En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 045.99 PTS
-0.54 %
6 032.00
-0.69 %
SBF 120 PTS
4 761.21
-0.53 %
DAX PTS
13 555.87
+0.05 %
Dow Jones PTS
29 164.09
-0.63 %
9 161.45
-0.13 %
1.109
-0.04 %

Ouverture Paris : encore un effort...

| Boursier | 878 | Aucun vote sur cette news

Alors qu'il reste une séance complète de bourse, ainsi qu'une demi-séance demain 31 décembre, le CAC40 reste installé au-dessus de la...

Ouverture Paris : encore un effort...
Credits Reuters

LA TENDANCE

Alors qu'il ne reste plus qu'une séance complète de bourse, ainsi qu'une demi-séance demain 31 décembre avant de boucler l'exercice 2019, le CAC40 demeure installé au-dessus de la barre des 6.000 pts, malgré quelques prises de profits ce matin, en repli de 0,15% à 6.028 pts, ce qui laisse un gain global de plus de 27% depuis le 1er janvier, soit la plus belle performance de l'indice depuis 1999 ! Il faut dire que le soutien qui vient de Wall Street se confirme jour après jour, la Bourse de New York restant haut perchée après avoir enchaîné les records historiques.
A noter cependant les prises de profits enregistrées à la bourse de Tokyo ce matin, qui a terminé l'année en recul de 0,76% sur le Nikkei, ce qui laisse malgré tout un gain de plus de 18% sur l'année entière.

WALL STREET

La Bourse de New York a fini proche de l'équilibre vendredi, tout près de ses sommets, à l'approche de la fin d'une année 2019 particulièrement faste pour les marchés d'actions. Les investisseurs ont été soulagés de voir disparaître une partie des facteurs de risque qui ont agité les marchés ces derniers mois... La guerre commerciale sino-américaine s'est apaisée et l'accord partiel devrait être signé en janvier, tandis que l'économie américaine continue de croître à un rythme modéré. La politique monétaire de la Fed, qui a abaissé trois fois ses taux directeurs cette année, a contribué à soutenir les actions. Enfin, les incertitudes concernant le Brexit se sont aussi estompées ces dernières semaines...
A la clôture vendredi, le Dow Jones a inscrit un nouveau record, le S&P 500 est resté stable au sommet, et le Nasdaq a marqué le pas. L'indice Dow Jones a gagné 0,08% à 28.645 points, tandis que l'indice large S&P 500 a fini à l'équilibre, à 3.240 pts et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques, a fléchi de 0,17% à 9.006 pts. Le Nasdaq a préservé le seuil des 9.000 points qu'il avait franchi jeudi dernier pour la première fois de son histoire, mais a mis fin à une série de 11 séances de hausse consécutives, et de 10 records d'affilée...
Depuis le début de l'année, les indices US ont ainsi bondi respectivement de 22,7% pour le DJIA, de 29% pour le S&P 500 et de près de 36% pour le Nasdaq.

ECO ET DEVISES

Les valeurs de consommation ont profité de données positives concernant les ventes de fin d'année, et notamment dans l'e-commerce. Une étude publiée par Mastercard a montré que les ventes en ligne avaient atteint de nouveaux records cette année sur cette période. Entre le 1er novembre et la veille de Noël, le e-commerce a représenté 14,6% des ventes totales et, surtout, a progressé de 18,8% par rapport à l'année 2018.
Sur le marché des changes, le dollar poursuit son repli face aux principales devises mondiales, tandis que l'euro rejoint les 1,12/$, bénéficiant d'anticipations de reprise de l'économie européenne en 2020.

Le pétrole reste ferme après la publication d'une baisse plus forte que prévu des stocks de pétrole brut des Etats-Unis la semaine dernière. Le cours du baril de brut léger américain (WTI) pointe à 61,80$ sur le Nymex, au plus haut trois mois. Le Brent de la mer du Nord culmine à 68,35$ pour le contrat à terme de février.
Les stocks américain ont reculé de 5,467 millions de barils la semaine s'achevant le 20 décembre, alors que le consensus tablait sur un recul moins important, de l'ordre de 3 millions de barils.
Depuis le début de l'année, le cours du pétrole WTI a bondi de 36% et le Brent a grimpé de plus de 26%, soutenus par la perspective d'un cessez-le-feu commercial entre les Etats-Unis et la Chine, et par l'accord Opep+ de limitation de la production, qui vient d'être renouvelé jusqu'à la fin mars 2020. Cependant, le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak a jeté un froid vendredi en estimant que l'Opep et ses alliés devraient envisager de mettre fin l'an prochain à ces baisses de production...
L'or s'avance à 1.516$ l'once, pour le contrat à terme de février, ce qui porte sa progression à plus de 18% depuis le début de l'année. Le métal jaune a profité notamment de la faiblesse des perspectives inflationnistes dans le monde. La baisse des taux d'intérêt (souvent en terrain négatif) a également rendu l'or plus attractif, bien qu'il n'offre aucun rendement...

VALEURS EN HAUSSE

Abivax : +7% suivi de Gensight, Séché (+3%) et Ramsay

Gl Events : +3% avec Voluntis, Inventiva, Hexaom

Atari : +2% suivi de Rallye, SQLI, Recylex

Casino : +1% avec Somfy, Cie des Alpes, Coface et Bic

CGG (+1%). CGG annonce ce jour avoir finalisé la sortie définitive de son activité d'acquisition de données sismiques fond de mer et mis fin à son accord d'actionnariat dans la joint-venture Seabed Geosolutions (SBGS) et ce à compter du 31 décembre 2019.
En accord avec sa stratégie de sortie des activités d'acquisition de données sismiques, CGG a signé un accord pour transférer sa participation de 40% dans la joint-venture Seabed Geosolutions vers Fugro d'ici à la fin du premier trimestre 2020 et pour finaliser les différents sujets de financement de SBGS et de non concurrence en payant $35 millions à Fugro avant le 31 décembre 2019.
Ce paiement inclus, le Groupe CGG prévoit un net cash-flow 2019 positif, supérieur à ses attentes.

VALEURS EN BAISSE

Hybrigenics (-2,7%) Au premier semestre 2019, la société n'a pas enregistré de chiffre d'affaires, comme depuis le 1er février 2018, date de la cession de ses dernières activités de services scientifiques.
Les revenus provenant de loyers et de prestations logistiques à des sous-locataires ont pris fin au 31 janvier 2019, avec l'expiration du bail principal d'Hybrigenics. Ce changement de statut de location s'est inscrit dans une stratégie de réduction drastique des charges d'exploitation initiée au quatrième trimestre 2018 suite à l'arrêt du développement clinique de l'inécalcitol. La perte opérationnelle a été réduite de près des trois quarts : de 3,7 millions au premier semestre 2018 à 1,0 million d'euros au premier semestre 2019.
Un résultat exceptionnel de 0,7 million d'euros a été enregistré au premier semestre 2019, correspondant d'une part à des facturations cliniques à recevoir estimées de façon conservatrice pour les comptes semestriels 2018 et qui ne se sont pas confirmées, et à une réévaluation à la hausse du crédit impôt-recherche, d'autre part.
La perte nette au premier semestre 2019 s'est donc limitée à 0,4 million d'euros contre 3,3 millions d'euros au premier semestre 2018, soit une réduction de 88%. Les capitaux propres d'Hybrigenics représentaient 0,9 million d'euros au 30 juin 2019.
La position de trésorerie d'Hybrigenics au 30 juin 2019 s'établissait à 0,7 million d'euros, contre 1,9 million d'euros au 31 décembre 2018 et 3,2 millions d'euros au 30 juin 2018. En décembre 2019, Hybrigenics a perçu 0,54 million d'euros de crédit impôt-recherche au titre des dépenses de 'R&D' en 2018.

Europacorp : -2% avec Lumibird, Virbac, Guerbet et AST

EssilorLuxottica (-1,5%) a annoncé ce lundi avoir découvert récemment une fraude financière au sein d'une de ses usines en Thaïlande... Le numéro un mondial des lunettes et verres optiques, qui a porté plainte, précise dans un communiqué que "les salariés identifiés à ce jour comme impliqués dans ces activités frauduleuses ont été licenciés". L'impact financier de cette fraude, estimé à un maximum de 190 millions d'euros, sera comptabilisé dans le résultat opérationnel 2019...

Groupe Open : -1,5% suivi de Nicox, SES

Engie : -0,5% avec Saint-Gobain, Danone, Michelin, IPSOS, Faurecia, EDF et STM

Tikehau Capital (stable) annonce avoir prolongé le mandat de rachat signé et annoncé le 19 septembre 2019 jusqu'au 19 mars 2020, date d'annonce des résultats annuels 2019.
Pour rappel, ce mandat, qui expirait initialement le 31 décembre 2019, porte sur un volume maximal de 1.400.000 actions Tikehau Capital, soit environ 1% du capital social, à un cours n'excédant pas les limites imposées par la septième résolution adoptée par l'Assemblée générale du 22 mai 2019.
A ce jour, 342.686 actions ont été rachetées dans le cadre de ce mandat.
Les actions ainsi rachetées seront destinées à couvrir les plans d'actions gratuites et de performance de Tikehau Capital et/ou à être remises dans le cadre d'opérations éventuelles de croissance externe, de fusion, de scission ou d'apport, dans la limite de 5% du capital social conformément à la loi...

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/01/2020

Engie salue "l'accent mis sur le développement d'une filière de production d'hydrogène vert dans le cadre du futur pacte productif", mais...

Publié le 21/01/2020

L a société Hoffmann Green confirme ses objectifs à horizon 2024...

Publié le 21/01/2020

Prodways Group annonce le lancement d'une activité en Europe pour l'intégration des nouvelles solutions Cloud de la plate-forme 3DExperience et une...

Publié le 21/01/2020

Pierre & Vacances a publié un chiffre d'affaires de 375 millions d'euros pour son premier trimestre 2019/2020, en baisse de 4,6%. L'exploitant de villages vacances souffre de son activité de…

Publié le 21/01/2020

Implanet, société de technologies médicales spécialisée dans les implants vertébraux et les implants chirurgicaux du genou, a publié un chiffre d'affaires 2019 en hausse de 10%, à 7,41…