En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 552.34 PTS
+0.03 %
5 543.00
-0.12 %
SBF 120 PTS
4 380.30
+0.15 %
DAX PTS
12 260.07
+0.26 %
Dowjones PTS
27 154.20
-0.25 %
7 834.90
-0.88 %
1.122
+0.00 %

Mi-séance Paris : prudence pour le début de semaine des "trois Powell"

| Boursier | 908 | 5 par 1 internautes

Sodexo perd 4% après un avertissement

Mi-séance Paris : prudence pour le début de semaine des "trois Powell"
Credits Reuters

LA TENDANCE

La bourse de Paris reste en légère baisse avec un CAC40 en repli de 0,20% autour de 5.585 points. Hormis un avertissement de Sodexo, l'actualité des entreprises est assez calme en attendant le début des publications semestrielles, à partir du 22 juillet pour les valeurs du CAC40. On connaissait déjà la Journée des Quatre Sorcières en bourse. Voici venue la semaine des "trois Powell". Le digne président de la Banque centrale américaine Jerome Powell, sous pression depuis des mois, s'exprimera trois fois cette semaine, mardi, mercredi et jeudi. En attendant, la prudence prévaut à Wall Street suite aux records de la semaine dernière. Les indices américains sont ainsi attendus en légère baisse ce lundi.

Jerome Powell interviendra mardi (à 14h45) à l'occasion des remarques d'ouverture d'une conférence à l'initiative de la Fed de Boston sur la question des 'stress tests', puis mercredi (16h) devant le Comité des services financiers de la Chambre des représentants à Washington, et enfin jeudi (16h) devant le Comité bancaire du Sénat - toujours à Washington. Les deux dernières interventions sont les plus importantes. Il s'agit en effet du témoignage semi-annuel de politique monétaire du dirigeant de la Fed. Après les chiffres plutôt rassurants de l'emploi américain publiés en fin de semaine dernière par le gouvernement, les anticipations de baisse des taux se sont faites moins pressantes. Selon l'outil FedWatch du CME Group, la probabilité d'un assouplissement d'un quart de point (entre 2 et 2,25%, contre 2,25-2,50% à l'heure actuelle) sur le taux des fed funds le 31 juillet se situe à 94,1%.

VALEURS EN HAUSSE

* Seule hausse vraiment significative sur le CAC40, TechnipFMC gagne 1,5% à 22,5 euros.

* LVMH gagne 0,25% à 381,8 euros. Un rapprochement entre LVMH et Richemont constituerait "l'ultime mouvement de consolidation dans l'industrie du luxe", créant un acteur dominant intouchable par tout concurrent, affirme Bernstein. Selon le courtier, la capitalisation boursière de l'entité combinée serait 3,5 fois supérieure à celle de Kering alors que la société disposerait de positions de leader dans la plupart des segments de marché clés.

* Wells Fargo a débuté le suivi de Celyad à "surperformance" avec un objectif de 44 euros. Le titre gagne 6% à 12 euros.

* Neopost gagne 1,4% à 19,35 euros. Dans une déclaration à l'AMF, la société suisse Teleios Capital Partners LLC, agissant pour le compte de fonds dont elle assure la gestion, indique avoir franchi en hausse, le 1er juillet 2019, les seuils de 5% du capital et des droits de vote de Neopost et détenir, pour le compte desdits fonds, 1.750.857 actions Neopost représentant autant de droits de vote, soit 5,07% du capital et des droits de vote du spécialiste des solutions de communication numérique et de traitement du courrier et de systèmes logistiques. Teleios, qui talonne Marathon Asset Management dans le podium des plus gros actionnaires du groupe français, précise dans sa déclaration franchissement de seuils résulte d'une acquisition d'actions Neopost sur le marché.

VALEURS EN BAISSE

* Sodexo perd 4% à 100 euros. Si le numéro deux mondial de la restauration collective a confirmé ses objectifs annuels, les investisseurs préfèrent retenir le message prudent pour les trimestres à venir en raison de la perte de contrats importants. L'objectif de marge annuelle (en bas de fourchette) a également déçu. Le groupe a indiqué avoir perdu, au troisième trimestre, "plusieurs contrats de taille moyenne et un contrat important et difficile, ce qui impactera le chiffre d'affaires à partir du premier trimestre 2019-2020". Les contrats perdus concernent le secteur de la santé en Amérique du Nord - une perte qui entraînera aussi une "baisse significative du taux de fidélisation dans le segment santé" - ainsi que le segment des sports et loisirs.
Sodexo a dévoilé un chiffre d'affaires de 16,7 milliards d'euros sur les neuf premiers mois de son exercice clos le 31 août, en hausse de 7,7% en données publiées et en croissance interne de 3,5%, dont +4,2% sur le seul troisième trimestre. Pour l'ensemble de l'exercice, le management a confirmé tabler sur une croissance interne de 3%, dans le haut de la fourchette prévue de 2%-3%, et sur une marge d'exploitation d'environ 5,5%, dans le bas de la fourchette attendue de 5,5%-5,7%.

* Safran perd à 1,7% à 128,5 euros. Goldman Sachs a dégradé son avis d'"achat" à "neutre" mais relève son objectif de 137 à 143 euros.

* Renault se replie de 0,7% à 54,3 euros. La Deutsche Bank ne voit pas de catalyseur imminent pour déclencher une remontée du titre, mais juge l'action trop bon marché pour être ignorée. De quoi justifier la recommandation 'achat' de l'analyste malgré la réduction de 35% (de 115 à 75 euros) de l'objectif de cours sur la base de dégradations des estimations de résultats et d'attentes de trésorerie nette plus faibles.

* AccorHotels recule de 1,1% à 38,2 euros, prolongeant sa séquence de consolidation amorcée la semaine dernière. En amont de la publication des résultats du premier semestre 2019, échéance prévue le 31 juillet (après bourse) dans l'agenda financier du groupe, UBS vient de mettre à jour son modèle en relevant son objectif de 50 centimes, à 43,5 euros, tout en reconduisant sa recommandation "achat". Le consensus des analystes reste très majoritairement favorable à AccorHotels avec 15 opinions positives, 5 avis neutres et aucune recommandation négative.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/07/2019

Le chiffre d'affaires de Nanobiotix au titre du second trimestre 2019 est de 31,9 KE...

Publié le 19/07/2019

Derichebourg a signé un contrat de prêt de 130 millions d’euros avec la Banque européenne d’investissement, destiné à contribuer au financement à long terme d’un programme pluriannuel…

Publié le 19/07/2019

Le chiffre d’affaires de Nanobiotix au titre du second trimestre 2019 est de 31 900 euros contre 77 300 un an plus tôt. Il provient de la refacturation des frais partagés liés à l’organisation…

Publié le 19/07/2019

Les investissements de ce programme pluriannuel concerneront principalement l'amélioration des taux de valorisation des matières traitées

Publié le 19/07/2019

Le mnémonique deviendra ALUNT