Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 985.46 PTS
-0.9 %
6 027.0
-0.22 %
SBF 120 PTS
4 601.78
-0.98 %
DAX PTS
12 517.18
-1.21 %
Dow Jones PTS
30 316.71
+0. %
11 534.53
-0.41 %
0.988
-1.05 %

Ouverture Paris : en légère baisse...

| Boursier | 806 | Aucun vote sur cette news

Le CAC 40 qui a refranchi hier le cap des 6...

Ouverture Paris : en légère baisse...
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC 40 qui a refranchi hier le cap des 6.500 points redonne un peu de terrain ce mardi, -0,15%, à 6.515 points, toujours à l'écoute de la situation internationale, alors que Wall Street a terminé prudemment la séance de lundi... Le ministre taïwanais des Affaires étrangères a déclaré que la Chine utilisait les manoeuvres militaires organisées en représailles à la visite à Taïwan de la présidente de la Chambre américaine des représentants, Nancy Pelosi, comme excuse pour préparer une invasion de l'île ! Joseph Wu a assuré que Taipei ne se laisserait pas intimider, alors même que Pékin a poursuivi ses exercices militaires dans le détroit de Taïwan, franchissant à plusieurs reprises la ligne de démarcation. "La Chine utilise les exercices (...) pour préparer une invasion de Taïwan", a-t-il expliqué en conférence de presse, appelant à un soutien international afin de protéger "la paix et la stabilité dans le détroit de Taïwan". Le président américain Joe Biden a déclaré être préoccupé par les actions de la Chine dans la région... S'exprimant sur la question pour la première fois depuis la visite de Nancy Pelosi à Taipei, il a cependant estimé ne pas croire que Pékin allait "faire davantage" qu'il ne fait actuellement dans la région d'un point de vue militaire...

WALL STREET

Wall Street a donc joué la prudence hier soir, le S&P 500 perdant finalement 0,12% à 4.140 pts, le Dow Jones progressant modestement de 0,09% à 32.892 pts et le Nasdaq reculant de 0,10% à 12.644 pts. Les marchés avaient été rassurés en fin de semaine dernière par un très bon rapport sur l'emploi américain, éclipsant les craintes de récession durable... Ils restent prudents pour l'heure en attendant les chiffres de la productivité non-agricole mardi et surtout l'indice américain des prix à la consommation du mois de juillet qui sera publié mercredi à 14h30 (consensus +0,2% en comparaison du mois antérieur et +8,7% en glissement annuel - soit un ralentissement après un record de 9,1% en juin ; consensus +0,5% hors alimentaire et énergie par rapport à juin et +6,1% sur un an selon FactSet).

ECO ET DEVISES

Le Sénat américain a adopté un plan de 430 milliards de dollars pour lutter contre le changement climatique, réduire le prix des médicaments et majorer certains impôts sur les entreprises. L''Inflation Reduction Act' a été adoptée par 51 voix contre 50, la vice-présidente Kamala Harris détenant un vote décisif... Le texte va être examiné par la Chambre des représentant, où un vote final est attendu vendredi. Le fameux plan vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre et à orienter les consommateurs vers les énergies vertes, à abaisser les coûts des médicaments sur ordonnance pour les personnes âgées et à renforcer les impôts sur les entreprises.

Les responsables de la Fed continuent de leur côté de repousser les espoirs d'un "pivot" accommodant sur les taux, c'est à dire d'une inversion du mouvement sur les taux passant du resserrement à l'assouplissement monétaire. La gouverneure de la Fed, Michelle Bowman, a déclaré que d'autres hausses de taux de 75 points de base devraient être envisagées jusqu'à ce que l'inflation diminue de manière constante... Bowman n'a toujours pas vu d'indications concrètes que l'inflation ait atteint un sommet, notant un risque important qu'une inflation élevée persiste jusqu'en 2023 pour des produits de première nécessité comme le logement et la nourriture.
Par ailleurs, la présidente de la Fed de San Francisco, Mary Daly (non-votant), a réitéré les remarques selon lesquelles la Fed était "loin du compte" dans la réduction de l'inflation ! Daly a suggéré qu'une hausse de 50 pb en septembre n'était ainsi pas la seule option. Elle avait précédemment affirmé qu'une hausse de 50 pb en septembre était "raisonnable". Bowman et Daly ont déclaré qu'elles seraient guidées par les données entrantes, mais toutes deux accordent une plus grande priorité à la réduction de l'inflation.

La fourchette actuelle sur le taux des fonds fédéraux va de 2,25 à 2,5%, après deux augmentations de 75 points de base. Selon l'outil FedWatch, la probabilité d'une hausse de 50 points de base supplémentaire le 21 septembre, lors de la prochaine réunion monétaire, est de 35,5%, contre 64,5% de chances d'une augmentation de 75 points de base (entre 3% et 3,25%). L'euro campe sur les 1,02/$, tandis que le brent remonte légèrement à 96,40$. Le bitcoin pointe à 23.879$.

INDICATEURS ECONOMIQUES A SURVEILLER

Etats-Unis :
- Productivité non-agricole préliminaire du deuxième trimestre. (14h30)
- Coûts unitaires du travail. (14h30)

BROKERS

UBS ne vise plus qu'un cours de 103 euros, contre 118 euros auparavant, sur Sanofi en passant de "achat" à "neutre". UBS toujours lui reste "neutre" sur Air France avec un cours cible ajusté à 1,85 euro, contre 1,90 euro auparavant.
Berenberg reste à l'achat sur Elior mais avec cours cible ramené de 6,5 à 4 euros.

VALEURS EN HAUSSE

Sur les 9 premiers mois de l'année 2022, Poulaillon (+8%) a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 64,62 millions d'euros (47,56 ME au 30 juin 2021). La croissance est de 35,6%.
La fin de l'état d'urgence sanitaire marque le début de la sortie de cette crise pour le Groupe qui a désormais retrouvé son niveau d'activité d'avant Covid. "La dynamique de reprise d'activité contribue chaque jour au développement du Groupe qui continue sur sa lancée en faisant preuve d'agilité et de discernement", indique Poulaillon.

Pfizer Inc et Valneva (+5,5%) annoncent aujourd'hui l'initiation d'une étude clinique de Phase 3 intitulé "Vaccine Against Lyme for Outdoor Recreationists (VALOR)" (NCT05477524), pour évaluer l'efficacité, l'innocuité et l'immunogénicité de leur candidat vaccin expérimental contre la maladie de Lyme, VLA15.
"Compte tenu de l'augmentation du nombre de cas de maladie de Lyme dans le monde, il est plus que jamais important d'offrir aux gens une nouvelle option pour se protéger" a commenté Annaliesa Anderson, Ph.D., Senior Vice President et Head of Vaccine Research & Development chez Pfizer. "Nous espérons que les données générées lors de l'étude de Phase 3 viendront étayer les résultats positifs obtenus pour VLA15 à ce jour, et nous sommes impatients de collaborer avec les sites de recherche aux États-Unis et en Europe sur cet essai important."

Parrot : +5% avec ArtMarket (+3%) suivi de Lysogène et Ose (+2%)

Balyo : +2% suivi de Showroomprivé, Thermador, Navya (+1,6%)

Cegedim : +1,5% avec Nicox, Plastivaloire, LFE

Publicis : +1% avec Ateme, Klepierre, STM, Gecina, ADP

Au 1er semestre 2022, le Chiffre d'affaires consolidé du groupe Viel & Cie (+0,7%) s'est inscrit en hausse de 12,7% à 494,2 millions d'euros à cours de change courants et de 7,4% à 470,7 millions d'euros à cours de change constants.
Au premier semestre 2022, le chiffre d'affaires consolidé des filiales opérationnelles de Viel & Cie s'élève à 494,2 millions d'euros contre 438,4 millions d'euros sur la même période en 2021, en croissance de 12,7% à cours de change courants. A cours de change constants, le chiffre d'affaires consolidé s'est établi à 470,7 millions d'euros en hausse de 7,4%.
L'évolution des chiffres d'affaires consolidés semestriels par pôle d'activité montre une hausse du pôle d'intermédiation financière de 13,2% à cours de change courants et de 7,5% à cours de change constants, et une hausse de 5% de la bourse en ligne.
Le chiffre d'affaires consolidé du deuxième trimestre 2022 ressort à 240,9 millions d'euros, contre 205 millions d'euros en 2021, en hausse de 17,5% à cours de change courants. A cours de change constants, le chiffre d'affaires est en hausse de 11,2%.
La situation financière du groupe n'a pas connu de changement significatif depuis la publication de son rapport financier annuel 2021.

Airbus (+0,7%) a livré 46 appareils en juillet, contre 60 en juin, ce qui porte à 343 le nombre total d'avions expédiés sur les sept premiers mois de l'année. Le géant de l'aéronautique a notamment livré 3 A350 à Turkish Airlines et 2 à Air China. Air France a pour sa part reçu un A220-300.
Fin juillet, Airbus a revu à la baisse son objectif de livraisons annuelles alors que le groupe est aux prises avec une pénurie de pièces et de composants chez certains fournisseurs ainsi qu'à un manque de personnel. La société toulousaine, qui espérait initialement expédier 720 appareils, a fixé son nouvel objectif à 700 unités.

Korian : +0,5% avec Ipsen, M6, Trigano, Safran

Veolia (stable) continue à finaliser ses cessions d'actifs à la suite du rachat de Suez. Au lendemain de l'annonce de la vente des activités de déchets de Suez au Royaume-Uni à Macquarie pour 2,4 MdsE, le géant français des services à l'environnement fait part de la cession de MWS Europe (activités de Veolia dans les services mobiles de l'eau) à la Saur pour un montant total d'environ 190 millions d'euros. L'opération reste soumise à l'obtention des autorisations réglementaires nécessaires.

VALEURS EN BAISSE

Adocia : -4% avec Mauna Kea (-3%) avec DBV

Nyxoah (-2%) opère dans le secteur des technologies médicales et se concentre sur le développement et la commercialisation de solutions innovantes destinées à traiter le Syndrome d'Apnées Obstructives du Sommeil (SAOS). La société annonce aujourd'hui ses résultats financiers et d'exploitation pour le deuxième trimestre et le premier semestre 2022.
Le chiffre d'affaires s'est élevé à 935.000 euros pour le deuxième trimestre clos le 30 juin 2022, contre 170.000 euros pour le deuxième trimestre clos le 30 juin 2021. Les revenus pour le premier semestre 2022 étaient de 1,6 million d'euros, contre 355.000 euros pour le premier semestre 2021. L'augmentation des revenus est attribuable à la commercialisation par la société du système Genio, principalement en Allemagne.
Le coût des marchandises vendues s'est élevé à 334.000 euros pour les trois mois se terminant le 30 juin 2022, soit une marge brute de 601.000 euros, ou une marge brute de 64,3%. Ce chiffre est à comparer au coût total des marchandises vendues de 63.000 euros au deuxième trimestre 2021, pour un bénéfice brut de 107.000 euros, soit une marge brute de 62,9%.
Pour les six mois se terminant le 30 juin 2022, le coût total des marchandises vendues s'est élevé à 623.000 euros, soit un bénéfice brut de 972.000 euros, ou une marge brute de 60,9%. En comparaison, le coût total des marchandises vendues était de 115.000 euros au premier semestre 2021, pour un bénéfice brut de 240.000 euros, soit une marge brute de 67,6%.
Au 30 juin 2022, la trésorerie et les actifs financiers s'élevaient à 123,3 millions d'euros, contre 135,5 millions d'euros au 31 décembre 2021. La consommation totale de trésorerie a été d'environ 2 millions d'euros par mois au cours du premier semestre 2022.
Nyxoah s'attend à ce que la consommation mensuelle de trésorerie augmente au cours du second semestre 2022 pour tenir compte du début de l'essai IDE ACCCESS aux États-Unis, et la position actuelle de trésorerie offre suffisamment de liquidités pour arriver à la commercialisation aux États-Unis en 2024.

Sanofi : -2% avec Atos, Imerys

Bassac : -1,5% avec Imerys, SES, CGG

Renault : -1% avec Valeo, Eramet, Danone

Capgemini : -0,5% suivi de Vilmorin, Casino, BNP Paribas, TotalEnergies, Orange

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 05/10/2022

Après un rebond de 6% en l'espace de 3 séances, le CAC40 a reperdu 0,9% ce mercredi, de retour sous la barre des 6...

Publié le 05/10/2022

Ce recul ne remet pas en cause l'espoir d'une accalmie dans la remontée des taux des grandes banques centrales

Publié le 05/10/2022

L'euphorie qui a gagné la place parisienne hier (+4,24%) et lui a permis de repasser allègrement les 6...

Publié le 05/10/2022

L'euphorie qui a gagné la place parisienne hier (+4,24%) et lui a permis de repasser allègrement les 6...

Publié le 04/10/2022

Déjà consistant dès l'ouverture, le rebond de la bourse de Paris n'a cessé de s'amplifier au fil de la séance...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 05/10/2022

Avec cette opération, le chiffre d'affaires annuels pro forma du nouvel ensemble approche le seuil des 2 milliards d'euros

Publié le 05/10/2022

Conformément à l’accord signé le 9 août 2022, Colas Rail a acquis le 4 octobre 100% des parts du groupe familial Hasselmann, basé en Thuringe et spécialisé dans la construction de voies…

Publié le 05/10/2022

La trésorerie disponible de Klarsen à fin juin 2022 ressort à 404 kE...

Publié le 05/10/2022

Chez Icape, l'EBITDA bénéficie d'une forte amélioration, passant de 1,8 ME à 4,9 ME, soit +170%, au premier semestre 2022...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne