Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 068.59 PTS
-1.75 %
7 033.50
-2.18 %
SBF 120 PTS
5 475.97
-1.71 %
DAX PTS
15 603.88
-1.94 %
Dow Jones PTS
34 644.83
-0.2 %
14 704.04
-0.96 %
1.134
+0.29 %

Ouverture Paris : début de semaine stable

| Boursier | 977 | Aucun vote sur cette news

Le CAC40 qui a ouvert la séance au-dessus des 7...

Ouverture Paris : début de semaine stable
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC40 qui a ouvert la séance au-dessus des 7.000 points, en hausse de 0,2%, revient à l'équilibre à 9H30, à 6.995 pts dans un marché attentiste, alors que la semaine sera marquée par les dernières réunions monétaires de l'année de la BCE et de la Réserve Fédérale.
Rappelons que la Bourse de New York a finalement progressé vendredi soir, le S&P 500 signant même un nouveau sommet, malgré l'annonce d'une nouvelle accélération de l'inflation aux Etats-Unis en novembre, au rythme de 6,8% sur un an, au plus haut depuis... 39 ans ! Certains craignaient cependant que la hausse dépasse 7%, d'où un certain soulagement...

WALL STREET

A la clôture, le Dow Jones a gagné 0,60% à 35.970 points, terminant à 1,2% de son dernier record du 8 novembre, tandis que l'indice large S&P 500 a avancé de 0,95% à 4.712 pts, un nouveau record, le 67e depuis le début de l'année ! Le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques et biotechs, a repris 0,73% à 15.630 pts, à 2,7% de son dernier record.
Sur l'ensemble de la semaine écoulée, les trois indices ont signé des rebonds de 4% pour le DJIA, de 3,8% pour le S&P 500 et de 3,6% pour le Nasdaq après plusieurs semaines de correction.

ECO ET DEVISES

L'indice américain des prix à la consommation pour novembre, publié vendredi, est donc ressorti en augmentation de 0,8% par rapport à octobre, contre 0,7% de consensus. En glissement annuel, il grimpe de 6,8% par rapport à novembre 2020, en ligne avec les attentes, et au plus haut depuis 1982, il y a 39 ans donc... Hors alimentaire et énergie, le CPI progresse de 0,5% par rapport au mois d'octobre et de 4,9% sur un an, là aussi conforme aux anticipations des économistes.
La réaction initiale des marchés est donc plutôt positive face à ces chiffres "conformes" mais historiquement très élevés. Cette publication n'a pas modifié les attentes des marchés vis-à-vis de la Fed, qui réunira son comité de politique monétaire (FOMC) mardi et mercredi...

Jerome Powell, le président de la Fed, ainsi que la Secrétaire au Trésor Janet Yellen, ont rappelons-le indiqué récemment que le terme "transitoire" appliqué à l'inflation n'était très probablement plus adapté. Ils anticipent tout de même un reflux des prix courant 2022, sans doute au second semestre, en tablant sur une amélioration des problèmes de chaîne logistique causés par la crise du coronavirus.
Le président américain Joe Biden s'est voulu rassurant, vendredi, affirmant que la hausse des prix a commencé à ralentir. "Les développements dans les semaines qui ont suivi la collecte des données pour le mois dernier montrent que l'augmentation des prix et des coûts ralentit", a-t-il souligné dans un communiqué, tout en reconnaissant que les prix ne ralentissaient "pas aussi rapidement que nous le souhaiterions".

Les marchés s'attendent à ce que la Fed annonce mercredi prochain une accélération de la réduction de ses achats d'actifs ("tapering') en vue de mettre fin à ce programme en mars 2022, au lieu de la mi-2022 attendue au début de l'automne. Cela ouvrirait alors la voie à la remontée des taux directeurs, qui fait l'objet de spéculations et pourrait intervenir au plus tôt à la mi-2022, si l'inflation reste à un niveau très supérieur à l'objectif de longe terme de la Fed (autour de 2%). Les nouvelles projections économique de la Fed, publiées le 15 décembre, aideront les marchés à y voir plus clair sur le calendrier de la hausse des taux...

Le brent ouvre ce lundi à plus de 76$. Du côté des devises, l'euro campe sous les 1,13/$. L'once d'or est à 1.782$ sur le Comex. Le bitcoin pointe sur les 49.000$.
En Europe, la dernière réunion de l'année de la BCE, prévue jeudi 16 décembre, sera particulièrement suivie par les marchés. La Banque centrale européenne devrait confirmer à cette occasion l'arrêt en mars 2022 de son programme d'achat d'actifs en urgence face à la pandémie (PEPP), une date qui avait été évoquée lors de sa réunion d'octobre.

BROKERS

Goldman Sachs relève sa recommandation sur Mercialys de "neutre" à "acheter".
HSBC relève son objectif de cours à 70 euros, contre 62 euros auparavant sur Publicis.
GreenSome Finance est à l'achat sur Egide avec un objectif réhaussé à 1,85 euro.
Jefferies reste à l'achat sur Sodexo avec une cible ajustée de 85 à 91 euros.
Morgan Stanley repasse de 'sur-pondérer' à 'pondération en ligne' sur Solvay en ciblant un cours de 111 euros et de 'pondération en ligne' à 'sous-pondérer' sur Arkema en visant 102 euros.

VALEURS A SUIVRE

Genfit : +6% suivi de Groupe Gorgé (+5%) avec Believe

Xilam : +4% avec Abivax

OSE Immunotherapeutics (+2,6%) a présenté les premières données précliniques d'efficacité de l'antagoniste du récepteur à l'IL-7, OSE-127, dans des modèles PDX (Patient- Derived Xenograft) de leucémie aiguë lymphoblastique (LAL) à précurseurs B au congrès annuel de l'ASH (American Society of Hematology) qui se tient à Atlanta et en virtuel du 11 au 14 décembre 2021.
Les résultats du programme de recherche collaboratif mené par OSE Immunotherapeutics et le Centre Médical Universitaire Schleswig-Holstein de Kiel (Allemagne) portant sur l'efficacité anti-leucémique de l'immunothérapie OSE-127 dans des modèles PDX (Patient- Derived Xenograft) de LAL à précurseurs B, ont été présentés par le Dr. Lennart Lenk (Département de pédiatrie, groupe d'étude ALL-BFM, Université de Kiel Christian-Albrechts et Centre Médical Universitaire Schleswig-Holstein de Kiel) dans un poster intitulé : "IL7R targeting using OSE-127 Shows Robust Anti-Leukemic Activity in B-cell Precursor Acute Lymphoblastic Leukemia Xenografts".

Mauna Kea Technologies (+2%) inventeur du Cellvizio, la plateforme multidisciplinaire d'endomicroscopie laser confocale par minisonde et par aiguille (p/nCLE), annonce un repositionnement stratégique de l'organisation visant à améliorer l'efficacité opérationnelle, à rallonger son horizon de financement et à concentrer ses ressources sur les applications cliniques à plus fort potentiel de Cellvizio, notamment la pneumologie interventionnelle et l'imagerie moléculaire. Robert Gershon a démissionné de son poste de Directeur Général et a quitté son poste de membre du Conseil d'administration, avec effet immédiat. Nicolas Bouvier, membre du comité exécutif depuis 2019, occupera le poste de Directeur Général par intérim jusqu'au recrutement d'un Directeur général permanent. Avant de rejoindre Mauna Kea, M. Bouvier a passé 10 ans chez Novartis Oncologie et Sandoz occupant plusieurs postes de Direction dans les Ressources Humaines.
"Le Conseil d'administration de Mauna Kea Technologies reconnaît sa propre responsabilité à créer de la valeur tout en étant un gestionnaire efficace des ressources financières", a déclaré Sacha Loiseau, Fondateur et Président du Conseil d'administration de Mauna Kea Technologies. "Nous remercions Rob pour ses contributions au cours de son mandat de trois ans et lui souhaitons bonne chance pour la suite de sa carrière."
La réorientation stratégique annoncée aujourd'hui vise un modèle d'exploitation plus efficace, garantit l'achèvement des programmes cliniques annoncés en matière de robotique endoluminale et de systèmes bronchoscopiques, et continuera d'assurer un soutien aux gastroentérologues qui utilisent Cellvizio pour améliorer le soin qu'ils prodiguent aux patients.
Molly O'Neil, membre du Conseil d'administration et Présidente du comité d'audit et de conformité, a ajouté : "Nous avons la chance de pouvoir compter sur une équipe de Direction talentueuse, dotée de l'expérience et de la passion nécessaires pour mener Mauna Kea à son plein potentiel. Nous sommes impatients de soutenir Nicolas dans son rôle intérimaire."
Sacha Loiseau conclut : "Avec ses multiples autorisations réglementaires, ses preuves cliniques inégalées et ses capacités d'imagerie uniques, Cellvizio a la capacité d'améliorer les performances des plateformes robotiques et de navigation, de réaliser les promesses de l'imagerie moléculaire et de soutenir les traitements thérapeutiques avancés. Le Conseil d'administration de Mauna Kea estime que ce réalignement permettra à la Société de mieux répondre aux attentes de ses cliniciens, de ses employés et de ses actionnaires."

Abionyx : +2% avec IPSOS, Nacon, Assystem, Claranova, Nexans

Cellectis (+1,7%) a annoncé les résultats préliminaires de l'étude de Phase 1 BALLI-01 évaluant le produit candidat UCART22, sa thérapie cellulaire CAR-T allogénique ciblant CD22, chez des patients atteints de leucémie lymphoblastique aigue (LLA) à cellules B en rechute ou réfractaire, ainsi que des données précliniques de TALGlobin01, son produit candidat de thérapie cellulaire autologue pour le traitement de la drépanocytose homozygote HbSS (SCD), lors de la 63eme réunion annuelle de l'American Society of Hematology (ASH) à Atlanta, aux Etats-Unis.

Nicox (+1%) fait part du recrutement de Doug Hubatsch pour diriger les activités de développement clinique et non clinique de Nicox. En tant que Chief Scientific Officer, Doug Hubatsch mettra en oeuvre la stratégie de recherche et de développement du Groupe. Il sera membre du comité de direction de Nicox et reportera à Michele Garufi, Président Directeur Général. Il sera basé à Durham, en Caroline du Nord, Etats-Unis, au sein de la filiale américaine de Nicox, Nicox Ophthalmics Inc.

Le Conseil d'Administration de Gecina (+1%) réuni le 10 décembre 2021 sous la présidence de Jérôme Brunel, a décidé, à l'unanimité et sur recommandation de son Comité de Gouvernance, Nominations et Rémunérations, de nommer Benat Ortega en qualité de Directeur Général de Gecina. Il succédera à Méka Brunel, Administratrice Directrice Générale, dont le mandat s'achèvera statutairement à l'issue de l'assemblée générale du 21 avril 2022.
Benat Ortega, 41 ans et diplômé de l'École Centrale Paris, est à ce jour membre du directoire, directeur des opérations, et mandataire social du groupe Klépierre, société immobilière cotée au patrimoine de 22 milliards d'euros.
Ayant rejoint le groupe Klépierre en 2012, il y a dirigé les activités opérationnelles et joué un rôle clé dans la transformation de cette société leader européenne au travers du recentrage du portefeuille autour de 120 centres commerciaux et d'une stratégie ambitieuse de création de valeur et de croissance du cash-flow. Il avait précédemment travaillé 9 ans au sein des équipes Bureaux, à Paris, du groupe coté Unibail-Rodamco.

Aubay : +1% avec OVH, Ubisoft, Carrefour, Mersen, Publicis, Imerys, Virbac

Air France-KLM (+0,5%) a remboursé 500 millions d'euros de l'encours de 4 Milliards d'euros du prêt garanti par l'Etat français (le "PGE") et a négocié une modification du profil de remboursement avec l'échéance finale repoussée du 6 mai 2023 au 6 mai 2025
Suivant les premiers signes de reprise du trafic aérien mondial, combinés à un meilleur accès aux marchés de capitaux, Air France-KLM a convenu avec le syndicat des 9 banques participant au PGE et l'Etat français de rembourser un montant de 500 millions d'euros de l'encours actuel du PGE, permettant de le ramener à 3,5 Milliards d'euros au 10 décembre 2021 et, concomitamment, d'en modifier le profil de remboursement en remplaçant le versement unique prévu le 6 mai 2023 par le profil progressif suivant, avec, au plus tard, à la discrétion d'Air France-KLM, une échéance finale le 6 mai 2025 :
-Mai 2023 : remboursement partiel d'un montant de 800 millions d'euros,
soit un encours restant dû de 2,7 Milliards d'euros,
-Mai 2024 : remboursement partiel de 1,35 milliards d'euros,
soit un encours restant dû de 1,35 Milliards d'euros,
-Mai 2025 : remboursement final de 1,35 Milliards d'euros,
(il n'y aura plus d'encours restant dû après cette date).
Ce remboursement partiel et le nouveau profil de remboursement amorti du PGE constituent une nouvelle étape dans la restructuration du profil de la dette et du bilan du Groupe Air France-KLM, après celles du lancement d'une augmentation de capital d'un milliard d'euros et d'une conversion d'un prêt de l'État français de 3 Milliards d'euros en trois obligations perpétuelles en avril dernier, du lancement de l'émission de deux tranches d'obligations senior pour un montant total de 800 millions d'euros en juillet, de la mise en place d'un programme EMTN (Euro Medium Term Note) en septembre et de l'obtention d'une notation ESG sollicitée auprès de Standard & Poor's en octobre.
Comme préalablement indiqué, des discussions sont en cours sur d'autres mesures de renforcement du bilan du Groupe Air France-KLM. Celles-ci pourraient inclure l'émission d'instruments de fonds propres et de quasi-fonds propres, en fonction des conditions de marché...

Sanofi (stable) Des résultats positifs de phase III montrent que l'ajout de Dupixent (dupilumab) à un traitement standard par corticoïdes à usage topique améliore significativement la cicatrisation de la peau et réduit la sévérité globale de la maladie et les démangeaisons chez les nourrissons et enfants âgés de 6 mois à 5 ans atteints de dermatite atopique modérée à sévère non contrôlée. Ces données seront présentées aujourd'hui dans le cadre d'une séance de dernière heure de la conférence Revolutionizing Atopic Dermatitis 2021 (RAD 2021).

Danone annonce la cooptation de Valérie Chapoulaud-Floquet. Elle rejoindra son Conseil d'Administration à partir du 1er mars 2022, en remplacement d'Isabelle Seillier, qui a décidé de quitter le Conseil pour raisons personnelles à compter du 31 décembre 2021.
Cette cooptation est une première étape dans l'évolution de la composition du Conseil d'Administration qui permettra à Danone, d'ici 2023, de renouveler la totalité du Conseil, à l'exception des sièges occupés par le Président, le Directeur Général et les deux administrateurs représentant les salariés.

Lagardere (stable) a pris acte de l'accélération, annoncée le 9 décembre 2021, du processus d'acquisition par Vivendi SE de la participation d'Amber Capital et de lancement d'une offre publique obligatoire en résultant. Ce processus avait déjà été annoncé le 15 septembre dernier.
Conformément à la règlementation en vigueur, le Conseil d'administration qui se réunira le 17 décembre prochain constituera en son sein un comité ad hoc puis désignera, sur proposition de ce dernier, un expert indépendant. Au vu du rapport de l'expert, le Conseil d'administration rendra, le moment venu, un avis motivé sur ce projet d'offre, qui sera inclus dans la note d'information en réponse de la société déposée auprès de l'Autorité des marchés financiers.

VALEURS EN BAISSE :

Aramis : -4% suivi de Stedim (-2,5%) et Rallye

Dassault Aviation : -1,5% avec Showroomprivé, DBV

BioMerieux : -1% avec Tikehau, Oeneo, Guerbet

EDF : -1% avec Argan, Eurofins, Airbus, FDJ

Soitec : -0,5% suivi de GTT, BigBen, Engie et Interparfums

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

Plus que quelques jours pour bénéficier de notre offre Assurance vie

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 janvier 2021 inclus.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/01/2022

Bigben InteractiveLe groupe présent dans l'édition de jeux vidéo, les accessoires mobiles et gaming et les produits audio publiera son chiffre d'affaires du troisième trimestre.…

Publié le 21/01/2022

9h15 en FranceIndices des directeurs d'achat pour les secteurs manufacturier et des services en janvier9h30 en AllemagneIndices des directeurs d'achat pour les secteurs manufacturier et des services…

Publié le 21/01/2022

Netflix plonge de près de 25% vendredi au Nasdaq, à 382,88 dollars l'action, pénalisé par les chiffres de ses abonnements ainsi que par ses perspectives pour le premier trimestre 2022. Les…

Publié le 21/01/2022

Tarif abordable...

Publié le 21/01/2022

Alstom pointe en baisse marquée en cette fin de semaine avec un titre qui redonne % à euros...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne