En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 909.64 PTS
+1.2 %
4 913.50
+1.35 %
SBF 120 PTS
3 894.66
+1.14 %
DAX PTS
12 645.75
+0.82 %
Dow Jones PTS
28 335.57
-0.1 %
11 692.57
+0.25 %
1.186
+0. %

Mi-séance Paris : Trump fait chuter le CAC40 !

| Boursier | 1231 | Aucun vote sur cette news

L'origine de ce décrochage est une nouvelle fois à chercher du côté des Etats-Unis et plus précisément de la Maison Blanche...

Mi-séance Paris : Trump fait chuter le CAC40 !
Credits Reuters

LA TENDANCE

Rechute brutale pour le CAC40. A la mi-journée, l'indice vedette parisien chute de 2,76% à 5.404 points ! L'origine de ce décrochage est une nouvelle fois à chercher du côté des Etats-Unis et plus précisément de la Maison Blanche. Donald Trump a annoncé qu'il imposerait à compter du 1er septembre des droits de douane additionnels de 10% sur les 300 milliards de dollars d'importations chinoises encore non taxées après avoir pris soin d'indiquer que son homologue chinois Xi Jinping n'oeuvrait pas assez rapidement à la conclusion d'un accord commercial... La trêve commerciale semble bel et bien terminée. Les propos du président américain ont par ailleurs provoqué un plongeon des cours du brut plus observé depuis plusieurs années...

Après la baisse des taux de la Fed mercredi soir, les opérateurs scruteront de près les chiffres mensuels de l'emploi américain attendus à 14H30. La balance commerciale de juin et l'Indice du sentiment des consommateurs américains mesuré par l'Université du Michigan pour le mois de juillet sont également au programme cet après-midi.

Sur le front microéconomique, la saison des trimestriels touche à sa fin à Paris après deux semaines particulièrement denses. Le Crédit Agricole et Natixis ont notamment dévoilé leurs comptes intermédiaires ce matin tout comme le cimentier Vicat. Globalement, peu de valeurs résistent à la correction du jour. Sur le CAC40, seul Veolia parvient à grignoter un peu de terrain au lendemain de la publication de ses résultats semestriels.

VALEURS EN HAUSSE

* Altice Europe progresse de 1,6% à 4,3 euros après son envolée de jeudi dans le sillage du relèvement de ses objectifs annuels. Les brokers refont leurs comptes ce vendredi à l'image de HSBC qui reste à 'conserver' sur le dossier mais avec un cours cible ajusté de 2,90 à 4 euros.

* Veolia grignote 0,1% à 22,25 euros. Le titre reste soutenu par la confirmation des objectifs 2019 dans la foulée d'une nette amélioration des résultats intermédiaires du groupe de services aux collectivités. Parmi les brokers de la place, AlphaValue reste à "accumuler" sur le dossier avec un cours cible ajusté de 25,50 à 26,10 euros.

VALEURS EN BAISSE

* Faurecia abandonne 7% à 39,7 euros et Valeo chute de 6,6% à 26,3 euros. Les valeurs du secteur automobile, du luxe ou encore du compartiment technologique pâtissent fortement des dernières déclarations de Donald Trump.

* Aures Technologies trébuche de 6,6% à 22,7 euros après son point intermédiaire. Le groupe a, à nouveau, vu son activité reculer au deuxième trimestre même si la baisse est moins prononcée qu'en début d'année (-18,6% contre -27% au T1 2019). Dans l'environnement international perturbé, le Groupe considère 2019 comme une année de transition mais ambitionne toujours une croissance pour l'exercice en cours.

* Vallourec chute de 5% à 2,97 euros et Total se replie de 3,1% à 45,1 euros. Le compartiment pétrolier ne résiste pas à la lourde chute du brut jeudi suite aux dernières déclarations du président américain Donald Trump sur les droits de douane additionnels sur les importations chinoises aux USA.

* Vicat rend 3,6% à 39,1 euros après la présentation de ses comptes intermédiaires. Le cimentier a vu son EBIT se contracter de 9,4% à 97 ME (-8,0% à périmètre et taux de change constants) malgré un chiffre d'affaires consolidé de 1,340 MdE, en progression de +4,6% en base publiée mais en repli de -0,6% à périmètre et taux de change constants. Le groupe s'attend à une nette amélioration de son EBITDA et à une progression de son résultat net sur l'ensemble de l'année.

* Société Générale perd 3,6% à 22,7 euros et ne profite ainsi guère d'une note favorable de Citi... Le broker américain a rehaussé de 'neutre' à 'acheter' sa recommandation sur la banque rouge et noire en visant 28 euros par titre. Selon les analystes de Citi, l'action SocGen pourrait remonter avec l'amélioration de la situation dans la banque commerciale et d'investissement, ainsi qu'avec les progrès réalisés sur la génération de capital et de baisse des coûts. De plus, la valorisation est attrayante dans un contexte de redressement, avec la plus forte décote par rapport à BNP Paribas et au Crédit Agricole depuis 2012, souligne le courtier.

* Altarea Cogedim (-1,2% à 185,2 euros). Le développeur immobilier a fait état d'un chiffre d'affaires en hausse de 16,8% à 1,28 milliards d'euros au premier semestre et d'un ANR EPRA à 167,8 euros par action (+6,9% par rapport au 31 décembre 2018, avant détachement du dividende). Le groupe a confirmé ses prévisions de FFO pour 2019 (entre 17,50 et 17,70 euros par action) et 2020 (300 millions d'euros en part du groupe), et de dividende pour 2019 (13 euros par action).

* Sanofi (-0,7% à 75 euros). La Deutsche Bank porte son objectif de 90 à 92 euros sur Sanofi, titre qu'elle conseille toujours d''acheter'. Le broker parle d'une nouvelle série de résultats trimestriels solides pour le laboratoire, sous l'impulsion de l'impressionnante dynamique de Dupixent qui confirme que le retour à la croissance des profits est durable à moyen terme, malgré la pression concurrentielle sur l'hémophilie.

* Natixis limite son repli à 0,3% à 3,7 euros. La banque a fait état d'un résultat net trimestriel en recul de 32% à 346 millions d'euros. Dans la gestion d'actifs et de fortune, son résultat avant impôt a augmenté de 20%. Il a en revanche reculé de 43% dans la banque de financement et d'investissement. Natixis a par ailleurs indiqué que la décollecte au sein de sa filiale britannique H2O avait atteint 6 milliards d'euros, mais a fait état d'un retour de la collecte en juillet. Le patron de Natixis a une nouvelle fois affirmé que le risque sur la liquidité du portefeuille de H2O n'était pas fondé.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/10/2020

Le chiffre d’affaires du troisième trimestre 2020 de Nanobiotix s’élève à 14 700 euros, contre 11 400 euros un an plus tôt. Le chiffre d’affaires sur une période de 9 mois terminée le 30…

Publié le 23/10/2020

Focus Home Interactive a annoncé que Jürgen Goeldner se retire de son mandat de Président du Directoire pour des raisons personnelles, à compter du 31 octobre 2020. Il deviendra Senior Advisor…

Publié le 23/10/2020

COFACELa société d'assurance-crédit publiera (après Bourse) ses résultats du troisième trimestre.EUROPCARLe spécialiste de la location de véhicules publiera (avant Bourse) ses résultats du…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne