En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 813.13 PTS
+0.68 %
4 785.0
+0.27 %
SBF 120 PTS
3 831.94
+0.73 %
DAX PTS
10 788.09
-0.21 %
Dowjones PTS
24 388.95
-2.24 %
6 613.28
-3.30 %
1.140
+0.08 %

Mi-séance Paris : toujours pas de rebond pour le CAC40

| Boursier | 540 | Aucun vote sur cette news

Depuis hier, la bourse de Paris est repassée en territoire négatif depuis le début de l'année

Mi-séance Paris : toujours pas de rebond pour le CAC40

LA TENDANCE

Le rebond matinal du jour s'est vite effrité et le CAC40 pointe à nouveau dans le rouge vers la mi-journée (-0,2% à 5.290 points). Depuis hier, la bourse de Paris est repassée en territoire négatif depuis le début de l'année. Les investisseurs voient les nuages s'accumuler sous le ciel de l'économie mondiale alors que le Fonds monétaire international a revu en baisse ses prévisions de croissance pour l'économie mondiale sur fond de montée des incertitudes liées aux tensions commerciales et à la situation de certains pays émergents. Le FMI table sur une croissance globale stabilisée à 3,7% en 2018 comme en 2019, soit 0,2 point de moins qu'il ne l'escomptait encore mi-juillet. La révision concerne aussi bien les Etats-Unis, que la zone euro et la Chine. Pour cette dernière, le FMI voit notamment la croissance ralentir à 6,2% en 2019, après 6,6% en 2018, sous l'effet des tensions commerciales. Voilà en tout cas qui matérialise les craintes autour d'un ralentissement de l'économie chinoise, déjà alimentées la veille par l'intervention de la banque centrale, qui a abaissé le taux de réserves obligatoires des banques. En Europe, on a d'autres chats à fouetter et la Commission européenne a fait part de ses "graves inquiétudes" sur les objectifs de déficit budgétaire retenus par le gouvernement italien pour les trois prochaines années, ce qui accru lundi la pression sur les rendements obligataires souverains et les valeurs bancaires italiennes et pèse toujours sur la tendance aujourd'hui.

VALEURS EN HAUSSE

* Les valeurs pétrolières restent recherchées alors que le baril de Brent reste proche de 85 dollars. En tête du CAC40, TechnipFMC progresse de 2,3% à 26,3 euros. CGG gagne aussi 3,4% à 2,36 euros.

* Valeo reprend 1,8% à 32,6 euros après 10 séances de baisse parmi les 11 séances précédentes.

* Worldline gagne 0,9% à 47 euros. Barclays a revalorisé le dossier de 43 à 50 euros, tout en restant à "pondération en ligne".

* Realités bondit de 14% à 21,8 euros. Le promoteur immobilier a confirmé de solides résultats semestriels et de belles perspectives pour la suite.

VALEURS EN BAISSE

* Airbus recule de 1,7% à 101,8 euros. Le Conseil d'administration a nommé Guillaume Faury futur Chief Executive Officer (CEO) d'Airbus. Actuellement Président d'Airbus Commercial Aircraft, Guillaume Faury (50 ans) succédera à Tom Enders (59 ans). Tom Enders continuera d'exercer la fonction de CEO jusqu'à l'Assemblée générale des actionnaires, prévue le 10 avril 2019, au cours de laquelle la nomination de Guillaume Faury à la fonction de membre exécutif du Conseil d'administration sera soumise à l'approbation des actionnaires.

* JCDecaux (-0,3% à 30,8 euros) a remporté le contrat couvrant les espaces publicitaires intérieurs de Westfield London et Westfield Stratford City, les destinations retail, shopping et loisirs premium à Londres, classées aux première et deuxième places des dépenses de consommation en centre commercial au Royaume-Uni. Ce contrat de 8 ans et demi a été remporté à la suite d'un appel d'offres.

* Ipsen (-5,3% à 131,3 euros) connaît une sixième séance consécutive dans le rouge. Le flux vendeur du jour est à mettre en relation avec une note de JP Morgan qui a dégradé le titre du laboratoire de 'neutre' à 'sous-pondérer'. L'objectif est confirmé à 120 euros.

* Carrefour cède 1,3% à 15,43 euros. Les ventes du troisième trimestre seront publiées le 17 octobre.

* Archos (-4% à 0,59 euro) n'a enregistré qu'un chiffre d'affaires cumulé de 47,8 ME à fin septembre 2018 contre 80,6 ME pour la même période en 2017, soit -41%. Sur le troisième trimestre 2018, le chiffre d'affaires s'établit à 15,5 ME contre 30,2 ME en 2017.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 07/12/2018

Au seul mois de novembre, l'avionneur européen a reçu 43 commandes et livré 89 appareils.

Publié le 07/12/2018

Les souscriptions n'ont pas atteint le montant minimum de 75% de l'offre...

Publié le 07/12/2018

FR0000185621,EN

Publié le 07/12/2018

"Nous sommes satisfaits de ces résultats précliniques qui démontrent que Sarconeos accélère la différenciation des cellules musculaires squelettiques...

Publié le 07/12/2018

Bouygues Telecom et de Keyyo ont approuvé unanimement le projet de rapprochement. Ainsi, MM. Philippe Houdouin, Silvère Baudouin, Christophe Sollet, Michel Picot, Eric Saiz, Dominique Roche, ainsi…