Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 247.72 PTS
-0.31 %
6 189.00
-0.31 %
SBF 120 PTS
4 913.20
-0.29 %
DAX PTS
15 246.57
-0.48 %
Dow Jones PTS
33 815.90
-0.94 %
13 762.36
+0. %
1.206
+0.36 %

Mi-séance Paris : troisième séance de baisse en perspective

| Boursier | 527 | Aucun vote sur cette news

Le secteur automobile est chahuté ce mardi

Mi-séance Paris : troisième séance de baisse en perspective
Credits Reuters

LA TENDANCE

La bourse de Paris prend le chemin d'une troisième séance conséquence de baisse avec un CAC40 en repli de 0,7% autour de 5.925 points en fin de matinée.

La question sanitaire demeure prégnante en Europe alors que la chancelière allemande Angela Merkel a confirmé que l'Allemagne allait prolonger les mesures de confinement jusqu'au 18 avril prochain pour face à "une situation très grave". Les citoyens allemands sont invités à rester chez eux pendant cinq jours à Pâques. Deutsche Bank a abaissé lundi sa prévision de croissance de l'économie allemande à 2% pour le deuxième trimestre contre une estimation précédente de 4%.

Le secteur automobile est chahuté ce mardi en Bourse, une nouvelle fois victime des craintes entourant la pénurie mondiale de semi-conducteurs. A ce sujet, Volvo a averti que ce manque de pièces aurait un impact important sur sa production et ses résultats financiers au deuxième trimestre. De nombreux constructeurs en Europe, en Amérique et en Asie ont déjà annoncé ces dernières semaines une réduction forcée de leur production en raison des difficultés d'approvisionnements en semi-conducteurs, une crise qui devrait culminer au deuxième trimestre.

C'est toujours la démesure aux États-Unis, dès que l'on aborde la question des plans de relance. L'administration Biden semble bien décidée à ne pas faire exception, puisqu'après un package de 1.900 milliards de dollars tout juste validé pour faire face à la crise sanitaire, de nouvelles propositions seraient déjà sur le point d'émerger concernant l'infrastructure, l'éducation, le développement de la force de travail ou la lutte contre le changement climatique, pour un total d'environ 3.000 milliards de dollars. Ainsi, les conseillers économiques de Joe Biden favoriseraient ce nouveau package musclé visant à renforcer l'économie, tout en réduisant les émissions ou les inégalités...

VALEURS EN HAUSSE

* JCDecaux (+2% à 21 euros) : bénéficie d'une note d'analyste. Berenberg est en effet passé à l''achat' sur le titre tout en portant sa cible de 18 à 28 euros. L'analyste évoque une confiance accrue dans le potentiel de redressement des bénéfices du spécialiste de la communication extérieure.

* Mersen progresse 1,4% à 29,4 euros. Oddo BHF a ajusté sa cible de 33,5 à 35 euros tout en maintenant son avis 'surperformance'. L'analyste affirme que la valorisation reste particulièrement attractive (6x l'EBITDA 2022e et 10x l'EBIT) au regard des références historiques (respectivement 7,5x et 11x) et du potentiel de redressement des marges. Mersen ne manque pas de catalyseurs à court et moyen terme. Son positionnement sur les marchés du développement durable (exposition au Solaire pour les Energies renouvelables, au marché du SiC et au Industries de Procédés) permet de bénéficier d'une plus forte dynamique de croissance.

* Pas de hausses significatives sur les valeurs du CAC40.

VALEURS EN BAISSE

* Les équipementiers Plastic Omnium (-5%), Faurecia (-4%), Michelin (-1,8%) sont sous pression, tout comme les constructeurs Renault (-3,2%) et Stellantis (-2,5%) qui affichent les plus fortes baisses du CAC40.

* Valeo n'est pas épargné (-4% à 27,9 euros). Le groupe intègre par ailleurs le nouvel indice CAC 40 ESG qui regroupe 40 sociétés qui ont démontré les meilleures pratiques d'un point de vue environnemental, social et de gouvernance.

* Les prises de bénéfices se poursuivent sur les bancaires avec Société Générale en baisse de 1,8% et BNP Paribas de 1,3%.

* Elior perd 3,5% à 6,2 euros, pénalisé par les nouvelles restrictions sanitaires dans les restaurants d'entreprise.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 23/04/2021

Les marchés européens sont de retour dans le rouge ce vendredi, dans le sillage de la clôture de Wall Street la veille. Les indices américains s'étaient notamment repliés en raison de craintes…

Publié le 23/04/2021

Les publications trimestrielles se poursuivent à un bon rythme...

Publié le 23/04/2021

  Le CAC40 cash a clôturé la séance en hausse de 0,91 % à 6267,28 dans un volume de 3,3 MD€.

Publié le 22/04/2021

Le CAC40 cash a clôturé la séance en hausse de 0,91 % à 6267,28 dans un volume de 3,3 MD€.

Publié le 22/04/2021

Wall Street évolue en ordre dispersé ce jeudi. Si les inscriptions hebdomadaires au chômage étaient meilleures que prévu, tout comme les indicateurs avancés du Conference Board, les…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/04/2021

Les marchés européens sont de retour dans le rouge ce vendredi, dans le sillage de la clôture de Wall Street la veille. Les indices américains s'étaient notamment repliés en raison de craintes…

Publié le 23/04/2021

Les publications trimestrielles se poursuivent à un bon rythme...

Publié le 23/04/2021

Panasonic va débourser 7,1 milliards de dollars pour racheter les 80% qu'il ne détient pas encore dans Blue Yonder, spécialiste américain des...

Publié le 23/04/2021

Tod’s bondit de 11,73 % à 39,44 euros sur la place de Milan. LVMH va porter sa participation dans le groupe emblématique du chic italien décontracté à 10 %, contre 3,2 % actuellement. La…

Publié le 23/04/2021

Société Générale a relevé sa recommandation de Conserver à Acheter et son objectif de cours de 23% à 1 222 euros sur Hermès après l'annonce des revenus du premier trimestre. Le bureau pense…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne