Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 776.25 PTS
-
6 785.5
-
SBF 120 PTS
5 275.86
-
DAX PTS
15 280.86
+0.16 %
Dow Jones PTS
35 135.94
+0.68 %
16 399.24
+2.33 %
1.129
+0.05 %

Mi-séance Paris : Wall Street dope le CAC40 , Orange déçoit

| Boursier | 738 | 3 par 2 internautes

Dans le sillage de Wall Street hier soir, et de futures bien orientés, le CAC40 gagne du terrain à la mi-séance, sur un gain de 0,52% à 6...

Mi-séance Paris : Wall Street dope le CAC40 , Orange déçoit
Credits Reuters

LA TENDANCE

Dans le sillage de Wall Street hier soir, et de futures bien orientés, le CAC40 gagne du terrain à la mi-séance, sur un gain de 0,52% à 6.748 points. En attendant la réunion de la BCE jeudi, ce sont les publications d'entreprises qui animent les marchés. Orange, Faurecia et Michelin ont plutôt déçu. Il faut regarder du côté des S&Midcaps pour observer de bonnes nouvelles à l'image de Maisons du Monde et d'Interparfums qui flambent après le relèvement de leurs objectifs annuels. Eramet trébuche après une dégradation d'analyste alors que Valneva flambe encore. Malgré la solide publication d'UBS, les bancaires reculent avec la baisse des rendements obligataires. Les cours du brut consolident légèrement mais restent haut perché avec un baril de Brent de la mer du Nord (échéance décembre) qui se maintient au-dessus des 85$.

ECO ET DEVISES

Programme chargé aux Etats-Unis avec l'Indice S&P Corelogic Case-Shiller des prix de l'immobilier. (15h00), l'Indice FHFA des prix de l'immobilier (15h00), l'Indice manufacturier de la Fed de Richmond (16h00), les ventes de logements neufs. (16h00) et l'Indice de confiance des consommateurs du Conference Board (16h00).

VALEURS EN HAUSSE

* Maisons du Monde s'envole de près de 20% à 19,9 euros après avoir dévoilé des ventes de 317 millions d'euros au troisième trimestre, soit en légère baisse de 1,3% (-3,1% à périmètre comparable) par rapport à un très bon T3 2020, qui avait été stimulé par le rebond de la consommation à la suite de la fin des confinements liés au Covid-19. Sur la base de la solide performance enregistrée au cours des 9 premiers mois de l'année, et en supposant que l'activité des magasins ne soit pas perturbée de manière significative pendant le reste de l'année, le Groupe relève ses objectifs pour l'ensemble de l'exercice. Il vise désormais une croissance modérée à deux chiffres des ventes (" low teens ") (précédemment " croissance élevée à un chiffre ") ; une marge d'EBIT allant de 9% à 9,5% (précédemment : augmentation de jusqu'à 50 points de base) ; un cash-flow libre substantiellement supérieur à son niveau de 2020 (précédemment : supérieur à son niveau de 2020) ; et un nombre de magasins à fin 2021 légèrement supérieur à fin 2020 (précédemment : globalement stable).

* Interparfums (+9,6% à 71,7 euros) relève sa guidance annuelle après un troisième trimestre explosif. Sur les trois mois clos fin septembre, le parfumeur a enregistré un chiffre d'affaires de 175 ME, en hausse de 35%. Cette performance reflète une demande soutenue, notamment sur le marché américain, tant sur les lignes majeures du portefeuille que sur les nouveautés, particulièrement sur les lignes Jimmy Choo I Want Choo et Montblanc Explorer Ultra Blue. Sur les neuf premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires atteint ainsi 441 ME, en hausse de 20% à devises courantes et de 24% à devises constantes. Le management anticipe désormais un chiffre d'affaires de 520 ME sur l'ensemble de l'exercice 2021 ainsi qu'une marge opérationnelle comprise entre 15 et 16%.

* Valneva (+9% à 21,6 euros) poursuit sa marche en avant avec une cinquième séance consécutive dans le vert. Après la douche froide du mois dernier lorsque le gouvernement britannique avait annoncé avoir résilié son contrat de fourniture de vaccins VLA2001, le titre reste porté par des résultats initiaux positifs pour l'essai pivot de phase 3 Cov-Compare de son candidat vaccin inactivé et adjuvanté contre le coronavirus.

* Air France KLM (+1,7% à 3,95 euros). Premier actionnaire du groupe, l'Etat n'a pas l'intention de sortir du capital de la compagnie aérienne. Martin Vial, directeur général de l'Agence des participations de l'Etat (APE), a également affirmé ce matin que Bercy, qui contrôle actuellement 28,6% du transporteur, continuera "à jouer son rôle d'actionnaire" et contribuerait à d'éventuelles nouvelles opérations sur son capital. "L'entreprise est sur la bonne voie, le point mort d'Air France et de KLM en sortie de crise est bien meilleur qu'avant la crise", a souligné Martin Vial.

Une annonce qui intervient alors que les grandes compagnies françaises sont encore loin d'avoir surmonté la crise. Air France, Corsair et Air Caraïbes réclament ainsi la poursuite des aides accordées en plein coeur de la tempête alors que la reprise se veut lente et chaotique. Comme le rapportent nos confrères des 'Echos', les 3 compagnies souhaitent notamment que l'aide à l'activité partielle de longue durée (APLD) soit "prolongée au-delà de 2022 et surtout, revalorisée à hauteur de 70% du salaire brut (dans la limite de 4,5 fois le SMIC)". Les transporteurs souhaiteraient également augmenter "le plafond de 10 millions d'euros fixé pour la prise en charge des coûts fixes des entreprises". Ils attendent aussi "surtout qu'on n'alourdisse pas leur fardeau dans les prochains mois, en exigeant qu'elles commencent à rembourser les prêts garantis et les exonérations de charges sociales".

* Fountaine Pajot (+1,7% à 119,6 euros). En dépit d'un exercice 2020-2021 encore largement perturbé par les effets de la crise sanitaire, notamment sur le premier semestre (août 2020 à février 2021), le plaisancier a opéré, comme annoncé, un net redressement de son activité au second semestre. Ainsi, le Groupe réalise un chiffre d'affaires annuel de 202,3 ME, en progression forte de 17%. La relance des premiers salons d'automne en France et à l'international a permis à la firme de présenter l'ensemble de ses nouveautés et vient confirmer une reprise forte du marché. Ainsi, le portefeuille de commandes est très bien orienté et permet au Groupe de poursuivre ses ambitions de croissance sur l'exercice en cours et le prochain. Fountaine Pajot reste néanmoins prudent au vu de la crise mondiale inédite sur les approvisionnements et de tensions sur les prix des matières premières.

* Thalès (+0,9% à 82 euros). Malgré une activité en légère baisse au troisième trimestre, notamment en raison d'une base de comparaison élevée, Thalès réitère l'ensemble de ses objectifs 2021. Sur les trois mois clos fin septembre, les ventes ont reculé de 0,6% à 3,56 milliards d'euros (-1,4% en organique). Le chiffre d'affaires sur les 9 premiers mois de l'année s'établit ainsi à 11,222 MdsE, en hausse de 6,2% à périmètre et taux de change constants, malgré des activités d'aéronautique civile et de biométrie toujours marquées par les restrictions de déplacement. Sur les neuf premiers mois de 2021, les prises de commandes ressortent à 10,656 MdsE, en croissance organique de 28% (en hausse de 27% en variation totale)

VALEURS EN BAISSE

* Eramet flanche de 6,5% à 78 euros sur la place parisienne, victime d'une note d'Oddo BHF qui a dégradé le dossier à 'neutre' malgré un objectif remonté de 89 à 92 euros. Le broker estime que le " risk/reward " offert par le groupe minier est désormais moins attrayant. La valorisation en VE/EBITDA de haut de cycle ressort à 2x 2022e (vs 4,5x en moyenne sur 10 ans). Néanmoins, le cours d'Eramet intègre déjà beaucoup de bonnes nouvelles (EBITDA 2021-2023e élevé, cession de Sandouville annoncée, A&D à venir) et pourrait être vulnérable à l'issue du référendum en Nouvelle Calédonie et à un fléchissement du prix de plusieurs composants de son mix de commodités.

* Bigben trébuche de 5,5% à 16,4 euros après avoir enregistré un chiffre d'affaires de 67,3 ME au 2ème trimestre 2021/2022, soit un recul de 16,5% compte tenu d'une base de comparaison élevée pour Nacon Gaming et pour l'Audio / Telco. Bigben anticipe néanmoins un 2nd semestre dynamique, porté par les perspectives de Nacon Gaming et l'intégration des comptes de METRONIC à compter du 15 octobre 2021 dans l'activité AudioVidéo/Telco du Groupe.

* Orange (-3% à 9,3 euros) voit rouge malgré la confirmation des objectifs. L'opérateur télécoms a réalisé sur les trois mois clos fin juin un chiffre d'affaires de 10,508 milliards d'euros, en baisse de 0,4% à base comparable, tandis que l'Ebitdaal, mesure clef de la rentabilité, a diminué de 0,7%, à 3,55 milliards d'euros. La baisse des cofinancements reçus des autres opérateurs sur le réseau fibre a éclipsé une bonne performance commerciale sur la période. Hors cofinancements, l'EBITDAaL affiche ainsi une croissance de 4,5%. Le Groupe vise toujours sur l'ensemble de l'exercice un EBITDAaL 'stable négatif', un niveau d'eCAPEX compris entre 7,6 et 7,7 milliards d'euros, un cash-flow organique des activités télécoms supérieur à 2,2 MdsE, et un ratio dette nette / EBITDAaL des activités télécoms maintenu autour de 2x à moyen terme.

* Michelin cède 1,2% à 132,6 euros au lendemain de la présentation d'un chiffre d'affaires supérieur aux attentes au troisième trimestre, en partie grâce à la demande soutenue des constructeurs de poids lourds et à ses pneus de spécialité. Sur la période, le pneumaticien a enregistré des revenus de 6 milliards d'euros, contre 5,78 MdsE un an plus tôt et 5,8 MdsE de consensus. Le groupe a confirmé ses objectifs annuels 2021, revus à la hausse en juillet, à savoir un Résultat Opérationnel des Secteurs supérieur à 2,8 milliards d'euros à parité constante et un cash-flow libre structurel supérieur à 1 MdE.

* Faurecia (-0,2% à 42,3 euros) dévoile des ventes de 3,4 milliards d'euros au troisième trimestre, en baisse de 10,4% en données publiées (-11,4% en organique). Le consensus était positionné à 3,64 MdsE. L'ensemble des activités et des régions a néanmoins enregistré une forte surperformance. Au niveau du Groupe, la surperformance s'est établie à 780 pb, comprenant un effet défavorable du mix géographique estimé à environ 450 pb, si bien que la surperformance sous-jacente avant l'effet défavorable du mix géographique s'inscrivait à environ 1.230 pb. L'équipementier automobile confirme ses objectifs financiers pour 2021, tels que récemment revus à la baisse, à savoir, des ventes d'environ 15,5 milliards d'euros et une forte surperformance organique des ventes (plus de +600 pb), une marge opérationnelle comprise entre 6 et 6,2%, un cash-flow net d'environ 500 millions d'euros et un ratio dette nette/EBITDA d'un maximum de 1,5x en fin d'année.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2021

CODE OFFRE : FLASH21

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : FLASH21 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 29/11/2021

L'objectif d'efficacité principal sera de démontrer que le masitinib peut réduire la charge virale du SARS-CoV-2...

Publié le 29/11/2021

Black nourrit de fortes ambitions environnementales et s'inscrit dans une démarche bas carbone...

Publié le 29/11/2021

Le montant total en fonds propres règlementaires de BNP Paribas est d'environ 970 ME pour ces deux obligations...

Publié le 29/11/2021

Bigben prévoit une distribution exceptionnelle sous forme d'actions Nacon...

Publié le 29/11/2021

Foncièrement différente de toutes les autres solutions actuellement disponibles sur le marché, Streamkeeper comble les failles d'authentification et utilise la protection des applications...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne