5 349.30 PTS
-0.15 %
5 355.0
+0.10 %
SBF 120 PTS
4 267.01
-0.16 %
DAX PTS
13 103.56
+0.27 %
Dowjones PTS
24 651.74
+0.58 %
6 466.32
+1.20 %
Nikkei PTS
22 553.22
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Ouverture Paris : Draghi après la Fed

| Boursier | 248 | Aucun vote sur cette news

Le marché a entendu ce qu'il souhaitait entendre hier de la part de la Fed, laquelle a confirmé qu'elle entamerait dès octobre la...

Ouverture Paris : Draghi après la Fed
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le marché a entendu ce qu'il souhaitait entendre hier de la part de la Fed, laquelle a confirmé qu'elle entamerait dès octobre la réduction de son bilan à hauteur de 10 milliards de
Dollars par mois pour les bons du Trésor. Le processus de resserrement monétaire et de réduction du bilan se feront toutefois très progressivement. Ce faisant elle ouvre la voie au même "tapering" de la part de son homologue de la BCE, une décision et un horizon que les investisseurs cherchent à percevoir. Justement, à 15h30, Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne, doit prononcer un discours depuis son fief de Francfort. En attendant, le CAC40 avance de 0,50% à 5.265 points.

WALL STREET

Les investisseurs américains sont restés prudemment optimistes, mercredi, après les annonces de la Réserve fédérale américaine, qui a gardé le cap en matière de hausse des taux et a confirmé qu'elle entamerait dès octobre la réduction de son bilan. Le processus de resserrement monétaire et de réduction du bilan se feront toutefois très progressivement, a assuré la banque centrale américaine. Le dollar et les taux d'intérêts ont progressé nettement après les annonces de la Fed. L'action Apple a chuté de 1,7% après des informations faisant état d'un problème de connexion pour sa nouvelle Apple Watch. Après une première réaction négative, les indices boursiers américains ont finalement terminé proches de l'équilibre, le Dow Jones et le S&P 500 inscrivant même de nouveaux records... Le DJIA a ainsi gagné en clôture 0,18% à 22.412 points, tandis que l'indice large S&P 500 a progressé de 0,06% à 2.508 pts, et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a légèrement reculé, de 0,08%, pour finir 6.456 pts.

ECO ET DEVISES

Aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage et l'indice manufacturier de la Fed de Philadelphie (14h30) seront suivis de l'indice des indicateurs avancés du Conference Board (16h00). Ce matin, la Banque du Japon a maintenu sa politique monétaire inchangée, sur une décision prise à 8 votre contre 1.

La parité euro / dollar atteint 1,1885 ce matin. Le baril de Brent se négocie 56,16$ et le WTI 50,72$. L'once d'or se traite 1.299$ (-0,1%).

VALEURS EN HAUSSE

* Crédit Agricole (+1% à 15,06 Euros) : la vente de 16,2% du capital de la banque Saudi Arabia pour environ 1,28 MdE est finalisée. L'opération a un impact positif d`environ 20 points de base sur le ratio CET1 plein de Crédit Agricole SA et de 5 points sur celui de Groupe Crédit Agricole.

* Plastic Omnium (+1,10% à 35,36 Euros) : la société réfléchit à se séparer de sa division environnement, qui fabrique notamment les fameux containers poubelle. L'objectif est de se concentrer exclusivement sur les activités automobiles, qui représentent 96% de ses revenus.

* Europcar (+0,85% à 12,86 Euros) : le rachat de l'allemand Buchbinder est bouclé. Il apportera environ 200 ME de revenus additionnels et une position de numéro un allemand.

* Nicox (+3,85% à 9,71 Euros) : la société a trouvé son partenaire américain pour la commercialisation de Zerviate. C'est Eyevance Pharmaceuticals qui a été retenu, dans le cadre d'un accord de licence comprenant une part fixe et des éléments variables. Nicox est ainsi éligible à 48,5 M$ de dollars et à des redevances de 8 à 15%, en fonction des futures ventes nettes.

* FFP (+1% à 99 Euros) : Robert Peugeot estime que la décote du holding familial, environ 45%, est excessive. Dans 'Les Echos', il plaide pour sa paroisse, en ajoutant que le rachat d'actions de juin est un signe envoyé au marché.

VALEURS EN BAISSE

* Marie Brizard (-6,20% à 14,35 Euros) : l'Ebitda du premier semestre est négatif, à cause de la hausse des investissements promotionnels et marketing, dans un contexte de forte pression concurrentielle. Au second semestre, cet environnement perdurera, notamment dans la vodka en Pologne et aux Etats-Unis, avec un impact potentiel à court terme sur les marges.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

La procédure de désintéressement s'est close le 14 décembre

Publié le 15/12/2017

Avec la nomination de Marie-Christine Levet le Conseil d'administration de SoLocal Group "marque la volonté d'accélérer le développement de SoLocal Group sur le digital"...

Publié le 15/12/2017

La société française de reciblage publicitaire Criteo a plongé de 27% en trois séances sur le Nasdaq. La société est plombé par la nouvelle politique anti-cookies d'Apple.

Publié le 15/12/2017

Le Conseil d'administration de Fnac Darty est présidé par Jacques Veyrat...

CONTENUS SPONSORISÉS