ 600 millions d'euros, selon ces mêmes sources.

VALEURS EN BAISSE

Solutions 30 (-18% à 11,10 Euros) : c'est la rechute! Le titre prend la tête des plus fortes baisses. Pour la quatrième fois en un mois, le célèbre vendeur à découvert Muddy Water adresse une lettre publique à Solutions 30. Il critique la nomination des experts mandatés par la société pour examiner les comptes et conteste, dans le détail, la comptabilité de l'entreprise.

ILS ONT PUBLIÉ LEUR CHIFFRE D'AFFAIRES/RÉSULTATS...

Société des Bains de Mer

LES DERNIÈRES "RECOS" D'ANALYSTES...

HSBC porte son objectif sur Saint-Gobain de 37 à 76 euros.

Barclays revalorise Saint-Gobain de 46 à 59 euros.

Kepler Cheuvreux dégrade Imerys à 'conserver'.

Citigroup relève sa cible sur Groupe ADP de 88 à 97 euros.

INFOS MARCHES

Tessi : des fonds Moneta AM se sont renforcés.

Micropole : des fonds Dorval AM se sont allégés.

Tera : émission obligataire de 4 ME.

Hopium placement privé de 5 ME à 8,55 euros l'action.

BREF

Seb prend une participation minoritaire dans Chefclub.

OSE Immunotherapeutics : 1,3 ME de BPI.

Altamir prend le contrôle de la holding de contrôle de THOM.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 08/03/2021

Aramis Group, filiale de Stellantis spécialisée dans la vente en ligne de voitures d'occasion, a annoncé lundi envisager une introduction en Bourse à Paris cette année.

Publié le 08/03/2021

Eurazeo Patrimoine, pôle du groupe Eurazeo spécialisé dans l'immobilier et dans les sociétés détenant et exploitant leurs actifs physiques, annonce la...

Publié le 08/03/2021

Compte tenu des circonstances économiques très graves qui touchent l'ensemble du football français :- à la suite de l'arrêt par l'Etat et/ou la LFP...

Publié le 08/03/2021

Compte tenu des circonstances économiques très graves qui touchent l'ensemble du football français :- à la suite de l'arrêt par l'Etat et/ou la LFP...

Publié le 08/03/2021

Le micro-miroir de STM assure un balayage laser continu sur l'ensemble du champ de vision. Il est intégré dans la caméra Intel RealSense LiDAR1 L515...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne