Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 675.90 PTS
-
6 656.50
-
SBF 120 PTS
5 217.96
-
DAX PTS
15 568.73
-
Dow Jones PTS
34 838.16
-0.28 %
14 963.62
+0.02 %
1.187
+0.01 %

Ouverture Paris : du mieux !

| Boursier | 635 | Aucun vote sur cette news

Les investisseurs tentent de se ressaisir ce mercredi après la baisse d'hier qui a ramené le CAC40 sur les 6...

Ouverture Paris : du mieux !
Credits Reuters

LA TENDANCE

Les investisseurs tentent de se ressaisir ce mercredi après la baisse d'hier qui a ramené le CAC40 sur les 6.500 pts, tandis que Wall Street a finalement mieux terminé la séance que prévu hier soir, de retour d'un long week-end d'Independence Day... L'indice CAC40 reprend 0,66% à 6.550 pts, alors que le Nasdaq s'est même hissé en clôture à un nouveau record malgré une petite déception sur l'activité dans les services en juin aux Etats-Unis... Les cours du pétrole ont corrigé le tir, après un appel de Washington à l'Opep+ pour trouver un compromis permettant de poursuivre la remontée de la production mondiale pour faire face à la reprise de la demande...

WALL STREET

A la clôture, l'indice Dow Jones a cédé 0,60% à 34.577 points, tandis que l'indice large S&P 500 a fléchi de 0,20% à 4.343 pts et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques et biotechs, a terminé en légère hausse de 0,17% à 14.663 pts, signant un nouveau record.
La semaine dernière, les trois indices américains avaient fini sur un triple record, affichant des hausses respectives de 1%, 1,7%, et 1,9% en 5 séances.
Du côté des valeurs, le titre du géant chinois des VTC, Didi Global, a plongé de 19,6% quelques jours après son introduction à Wall Street. Les autorités chinoises ont interdit au groupe toute nouvelle inscription d'utilisateurs sur son application mobile, évoquant des problèmes de sécurité. D'autres groupes chinois cotés à Wall Street sont aussi concernés, dont Full Truck Alliance (-6,7%) et Kanzhun (-15,9%).
L'indice S&P 500 de l'énergie a chuté de 3,2% après le reflux des cours du brut, et celui des financières a chuté de 1,5% après un vif repli des taux d'intérêts sur les marchés obligataires.

ECO ET DEVISES

Les marchés ont été un peu refroidis par la publication d'un recul plus fort que prévu de l'activité dans les services aux Etats-Unis en juin, après des records en mai. Les indicateurs restent cependant à un niveau très supérieur à 50, le seuil séparant l'expansion de la contraction. L'indice final ISM des services s'est ainsi établi à 60,1 en juin contre 64 en mai, et contre un consensus de 63. L'indice PMI final des services est lui ressorti à 64,6, contre 70,4 en mai et 64,9 de consensus. Enfin, l'indice PMI composite (manufacturier et services) a atteint 63,7, contre 64 de consensus de marché.
Ces données suggèrent que les difficultés pour les employeurs à trouver de la main d'oeuvre, ainsi que la hausse des prix ont commencé à peser sur la reprise économique outre-Atlantique. Cependant, le climat reste globalement optimiste sur les marchés boursiers, où l'on souligne que des prises de bénéfices sont logiques après les récents sommets. La vigueur de la reprise économique, notamment aux Etats-Unis, couplée avec des politiques monétaires toujours très accommodantes devraient permettre aux résultats des entreprises de continuent à progresser dans les prochains trimestres.

Ce mercredi, les marchés suivront le rapport JOLTS sur les ouvertures de postes aux Etats-Unis, ainsi que les Minutes de la dernière réunion de la Fed... Ce compte-rendu communiqué à 20h sera scruté, alors que les investisseurs craignent un resserrement monétaire, par l'intermédiaire du 'tapering', un peu plus rapide que prévu, compte tenu de la reprise économique et du risque d'inflation. Jeudi, les inscriptions hebdomadaires au chômage et le rapport sur les stocks pétroliers domestiques américains seront annoncés...

Les investisseurs surveillent par ailleurs de très près l'évolution des cours du pétrole après l'échec, lundi, de la réunion de l'Opep+, qui tentait depuis jeudi dernier de s'accorder sur une hausse progressive de sa production à partir d'août. Cependant les Emirats arabes unis ont bloqué un accord (qui doit être approuvé à l'unanimité), entraînant l'échec des discussions. Aucune date n'a été fixée pour une autre réunion...
Lundi et mardi matin, les cours du brut ont encore grimpé après ces informations, remontant au plus haut depuis novembre 2014 pour le WTI, avant de subir des prises de bénéfices mardi soir. Le baril de WTI a cédé 2,4% à 73,37$ sur le Nymex pour le contrat à terme d'août, après avoir frôlé 77$ en début de journée. Le baril de Brent de la mer du Nord (contrat de septembre) a trébuché de 3,4% à 74,55$. Les cours des deux variétés de brut ont bondi de l'ordre de 50% depuis le début de l'année, soutenus par la reprise de la demande mondiale grâce à la vaccination, qui a fait refluer la pandémie de coronavirus.

Si les dissensions au sein de l'Opep+ faisaient encore grimper les cours du brut, cela pourrait faire dérailler la reprise économique, certains analystes évoquant un possible retour à 100$ le baril, un niveau plus atteint depuis 2014. Le ministre irakien du pétrole, Ihsan Abdul Jabbar, a cependant voulu rassurer en déclarant : "nous ne voulons pas d'une guerre des prix. Et nous ne voulons pas que les prix du brut augmentent au-delà des niveaux actuels".
Aux Etats-Unis, la Maison Blanche a fait savoir qu'elle "suit de près les négociations de l'Opep+ et leur impact sur la reprise économique mondiale". Selon un porte-parole, "les responsables de l'administration se sont engagés auprès des capitales concernées pour demander instamment une solution de compromis qui permette de faire avancer les augmentations de production proposées".

Dans ce contexte, les marchés obligataires ont progressé mardi, faisant fortement reculer les taux d'intérêts. Le rendement du T-Bond à 30 ans pointait ainsi mardi soir à 1,98% (-6 points de base) et celui du T-Bond à 10 ans lâchait 8 pb à 1,35%, de retour au plus bas depuis la fin février !
Sur le marché des changes, l'indice du dollar a rebondi de 0,3% à 92,55 points face à un panier de 6 devises de référence, tandis que l'euro rend 0,3% face au billet vert à 1,1825$ entre banques.
Sur le marché des cryptomonnaies, le Bitcoin pointe en hausse à 34.782$.

VALEURS EN HAUSSE

2CRSi (+4%) a annoncé avoir reçu une nouvelle commande d'un client historique du secteur pétrolier.
Le client est un leader mondial des services géoscientifiques, dont la technologie de pointe nécessite une puissance de calcul très importante. Les équipes du client ont toujours placé l'efficacité énergétique et le TCO (coût total de possession) au sommet de leurs attentes ; elles sont donc sensibles depuis plusieurs années aux solutions innovantes et économes en énergie conçues par 2CRSi.

EDF (+2%). Deux jours après avoir rehaussé son objectif de production nucléaire en France pour l'ensemble de l'année 2021, EDF relève sa guidance d'Ebitda. L'énergéticien table désormais sur un Ebitda à plus de 17,7 milliards d'euros contre une prévision de plus de 17 milliards d'euros précédemment.

Spie : +2% avec Rexel et Claranova

Implanet (+1,6%) a réalisé au deuxième trimestre 2021 un chiffre d'affaires de 2,04 ME, soit le double de celui du deuxième trimestre 2020, fortement impacté par le premier confinement, et en hausse de +7% par rapport à 2019, et ce malgré une situation sanitaire qui continue de fortement ralentir l'activité chirurgicale dans les établissements de santé à travers le monde. L'exercice 2021 comprend désormais le chiffre d'affaires réalisé par OSD, comptabilisé à compter du 19 mai 2021 (soit 0,52 ME), et intégré au chiffre d'affaires de l'activité Rachis.
Au premier semestre 2021, le chiffre d'affaires d'Implanet s'établit à 3,72 ME, en progression de +43% par rapport au S1 2020 et quasi stable par rapport à l'activité enregistrée au premier semestre 2019 (-3%). Grâce à l'acquisition stratégique d'OSD réalisée au premier semestre 2021, l'activité Rachis est en forte progression de +71% par rapport à S1 2020 et atteint 2,58 ME. L'activité est par ailleurs en progression de +8% par rapport au S1 2019.
Au 30 juin 2021, Implanet disposait d'une trésorerie de 0,37 ME mais 3,6 ME sont encore disponibles via le programme de financement d'OCA et restent à être souscrits par Nice & Green.

Thales : +1,5% suivi de Saint-Gobain, Faurecia, SG, Eramet, Amundi

Arkema (+1,5%) devient actionnaire et partenaire technologique de Verkor, une startup française spécialisée dans la production de batteries de haute performance. Acteur incontournable par les matériaux de pointe et les solutions innovantes qu'il apporte dans les batteries, notamment à destination du véhicule électrique, Arkema renforce ainsi son développement sur les batteries et la mobilité propre.
Arkema a participé, à hauteur de plusieurs millions d'euros, à la récente levée de fonds de 100 millions d'euros de la société Verkor qui permettra la construction du "Verkor Innovation Center" près de Grenoble, puis le lancement d'une première Gigafactory dédiée à la production de batteries et dont la construction est prévue de démarrer en 2023. Le Verkor Innovation Center, qui devrait être opérationnel dès 2022, offrira un lieu collaboratif pour l'optimisation de procédés industriels intelligents et pour la création de nouvelles générations de batteries.

Stellantis : +1% suivi de Renault, Lisi, SES, Crédit Agricole, Airbus, LVMH, Safran, Publicis et IPSOS

Kalray (+1%) annonce que le projet Pirana (Plateform Inline for Radio, Application and Network Accelerations), est lauréat du plan France Relance piloté par la Direction Générale des Entreprises (DGE) et opéré par Bpifrance dans le cadre de la stratégie d'accélération sur la 5G et les futures technologies de réseaux de télécommunications. Ce plan a pour objectif de développer des solutions souveraines sur les réseaux télécoms et obtenir une maîtrise de bout en bout de ces solutions.

VALEURS EN BAISSE

McPhy : -3% suivi de Figeac Aero, et de Atari

Cibox : -2% avec Lumibird et Genfit

Valneva (-1,5%) a annoncé la nomination de Vincent Dequenne comme Vice-Président Senior en charge des Opérations Industrielles et Joshua Drumm comme Vice-Président en charge des Relations Investisseurs. Vincent Dequenne, ingénieur de formation, possède une grande connaissance de l'industrie pharmaceutique avec plus de 20 ans d'expérience en fabrication et production notamment dans des fonctions de direction chez Eli Lilly, GSK Vaccines, Pierre Fabre et plus récemment Eurogentec. Il prendra la responsabilité des opérations industrielles de Valneva et travaillera en étroite collaboration avec Perry Celentano, Chief Operating Officer de Valneva.

Colas : -1% avec Iliad, Vallourec, Ubisoft, DBV et Alstom

Depuis deux ans, Eneco eMobility et Solutions 30 (-0,5%) collaborent avec succès en Belgique, aux Pays-Bas et en Allemagne. Aujourd'hui, les deux sociétés étendent leur collaboration. Ensemble, elles veulent faire plus pour servir leurs clients grands-comptes tels que Ford Allemagne ou Jaguar Land Rover, facilitant ainsi le passage à l'électromobilité pour leurs clients.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 septembre 2021 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 02/08/2021

Pour Séché, l'acquisition de ces 8 centres, regroupés sous l'appellation "Agence Osis-IDF Collectivité", complète sa gamme de services à l'environnement...

Publié le 02/08/2021

Ce franchissement de seuil résulte d'une cession d'actions Euromedis Groupe sur le marché.

Publié le 02/08/2021

L'acquisition de Nacon s'inscrit dans la poursuite de sa stratégie de croissance externe. Elle permet à l'entreprise d'élargir à nouveau son portefeuille sur le segment des jeux de sport...

Publié le 02/08/2021

Phem a réalisé un chiffre d'affaires de 7,8 millions d'euros en 2019...

Publié le 02/08/2021

Ce franchissement de seuils résulte d'une cession d'actions Bleecker hors marché...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne