En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 852.60 PTS
-0.33 %
5 848.0
-0.39 %
SBF 120 PTS
4 606.49
-0.36 %
DAX PTS
13 140.43
-0.2 %
Dow Jones PTS
28 015.06
+1.22 %
8 397.37
+0. %
1.106
+0.06 %

Mi-séance Paris : retour au-dessus des 5.900 points

| Boursier | 602 | Aucun vote sur cette news

LVMH se retrouve à un nouveau sommet historique suite à l'officialisation du rachat du joailler américain Tiffany

Mi-séance Paris : retour au-dessus des 5.900 points
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC40 confirme sa remontée au-dessus des 5.900 points, à la faveur d'un gain de 0,45% en fin de matinée à 5.920 points. Les marchés actions veulent croire à un dénouement proche dans le conflit commercial Chine-USA. En tout cas à un accord pour la phase 1, celle qui est en cours de négociations depuis plusieurs semaines. C'est cette tonalité positive qui ressort des colonnes du Global Times, dépendant du Quotidien du Peuple, l'organe du Parti communiste chinois. Pas neutre ! Et le journal chinois ajoute que Pékin reste engagé à poursuivre les discussions avec Washington sur une "phase 2" voire une "phase 3" de l'accord.

Donald Trump avait déclaré vendredi que les deux plus grandes puissances économiques mondiales étaient "potentiellement très proches" d'un accord pour régler leur litige commercial. Son homologue chinois Xi Jinping a souligné au même moment la volonté de la Chine de conclure un accord commercial avec les Etats-Unis tout en indiquant qu'elle n'aurait pas peur de prendre si nécessaire des mesures de rétorsion.

Côté valeurs, à Paris, LVMH se retrouve à un nouveau sommet historique alors que l'officialisation du rachat du joailler américain Tiffany vient d'avoir lieu. Un mouvement qui renforce encore le statut de première capitalisation parisienne de LVMH, au-delà des 200 milliards d'euros.

VALEURS EN HAUSSE

* Plus forte hausse du CAC40, LVMH gagne 2,2% à 405 euros. LVMH et Tiffany sont parvenus à un accord sur le rachat du joaillier américain par le géant français du luxe pour un montant évalué à 16,3 milliards de dollars, soit 135 dollars par action. LVMH s'offre un groupe fondé en 1837 qui dispose de plus de 300 magasins à travers le monde. Approuvée par les conseils d'administration des deux sociétés, la transaction, soumise aux conditions de clôture habituelles, devrait être finalisée vers la mi-2020.

* Troisième séance de progression pour Atos qui grimpe encore de 2,1% à presque 76 euros. Le groupe de services informatiques continue à bénéficier du soutien d'analystes. Le dernier en date est Exane BNP Paribas qui a confirmé son opinion 'surperformer' et son objectif de 83 euros. Globalement, le marché est très positif sur le groupe de services informatiques puisque, selon le consensus Bloomberg, 13 analystes sont 'acheteurs' de la valeur, 5 à 'conserver' et aucun à la vente. L'objectif moyen à douze mois est fixé à 85,67 euros.

* Edenred (+0,7% à 45,78 euros) a abandonné jusqu'à 7,6% vendredi en séance, avant de terminer en recul plus modéré de 2,43%, à 45,45 euros, dans un marché animé. Le groupe, leader des solutions de paiements dans le monde du travail, a été victime d'une infection de ses systèmes d'information par des logiciels malveillants. Ce matin, Edenred indique avoir progressé rapidement dans la restauration des services affectés au cours des deux derniers jours, permettant la reprise progressive de ses activités.

* Auplata Mining Group (+19% à 0,34 euro) a enfin obtenu la signature de l'Arrêté préfectoral autorisant la mise en production de son usine guyanaise de Dieu Merci.

* Getlink (+0,1% à 15,2 euros) et la RATP ont signé un accord leur permettant de pénétrer le marché ferroviaire régional en France. Les deux groupes vont créer une joint-venture avec la RATP (55%) et Getlink (45%), sous réserve de l'obtention des approbations nécessaires.

VALEURS EN BAISSE

* FDJ (-1,5% à 22,35 euros) a annoncé la signature d'un contrat en vue de l'acquisition, auprès d'Idinvest Partners, de l'éditeur de logiciel spécialiste des solutions d'encaissement et de paiement en point de vente Bimedia. Avec près de 140 collaborateurs, Bimedia est présent dans plus de 6.400 points de vente en France, dont près de 90 % sont des buralistes et marchands de presse. Cette acquisition serait effectuée sur la base d'une valeur d'entreprise inférieure à 50 millions d'euros, financée sur fonds propres.

* XPO Logistics Europe (-5% à 268 euros) : XPO Logistics, Inc. a convenu d'acquérir toutes les actions XPO Logistics Europe détenues par Elliott Capital Advisors, L.P. pour un prix total de 233 ME, à savoir 898.128 actions acquises au prix unitaire de 260 euros. A la suite de cette acquisition, XPO Logistics, Inc. détiendra au travers de ses filiales environ 95,4% du capital et environ 96,5% des droits de vote théoriques de XPO Logistics Europe.

* Seule baisse significative sur le CAC40, Thales recule de 1,5% à 89,7 euros, alignant une troisième séance dans le rouge. Oddo BHF a pourtant confirmé son conseil 'achat' sur le groupe de Défense ce matin mais le broker a revu à la baisse sa cible, de 126 à 120,5 euros. Les analystes sont assez partagés sur le dossier puisque, selon le consensus Bloomberg, 10 sont positifs, 7 à 'conserver' et 1 à 'vendre'. L'objectif moyen à douze mois est fixé à 110,97 euros. Depuis le début de l'année, le titre affiche un passif d'environ 12% contre une hausse de près de 25% pour le CAC40.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 09/12/2019

Innate Pharma a partagé de nouvelles données de long terme issues de l'essai pivot de Phase III évaluant Lumoxiti (moxetumomab pasudotox-tdfk) au...

Publié le 09/12/2019

DMS Biotech, division de Diagnostic Medical Systems Group consacrée aux biotechnologies, constituée d'Hybrigenics et de ses filiales, vient de...

Publié le 09/12/2019

AB Science annonce la publication de trois résumés d'étude concernant le programme de développement préclinique de sa molécule AB8939 dans l'édition...

Publié le 09/12/2019

Sanofi fait la une de l'actualité ce matin après l'annonce du rachat de la biotech californienne Synthorx pour 2,5 milliards de dollars...

Publié le 09/12/2019

Verimatrix, auparavant connu sous le nom d'Inside Secure, fournisseur mondial de solutions de sécurité, a annoncé avoir finalisé la cession de sa division Silicon IP & Protocoles sécurisés à…