Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 881.87 PTS
-
6 801.0
-1.1 %
SBF 120 PTS
5 349.42
-
DAX PTS
15 472.67
-
Dow Jones PTS
34 022.04
-1.34 %
15 877.72
+0. %
1.132
+0. %

Mi-séance Paris : record historique en vue pour le CAC40

| Boursier | 931 | 2 par 1 internautes

Il ne manque plus que 25 points

Mi-séance Paris : record historique en vue pour le CAC40
Credits Reuters

LA TENDANCE

La bourse de Paris se rapproche petit à petit de son record absolu du 4 septembre 2000 (un CAC40 à 6.944,77 points en séance). Il ne manque plus que 25 points pour égaler ce chiffre symbolique même si, dans dans les faits, il a déjà été largement pulvérisé avec les dividendes distribués depuis 21 ans. Le CAC40 gagne donc 0,4% ce mardi autour de 6.920 points en fin de matinée, inscrivant au passage un nouveau plus haut annuel légèrement supérieur au pic de la mi-août.

A Wall Street, le Dow Jones a touché hier les 36.000 points pour la première fois de son histoire. La semaine s'annonce cependant animée car la Fed devrait annoncer mercredi soir, à l'issue de la réunion du FOMC de cette semaine, qu'elle commencera à diminuer ses achats d'actifs obligataires, probablement à la mi-novembre, à un rythme de 15 milliards de dollars par mois (10 milliards UST / 5 milliards MBS). Le processus de 'tapering' se terminera vraisemblablement en juin 2022. Un rythme légèrement plus agressif n'est pas à exclure (20 milliards de dollars par mois), tandis que la Fed a mis l'accent sur la flexibilité de son calendrier. Jerome Powell, patron de l'institution monétaire américaine, devrait souligner encore la claire distinction entre le 'tapering' et le resserrement monétaire par hausse des taux. Il devrait encore noter une inflation élevée, reflétant en grande partie des facteurs transitoires. Certains débattent sur la question de savoir si la Fed signalera également une période plus prolongée d'inflation élevée due aux contraintes et aux pénuries de la chaîne d'approvisionnement, qui représenterait un risque pour les perspectives économiques. Un certain nombre de responsables de la Fed, dont Powell, ont récemment admis que les pressions inflationnistes pourraient durer plus longtemps que prévu initialement. La vision post-pandémique de la Fed sur le plein emploi est aussi sous surveillance.

VALEURS EN HAUSSE

* En hausse pour la neuvième séance consécutive, Sodexo avance de 1% à 86,1 euros en matinée, pendant qu'Elior chute de 6% à 6,4 euros. Goldman Sachs est à l'origine de ce grand écart entre les deux acteurs français de la restauration collective. Alors que la banque d'affaires a dégradé Elior, elle a rehaussé de 'vendre' à 'acheter' sa recommandation sur Sodexo tout en remontant son objectif de 76 à 105 euros. Le broker évoque l'un des plus grands écarts de valorisation avec le groupe britannique Compass au cours de la dernière décennie. Il estime également que Sodexo possède le plus grand nombre de catalyseurs potentiels dans le secteur, notamment celui en lien avec son activité 'Benefits & Rewards'.

* Plus forte hausse du CAC40, Worldline reprend 3% à 50 euros après 25% de baisse au cours des 4 séances précédentes suivant la publication d'un chiffre d'affaires trimestriel sous les attentes et de prévisions pour 2022-2024 jugées décevantes.

* Vallourec gagne 2% dans un secteur pétrolier calme malgré la nouvelle hausse du baril à presque 85 dollars pour le Brent.

VALEURS EN BAISSE

* ArcelorMittal (-3,3%) et Eramet (-3%) pointent en net retrait ce mardi, pénalisés par la rechute des cours du minerai de fer. À Singapour, les contrats à terme sur le minerai ont reculé pour la cinquième journée consécutive, repassant sous la barre des 100 dollars la tonne (à 92,75$), en raison principalement de la réduction de la production d'acier en Chine. Alors que le premier producteur mondial d'acier a imposé des restrictions de production tout au long de l'année 2021, les limitations sont de plus en plus fréquentes et ont été étendues au premier trimestre prochain afin de garantir un ciel bleu pour les Jeux olympiques d'hiver.

* BNP Paribas cède 0,7% à 59,25 euros après un gain de 3% hier. La Deutsche Bank a revalorisé BNP Paribas de 63 à 66 euros ('conserver').

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 2
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 02/12/2021

Les marchés actions européens sont attendus en baisse à l'ouverture dans le sillage de Wall Street de la Bourse de Tokyo (-0,65% pour le Nikkei à la clôture). Le climat reste alourdi par Omicron.…

Publié le 02/12/2021

Le groupe Safran annonce de nouveaux objectifs à moyen terme, et table sur un taux de croissance organique annuel du chiffre d'affaires de plus de 10%...

Publié le 02/12/2021

Exclusive Networks, spécialiste de la cybersécurité des infrastructures numériques, a finalisé l'acquisition de Networks Unlimited, important...

Publié le 02/12/2021

Néovacs suspend le recours à son contrat de financement par émission d'OCEANE-BSA avec effet immédiat et, a minima, jusqu'au 31 décembre 2021. Néovacs dispose aujourd'hui d'une trésorerie de…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne