Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 765.52 PTS
-0.44 %
6 773.0
-0.26 %
SBF 120 PTS
5 259.98
-0.46 %
DAX PTS
15 169.98
-0.61 %
Dow Jones PTS
34 580.08
-0.17 %
15 712.04
-1.74 %
1.131
+0.08 %

Ouverture Paris : en pause

| Boursier | 567 | Aucun vote sur cette news

Après sa chevauchée et des records en série, le CAC40 est entré depuis le début de semaine dans une phase de consolidation qui se...

Ouverture Paris : en pause
Credits Reuters

LA TENDANCE

Après sa chevauchée et des records en série, le CAC40 est entré depuis le début de semaine dans une phase de consolidation qui se confirme ce jeudi, dans un marché qui a besoin de souffler... Le CAC40 est quasiment stable à l'ouverture à 7.050 pts (+0,08%). A Wall Street, la pause est plus appuyée avec des retours de papier parfois violents à l'image du dossier Tesla qui continue de défrayer la chronique... A Paris, les craintes inflationnistes mêlées aux soucis immobiliers chinois freinent les initiatives, même si les publications trimestrielles continuent de faire bonne figure avec ce jour Engie et ArcelorMittal en vedette...

WALL STREET

La Bourse de New York a subi une deuxième séance de correction, mercredi, après la publication d'une envolée des prix à la consommation de 6,2% en octobre aux Etats-Unis, leur plus forte progression depuis... 1990 ! Ces chiffres plus élevés que prévu pourraient inciter la Fed a relever ses taux directeurs plus vite qu'anticipé. Face à cette perspective, les taux d'intérêts se sont tendus, le dollar a rebondi, mais le pétrole en revanche s'est tassé de plus de 3%.
A la clôture, le Dow Jones a cédé 0,66% à 36.079 points, tandis que l'indice large S&P 500 a lâché 0,82% à 4.646 pts, et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques et biotechs, a perdu 1,66% à 15.622 pts.

ECO ET DEVISES

Les marchés ont été surpris par la hausse plus forte que prévu des prix à la consommation en octobre aux Etats-Unis. L'indice CPI a bondi de 0,9% sur un mois et de 6,2% sur un an, sa plus forte hausse depuis 31 ans, en 1990 ! Les économistes s'attendaient à des hausses respectives de 0,5% et de 5,8%. Même hors alimentaire et énergie, éléments volatils, le CPI a grimpé de 0,6% par rapport à septembre (consensus 0,4%) et de 4,6% en glissement annuel. Mardi, l'indice des prix à la production avait de son côté grimpé de 0,6% sur un mois et de 8,6% par rapport à octobre 2020.
Par ailleurs, l'indice des anticipations d'inflation de la Fed d'Atlanta pour le mois de novembre 2021 est ressorti à 3,3%, contre 3,1% un mois avant. Il mesure les anticipations d'inflation à un an du point de vue des firmes.

La nouvelle poussée d'inflation en octobre pourrait inciter la Fed à durcir plus rapidement que prévu sa politique monétaire, même si les responsables de la banque centrale américaine continuent da tabler sur un ralentissement de l'inflation à partir du printemps 2022, lorsque les turbulences dans els chaînes d'approvisionnement, liées à la crise sanitaire, devraient se résorber.
Mardi, le président de la Fed Jerome Powell (dont le renouvellement du mandat est dans la balance ces jours-ci) s'est montré nuancé en insistant sur le fait qu'avant d'agir, la Fed examinera un large éventail d'indicateurs pour évaluer si l'économie américaine se rapproche du plein emploi.
Pour sa part, Janet Yellen, la secrétaire américaine au Trésor (et ex-patronne de la Fed), a estimé que l'inflation ne devrait pas persister au-delà de 2022... Elle a aussi assuré que la Fed était prête à agir pour éviter tout scénario inflationniste douloureux du type des années 1970.

Les chiffres de l'inflation n'ont pas agité que les marchés d'actions, mais aussi ceux des taux et des devises. Le dollar et les taux souverains ont bondi mercredi, dans l'anticipation de gestes haussiers de la Fed pour juguler les prix l'an prochain. Le rendement du T-Bond à 10 ans a ainsi rebondi de 12 points de base, remontant à 1,56%, approchant du seuil de 1,6% franchi la semaine dernière. Du côté des devises, l'indice du dollar rebondissait en fin de soirée de 0,96% face à un panier de devises, à 94,86 pts, tandis que l'euro rechutait de 0,97% à 1,1478$.

Le pétrole recule à 82,55$ le brent ce matin. D'après le Département à l'Energie, les stocks domestiques de pétrole pour la semaine close le 5 novembre octobre ont augmenté de 1 millions de barils à 435,1 mb, contre une progression de 2,1 mbj attendue par le consensus. Des données de l'American Petroleum Institute (API) publiées mardi avaient laissé croire que les stocks avaient baissé la semaine passée.
La parité euro / dollar recule aussi sous les 1,15$ ce matin à 1,1485. L'once d'or se traite en hausse à 1.855$. Le Bitcoin recule à 65.000$ après avoir battu des records hier...

VALEURS EN HAUSSE

La direction d'Advenis (+16%) a été informée par la société INOVALIS, son actionnaire majoritaire, qu'elle avait conclu un accord, le 10 novembre, avec le Groupe Renée Costes en vue de l'acquisition de 691.492 actions de la société au prix unitaire de 2,80 euros.

A fin septembre, Engie (+2,7%) affichait un chiffre d'affaires de 46,9 MdsE soit +20,6% en organique. L'EBIT atteint 4,1 MdsE vs. 5,3 MdsE, en hausse organique de 57%. Il est soutenu par une performance robuste et un contexte de marché favorable. Engie fait état d'une forte génération de cash-flow, en hausse de 1 MdE à à 5,3 MdsE.
Le groupe révise à la hausse sa guidance 2021, avec un résultat net récurrent part du Groupe attendu entre 3,0-3,2 MdsE contre 2,5-2,7 MdsE précédemment. Engie vise aussi un EBITDA 2021 entre 10,8 et 11,2 MdsE et un EBIT entre 6,1 et 6,5 MdsE.
Engie réaffirme sa politique de dividende, basée sur un taux de distribution de 65% à 75% du résultat net récurrent part du Groupe. Pour rappel, le groupe a introduit un dividende plancher à 0,65 Euro par action pour la période 2021-2023...

Casino : +2% avec ArtMarket, Ose

ArcelorMittal (+1,7%) a présenté ce matin ses comptes au troisième trimestre, marqués par un chiffre d'affaires de 20,23 Milliards de dollars, contre 13,26 Mds$ il y a un an. L'Ebitda grimpe 6,06 Mds$, contre 901 M$ au T3 2020. Le bénéfice net ressort à 4,62 Milliards de dollars, contre une perte nette de 261 M$ il y a un an. Le consensus de place visait un CA de 18,75 Mds$ et un bénéfice net de moins de 4 Mds$.
Au troisième trimestre, les expéditions d'acier du groupe ont toutefois reculé à 14,6 millions de tonnes en raison d'une baisse de la demande, notamment en provenance du secteur automobile, sur fond de perturbations logistiques.
Le flux de trésorerie disponible s'inscrit à 1,6 Md$ au T3, tandis que la dette nette recule à 3,9 Mds$.

Inventiva : +1,5% avec Carrefour, Crédit Agricole, Lysogène

Eiffage (+1%) a démenti mercredi préparer une offre sur le groupe de services pour l'énergie et les communications Spie (-3%), réagissant à des informations de presse évoquant un rapprochement entre les deux groupes, présents dans les services à l'énergie. A la Bourse de Paris, le titre Spie a terminé mercredi sur une hausse de plus de 7%, soutenu par ces rumeurs.
"En réponse à des rumeurs infondées, Eiffage dément préparer une offre sur la société Spie", a déclaré Eiffage dans un communiqué laconique. 'BFM Business', citant des sources industrielles, a rapporté qu'Eiffage, auquel Engie a préféré Bouygues pour la cession d'Equans, pourrait désormais se tourner vers Spie.

Saint-Gobain : +1% avec AXA, BNP, Rexel, Publicis, ALD

LafargeHolcim : +0,5% avec Veolia, Getlink, TF1, Vinci, STM, Danone, Orange, EDF

VALEURS EN BAISSE

Pharmagest (-5%) a enregistré au 3ème trimestre 2021 un chiffre d'affaires (non audité) de 44,21 ME, stable par rapport au T3 2020 et en progression de 25,34% par rapport au T3 2019. Pharmagest souligne que les Divisions Solutions Pharmacie Europe et Solutions ESMS avaient profité au T3 2020 d'une forte reprise de leurs activités commerciales (effet "post confinement COVID").
Sur les 9 premiers mois de 2021, le chiffre d'affaires consolidé du Groupe Pharmagest progresse de 13% à 138,11 ME. A périmètre comparable, la progression est de 6,5% à 130,21 ME.
Pharmagest précise que la récente acquisition de la société PROKOV EDITIONS vient compléter efficacement l'offre de services de Passerelle Numérique de Santé (PNS), permet de créer des synergies entre tous les logiciels de son écosystème et d'ouvrir des facilités d'utilisation sans précédent pour les professionnels de santé.
Porté par la dynamique de ce rapprochement stratégique et opérationnel, Pharmagest reste confiant dans le maintien, pour l'année, du niveau de croissance observé à fin septembre.
Micropole a réalisé sur le troisième trimestre 2021 un chiffre d'affaires de 28,9 ME en hausse de 15,7% et +15,9% à périmètre et taux de change constants.
Sur les 9 premiers mois 2021, le chiffre d'affaires s'établit à 89,3 ME, en hausse de 7,9% contre 82,4 ME réalisés à la même période en 2020. A périmètre et taux de change constants, la croissance du chiffre d'affaires atteint 8,6%.

L'équipementier automobile Akwel (-4%) a subi une baisse de 19% de son chiffre d'affaires au 3e trimestre 2021 à 211,5 ME. Le groupe parle d'un contexte de tensions sur les matières premières et les composants électroniques avec des volumes qui sont restés à des niveaux bas pour l'industrie automobile mondiale, en comparaison avec un 3e trimestre 2020 marqué par un fort effet de rattrapage. L'activité du mois de septembre s'établit néanmoins à un niveau supérieur aux points bas enregistrés en mai et juin.
Akwel enregistre sur les 9 premiers mois de l'année 2021 un chiffre d'affaires consolidé de 699,1 ME, en progression de +7,7% par rapport à la même période de l'an passé.
Akwel constate que la visibilité sur les volumes de production de l'industrie automobile mondiale reste toujours extrêmement faible et admet, compte-tenu des tendances du mois d'octobre, que l'objectif d'une progression du chiffre d'affaires annuel reste une hypothèse haute de plus en plus difficile à atteindre.

Renault (-3,5%) Le groupe Daimler a annoncé qu'il allait vendre l'intégralité de sa participation dans Renault, qu'il possède via son fonds de retraite. Son partenariat industriel avec le constructeur français reste inchangé a précisé le groupe allemand qui a indiqué qu'il allait céder environ 9,2 millions d'actions via la constitution accélérée d'un livre d'ordres auprès d'investisseurs institutionnels.
Cette participation représente 3,1% du capital et environ 5% des droits de vote du constructeur français. Au cours de clôture de l'action Renault mercredi soir, soit 34,30 euros, la participation de Daimler représentait environ 316 ME.
Renault, Nissan et Daimler avaient conclu en 2010, sous l'impulsion de Carlos Ghosn et Dieter Zetsche, un système de participations croisées pour conforter leurs coopérations industrielles. En 2016, Daimler avait déjà transféré ses parts dans Renault et Nissan vers ses actifs retraite. Renault et Nissan ont quant à eux cédé leurs 1,55% respectifs de Daimler début 2021.

Chargeurs : -3% avec Nanobiotix

Beneteau : -2% avec Innate, Voltalia, DBV

Bottega Veneta (Kering (-2%)) et Daniel Lee mettent fin à leur collaboration. Daniel Lee était à la tête de la création de la Maison depuis le 1er juillet 2018. Il a apporté "une nouvelle énergie à la marque et a grandement contribué au nouvel élan dont bénéficie aujourd'hui Bottega Veneta". Une nouvelle organisation de la création de la Maison sera annoncée prochainement. Leo Rongone, Directeur général de Bottega Veneta, a déclaré : "Je tiens à remercier Daniel pour son dévouement envers la Maison au cours de ces trois dernières années. Il a apporté à Bottega Veneta une nouvelle perspective et un sens de la modernité, tout en respectant les cinquante années de l'histoire de la Maison. La croissance remarquable de la marque ces trois dernières années témoigne du succès de son travail créatif".

CGG (-1%), le leader mondial des géosciences, au sein d'un consortium avec TGS et BGP, annonce ce jour le démarrage de l'acquisition de la phase 1 du projet Suriname 3D conformément à l'accord signé avec Staatsolie pour des programmes multi-clients au large du Suriname.
Cette étude 3D est adjacente au prolifique bloc 58 et couvrira la zone amont des mêmes systèmes de chenaux du Crétacé supérieur qui ont déjà fait leurs preuves récemment.
La phase 1 comprend l'acquisition de 11.100 km2 de nouvelles données sismiques 3D et le retraitement de 3.000 km2 de données sismiques 3D. L'acquisition sera effectuée par le navire BGP Prospector.
CGG traitera toutes ces données multi-clients dans son centre d'imagerie de subsurface de Houston et mettra en oeuvre ses séquences d'imagerie profondeur de haut de gamme, y compris ses technologies propriétaires, notamment l'inversion Time-Lag FWI (TLFWI) et l'inversion High-Frequency FWI.
Les premiers résultats seront disponibles à partir d'avril 2022 et les produits finaux TTI Kirchhoff PSDM seront prêts à partir de novembre 2022. Ce projet est financé par l'industrie.

Claranova : -1% suivi de Navya, DS, BigBen, FDJ, Accor, Nexans, Faurecia

Pierre & Vacances (-0,5%) avait adressé à ses propriétaires individuels un nouvel avenant améliorant la proposition initiale de fin juin 2021. Des discussions se sont poursuivies avec plusieurs représentants des bailleurs individuels et ont abouti à une ultime proposition alternative du groupe soutenue par la majorité des représentants des propriétaires, dont plusieurs représentants de bailleurs non-signataires du premier avenant. Cette nouvelle option, proposée par le groupe à l'ensemble de ses bailleurs (y compris aux signataires du premier avenant qui représentent déjà près des deux tiers des bailleurs individuels du groupe) prévoit désormais pour la période entre mars 2020 et juin 2021 une franchise de 5 mois consentie par le bailleur signataire (versus 7,5 mois dans le premier avenant).

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 03/12/2021

Le Conseil d’administration d'Advicenne a décidé de soumettre à l’assemblée générale ordinaire des actionnaires du 21 janvier 2022, les projets de transfert de cotation de ses titres du…

Publié le 03/12/2021

Pharmagest a annoncé que Dominique Pautrat quittera ses fonctions de Directeur Général pour prendre la Présidence du Directoire de La Coopérative Welcoop, maison-mère de Pharmagest, à compter…

Publié le 03/12/2021

Suite à la survenance d’un problème qualité ayant affecté certaines de ses prothèses, Carmat a pris la décision de suspendre temporairement, à titre préventif, les implantations de son cœur…

Publié le 03/12/2021

Le Président du Conseil d'Administration de Pharmagest a proposé au Conseil d'Administration, réuni le 03 décembre 2021, la nomination suivante...

Publié le 03/12/2021

La société Foncière Volta envisage le rachat de tout ou partie de l'emprunt obligataire émis par la Société en deux tranches le 28 décembre 2017 et le...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne