En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 077.51 PTS
+0.13 %
6 078.00
+0.15 %
SBF 120 PTS
4 806.94
+0.16 %
DAX PTS
13 761.08
+0.12 %
Dow Jones PTS
29 398.08
-0.09 %
9 623.58
+0. %
1.083
+0.05 %

Mi-séance Paris : quatrième séance de rebond

| Boursier | 557 | Aucun vote sur cette news

Les publications de Total, ArcelorMittal, Société Générale, Publicis et Sanofi portent la tendance

Mi-séance Paris : quatrième séance de rebond
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC40 aligne une quatrième séance de rebond et fait son retour au-dessus des 6.000 points. Il progresse de 0,6% à 6.022 points en fin de matinée après avoir grimpé jusqu'à 6.050 points, bien aidé par les nombreuses publications de résultats annuels, pour la plupart bien accueillies à l'image de celles de Total, Société Générale, ArcelorMittal, Publicis et Sanofi.

Les investisseurs ont été agréablement surpris par l'annonce de la Chine d'une baisse de ses droits de douane sur quelque 1.700 produits américains. Cet élément relègue logiquement au second plan l'aggravation continue de l'épidémie de coronavirus 2019-nCoV, dont le bilan atteint 563 morts en Chine selon le dernier décompte de Pékin.

Autre bonne nouvelle pour les Etats-Unis et Trump, le déficit commercial a reculé en 2019 pour la première fois depuis six ans, grâce aux droits de douane imposés sur les produits chinois, qui ont nettement réduit le flux d'importations depuis la Chine, comme le souhaitait le président américain. En outre, après la clôture, le Sénat américain a acquitté ce dernier, sans surprise, à l'issue de son procès pour "impeachment". Le président américain avait prononcé mardi un discours très optimiste sur l'état de la Nation et rassurant pour les investisseurs, qui sont nombreux à tabler sur sa réélection en novembre prochain.

VALEURS EN HAUSSE

* Total (+1,6% à 46,2 Euros) a dévoilé des résultats supérieurs aux attentes du marché au quatrième trimestre à la faveur d'une hausse de sa production. Sur les trois mois clos fin décembre, la major pétrolière enregistre un bénéfice net ajusté quasi stable à 3,17 milliards de dollars (2,71 Mds$ de consensus) et un résultat opérationnel net ajusté des secteurs de 3,9 Mds$. Le bénéfice net ressort à 2,6 Mds$ et le cash-flow net atteint 2,628 Mds$. La production d'hydrocarbures a été de 3,113 millions de barils équivalent pétrole par jour (kbep/j), en hausse de 8% sur un an.

* Sanofi gagne près de 3% à 92,3 euros malgré l'annonce d'une perte trimestrielle. Sur les trois mois clos fin décembre, le groupe pharmaceutique a essuyé un déficit de 10 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 9,608 MdsE, en progression de 6,8% à données publiées (+4,7% à TCC), soutenu par les ventes de Dupixent (679 millions d'euros, +135%). Le résultat net des activités a progressé de 18,4% à 1,684 milliard d'euros, sur fond d'une croissance à deux chiffres des ventes de sa division de spécialité Genzyme (+19,7%) et de l'activité de vaccins (+22%). Le groupe table sur une croissance de son bénéfice par action d'environ 5% à changes constants en 2020.

* ArcelorMittal (+11% à 15,9 euros) a fait état de résultats en net repli au quatrième trimestre 2019 ainsi que d'une lourde perte annuelle. Sur les trois mois clos fin décembre, le numéro un mondial de l'acier a enregistré un Ebitda de 925 millions de dollars contre 1,951 Md$ un an plus tôt pour des revenus de 15,5 Mds$ contre 18,3 Mds$ sur l'exercice précédent. La perte nette ressort à 1,9 Md$ contre 1,2 Md$ au quatrième trimestre 2018. Sur l'ensemble de l'année 2019, la firme essuie un déficit massif de 2,45 Mds$ contre un bénéfice de 5,15 Mds$ en 2018 pour un chiffre d'affaires de 70,62 Mds$, en baisse de 7,1%. L'Ebitda est quasiment divisé par deux, à 5,2 Mds$. "Certains signes indiquent que le ralentissement de la demande réelle commence à se stabiliser et, grâce à un environnement stocks favorable, nous prévoyons une augmentation de la consommation apparente d'acier sur nos principaux marchés en 2020. Les besoins de trésorerie de l'entreprise devraient s'élever à environ 4,5 Mds$ (contre 5 Mds$ en 2019, principalement en raison de la baisse des investissements prévus)", indique l'entreprise en guise de perspectives. Outre l'optimisme du management pour 2020, les opérateurs apprécient également la réduction de la dette nette à 8,4 milliards d'euros, le niveau le plus faible depuis la fusion entre Arcelor et Mittal en 2006.

* Société Générale gagne 1% à 30,6 euros après ses comptes annuels. Le résultat net est attendu en hausse en 2020 par rapport à 2019 avec des revenus en légère croissance dans l'environnement actuel, une baisse des frais de gestion, une baisse du coefficient d'exploitation, un effet ciseaux positif. Société Générale vise une amélioration de son ROTE en 2020.

* Publicis gagne 3% à 41,4 euros, les investisseurs saluant la confirmation des objectifs 2020 après l'annonce d'un repli de 2,3% de la croissance organique en 2019. Sur le quatrième trimestre, le groupe publicitaire a vu cette contraction atteindre 4,5%, mais le marché tablait sur un repli encore plus prononcé de 4,9%. Le numéro trois mondial du secteur a donc confirmé viser une évolution organique de son chiffre d'affaires comprise entre -2% et +1% cette année. "Notre transformation est désormais finalisée, à la fois en termes d'actifs et d'organisation. Nous avons aujourd'hui un positionnement unique pour apporter à nos clients ce dont ils ont besoin pour réussir dans un monde de plus en plus dominé par les plateformes, comme en témoignent nos succès récents avec Disney et Novartis", a déclaré le président du directoire, Arthur Sadoun.

* Valbiotis (+30% à 4,7 euros) a démarré la séance en hausse d'environ 50% au-dessus des 5 euros après l'annonce d'un partenariat stratégique global à long terme avec Nestlé Health Science pour le développement et la commercialisation de son composé TOTUM-63, combinaison brevetée de cinq extraits végétaux, conçue pour réduire le risque de développer un diabète de type 2 chez les prédiabétiques. Selon les termes de l'accord, Valbiotis accorde à Nestlé Health Science les droits commerciaux exclusifs et mondiaux d'utiliser TOTUM-63 sur le marché du prédiabète et du diabète de type 2. L'accord définit un certain nombre de marchés prioritaires pour une commercialisation mondiale. En contrepartie de ces droits, Nestlé Health Science s'engage à verser un paiement initial de 5 millions de francs suisses, auxquels s'ajouteront des paiements d'étapes liés au développement et aux ventes pouvant atteindre 66 millions de francs suisses ainsi que des royalties progressives sur les ventes nettes. La société de bourse Portzamparc a relevé son objectif de cours de 7,5 à 10,5 euros.

* Carmat (+7% à 20,85 euros) a annoncé que l'autorité de santé des États-Unis (FDA) a entièrement approuvé sa demande d'exemption des dispositifs expérimentaux pour lancer une étude clinique de faisabilité. Le protocole a été modifié et portera sur 10 sujets éligibles à la transplantation, au sein d'un réseau de 7 centres cliniques américains de renom.

VALEURS EN BAISSE

* Hermès (-1% à 693 euros) prévoit le lancement au mois de mars d'une gamme de rouges à lèvres, signant ainsi son arrivée sur le marché des cosmétiques où sont déjà présents plusieurs de ses concurrents, à commencer par Chanel. Hermès, qui commercialise déjà des parfums mais qui est surtout connu pour sa maroquinerie, entend amplifier progressivement sa présence sur ce segment extrêmement lucratif. Le moins cher des tubes de Hermès sera vendu 62 euros, a annoncé le fabricant des célèbres sacs Birkin et il sera entièrement conçu par ses soins, contrairement à ce que font certains de ses concurrents qui sous-traitent cette activité.

* Scor cède 1,7% à 37,8 euros. Sur l'exercice 2019, les primes brutes émises par Scor Global P&C atteignent 7,1 milliards d'euros, correspondant à une croissance de 15,8% à taux de change constants, avec une croissance de 16,2% en réassurance et 14,4% en assurance de spécialités.

* Iliad, qui venait d'aligner trois séance de hausse avec près de 15% de gains à la clef, subit quelques prises de bénéfices ce jeudi, en retrait de 2,3% à 132,9 euros. AlphaValue a dégradé sa recommandation sur la valeur d''accumuler' à 'réduire' tout en ajustant sa cible de 126 à 127 euros. Les analystes sont assez partagés sur l'opérateur télécoms puisque, selon le consensus Bloomberg, 11 sont à l''achat', 10 à 'conserver' et un à 'vendre'. L'objectif moyen à douze mois est fixé à 137,37 euros.

* Plus forte baisse du CAC40, Dassault Systèmes perd 2% à 156,6 euros. Les analystes pointent du doigt la faible croissance organique du groupe au quatrième trimestre à l'image d'Oddo BHF qui évoque une certaine mollesse des revenus dans les logiciels, le secteur automobile et un certain ralentissement en Chine. Les orientations pour l'exercice 2020 sont "satisfaisantes à tous les niveaux", bien que le premier trimestre semble "assez prudent", ajoute le broker. Ce dernier (à 'acheter') croit comprendre que la situation du marché et le pipeline de l'éditeur de logiciels restent faibles pour le premier trimestre, bien que le groupe s'attende à rattraper son retard au cours du reste de l'année. La société table sur un bpa ajusté compris entre 0,90 et 0,95 euro sur les trois mois clos fin mars là où le consensus était positionné à 0,98 euro.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 29 février 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 17/02/2020

Le CAC40 grappille 0,15% à 6.078 points

Publié le 17/02/2020

Les principaux marchés actions européens évoluent en petite hausse à la mi-séance. La journée est calme en raison de la fermeture de Wall Street pour cause de "Washington's Birthday". Les…

Publié le 14/02/2020

Les marchés américains ne cessent de passer du positif au négatif ce vendredi: vers 17h50 le Dow Jones perd 0,06%, le S&P 500 gagne 0,24% et le Nasdaq progresse de 0,11%. Après le changement de…

Publié le 14/02/2020

Les marchés actions européens ont clôturé en légère baisse vendredi. Les investisseurs continuent de s’interroger sur les conséquences de l’épidémie de coronavirus. Le dernier bilan fait…

Publié le 14/02/2020

Les Bourses européennes évoluent sur une note indécise vendredi. Les investisseurs continuent de s’interroger sur les conséquences de l’épidémie de coronavirus. Le dernier bilan fait état…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/02/2020

Et deux dégradations d'analystes...

Publié le 17/02/2020

Lundi 17 février 2020FAURECIAL'équipementier automobile publiera ses résultats annuelsICADELe groupe immobilier publiera (avant Bourse) ses résultats annuelsMardi 18 février 2020ALTENLe groupe…

Publié le 17/02/2020

Réveil brutal...

Publié le 17/02/2020

Les analystes saluent dans l'ensemble la reprise par Carrefour de plusieurs points de vente du distributeur Makro situés au Brésil...