En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 111.24 PTS
+0.9 %
6 106.00
+0.82 %
SBF 120 PTS
4 832.59
+0.81 %
DAX PTS
13 789.00
+0.79 %
Dow Jones PTS
29 386.47
+0.53 %
9 726.28
+1. %
1.079
-0.03 %

Mi-séance Paris : retour à 5.900 points pour le CAC40

| Boursier | 387 | Aucun vote sur cette news

Le coronavirus commence à passer au second plan même si le dernier bilan reste préoccupant

Mi-séance Paris : retour à 5.900 points pour le CAC40
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC40 reprend cette fois de la hauteur, en hausse de 1,2% pour revenir sur les 5.900 points. Le coronavirus commence à passer au second plan même si le dernier bilan reste préoccupant avec plus de 20.000 personnes contaminées et 425 morts. En attendant, l'Asie boursière a nettement rebondi ce matin, dans le sillage de la belle performance de Wall Street hier soir. La cote américaine pourrait d'ailleurs aligner ce jour une seconde séance de rebond. L'indice boursier chinois SSE a repris 1,34% ce matin à 2.783 pts, après avoir décroché hier de près de 8% pour sa reprise suite à une fermeture prolongée pour le Nouvel An Lunaire.

VALEURS EN HAUSSE

* En tête du CAC40, TechnipFMC confirme son rebond (+5,5% à 15,9 euros) en parallèle d'une légère remontée du baril de pétrole à presque 55 dollars pour le Brent.

* Total reprend aussi 2,4% à 44,8 euros.

* Rebond des valeurs du luxe avec LVMH, Kering ou L'Oréal en hausse de près de 2%. Une étude de S&P Global Ratings mentionne un scénario central où l'épidémie de coronavirus se stabilisera globalement à partir du mois d'avril et même en mars dans un scenario optimiste.

* Iliad remonte de 8% à 130,80 euros, aidé par le broker Exane BNP Paribas qui est repassé de 'neutre' à 'surperformance' sur le dossier en visant un cours de 155 euros, après que l'opérateur télécom a bouclé son augmentation de capital de 1,4 milliard d'euros. Cette augmentation de capital a pour objet de financer uniquement et intégralement l'offre publique de rachat initiée par la société sur ses propres actions dont les résultats ont été annoncés le 16 janvier dernier, et se traduira par l'émission de 11.666.666 actions nouvelles, soit 19,7% du capital existant à 120 euros.

* Valneva bondit de 4,9% à 3,30 euros, le groupe ayant annoncé la signature d'un accord de financement avec deux fonds gérés par deux prestigieuses sociétés d'investissement américaines spécialistes du secteur de la santé, Deerfield Management Company et OrbiMed. Les deux sociétés ont octroyé ce financement afin de soutenir la stratégie à long terme de Valneva. L'accord inclut un emprunt à taux fixe de 60 millions de dollars (à un taux situé dans la partie supérieure des taux à un chiffre) ainsi que la possibilité de tirer jusqu'à 25 millions de dollars supplémentaires, aux mêmes conditions, au cours des douze prochains mois. Valneva confirme par ailleurs son intention, sous réserve de l'approbation des actionnaires, de s'introduire sur le Nasdaq afin de pouvoir potentiellement co-financer le développement clinique avancé de son programme contre la maladie de Lyme. Le groupe a achevé le recrutement des patients de phase 2 fin septembre et prévoit de publier des premiers résultats (sur le critère d'évaluation principal) mi 2020.

* Atos (+4% à 78,8 euros) a réalisé la cession d'environ 23,9 millions d'actions Worldline, pour un montant d'environ 1,5 milliards d'euros, dans le cadre d'un placement privé auprès d'investisseurs qualifiés par voie de construction accélérée d'un livre d'ordres. Le prix du Placement déterminé dans le cadre du placement par voie de construction accélérée du livre d'ordres destiné aux investisseurs qualifiés a été fixé à 61,50 euros par action Worldline, avec le règlement-livraison du Placement normalement prévu le 6 février.

VALEURS EN BAISSE

* Seule baisse significative sur le CAC40 : Orange cède 1,6% à 12,6 euros. Le titre de l'opérateur télécom est plombé par une note de Berenberg qui a dégradé sa recommandation à 'conserver' tout en réduisant sa cible de 16,30 à 14,30 euros. Orange manque de catalyseurs positifs à court terme et il existe des options plus attrayantes dans le secteur européen des télécommunications, bien que les perspectives à long terme du groupe restent solides, souligne le courtier. La 'journée investisseurs' a mis en évidence une bonne croissance du cash-flow libre sur le long terme, mais 2020 devrait être un nadir pour la croissance des bénéfices et la génération de cash-flow opérationnel, ajoute le broker.

* Bonduelle cède 1% à 21,5 euros après un léger avertissement. Le groupe a prévenu que l'évolution de l'activité du 1er semestre, en deçà des attentes initiales en Europe, l'impact des campagnes agricoles délicates de l'été et de l'automne 2019 ainsi que l'alerte sanitaire aux Etats-Unis limiteront les perspectives d'évolution du chiffre d'affaires et de la rentabilité opérationnelle courante du groupe en 2019-2020 au bas de la fourchette communiquée en octobre 2019 (croissance du chiffre d'affaires de 1,5 à 2,5% et une rentabilité opérationnelle courante de 115 à 118 millions d'euros, tous deux à taux de change et périmètre constant).

* Worldline et Ingenico reculent de 1 à 2%, les cours des deux titres étant désormais liés par la parité retenue dans le cadre du rapprochement des deux groupes. Le Credit Suisse a revalorisé Worldline de 48 à 53 euros mais reste à 'sous-performer'.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 29 février 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/02/2020

Airbus Defence and Space a annoncé avoir engagé le processus de consultation de son Comité d’entreprise européen au sujet de sa restructuration. Le projet présenté aux représentants du…

Publié le 19/02/2020

Dans sa séance du 18 février 2020, le Conseil de Surveillance de Vallourec a nommé Edouard Guinotte en qualité de membre et Président du Directoire...

Publié le 19/02/2020

Xilam Animation a présenté un chiffre d'affaires en hausse de 7% à 30,08 millions d'euros pour l'année 2019. Les revenus issus des nouvelles productions augmentent de 33% à 15,6 millions d'euros,…

Publié le 19/02/2020

Paref a dévoilé un résultat net, part du groupe, en hausse de 14% à 13,47 millions d’euros et un résultat opérationnel courant en repli de 15% à 8,82 millions d’euros. Les revenus locatifs…

Publié le 19/02/2020

Nextedia a publié un chiffre d'affaires 2019 en hausse de 8,6% à 24,4 millions d'euros. Le spécialiste de la transformation digitale anticipe pour 2020 une croissance organique pérenne de ses…